lundi 28 avril 2008

L'Autriche et l'autruche

Ce qui est bien, c'est que les journaux TV ne parlent que des faits divers. Entre 2 faits divers sanglants, on a droit à M Xavier Bertrand venu expliquer sa politique sur les retraites.

Encore un violeur assassin récidiviste qui tue une jeune fille : MAM assure qu'elle fait une enquête sur les dysfonctionnements du fichier des violeurs : ils ont fiché 700 000 personnes, mais pas la bonne (si je puis dire).

J'en ai assez. Ca fait 6 ans qu'on a une politique très sécuritaire, qu'on paie des amendes radar pour équiper la police. Le ministère de l'Intérieur a tous les budgets qu'il demande. On a une loi répressive par an. Et on continue. On va être filmé 300 fois par jour, comme en Angleterre. Et les jeunes filles continuent de se faire assassiner dans le métro, le RER, les faux taxis (il doit en manquer d'officiels, mais c'est un autre sujet).

On nous a parlé de résultats, et on a donné tous les moyens. Moyennant quoi, on n'a pas les résultats. On va refaire une loi, renforcer la police : comment s'y opposer, vous ne voudriez pas que ce soit votre fille, hein?

J'ai peur, parce que je pense qu'il y a une erreur de fond. La répression n'est pas suffisante, et se révèle impuissante. Il manque la prévention. Elle ne se voit pas, ne justifie pas les budgets, comme en médecine. C'est la Justice qui est responsable : elle n'a pas de moyens, elle punit mais ne prévoit pas l'avenir. Elle s'en lave les mains. Voir le rapport de la commission Outreau, enterré comme un vulgaire rapport Attali. Et ça a l'air de les arranger.

Pourquoi l'Autriche? Encore un père indigne qui a enfermé sa fille dans une cave pour la violer pendant 24 ans : le génie de l'Autriche est d'avoir réussi à nous faire croire que Beethoven était autrichien, et que Hitler était allemand.

Le génie (?) de NSS est de nous faire croire que les jeunes filles violées par des récidivistes le sont par manque de policiers, alors que c'est par manque de Justice. Et de ne pas s'attaquer aux vrais problèmes pour des motifs purement électoraux. L'autruche.

dimanche 27 avril 2008

La Vérité, moi, je parle (Lacan)

Je sais que vous êtes impatient de savoir ce que j'en pense. J'ai fait des erreurs, et je continue donc comme avant : je regarde les sondages d'opinion avant de savoir quoi penser.

Le JJD publie son reportage hebdomadaire : 28% de satisfaits, contre 36% la semaine précédente. Allez voir sur le site si l'échantillon est représentatif : en tout cas, je ne fais pas partie des 8% qui ont changé d'avis.

J'ai beaucoup aimé le décor. Je ne connaissais pas la salle des fêtes (pas sale défaite!), mais je ne suis pas surpris qu'on l'ait choisie. Les dorures, les brocards rouges, ce mauvais goût Napoléon III, si ce n'est 3ème République, semblaient particulièrement vulgaires. Très "Bicot-Chic", selon la formule à la mode. Peut-être intimes, sous un faible éclairage, mais à gerber sous les sun-lights.

Ils avaient heureusement caché la moquette (que j'imagine à grosses fleurs, tâchée de petits-fours au caviar écrasés par les chaussures à clous des invités habituels) pour y mettre un pupitre spatio-temporel pour jeux télévisés.

Ce n'était ni un lieu de travail, ni un espace loisir, rien qui ressemble à ce que les français connaissent, un lieu étrange, un peu comme la chambre finale du cosmonaute de "2001 l'Odyssée de l'Espace", où l'on peut parler impunément de n'importe quoi, sans parler de ce qui nous intéresse...

La conjoncture est mauvaise, mais elle n'excuse pas tout. Rien sur la dette, les Armées, l'Otan... Mais une confession sans conversion, une façon d'assumer qui renvoie tout sur les autres, du bla-bla de candidat cherchant les voix de l'extrême droite, sans justifier ses débauches à gauche. Une auto justification sur les "réformes lancées et à venir", dont on ne sait rien, mais dont on ne présage rien de bon...

Dommage qu'en 4 mois, aucun conseiller ne lui ait dit comment on révise un loyer. Il croit toujours que c'est sur l'indice de la construction... Il n'apprend pas...

Il a justement dit que les français avaient raison de penser qu'il faisait une politique pour les riches, que le diable était dans les détails, qu'il s'était trompé, qu'il avait fait des erreurs, qu'il n'était pas du genre à se coucher. Certes.

Mais il continue. Sans apprentissage, sans réflexion. Dans du doré et du velours pourpre...

PS: bonne idée d'inviter en France l'athlète handicapée Bli Ngb Ling!

jeudi 24 avril 2008

Josué

Josué est un disciple et le successeur de Moïse. Il explora la Terre Promise, et y entra à la tête du Peuple élu, après 40 ans d'errance dans le désert..

La première ville conquise fut Jéricho : sonnant de la trompette et portant l'Arche d'Alliance, les prêtres tournèrent 7 fois pendant 7 jours autour des remparts, qui s'effondrèrent.

La conquète continue (Jos, 10, 12-13)
Alors Josué parla à Yahweh, le jour où Yahweh livra les Amorrhéens aux enfants d'Israël, et il dit à la vue d'Israël: Soleil, arrête-toi sur Gabaon, et toi, lune, sur la vallée d'Ajalon!

Et le soleil s'arrêta, et la lune se tint immobile, jusqu'à ce que la nation se fut vengée de ses ennemis. Cela n'est-il pas écrit dans le livre du Juste? Et le soleil s'arrêta au mileu du ciel, et ne se hâta point de se coucher, presque un jour entier.

Plusieurs réflexions à la suite de ce texte :
- de ce jour, le géocentrisme était installé. La Bible dit bien que le soleil s'est arrêté, non pas la terre : mais il y a eu confusion entre la rotation quotidienne de la terre sur son axe, et la rotation annuelle de la terre autour du soleil. Comme quoi, tout est relatif et réciproquement.

