samedi 24 mai 2008

Pétrole

Vous avez vu que le prix du pétrole atteint des sommets.. Ça me rappelle ma jeunesse, quand il est passé de 3 à 12 $ le baril : on en était malade, le litre d'essence allait arriver à 1 F...

A l'époque, L'OPEP vagissante avait fermé les robinets, en représailles contre Israël et les "valets du Sionisme". Surpris, quelques nomades du désert découvrirent que ce pétrole charriait aussi un fleuve de dollars : à eux la clim et les sacs Vuitton, les îles artificielles et les courts de tennis dans leur A380 particulier...(je vous le fais court).

Maintenant, c'est la loi de l'offre et de la demande. Donc on spécule ferme.

Pourquoi la hausse récente ? Parce que les USA ont décidé de monter d'un mois le niveau de leur stock stratégique! Ne cherchez pas ailleurs.

Évidemment, dans un marché tendu, ça ne pouvait qu'entraîner une "flambée". Ce qui est bien, c'est que tout le stock prend la valeur marginale : je ne vous dis pas les fortunes des pétroliers en ce moment, et de tous les spéculateurs de Wall Street!

Chaque fois que vous faites un plein, vous contribuez à faire un millionnaire de plus aux US (on vient de passer le cap de 1 million de millionnaires). Vous me direz Total : il en profite aussi. Certes, mais l'essentiel des profits de Total part dans les circuits de corruption et dans les fonds de pensions US. Comme firme internationale, Total se débrouille pour ne pas payer d'impôts, surtout en France.

Pourquoi les US augmentent-ils leur stock stratégique? Ils pourraient le faire légitimement en prévision du prochain cyclone sur New-Orleans, de la prochaine panne de leurs raffineries pourries.

Mais non : pour la seule chose qui les intéresse , la prochaine guerre contre l'Iran. Elle est décidée, il ne manque qu'un prétexte. Ça se trouve. Si McCain passe, tout va bien. Si c'est Obama, on la fera en fin d'année, il n'aura plus qu'à la gérer! (Comme Chirac en 76 qui avait promis des compensations-sécheresse aux agriculteurs, juste avant de démissionner).

La guerre contre l'Iran est indispensable : des années de contrats pour les usines d'armement US, une valorisation durable de la production du Texas (sans compter l'Alaska, sous le coude), l'appropriation des richesses de ces sauvages (comme du temps de la Conquête de l'Ouest), et pour eux bien sûr le Coca-Cola et la démocratie! A prévoir : beaucoup de billionnaires dans les famille Bush, Cheney, Rumsfeld, etc.

En sous-produit, on aura en prime le terrorisme. On est content de s'être aligné sur eux : pourvu qu'ils achètent des Rafale (ça m'étonnerait, mais Serge et Nicolas peuvent rêver), des centrales nucléaires (Bouygues va racheter Areva).

God bless Nicolas! In Gold we trust!

4 commentaires:

François a dit…

PS : ça m'est égal d'être encore traité de 68-tar!

milo a dit…

c'est beau cette synergie avec le blog de Simon...l'anti américanisme de principe...même si tout n'est pas faux dans ces blogs chers à mon coeur

Yette a dit…

IL faut ouvrir les yeux, Milo. C'est fini; La Fayette, John Wayne, la section Anderson, les bérêts verts, les vilains communistes et les bons américains
Le monde libre n'est plus libre : il est sous la domination des pétroliers. La nature a horreur du vide; les nouveaux predateurs , c e sont les etats uniens. Demain, on verra.

marianne a dit…

les 68 tards n'aiment pas les américains car le plein d'essence coûte bonbon.
leurs pères ne les ont plus aimés car en indo et en algérie ils les ont laissés tomber.
Chacun son combat!