jeudi 1 mai 2008

Joli mois de mai...

Quand reviendras-tu,
Faire pousser des feuilles
Pour.... ?

On l'a attendu ce mois de mai. Enfin, il est là.

Et puis, un numéro 8, c'est toujours intéressant.

68 nous fait oublier 58, et ses 13 complots du 13 mai. Les Debré ne sont plus ce qu'ils étaient, quand ils allaient jusqu'au bout de leurs idées, c'est-à-dire organisaient un coup d'Etat avec l'appui de l'Armée, pour sauver l'Algérie Française! Justement, un Général à la retraite était prêt à se dévouer pour restaurer l'Etat.

J'étais trop jeune à l'époque pour profiter pleinement de l'humour de la situation, faiblement perçue à l'époque du reste. On fêtera les 50 ans de la nouvelle constitution, on oubliera l'arnaque.

68 à Paris est une aubaine pour les journalistes, les éditeurs et les libraires. On occulte ce qui s'est passé en Province : les révoltes des villes comme Nantes, Strasbourg. Mais surtout la panique des braves gens, qui dormaient sous leurs lits, stockaient le sucre et la farine, et allaient voter massivement pour l'Ordre, tellement ils avaient eu peur.

78 : Giscard et Barre sauvent leur peau aux législatives.

88 : Mitterrand roule Chirac dans la farine

98 : On se prépare au Mundial qu'"on" va gagner.

08 : Déjà un an! Tant de choses accomplies, tant d'erreurs faites et de reniements assumés! Ce sera plus grandiose que 58, 68 et 88 réunis. Un an suffit tellement. Allez, M Debré, faites comme Papa!

Et c'est la Fête du travail! Vive le travail, qui rend libre! qui rend riche!
Et c'est l'Ascension, la sainte Ascension attendue dans les sondages bien sûr!

5 commentaires:

Slobodan a dit…

Enfin, moi, je n'ai pas connu mai 68, mais je suis quand même pour l'ordre, les forces de l'ordre et leur emploi.
Sinon, dommage pour le 13 mai 1958!

tonton flingueur a dit…

t'es repéré, gendarme...

Anonyme a dit…

Il ne faut jamais se moquer des braves gens honnêtes qui ont eu peur de la chienlit gauchiste, marxiste ...
On a vu ce que certaines révolutions pouvaient donner comme liberté...

Marcel a dit…

Il n'y aura plus de révolution en France car on ne peut pas se révolter contre sa propre décadence.

Jacques a dit…

Oui, Lol!
Fr ne s'est moqué des braves gens honnêtes que ce sont les parents de ceux qui ont voté NSS pour "liquider" mai 68..Ah les C...
Ce n'était pas une révolution, juste une révolte contre l'autoritarisme du régime, et l'arrogance du patronat.
Les braves gens n'ont pas refusé les 25% d'augmentation...