- Josué avait fait des promesses à son peuple, il les tint. Il fit sonner les trompettes, ce qu'on pourrait appeler maintenant faire du bruit médiatique. Il trouva de l'or, ce qui est bling-bling. Il installa une nouvelle civilisation, pour un peuple religieux, en rupture réformatrice contre l'ordre égyptien. Il augmenta le pouvoir d'achat des pauvres, éduqua les enfants.

Ce soir, 24 avril 2008, le soleil va arrêter sa course, de 20h15 à 22h. Alléluia!

mardi 22 avril 2008

Bains de bouche, pharmacies, Sécu et Roseline

M Michel-Edouard Leclerc a les dents longues, et il vient de faire un spot TV contre les pharmacies, très contre-productif : il a montré son appétit capitalistique avec tant de morgue que ça a ressoudé les pharmaciens et solidarisé le gouvernement.

Se tirer des balles dans le pied est en effet une des caractéristiques du patronat français.

Un peu d'histoire : les pharmacies françaises sont issues d'une longue culture latine. Une pharmacie est d'abord une officine, dirigée par un savant, notamment herboriste, mycologue, où l'on prépare longuement des potions dans des mortiers vénérables. Intermédiaire obligé entre un petit peuple ignare, et volontiers superstitieux, et le médecin pressé et obscur, le pharmacien est un notable, bobologue diplômé (parfois véto), toujours bon conseiller.

Participant de la chaîne de santé, il distribue les médicaments, vérifie in fine les ordonnances, détecte les incompatibilités. Il est irremplaçable, il est compétent, il est indispensable. Il est donc normal que la pharmacie soit dirigéE par un pharmacien, avec des préparateurs, et que leur implantation soit contrôlée, pour qu'il y en ait assez, partout, et évidemment, pas trop.

Ça, c'était avant. Mais c'est l'image qu'on veut nous vendre.

Mais le contexte a changé. Les pharmacies ont été attaquées par des gens qui recherchaient des drogues, et elles se sont bunkérisées. Elles ont été concurrencées, déjà, quand les grandes surfaces ont pu vendre le lait en poudre pour les bébés, les couche-culottes et autres poules aux oeufs d'or.

Elles se sont adaptées. Les vitrines ne sont que des panneaux publicitaires pour des produits de beauté, crème solaire, avec femmes-à poil de rigueur, le tout fourni par les labos. Vivent les pharmacies qui montrent encore leurs vieux pots d'onguents, et le tableau des champignons!

De plus en plus, c'est le modèle anglo-saxon qui prévaut : un super-marché, avec caddies et caisses, et, juste au fond, un comptoir où l'on distribue les vrais médicaments sur ordonnance. Modèle Jean Coutu au Canada. Impressionnant.

Le malheur -pour les pharmacies- veut qu'en France, il y a la Sécu. Les médicaments, du moins certains d'entre eux, sont remboursés. On a inventé le tiers-payant, on promeut les génériques : les pharmaciens sont devenus, vollens nollens, des bureaucrates au service de la Sécu. Ils remplissent des papiers, avancent l'argent (l'argent!), contrôlent (pour ne pas se faire taxer en retour). Les pharmaciens ont râlé.

Alors le gouvernement (je pense que c'est Raffarin 1er, à vérifier) a passé le deal suivant : on va serrer les prix de ce tout qui est remboursable, vous vendrez les génériques, vous ferez les papiers, mais vous vous paierez sur tout le reste : prix libres sur ce qui n'est pas remboursé, sur la para : shampooing, bains de bouche, pilules pour chiens, etc!

Ils ne se le sont pas fait dire 2 fois. Moi, je suis (verbe : suivre) un "bain de bouche", dont je ne dirai pas le nom. Vente exclusive en pharmacie, prix allant du simple au double d'une pharmacie à l'autre, aucune information sur le prix avant de passer à la caisse. On n'a pas l'habitude de dire "c'est trop cher, j'irai ailleurs" dans une pharmacie : il faut la prendre.

De temps en temps, je questionne : "mais pourquoi c'est 2 fois moins cher ailleurs?". La fille, pincée, me dit : "on a le même taux de marge sur tous les produits, ça vient du distributeur". C'est vrai : le prix dépend du distributeur qui fait des rabais, assez importants, selon la quantité. Donc, sur un produit donné, les prix varient : il suffit d'aller dans la pharmacie qui vend le plus de ce produit là. NB : les distributeurs de la pharmacie : voila un autre frein à la croissance de 1ère classe : ils ont des obligations (livraisons, stock de réserve), donc eux aussi ont des rentes de situation scandaleuses.)

A Paris, c'est facile et ça se fait, car ça se sait : l'aspirine, rue Machin à droite, le Synthol rue Truc à gauche. L'économie réalisée rembourse largement le prix du billet de métro pour y aller. En province, surtout un peu reculée (une pharmacie pour 3 000 habitants), vous ne pouvez que payer, ou vous contenter du dentifrice d'Intermarteau.

A Paris, certains -peu encore- ont compris le filon : ils ont remplacé leurs vitrines de femmes-à poil par des panneaux de prix, sur le modèle des revendeurs d'informatiques : du haut en bas, il y a a des colonnes de chiffres, les promos du jour, etc. On repère ce qu'on achète d'habitude, et on saute sur la bonne occase. Leur business-modèle est différent : ils se spécialisent dans certains produits, font une grosse commande avec peut-être des dates de péremption un peu courtes, obtiennent des prix, et la dispersent en quelques jours. Ensuite, ils changent de produits... Je suppose que ça paie le reste.

Et voila Attali qui vient avec ses gros sabots dire que pour libérer la croissance, baisser les prix par une meilleure distribution, il faut passer au système anglosaxon, genre Jean Coutu ! Et Leclerc qui s'en mêle, et vient apporter de l'eau au moulin des pharmaciens! Heureusement le lobby fonctionne, et surtout, Roseline Bachelot est pharmacienne! C'est vous dire si elle comprend le problème.

Dans Le Monde, un ancien de la commission Attali expliquait que la production du Ministère de la Santé (directives, courriers avec Bruxelles, etc) était assurée par les syndicats des professions médicales et para-médicales. Autant dire que l'Etat a déjà abdiqué dans ce domaine!

Je ne me fais pas d'illusions, rien ne changera. On gardera notre système ambigu, coûteux, cogéré par les syndicats (de pharmaciens) et le ministère de la Santé. Le consommateur de bain de bouche paiera pour la mauvaise gestion de la Sécu. Les petites pharmacies continueront à vivoter, les grandes à se les faire en or, les distributeurs de pharmacie à se payer sur notre dos, les industriels des médicaments, n'en parlons pas!

Et la Sécu sera toujours en déficit! Vive la rupture annoncée...

dimanche 20 avril 2008

Que c'est triste!

Actualités pénibles ce matin...

- Aimé Césaire n'ira pas au Panthéon, on réessaiera plus tard avec Lucette Michaux-Chevry.

- Tous les politiques sont en Martinique pour se faire bien voir. Qui garde la maison? A-t-on pris garde à la possibilité d'un coup d'Etat? rappelez-vous Malet!

- M le Président de la République pourrait rentabiliser son voyage en précisant aux "locaux" les nouvelles mesures sur les congés et les retraites "bonifiés", annoncer la fin de la loi Pons (au titre des niches fiscales). A moins qu'il ait déjà décidé de reculer sur ces points?

-La cote du PSG est à 36% , et il parait que Sarkozy va passer en 2me division... ou c'est l'inverse, je ne sais pas. Sarkosy a 6% de "très satisfaits", et 30% de "satisfaits" : il a donc encore un potentiel de baisse, car il a eu 30% de voix au 1er tour, il y a un an...

-La SNCF se fait pourrir de partout. Des trains en retard... Mais il n'y avait que les journalistes qui ne le savaient pas, que les retards sont fréquents.
Mais c'est pire que ça : la SNCF a fait quelques "bénéfices" cette année : du coup, elle se fait racketter pour payer les cartes Familles Nombreuses. Donc, elle n'aura plus d'argent pour la participation et pour les investissements. Mettez-vous à leur place : si vous perdez de l'argent, l'Etat paie ; si vous en gagnez, l'Etat le pique : quel est votre intérêt à améliorer la gestion? Aucun.
Faites comme vos prédécesseurs : laissez la CGT gouverner, achetez la paix sociale, et ça durera bien autant que vous! En prime, vous pouvez être nommé Ministre!
- la Cour des Comptes s'y met aussi : pour libérer la SNCF du "poids" de sa dette, on a créé RFF, en charge du réseau. Donc RFF est riche d'un capital très faiblement rentable, et d'une énorme dette. Conclusion : RFF n'investit pas, et le réseau "s'use". Donc les pépins techniques augmentent, et donc les trains prennent du retard. Reprenez au début du paragraphe précédent...

-les prisons sont pleines, et il y a parait-il trop de sans-papier en France. C'est dans cette perspective qu'il faut apprécier l'arrivée et la mise en examen des 6 pirates somaliens. S'ils sont condamnés, ils ne seront pas expulsables à l'issue de leur peine! C'est M Hortefeux qui va être frustré, encore que d'ici là, on ne parlera plus de M Hortefeux.

Allez, bonne semaine!

vendredi 18 avril 2008

Panthéonisation

On veut mettre Aimé Césaire au Panthéon. Horreur!

A moins de mettre le Panthéon à Fo't d' F'ance, je trouverais scandaleux de priver ce pauvre "chantre", comme disent les journaleux, d'une éternité au soleil, avec les fleurs et les parfums, pour le délocaliser dans un monument sinistre, froid, pollué.

Bien sûr, un grand spectacle, où la bêtitude pourrait chanter la négritude : "Entre ici, Aimé, avec ton cortège immense d'esclaves...". Guaino a déjà fait le discours.

Parce que, depuis qu'il est arrivé à lElysée, le petit Prince a demandé qu'on panthéonise rapidement. Il y tient. Guaino, Bénamou, Mme Albanel se creusent les méninges. Le cahier des charges est simple : il faut une femme, noire ou maghrébine, consensuelle.

Rama Yade et Rachida Dati ne sont pas encore disponibles. Difficile de réunir tous les critères.

On a pensé à Olympe de Gouges, mais elle a été jetée dans une fosse commune. A Juliette Dodu (profitez-en pour découvrir cette femme admirable!), née à La Réunion.

Pompidou? Bof! Mitterrand? Il veut être à Jarnac. De Gaulle? Idem à Colombey. Achille Peretti? Edgar Faure? Sartre et Beauvoir? Georges Mandel? (excellente (?) biographie de QuiVousSavez). Tous recalés.

Avec la nouvelle civilisation (vous vous souvenez de cette bonne idée, au début de l'année), les bons conseillers ont cherché d'autres pistes : le Professeur Lejeune, Frédéric Ozanam, Mgr Lustiger, le cardinal Marty. On y a renoncé de peur des sarcasmes : mettre des saints dans cette église désaffectée pour le culte révolutionnaire théophilosophique!

Toutes les semaines, les bons conseillers se font engueuler. Chirac? Non! Giscard? Non! Une momie du Louvre? Non!

Et puis, coup de génie du Saint-Esprit, Césaire vint! ou, plutôt, part! Lui qui a bénit tous les candidats aux élections présidentielles. 5 minutes avec lui, les voix des DOM assurées! Depuis Pompidou en 1969, jusqu'à Royal et Sarko en 2007, tous y sont allés. La bonne aubaine!

Si vous avez une meilleure idée....

Pour aimer Aimé, allez voir le blog d'Isabelle Rambaud

jeudi 17 avril 2008

L'armée a trop d'argent!

Bon, vous n'avez pas aimé qu'on se moque -gentiment- de Mme Angela M. Vous préférerez M Morin sans doute.

M Morin a la chance d'être à la tête d'une armée presque efficace. Il explique qu'il n'y a plus de sous, et qu'on va en supprimer la moitié.

Mais en même temps, l'argent se jette par les fenêtres.

Pour que les otages du Ponant arrive à Paris avant les journaux télévisés, il fallait que leur avion parte à l'heure de Djibouti. Pour que les otages soient dedans, on les a transportés par hélico de la Jeanne qui était encore trop loin. Ben voila, c'est tout simple.

C'est pas fini : Morin est allé à Djibouti pour récupérer un peu de la gloire des milis. Leur téléphoner n'aurait pas suffit.

Mais l'armée aurait assez économisé pour acheter de quoi faire les vidanges de quelques véhicules.

mercredi 16 avril 2008

Wieviel Dekolleté darf eine Kanzlerin zeigen?

Au moins, les allemands, faute de déficit, de lunettes, de caisses vides, ont un sujet de conversation. Et si nous aussi on parlait d'autres choses? Mme Bachelot, à vous!


En plus, je vous fais réviser votre allemand.

Angela Merkel – sie hatte es vom Mauerblümchen zur modischen Kanzlerin geschafft. Nun hat sie in Oslo ein Abendkleid mit einem so tiefen Ausschnitt getragen, dass man selbst in der Türkei davon Notiz nahm. Was ist da eigentlich los? Ist das der neue feminine Kanzlerstil? Oder einfach nur ein Ausrutscher?

mardi 15 avril 2008

Bonheur simple

Ce matin, c'est confirmé : M Berlusconi, 71 ans, remporte les élections en Italie.

Je m'en réjouis pour de multiples raisons, et je savoure l'instant.

Encore jeune homme, il y a plus de 20 ans, il faisait la conquête de Mitterrand, et lui vendait l'idée de La Cinq, nouvelle chaîne de TV, cul-turelle en diable : d'un seul coup on se rendit compte de la m... que ça pouvait être. Le concept s'est généralisé.

Il fit fortune dans les affaires, fut mis en cause dans l'affaire de la loge P2 : alors, il se lança dans la politique. C'est sa seule différence avec Sarkozy, qui a commencé par faire de la politique, espérant être milliardaire après.

Il s'est fait élire, et a gouverné ses affaires de la place de 1er ministre. Ca aide. Il a survécu à près de 500 perquisitions! Un modèle pour Chirac.

Il dirige tout, la TV, les journaux, les banques, le foot, et n'hésite pas à changer les lois qui le gènent.

Battu, il en profite pour se re-faire : les dents, les cheveux, un lifting, le coeur, etc. Maintenant il est révisé à neuf, et peut durer encore 15 ans : 5 ans de 1er ministre, 10 ans de président de l'Italie.

Voila où je voulais en venir : Sarkozy, à son contact, va pouvoir apprendre! La Droite française n'a rien à envier à la Droite italienne, sinon une certaine retenue dans le culot. Le petit essaie, mais ça rate, car dès que ça râle, il recule. Mais ce n'est pas l'envie qui lui manque.
Ne disait-on pas : Berlusconneries? Berluscozy? En fait c'est Sarconi!

Bientôt, ils vont devenir les meilleurs amis du monde (Gordon Brown n'a qu'à bien se tenir). Il sera invité avec madame sur son yatch en Sardaigne, et il pourra réviser ses leçons.

Un mentor un peu menteur, un Mussolini d'opérette (Silvio chante bien, à l'italienne), un tycoon à cent coudées au dessus des Lagardère, Bouygues et autres Dassault : c'est ce qu'il lui fallait. Pour son bien. Pour le notre?...

lundi 14 avril 2008

Inégalités

Mme Royal l'avait justement dénoncé : la réforme des retraites de 2003 a été très injuste pour les femmes.

Un article du monde, de 3 viragos syndicalistes, Annick Coupé, Solidaires, Ghyslaine Richard, CGT, Sophie Zafari, FSU, nous le rappelle. Ne riez pas, vous êtes concernées, mesdames.

Je cite :
(Dans le secteur privé), les femmes sont donc victimes d'une discrimination indirecte : une disposition (l'allongement de la durée de cotisation) apparemment neutre désavantage les personnes relevant d'un genre. Le système de décote constitue une double peine. Les droits familiaux, notamment la majoration de durée d'assurance (huit trimestres par enfant dans le régime général) et l'assurance-vieillesse des parents au foyer permettent aux femmes de valider de nombreux trimestres dans le secteur privé. Cela ne compense que faiblement les inégalités de pensions, très fortes chez les salariés du privé.

Dans la fonction publique, la réforme de 2003 a réduit les droits familiaux dont bénéficient les femmes. Cette mesure antiredistributive n'a jamais été justifiée publiquement. Les mères d'enfants nés avant 2004 n'ont gardé leur bonification d'un an que si elles étaient fonctionnaires au moment de l'accouchement : les femmes inactives, en disponibilité, non titulaires ou travaillant dans le privé ont perdu ce droit, tout comme une partie des étudiantes. Ubuesque : les jumeaux ne comptent plus que pour un !

Les jumeaux ne comptent que pour un! Normal : il n'y a eu qu'une grossesse.
Et c'est M Fillon qui a fait ça, et qui, évidemment ne va pas revenir la-dessus.

Il convient cependant de rappeler que les femmes peuvent éventuellement avoir une pension de reversion, ce qui n'est pas le cas des hommes. Un schéma où la mère travaillerait et où le père serait "à la maison" est inenvisageable.
Mettre un peu de justice la-dedans serait certainement coûteux, n'en parlons plus.

samedi 12 avril 2008

Attendez-vous à apprendre...

Je ne suis pas Geneviève Tabouis, mais quand même...

- le "Pacha" de la Jeanne, qui passait par là par hasard, et qui a recueilli les otages du Ponant, a été surpris de leur demande : ils veulent Carla à leur arrivée à Djibouti! Le ministère est ennuyé, car si Ingrid est libérée, elle veut y aller aussi. On verra lundi le résultat de ce débat.

- furieux d'avoir été lâché sur les cartes FN, le gouvernement envisage une riposte : suppression des 75% pour les militaires (la Défense n'a pas à faire du social), à charge pour la SNCF de faire une offre commerciale adaptée. Et si la SNCF râle, suppression de la gratuité pour les agents de la SNCF et leur famille. Idem pour les billets à prix réduits des employés Air France.

- les français, par sondage, approuvent la position de NKM, et sa révolte contre "la lâcheté" de Copé et Borloo. M Fillon a précisé du Japon (après avoir confirmé la suppression de la carte FN)que cela serve d'exemple : avis aux Fadela, Rama et autres Christines qui voudraient la ramener. Il va protéger la France contre les français, comme les US ont protégé le Viet Nam contre les vietnamiens.

- L'Armée française a protégé des français au large de la Somalie. Bien. Mais le piratage n'est pas nouveau dans ces eaux. Un yacht de luxe appartenant à Bolloré ne vaut-il pas mieux qu'un porte container plein de TV chinoise? M Bolloré va offrir en remerciement une semaine tout compris sur son bateau : devinez à qui?

- les réformes vont continuer, promis.

vendredi 11 avril 2008

Quelle semaine!

Vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais il s'en est passé, des choses, cette semaine.

Mais ce qui est bien, c'est qu'il y a eu assez d'événements annexes et médiatiques, pour cacher l'essentiel. Il a neigé sur les tulipes, très bien Coco, ça les fait causer au bistrot, pendant ce temps-là, on fait ce qu'on veut.

On a eu la flamme, les lycéens, Nathalie Kosciusco-Morizet, la carte Familles Nombreuses. C'est ce qu'on a vu.
On a vu aussi la Chine faire régner l'Ordre dans les rues de Paris, et un préfet de police désemparé, des CRS et des gendarmes donner des coups de tatane inutiles pour montrer leur bonne foi aux officiels chinois. En d'autre temps, le gouvernement serait tombé pour moins que ça.

On a vu M Morin, traître, démanteler l'Armée française, en expliquant que la défense n'avait pas à s'occuper de l'aménagement du territoire.
Bon. Alors pas non plus de politique industrielle : chic, on va abandonner le Rafale, ou le payer à son prix marginal, et faire construire nos bateaux en Asie.
Alors, moi qui suis civil, je lui déclare que la défense, je n'ai pas à m'en occuper, je paie, c'est tout : ce n'est plus une Défense nationale, c'est une Milice de mercenaires comme en avaient les Romains.
Alors, pas de politique environnementale (il y a un autre ministre pour ça), etc.
Qu'un ministre dise une chose pareille, et ne soit pas révoqué dans les 5 minutes, ça me sidère.
Sur le Blog "Secret Défense", quelqu'un se disait ravi : les garnisons, ça concerne les civils, et il n'en n'a rien à faire, les militaires n'ayant qu'un paquetage. Quant aux suppressions d'emplois, pas de problèmes s'il s'agit des employés civils : " ils sont incommandables, ne fichent rien, et sont syndiqués". ce doit être un conseiller technique de Morin.

A l'assemblée, joli bal de faux-culs autour des OGM, jusqu'à ce que NKM pète les plombs et s'excuse. Le principal est que, sans honte, le lobby agricole et le lobby Monsanto aient fait passer leur texte. Pour moi, la seule solution est que nos chercheurs développent des OGM, pour contrer le monopole Monsanto. On a préféré l'atlantisme...

La SNCF a fait des bénefices cette année (1 milliard), et va donner 150 M€ à l'Etat en dividendes. La carte Familles Nombreuses coûte 70 M€ chaque année. Donc la SNCF peut payer. Où est le problème? Qui va oser parler de suppression?

Les économies attendues des RGPP sont de 5G€ en 5 ans. Une goutte d'eau. Aussi le ministre du budget a annoncé lundi qu'il en cherchait 10 par an. Pas un mot dans la presse. C'est sûr qu'on est squeezé et que la conjoncture est mauvaise. Quelle est l'intérêt d'une stratégie de mensonges, et d'une politique de gribouilles, quand ce serait tellement simple de dire la vérité? Dans le cadre d'un effort collectif, avec quelques principes de justice, tout passerait mieux.

Et les lycéens, et la pub sur F2, et les pharmaciens, et le Grand Paris, et l'Otan, et l'Iran!

Pauvres de nous! Un an, ça suffit.

jeudi 10 avril 2008

Déclaration d'impots par Internet

Je viens d'envoyer ce message au directeur de la Modernisation de l'Etat.

M le directeur de la modernisation de l'Etat

Je vous écris, parce que vous êtes concerné, mais aussi parce que la DGI est totalement inaccessible sur son site pour des questions autres que des détails techniques. Mais vous pouvez lui faire part de mon message.

Je viens de recevoir un mail de propagande (ci-joint) de la communication de la DGI sur l'intérêt de déposer sa déclaration d'impôt sur Internet : je tenais à vous faire part de son caractère complètement contre-productif.

Pour votre information, j'ai été un des pionniers de la déclaration par Internet, mais je pense que je vais arrêter.

Voila quelques questions dont le citoyen aimerait connaître les réponses :

- Grâce à l'informatique et aux formidables progrès de la DGI, la déclaration qui se faisait en février se fait maintenant en mai. Tout cela pour imprimer un chiffre que 80% des contribuables connaissent depuis le 1 janvier, et on nous a présenté cela comme un grand progrès.
La question est : un week-end de mai à brasser du papier n'est-il pas plus passionnant qu'un week-end de février?
Si cette décision a été prise pour laisser du temps aux avocats et conseils fiscaux, et étaler leur fameuse "période" fiscale, autant le dire, et ne pas prendre les citoyens pour des demeurés.

- J'ai déclaré par Internet depuis 2002. Le résultat est que j'ai eu un contrôle fiscal en 2002, 2003, 2004, 2005. Sans conséquences puisque je suis honnête, que ma femme et moi sommes salariés. A chaque fois, j'ai dû replonger dans le dossier, et finalement envoyer tous les papiers justificatifs à la DGI (1 cm à chaque fois).
Ma question est : s'agit-il d'un hasard? d'une manifestation de mauvaise humeur des employés locaux qui ont peur de perdre, avec leurs archives et l'encodage, leur emploi? d'une politique de la DGI?

Pourquoi communiquer sur le fait que je n'ai pas de papiers à envoyer? Mes m² ne valent-ils pas aussi chers que ceux de l'administration?

- pour lancer le dispositif, la DGI accordait 20€ de remise d'impôt, ce qui est peu par rapport aux économies attendues (et à condition que la DGI soit capable de les réaliser). Evidemment, plus ça marche, et plus ça coûte, et donc ça a été supprimé, du moins c'est le bruit qui court. 140 M€, ce n'est pas rien, c'est même 2 fois plus que les réductions "famille nombreuse" de la SNCF. Je peux le comprendre.
La question est : pourquoi ce point n'est-il pas abordé? La DGI pense-t-elle que personne ne pensera à poser la question, et qu'elle n'aura pas à expliquer ?

M le directeur, je pense vraiment que seule la vérité permettra à l'Etat et aux Citoyens de progresser, et que ce type de communication, biaisée, maladroite, infantile, va à l'encontre du but apparemment recherché.

Soyez assuré, M le directeur, de ma respectueuse considération

François X
Retraité, 26 ans de services militaires et dans la Fonction Publique, 14 ans dans le "privé", 5 enfants, dont 4 contribuables actifs.


Message de la DGI :
Ministère du budget, des comptes publics et de la fonction publique

Cette année encore,faites confiance à la déclaration de revenus en ligne

Madame, Monsieur,
Nous avons reçu l'année dernière plus de 7 millions de déclarations de revenus en ligne, dont la vôtre.Cette année, votre déclaration sera disponible sur impots.gouv.fr, à partir du vendredi 2 mai.
Vous connaissez déjà ses avantages : la simplicité, car seules les rubriques dont vous avez besoin vous sont proposées et vous êtes dispensé de l'envoi des pièces justificatives, les délais supplémentaires qui vous sont accordés et la sécurité de la procédure, avec l'accusé de réception qui vous est donné à la fin de votre déclaration.
Pour vous assurer un service de qualité, nous vous informons régulièrement sur les meilleurs moments pour déclarer en ligne. En cas de forte affluence, un rendez-vous vous sera proposé.
Enfin, vous contribuez au respect de l'environnement : vous recevez un seul exemplaire de votre déclaration de revenus ainsi qu'une notice abrégée et vous n'envoyez plus de pièces justificatives.
Je vous remercie de votre attention.
Le Directeur général des impôts

mercredi 9 avril 2008

Histoire de chat

Vous connaissez mon admiration pour Richard Feynman. Un physicien américain, Nobel, le seul capable de vous expliquer la mécanique quantique, jusqu'à ce qu'il explique : "là, on ne sait plus, on ne comprend pas encore".

Le monde de l'infiniment petit est vraiment étrange, déroutant pour nos sens habitués aux phénomènes macroscopiques.

Prenez l'équivalence onde-particule (merci à M Louis de Broglie) : c'est pareil, mais plus ils ont une fréquence élevée, plus ils ressemblent à une particule.

Prenez le principe d'incertitude d'Heisenberg (un bon Allemand, à qui Hitler confia le soin de faire la bombe, mais qui a raté) : si on sait où est une particule, on ne sait pas à quelle vitesse (plus exactement quelle quantité de mouvement) elle va, et réciproquement. Il ne faut pas dire qu'au zéro absolu, les atomes ne bougent plus, car alors on saurait où ils sont!

Prenez le principe d'exclusion de Pauli (pas 2 particules dans le même état quantique, autrement dit, chacun a sa place, et les autres dehors), ou l'équation de Schrödinger (elle donne la valeur de la "fonction d'onde", elle est juste, mais on a mis 20 ans à comprendre ce qu'elle signifiait). C'est fascinant.

Mais surtout règne l'incertitude. Du vide peut surgir 2 particules : pourquoi? Comment? 1000 atomes peuvent avoir un comportement statistique prévisible (par exemple, 50% se désintègreront en un temps T donné), mais chacun est imprévisible : comment font-ils pour se mettre d'accord?

Einstein avait opposé : "Dieu ne joue pas aux dés". Bohr avait répondu : "mais qui êtes-vous, M Einstein, pour dire à Dieu ce qu'il doit faire?"

L'ennui est que ces vérités ne s'approchent que par une mathématique très compliquée, faite pour essentiellement. On ne sait pourquoi mais les résultats du calcul concordent avec l'expérience. Seul Feynman arrive à nous faire comprendre -un peu- la réalité physique qui est derrière.

Pourquoi un chat : à cause du paradoxe du chat de Schrödinger (le même). Prenez un chat, mettez-le dans une boite avec un atome radioactif dont la période est T. Si l'atome se désintègre, le chat est mort.

Fermez la boite. A la fin du temps T, l'atome a une chance sur 2 de s'être désintégré. Le chat est-il vivant, ou mort? Ouvrez la boite : mort ou vivant?

A lire : le cantique des quantiques de Pharabot et Ortoli), et les cours de Physiques de Feynman.

mardi 8 avril 2008

Maquereau

Ce soir, au Grand Journal de Canal, Denizot avait invité un jeune conseiller général UMP des Hauts de Seine, M Jean Sarkozy qui a, semble-t-il, encore beaucoup à apprendre.

Ariane Massenet lui demande si, beau comme il est, il est l'objet de beaucoup d'attentions des jolies filles.
Le rustre répond : "Mais je suis déjà très, très, maqué".

Avec un gros sourire niais d'ado content de lui. Sa "copine" peut être fière...

C'est bien le fils de son père!

lundi 7 avril 2008

Manifs parisiennes

Ce qui est bien, c'est qu'on ne s'ennuie jamais à Paris, il se passe toujours quelque chose.

Samedi, c'était les Sans-Papiers. Rien à la TV, mais du monde d'après les témoins.

Dimanche, pour libérer Ingrid. Là il y avait la TV car il y avait Carla.

Lundi, la flamme olympique! Je vous raconte pas : tellement de CRS et de voitures de police que de toutes façons on n'a rien vu.

Et avant? : les internes, la pénitenciaire, les taxis, les conducteurs, les lycéens, etc...

Et demain? Il faut aller sur le site de la PP. Bizarrement, ça s'appelle Direction de l'Ordre Public et de la Circulation, ça ne s'invente pas : pour eux c'est pareil. Dès qu'il y a une manif, rien ne circule plus à Paris, ni bus, ni taxis, ni voitures. Même quand il n'y a pas de manif : la Circulation fait la place aux convois de ministres vers Villacoublay, et aux transferts de détenus entre Fleury-Mérogis, Fresnes, et le Palais de Justice. Ca bloque les rues, ça pimponte à fond, et derrière ça klaxonne. Alliance objective de la Police et des Verts pour polluer dans les embouteillages.

Demain, le programme est :

08H30 A 10H30 : RASSEMBLEMENT PLACE JOFFRE(7ème).,
14H00 A 17H00 : MANIFESTATION DU JARDIN DU LUXEMBOURG JUSQU AU CARREFOUR SEVRES/BABYLONE.
18H30 : RASSEMBLEMENT AUX ABORDS DU METRO BELLEVILLE.


Tous les jours, c'est comme ça. Et "ça" commence à bien faire! Qui vient avec moi manifester contre les manifs?
Et on n'est pas encore en mai! Qu'est-ce que ça va être!
J'ai mon slogan : "Un an, ça suffit!"

vendredi 4 avril 2008

RGPP2

Allez sur le site de l'Elysée, communiqué, dossier de presse sur les décisions de ce matin

177 pages de PauvrePoint pour détailler toutes les décisions prises ce matin. Chacun y trouvera son compte, moi pas : tout ça pour 5 milliards d'euros d'économie par an, ça ne fait pas le compte.

Toujours le slogan "1/2 départ à la retraite non remplacé", sésame universel, qui ne règle pas les problèmes.

La Défense, la Culture et les Affaires étrangères vont morfler, mais c'est normal, ils ont les ministres qu'il faut pour cela.

L'Intérieur et l'Immigration ont fait passer leurs trucs : on va nettement vers "du tout sécuritaire" et "vers un message clair en direction des pays qui n'ont qu'à se développer tout seuls".

La où il y a arnaque, c'est que l'on mélange gain de productivité et suppression d'activité. La police et la Gendarmerie se débarrassent en douceur de ce qui les embêtent : transfert de détenus (payants, au frais de la Justice, ils n'ont qu'à faire de la visioconférence), "aménagement du code de procédure pénale" pour faciliter le travail de la Police....

L'Armée va faire 90 pôles de "soutien à l'homme et à l'administration". Quel joli nom, les capitaines de vaisselles vont être contentes! On va fusionner les commissariats : bien!

Fusion : aussi celle des corps des Mines et des Télécom, et des Ponts et des IGREF! Il y aura le téléphone dans les mines de charbon, et les chemins ruraux se raccorderont aux routes départementales. Ouf! Pourquoi ne pas avoir fait un seul corps des Ingénieurs? Problèmes de primes?

Dans un coin, on apprend que le soutien méthodologique a été apporté par Cap Gémini.

Je suis heureux de constater que la lorgnette a été prise par le bon bout : le petit.

Sauf pour l'Outre-mer : suppression des congés bonifiés, et des retraites supplémentaires! Ca va pleurer parmi les oiseaux des Iles. J'attends les décrets avec impatience, sachant que Chirac avait craqué la-dessus il n'y a pas si longtemps.

Quant aux suppressions de garnisons, c'est Falco qui s'y colle : on est sauvés.

J'attends la suite avec impatience.

Pour moi, je prends ma retraite.

Petites nouvelles du front

- On est rassuré : M Arnaud Lagardère est incompétent, l'AMF l'a confirmé. Il n'a pas été malhonnête comme les 17 dirigeants de EADS. Il s'est quand même bien enrichi sur ce coup. Qu'est-ce que ça aurait été s'il était compétent!

- Vous avez vu la promo de la Légion d'Honneur? Encore pleins de bonnes soeurs (TB), mais surtout la fille de l'Ex et la femme de l'Autre : 2 voix garanties au Conseil Constitutionnel?

-5 à 7 milliards de suppressions de crédit : fallait s'y attendre. Mais ces enfoirés ont communiqué sur le thème "des dépenses inutiles, sans objet". Ces crédits ont été présentés (et votés) au Parlement dans le budget 2008 il n'y a pas 4 mois : pourquoi les ont-ils inscrits si ils sont inutiles et sans objet? Nous prendrait-on pour des imbéciles? (Rep : oui). Comme par hasard les dépenses inutiles sont dans le logement et le social. Pauvre Martin et pauvre Christine! Les cocus au balcon!

-M Zacharias exige le paiement des 81 millions d'€ qu'on lui doit en stock option. D'abord, Vinci peut payer, ensuite c'est bien normal qu'il puisse profiter des fruits de son travail et de sa réussite. Le fait que M Zacharias se soit réfugié en Suisse pour échapper aux tracasseries administratives ne doit pas rentrer en ligne de compte. Organisons une pétition!

-On ne doit pas parler de "rigueur", mais de "gestion exemplaire"? Vous m'ferez 8 jours d'arrêt de gestion exemplaire! dira mon adjudant.

- Cette gestion du budget de l'Etat à la petite semaine, après les Municipales, commence à m'énerver. On est en faillite, il n'y a plus d'argent dans les caisses, surtout après le bouclier fiscal et l'augmentation de salaire du président. Les RGPP sont de la rigolade, organisés par des consultants (qui ne connaissent pas les subtilités de l'administration) et par les mecs des Finances (qui sont bêtes à manger du foin).
Ne pas remplacer un fonctionnaire sur 2 partant à la retraite est une stupidité : il y a 30% de gens en trop à la DGI (du fait de l'informatisation), et il y a des secteurs déficitaires (les hôpitaux). Résultat : on en a pour 20 ans à résorber les sureffectifs des impôts, et Mme Roselyne B. recrute, pas seulement des infirmières, mais des secrétaires, des comptables.
Tant qu'on n'aura pas organisé des passerelles entre les 3 fonctions publiques, et fait des BBZ, comme partout, on ne s'en sortira pas.

Nous sommes dirigés par des zozos, qui pédalent dans la choucroute.
Et Satanic conduit le bal!

jeudi 3 avril 2008

Mon petit pays vers la nouvelle civilisation

Tout au bout de cette province d'Ancien Régime, la Vendée, au ras de l'eau, Noirmoutier. Enfin!

En venant du marais, c'est à qui verra le premier l'arche du pont. Aura-t-on le Gois?
Curieusement, ce n'est pas le souvenir du général d'Elbée, fusillé dans un fauteuil devant le château qui accueille le visiteur, mais la rivalité toute théorique entre "Intermarché" -des aménagements fastueux seront prêts pour la "saison", et Super-U, au parking souterrain insurpassable. M Tué vivra!

"La droite a repris Noirmoutier" titre le journal local! Rigolade : comme si la Gauche avait jamais existé là. Un dissident avait par surprise piqué la mairie la dernière fois au maire historique et assoupi. Le député (UMP, vous aurez deviné) de la circonscription a repris son dû. Le dissident avait fait tellement de bêtises que cela valait suicide. On se souvient du départ du Tour de France, qui aura coûté si cher. De l'aménagement cul-cul de la place de la Mairie, en style néo-Ile de Ré. Des sculptures grotesques. Voyez sa dernière création de "Salorge"sur le port : (j'halltote!)

La mer attaque les dunes, conséquence notamment de la construction du port de Morin (les Ponts-et-Chaussées avaient juré qu'il n'y avait pas de risques), à Luzeronde et aux 4-Vents. Des piquets en bois avaient été plantés "à la manière de Saint-Malo". Résultat, la dune est maintenant une falaise verticale de 3 mètres, après les dernières grandes marées, et va de nouveau s'effondrer.

Je vous l'ai dit : le Conseil général refait toutes les églises du département (mais pas les mosquées). Dans l'Ile, cela fait rien moins que Barbâtre, la Guérinière, et l'Herbaudière. Je n'en nie pas la nécessité, mais enfin, toutes d'un coup, ça surprend.
Je suis sûr qu'ils vont remettre les cloches. C'est un vieux débat ici : faut-il continuer à sonner l'Angélus, ou faire plaisir aux touristes qui voudraient bien dormir un peu le matin? Le Muezzin réveille bien les touristes au Caire ou à Marrakech, hein?

Le clou est la restauration du Château. Ses murailles extérieures s'étaient écroulées, elles ont été réparées comme il fallait, et l'on n'en voit plus trace. Mais le donjon lui-même avait besoin d'un ravalement. Misère, ils l'ont fait en blanc! Tout blanc! Blanc de chaux! La prochaine fois, ils le feront bleu ciel, comme le château-d'eau de Luzay (si!). La "skyline" la plus célèbre après celle de NY en est transformée. Mais qui a décidé ça? L'an prochain, ce sera le tour de l'église?


Bon, j'arrête, je me fais du mal...

mercredi 2 avril 2008

Bienvenue chez les Blancs



Une fois Nantes heureusement traversée, vous pénétrez dans un département qui nous fait en permanence une reconstitution historique.
Ayant échappé de peu à l'appellation de "département des Deux-Lay", -qui faisait rire-, la Vendée est le seul département qui a gardé son nom de Province de l'ancien régime. Il s'en honore, et en profite.

Le maître de céans a une forte personnalité, et des convictions que n'entament aucun doute. Il démarra sa carrière en démissionnant bruyamment en 1981 d'un poste de sous-Préfet pour ne pas servir "les communistes". Il lança un spectacle, qui marcha d'autant mieux que le personnel était à la fois bénévole et enrôlé de force. Il y gagna le surnom de "Fou du Puy". Une vilaine médisance dit qu'il a remis en honneur le droit de cuissage.

Elu Président du Conseil Général - bien qu'il soit une institution républicaine-, il y fit un travail remarquable, que ses ennemis reconnaissent : routes à 4-voies partout, jolies zones industrielles, un chômage pratiquement inexistant. Il n'y a pas non plus d'arabes, CQFD.

Il s'est entouré d'énarques distingués, de sa confrérie politique, qui lui vouent une admiration totale. Pour lui, il a le don de faire sentir son mépris à tout ce qui ne lui est pas soumis, les fonctionnaires d'Etat par exemple.
Il est riche, mais riche! Cette année, il a décidé de refaire toutes les jolies petites églises de campagne au nom du "développement du patrimoine culturel". Normalement, c'est à la charge de la mairie, mais il a tellement subventionné que le logo du CG est partout. Seul inconvénient : plus de messe pendant les travaux!

Il s'intéresse à tout ce qui est Culture, enfin la sienne. Ses musées sont fléchés à 100 km à la ronde : dès que vous êtes en Vendée, vous avez partout des panneaux "Mémorial de la Vendée", "Mont des Alouettes", "Logis de la Chabotterie", "Puy du Fou", "Musée des 2 victoires" (façon astucieuse de ne pas parler de Clémenceau, ce bouffe-Curés!).

Chaque fois, vous avez des reconstitutions historiques sur la grandeur des Blancs, et les horreurs des Bleus. Va pour la Chabotterie :

-Vous faites des réductions aux séniors?
-Non
-Aux familles nombreuses?
-Non
-Aux militaires?
-Non
J'interviens alors :
-aux Aristocrates?
-Non
-aux catholiques?
-Non
-Mais à qui alors?
-aux enfants!

Je saurai aussi qu'ils accepent le paiement en euros, comme quoi, tout fout le camp...

C'est mignon, cette Chabotterie. Toute à la gloire de Charette qui y fut arrêté, et tout est reconstitué comme s'il venait de quitter la pièce, y compris la Chapelle , en rite ancien (ou d'avenir, comme vous voulez). Des films "historiques", dont vous sortez Royalistes, Vendéens, Blancs. Formidable!

La boutique vous propose des foulards Hermès représentant Louis XVI, Marie-Antoinette et leur fils, des livres d'Histoire de la Guerre du seul point de vue qui compte, des hagiographie des grands Hommes, des fleurs de Lys....

Monsieur le marquis est un homme de Communication, cela se voit. Avec une telle propagande, ses réélection sont sans surprise. Il est chrétien, c'est sa gloire, son espérance et son soutien.

Amen!



mardi 1 avril 2008

Bon anniversaire


aux pauvres femmes nées le 1 avril....