lundi 12 mai 2008

1=0, ben oui...


8 commentaires:

pamateu a dit…

c'est comme l'alpha et l'oméga; c'est éloigné et ca se ressemble.

Anonyme a dit…

Si vous utilisez les puissances itérées de Knuth on arrive bien sûr à cette conclusion.

tousmesprofsdemathsetaientnuls a dit…

Encore plus angoissant que ton cauchemar d'hier!

François a dit…

Dès qu'on ne vous parle plus de Sarko, c'est la panique!
Pourtant, 1=0, c'est ce qu'il nous explique en permanence.
Les caisses sont vides, mais je m'augmente, je supprime la pub à la TV, etc
J'aimerai bien que qqu'un me dise pour quoi 1=0, ou sinon trouve la faille du raisonnement (le calcul est juste, promis)

Field a dit…

Mais oui, François ! c'est terrible de voir tous ces types qui ne connaissent rien en maths. Mais nom d'un pipe, qu'est ce qu'ils peuvent bien f... dans la vie !!! les bras m'en tombent.

tonton lettreux a dit…

hé field, tu veux une médaille?
dis la solution au lieu de faire comme si u savais...

Martel de la Madeleine a dit…

La solution est evidente ! (enfin pour ceux qui ont plus qu'un brevet des colleges...)

François a dit…

Hou la la!
D'abord, c'est du niveau Terminales (il suffit de connaitre la définition d'une intégrale indéfinie - en ai-je trop dit?)
Bravo pour ceux qui connaissent l'existence de la médaille Fields (de John Fields)
Enfin, je propose dans mon blog ce qui a retenu ma curiosité parmi quelques uns de mes centres d'intérêt. On peut très bien vivre, comme moi, en n'ayant que des rapports lointains avec les Maths. Mais on ne peut pas vivre sans centres d'intérêt...