lundi 17 avril 2017

Pourquoi il est raisonnable de voter pour Emmanuel Macron.

Nous avons 11 candidats officiels, et 4 parmi eux sont autour de 20% d'intentions de vote, les autres étant distancés par des écarts trop importants pour qu'ils puissent espérer  être au 2ème tour. Voter pour eux ne sert à rien.

Ces 4 candidats sont Fillon, Le Pen, Macron et Mélanchon (par ordre alphabétique). L'un d'entre eux sera le futur président, 2 d'entre eux seront au 2ème tour, ce qui fait 6 possibilités de 2ème tour, et ces 6 possibilités sont possibles, et même toutes vraisemblables.

Première conclusion : il est très important de voter, car ça peut être serré. Ne pas voter, c'est voter pour le vainqueur, et il ne faudra pas se plaindre après s'il ne vous convient pas.

Ensuite, 2 candidats doivent être éliminés, quoiqu'il arrive, et ne jamais parvenir à l'Elysée : la Le Pen et Mélanchon.

La fille de son père MLP est une facho vulgaire qui essaie de générer une guerre civile que par ailleurs elle dit craindre. Elle est populiste, recrute chez les bac -8, a de mauvaises fréquentations (GUD, identitaires). Elle porte des valeurs qui ne sont pas chrétiennes, critique le pape, l'Europe. Elle ne peut que conduire le pays à la catastrophe. Lepena delenda est.

L'autre est un bon tribun, la Méluche, qui a des idées de taré qu'on compare au chavisme, et qui est une forme de trotskisme illuminé qui nous perdra. Il parle bien, mais c'est aussi un populiste qui ne rassemble que les gogos, et, malheureusement, ça en fait du monde. Il promet la lune, et ce sera la ruine garantie.

Deuxième conclusion : il faut tout faire pour éviter un 2ème tour entre Le Pen et Mélanchon, auquel cas l'une ou l'autre de ces sombres perspectives conduirait notre pays dans des impasses.

Lemme : il faut donc voter au 1er tour pour Fillon ou Macron.

Ah, je sais bien que Macron a bien des défauts. Il est jeune (mais ça s'arrange avec le temps), il a accepté d'être ministre de Hollande, il ne propose pas la suppression totale de l'ISF. Il a quelques idées idiotes, comme celle du service militaire d'un mois... Mais il a l'avantage d'une méthode, le rassemblement et la construction collective. Il fait des promesses qu'on espère qu'il tiendra,  mais ça vaut bien celles qu'on a déjà entendues et qu'on n'a jamais vues.

Et puis, il y a le cas de M Fillon. Et alors? Et ben alors non, tout le monde ne fait pas rémunérer sa femme par des copains, ne se fait pas offrir des costards sur mesure, tout le monde ne ment pas, tout le monde ne triche pas. Présider la France, parler en son nom, suppose une autorité morale qu'il a perdue. Il propose un programme de rigueur "clivant" qu'il ne pourra mettre en oeuvre sans déclencher des concerts de casseroles. Mais je n'y peux rien, et je ne peux rien pour lui. Il s'est mis tout seul dans son pétrin, quoiqu'il nous dise sur le prétendu "Cabinet Noir".

Il est soutenu par des officines habituées aux coups bas, modèle Pasqua-Chirac, celles qui ont inventé #AliJuppé, et qui nous disent maintenant que Macron est gay, pour le suicide assisté, et j'en passe. Leurs calomnies sont sans limites, mais ça marche. Derrière, il y a l'affairisme des sarkozystes, et la psychorigidité de Sens Commun.

Troisième conclusion : il faut voter Macron au premier tour.

Il faut espérer qu'il soit retenu pour le 2ème tour, car on pourra alors avoir encore un choix. Et à mon avis, il faudra l'élire. Car il vaut mieux une promesse d'avenir qu'une médiocrité revendiquée, qu'une honte mondiale.

Si ce n'est pas le cas, je réserve ma décision pour le second tour en fonctions des résultats du premier. Sur les 6 cas de figure, un est inenvisageable, trois sont faciles, et deux sont problématiques.

C'est mon avis, irrévocable. Inutile de me conspuer, mais réfléchissez.


Aucun commentaire: