mercredi 29 mars 2017

Terrible cas de conscience

Il faut bien examiner les programmes des candidats.

M Fillon a l'intention de supprimer l'ISF, qu'on appelle improprement impôt sur la fortune. C'est une mesure que des millions de français attendent avec impatience.

Or, une enquête IPSOS et Apprentis d'Auteuil nous apprend que un donateur sur deux ne le fait que parce qu'il y a une déductibilité de 75% du don au titre de l'ISF (dans la limite de 50 000€), ce qui est plus que pour l'impôt sur le revenu (66% dans la limite de 20% du revenu imposable). Les Apprentis d'Auteuil avaient du reste constaté une hausse de 20% des dons lorsque cette mesure avait été introduite. Inutile de dire combien ses responsables sont inquiets à la perspective de la suppression de l'ISF, tandis que les donateurs n'attendent que ça.

Or les Apprentis d'Auteuil sont une organisation catholique, et fière de l'être. Il en est de même du Collège des Bernardins qui fait un large usage de cette possibilité en envoyant chaque année une belle plaquette en quadrichromie destinée aux malheureux assujettis à l'ISF.

Or M Fillon est le seul candidat catholique et fier de l'être. D'où ce terrible cas de conscience : Voter Fillon, ne pas payer l'ISF mais couler l'OAA et les Bernardins, ou ne pas voter Fillon, payer l'ISF et continuer à aider ces associations.

Mme LePen et M Macron proposent de le maintenir en, le modifiant : sortie de la résidence principale dans l'assiette pour le FN, et assiette réduite à l'immobilier pour EM!

Mon Dieu, que c'est difficile de trancher, surtout quand on est proche du plafond, soit 50 000€ d'ISF.

Aucun commentaire: