vendredi 30 mai 2008

Le point

Je vous ferai certainement le point sur les différents sujets qui tracassent mes lecteurs :
- mon supposé anti-américanisme, primaire, secondaire,
- mon gallicanisme, opposé à l'ultramontanisme de certains et ma position sur la "fille aînée de l'Eglise"
- ma prétendue soixantehuitardisation, sous prétexte que je pense que l'Homme passe avant le fric, ce qui devenu une position hérétique dans l'ouest de Paris et de sa banlieue de ce côté-là.
- l'emploi du mot "facho" dans la conversation courante.
-et bien sûr, différentes façons de résoudre les équations de Maxwell (sans oublier le vecteur de Poynting, lié à l'énergie transmise)

Mais pour l'instant, je soigne ma monomanie sarkozite. J'ai essayé de ne plus écouter la radio, la TV, l'Internet. Mais l'autre jour, une brave dame m'a dit "Mais comment pouvez-vous le juger sur un an? Il faut lui laisser encore sa chance...." Je lui ai répondu qu'elle était heureuse de vivre ainsi, retardant son inévitable déception. "Carpe diem, madame".

Et cétait avant Rungis, RTL, la visite en Pologne, etc... Ca y est : après avoir boudé dans le boudoir de Carla un peu de temps, il recommence à tout décider, à parler tout le temps, à improviser. Tout en s'émerveillant lui-même du nombre de ses réformes. Tant pis pour lui.

Je ne comprends pas pourquoi le "bon Dieu" inflige de tels malheurs à sa fille aînée, et en même temps "rappelle à Lui" tous mes amis.

lundi 26 mai 2008

américanismes et impérialismes

Je l'ai constaté, dès qu'on critique M Georges W Bush, on est accusé d'anti-américanisme primaire.

Un tel amalgame est regrettable. Les américains forment un peuple charmant, adorable, fascinant.
Mais ils ont une culture très différente de la notre, plus globalement de la culture européenne, et on est souvent choqué parce qu'ils ont l'air de nous ressembler : blancs comme des anglais, ou noirs comme des Africains, ou basanés comme des espagnols. Nous sommes pourtant curieux d'approfondir les cultures égyptiennes, chinoises, indiennes, africaines, en constatant les différences, sans vouloir "comparer".

Il y a une petite (en %) classe très riche et très bling-bling, sur-représentée dans notre imaginaire par le cinéma : elle fait rêver les américains eux-mêmes.

Il y a une énorme classe moyenne, qui vit bien sans plus, toujours à crédit. Le Monsieur travaille beaucoup, Madame s'occupe des enfants, passe son temps à faire les conduites ou à traîner dans les centres commerciaux. A la maison, elle a toujours l'oeil sur la TV qui passe des feuilletons insipides, et surtout des pubs sur les promotions des supermarchés locaux, ce qui l'intéresse beaucoup. Elle ne fait pas de cuisine, mais ouvre des boites.

Monsieur achète en rentrant un pack de bière qu'il boira le soir en regardant ses matches de foot ou de base-ball (c'est un grand sportif de TV), en grignotant la pizza qu'on a fait livrer. Son surnom est "Joe Sixpack". Il passe aussi beaucoup de temps chez son psy (100$ la séance), ou chez son conseiller conjugal (avec Madame).

La famille va à l'église tous les dimanches pour chanter des psaumes et remercier Dieu des largesses dont Il a bien voulu les combler. Elle économise pour payer les études des enfants, si possible à l'université, pour qu'ils aient leur chance. On dit aux enfants en difficulté : "You can do it", et non pas, comme chez nous : "Tu finiras vendeuse à Monoprix, non, même pas, à Lidl!"

Et puis, il y a beaucoup de pauvres, essentiellement des noirs, mais pas seulement, qui survivent de petits boulots (livrer des pizzas, par exemple, tondre la pelouse, tenir une baraque à beignets, etc), mais aussi qui tombent dans la drogue, la violence. La répression sécuritaire par la Police (garde du corps de la classe moyenne) est tout aussi violente -avez-vous vu le reportage sur les "Copwatchers", sur Envoyé Spécial jeudi dernier?-

Le regard qu'ils portent sur eux-mêmes est très différent du notre. Les moins riches regardent les plus riches, non avec envie, mais avec admiration. Les plus riches regardent les plus pauvres comme nous regardons les misèreux de l'Afrique : la distance ne fait rien, il suffit de ne pas habiter dans le même quartier. "Et sans doute, ils ne peuvent s'en prendre qu'à eux-mêmes de leur ignorance et de leur paresse, hein?" Et comme on ne peut donner "something for nothing", c'est normal qu'ils n'aient pas de couverture maladie ou retraite. Par principe.

C'est inscrit dans la Constitution : le but de la société c'est "la recherche du bonheur", un bonheur non collectif, mais individuel : chacun est libre.

Les riches peuvent se montrer généreux. Juste incités par des réductions d'impôt et par la vanité, ils peuvent construire une bibliothèque qui portera leur nom, ou donner des sommes importantes aux "Charities" : un cocktail très mondain réunira les donateurs (10 000$ l'entrée en plus) pour les remercier.

On ne voit de l'Amérique (par les films, les livres) que New-York (juste des bobos! des Dink : double income, no kid), San Francisco (des hédonistes dans une nouvelle Babylone), ou Washington (des fainéants qui vivent de nos impôts). Mais ce n'est pas l'Amérique, ça! L'Amérique, elle est dans le MiddleWest, à Kansas City, à Cincinnati, à Columbus, où les gens ont une vie normale, simple, et vaquent...Les retraités vont en Floride ou dans l'Arizona, où on leur a construit des "villages" en forme de réserves : ils jouent au golf et au Scrabble, boivent des bières par 6 et se font livrer des pizzas.

On ne voit l'Amérique que par sa politique extérieure : mais les américains se désintéressent complètement de la politique au delà de leur comté. Très peu votent, c'est tellement compliqué, et puis la politique, c'est seulement des riches en compétition entre eux pour la conquête du pouvoir. Ils ont tous à peu près la même vision.

Seulement voila : ce qu'on appelle chez nous "service de l'Etat", ou intérêt général, ça n'existe pas. Des concepts inconcevables! Ce qui est bon pour Boeing est bon pour l'Amérique, point! D'où une politique étrangère marquée par l'inculture, par le soutien inconditionnel à Israël (Lobby juif très important), par la nécessité de faire des guerres pour faire marcher les industries d'armement. Finalement un impérialisme ploutocratique au service du "complexe militaro-industriel", habillé d'un discours débile, à base de bondieuseries et de certitudes définitives.

Les américains sont nos amis, l'impérialisme US est mon ennemi.

A lire : Tom Wolfe( le Bûcher des vanités), Pascal Baudry(Français et Américains : l'autre rive), Daniel Boorstin (Histoire des américains), Ted Stanger (sacrès Américains : Nous les yankees, on est comme ça), et tant d'autres...

samedi 24 mai 2008

Pétrole

Vous avez vu que le prix du pétrole atteint des sommets.. Ça me rappelle ma jeunesse, quand il est passé de 3 à 12 $ le baril : on en était malade, le litre d'essence allait arriver à 1 F...

A l'époque, L'OPEP vagissante avait fermé les robinets, en représailles contre Israël et les "valets du Sionisme". Surpris, quelques nomades du désert découvrirent que ce pétrole charriait aussi un fleuve de dollars : à eux la clim et les sacs Vuitton, les îles artificielles et les courts de tennis dans leur A380 particulier...(je vous le fais court).

Maintenant, c'est la loi de l'offre et de la demande. Donc on spécule ferme.

Pourquoi la hausse récente ? Parce que les USA ont décidé de monter d'un mois le niveau de leur stock stratégique! Ne cherchez pas ailleurs.

Évidemment, dans un marché tendu, ça ne pouvait qu'entraîner une "flambée". Ce qui est bien, c'est que tout le stock prend la valeur marginale : je ne vous dis pas les fortunes des pétroliers en ce moment, et de tous les spéculateurs de Wall Street!

Chaque fois que vous faites un plein, vous contribuez à faire un millionnaire de plus aux US (on vient de passer le cap de 1 million de millionnaires). Vous me direz Total : il en profite aussi. Certes, mais l'essentiel des profits de Total part dans les circuits de corruption et dans les fonds de pensions US. Comme firme internationale, Total se débrouille pour ne pas payer d'impôts, surtout en France.

Pourquoi les US augmentent-ils leur stock stratégique? Ils pourraient le faire légitimement en prévision du prochain cyclone sur New-Orleans, de la prochaine panne de leurs raffineries pourries.

Mais non : pour la seule chose qui les intéresse , la prochaine guerre contre l'Iran. Elle est décidée, il ne manque qu'un prétexte. Ça se trouve. Si McCain passe, tout va bien. Si c'est Obama, on la fera en fin d'année, il n'aura plus qu'à la gérer! (Comme Chirac en 76 qui avait promis des compensations-sécheresse aux agriculteurs, juste avant de démissionner).

La guerre contre l'Iran est indispensable : des années de contrats pour les usines d'armement US, une valorisation durable de la production du Texas (sans compter l'Alaska, sous le coude), l'appropriation des richesses de ces sauvages (comme du temps de la Conquête de l'Ouest), et pour eux bien sûr le Coca-Cola et la démocratie! A prévoir : beaucoup de billionnaires dans les famille Bush, Cheney, Rumsfeld, etc.

En sous-produit, on aura en prime le terrorisme. On est content de s'être aligné sur eux : pourvu qu'ils achètent des Rafale (ça m'étonnerait, mais Serge et Nicolas peuvent rêver), des centrales nucléaires (Bouygues va racheter Areva).

God bless Nicolas! In Gold we trust!

jeudi 22 mai 2008

Ignorants

Je veux faire l'éloge de l'ignorance.

D'abord l'avantage, c'est qu'il n'y a pas à l'apprendre : c'est inné.

Quand on est ignorant, on peut jubiler, comme Mme Lagarde (Lagarde se meurt de rire, mais ne se rend pas compte de son ridicule). Je rappelle l'histoire : faute de mesures en temps réel des réalités économiques, l'Insee avait évalué la croissance à 1,9%. Corrigée des jours fériés de 2007, elle apparaît à 2,2%, ce qui a été chanté comme une grande victoire.

Les ignorants ont divisé 2,2 par 1,9 et ont trouvé 15,8%! Gloire à Sarko!
Les sachants calculent que la base en terme de jours de production a été réduite de 4h et 32 minutes dans ce cas, sur environ 220 jours ouvrables, et alors la croissance "corrigée", passe de 1,9 à 2,2%, sans que le volume de la croissance ait changé pour autant! Honte aux sachants!

Les ignorants ont jubilé. Les sachants ont calculé que l'effet s'est porté sur le 1 er semestre, et en ont félicité M de Villepin : les imbéciles!

Les ignorants ont calculé que le pouvoir d'achat moyen a augmenté de 3,3% en 2007. Le français moyen, sachant le montant de son compte en banque, n'a pas perçu cette bonne nouvelle. Vive l'ignorance!

L'inconvénient sera évidemment que ce mode de calcul montrera l'an prochain une baisse féroce du pouvoir d'achat (il n'y aura plus les baisses d'impôt de Chirac, et la hausse des prix est élevée) : à quoi ça sert de gonfler les chiffres en début de mandat, pour ensuite devoir affronter les mauvais chiffres? D'habitude, on fait l'inverse. Honte aux "sachants".

Il faut maintenir le peuple dans la pauvreté : je l'ai déjà expliqué par la pyramide de Maslow. Maintenant, il est acquis qu'il faut aussi le maintenir dans l'ignorance, et pas que de la princesse de Clèves. Le pauvre ne se révolte pas, l'ignorant vote comme il faut.

J'avais déjà noté que la réforme de l'Insee, passé du statut d'institut scientifique indépendant, au régime de direction du ministère de l'économie, avait réussi à faire baisser le taux de chômage. Maintenant, c'est la croissance et le pouvoir d'achat qui augmentent tout seuls. Bravo, les ignorants!

Il ne faut pas prendre les gens pour des imbéciles, il faut faire en sorte qu'ils le soient! Ah le beau programme! Je propose la suppression du Bourgeois Gentilhomme des programmes!

mardi 20 mai 2008

Orages

Sacré Richard Feynman!

Son cours d'électro-magnétisme est époustouflant. Il fait tout le contraire de ses collègues, prend le contrepied de décennies de bêtises de prof de physique, et tout devient évident. Enfin presque...

Au lieu de reprendre 1 par 1 les expériences qui ont permis d'élaborer difficilement les concepts, jusqu'à arriver aux équations de Maxwell :
- il commence par les balancer (Vlan!), avec juste quelques explications sur les notations vectorielles, les opérateurs et les champs.
- il les résout dans les cas simples, de la statique à la dynamique, et retrouve toutes les lois découvertes au XIXème siècle (Gauss, Coulomb, Stokes, Green, Curie et Curie-Weiss, etc)
- il explique les phénomènes observés par le comportement des particules et atomes au niveau de la mécanique quantique. Enfin on comprend les diélectriques, les plasmas, le ferro-magnétisme, la piézo-électricité! La physique du XXème siècle. Le magnétisme n'est que l'effet relativiste dû au déplacement des charges!

Que ne me l'a-t-on dit plus tôt!

Une application marrante est celle de la terre : la surface de la terre porte des charges négatives, et, vers 50 km d'altitude, il y a des charges positives d'ions. Notre atmosphère est donc un gigantesque condensateur de 400 000 Volts, avec un champ de 100 Volt/mètre au niveau du sol (d'où l'énergie de Sarko, de 155 Volts entre sa tête et ses pieds. Carla, je vous dis pas).

Ce condensateur "fuit" un peu, et c'est en permanence un flux de 1 800 ampères qui atteint la terre, soit une puissance de 700MW. Bouh!

Comment se recharge ce condensateur, parce qu'à ce rythme là, il devrait être bientôt à plat. Et bien, par les orages. Il y a environ 300 orages par jour dans le monde, et presque 100 impacts de foudre par seconde. La configuration des terres émergées est telle que le maximum a lieu chaque jour à 19h GMT!

Les orages ont l'intelligence de séparer les charges positives et négatives au sein de chaque cellule. L'éclair porte des charges négatives à la terre (en fait l'éclair "monte"), environ 4 à 5 coulombs à chaque fois, et recharge nos "batteries".

Etonnant, non?

lundi 19 mai 2008

Déclaration d'impot sur Internet (2)

J'avais promis de vous donner la suite à ma lettre au directeur de la Modernisation de l'état.

Il n'a sans doute pas eu le temps de me répondre. Il est sûrement trop occupé.

Je pense que je vais envoyer tous mes papiers à l'administration fiscale : ça l'occupera. 30% de coûts de prélèvement en France, par rapport aux autres pays, il faut bien les justifier, faute de pouvoir les résorber.

Trouvez-vous ma position immorale ou non-citoyenne?

samedi 17 mai 2008

Moi, j'aime bien Sarko!

Oui, je l'avoue! Il y a beaucoup de raisons à ça.

D'abord, je vais bientôt à être le seul de cet avis, et ça me plaît. Il ne fait plus envie, il fait pitié, et je suis compatissant. Pauvre petit, il va devoir se casser, et c'est si triste pour lui, sa famille. Et sa Maman? Vous y pensez à sa Maman? Moi je pense à sa Maman, et à toutes les Mamans...

Et puis, il y a des moments où il est craquant. Par exemple, il a fait un joli coup de pute en annonçant la loi sur l'accueil des enfants : petite provoc aux profs en grève en forme de coup de pied de l'âne, mais surtout reprise en main de la "droite" (qui va adorer), des députés qui vont pour une fois voter avec enthousiasme, détournement du débat sur le nombre de profs au profit de cette nouvelle idée (en forme d'abcès de fixation). De la bonne et vieille politique, très radical-socialiste, comme on l'aime donc.

Et à la TV, il a été parfait : petite voix innocente, l'air en coin, pour dire "mais je pense aux familles, souvent modestes, qui doivent travailler... Les familles modestes, vous n'y pensez pas, vous? Moi, je pense aux familles modestes, qui... " etc.

Moi je trouve ça magnifical. Déjà qu'il était énergétique! Il nous refait le coup des "victimes innocentes", et j'adore quand il parle sur ce ton : il le dit avec sincérité, mais avec un air qui dit "je vous ai bien baisé, hein?"

Du coup, on ne parle plus des couacs : couic! Sublime.

Bon, ça ne règle pas les problèmes, mais ça fait passer le temps.

Bon, à part ça, il va falloir combien de temps aux députés UMP pour trouver une solution constitutionnelle pour le forcer à partir? Parce que, eux, ne tiendront pas 4 ans, et que, s'ils continuent de le soutenir officiellement, leur réélection sera difficile : on abattra tout le troupeau!

Qui aime bien châtie bien!

mercredi 14 mai 2008

Docteur François Sarkozy

Longevi TV est la première webTV magazine dédiée au "Vieillir Jeune" créée par François Sarkozy et François de la Brosse.

Voila pourquoi le Docteur François Sarkozy était invité au "Grand Journal" la semaine dernière. J'ai vu ça d'un oeil distrait, mais vite irrité.
Présenté comme pédiatre, et donc spécialiste en gérontologie, il a bien précisé qu'il n'était pas commentateur politique. Il est juste le frère de Guillaume, qui a failli se présenter à la présidence du Médef, et de Nicolas, son grand frère : "ce qu'il a fait est formidable, je suis impressionné, mais je n'en dirai pas plus".

On connaissait aussi Dadou, la mère : sur le site, elle nous explique comment elle vieillit bien. Il faut acheter un chien, avoir des amies, jouer au bridge, avoir des petits-enfants ("on n'a pas les ennuis qu'on a avec ses enfants" sic!). Allez voir ça, c'est craquant...

Dans la famille Sarkozy, on ne le connaissait donc pas encore, ce fringant docteur François Sarkozy. Il a des yeux de velours, et nous regarde en coin et par en dessous, un peu comme la biche de Bambi. Un peu aussi comme son frère, mais très cajoleur, pas comme Nicolas donc, quand il dit "J'ai bien le droit de prendre des vacances, j'ai pas à m'excuser", où on sent un peu de rancoeur sous le faux air angélique. Plus lisse, plus onctueux, plus chanoine que ce docteur François Sarkozy, y'a pas! Le Pape lui aurait donné la communion d'office (le Saint-Office, of course)

Le bon docteur Sarkozy était donc invité à Canal+ pour faire la promotion de sa nouvelle chaîne de WebTV, une opération très commerciale, puisque ce bon docteur est soutenu par ce qu'il faut de chaînes thermales, labos pharmaceutiques, banques, et j'en oublie. Sûrement des altruistes.

Ça doit être une règle, dans le business, de se faire offrir de la pub gratuite sur Canal+ quand on est le frère de quelqu'un de connu. Mais il a bien le droit de travailler plus...

Mais, et c'est ce qui me chiffonne beaucoup, c'est qu'il y avait, pour l'interroger, des journalistes. Soi-disant, des vrais journalistes, Denizot, Aphatie : pas un n'a profité de l'occasion pour demander à ce bon docteur de s'exprimer sur les immondes calomnies qui courrent sur Internet, à propos de son rôle en tant que directeur associé d'un labo pharmaceutique, et de ses liens avec les zoizeaux de l'Arche de Zoé (J'ai pas les détails, parce que tout ceci me parait faisandé, et que je ne m'y suis intéressé pas plus que ça, quoique la rapidité de la réaction de Nicolas au Tchad m'ait surpris à l'époque).

Mais enfin, si on fait venir le docteur Sarkozy, ce n'est pas que pour parler des pommades anti-rides, ni de ses souvenirs de baston avec son frère quand il était petit! Et ne me dites pas qu'ils ne savaient pas....

C'est quoi, ce truc? Ca me parait encore plus faisandé que ce que je croyais...

mardi 13 mai 2008

Jeanne et Orléans

Seuls les Orléanais connaissent la vraie magie de ces fêtes johanniques, qui depuis 4 siècles, commémorent, la délivrance d'Orléans.
Pour la jeune fille choisie, une fois dans le privé, une fois dans le public, parmi les plus méritantes de la cité, c'est une vraie démarche mystique. Pour tous les habitants, c'est une suite de cérémonies qui culminent le 7 mai au soir par "l'embrasement de la cathédrale", et le 8 mai par un défilé mémorable où, comme l'on dit, la moitié de la ville vient voir défiler l'autre moitié.
Jamais fêtes ne sont aussi communiantes : grand messe à la Cathédrale dès 9h (la journée sera longue!), avec le Président "religieux" (un cardinal romain, le Président des évêques de France, etc), grand discours par le Président "civil", défilé militaire : chars, avions, troupes à pied.
Et ce défilé, qui fait 8 km, est suivi par toute la population : Jeanne et sa garde, corps constitués, magistrats, édiles, universitaires, scouts, enfants des écoles, des collèges, j'en oublie.
Les costumes du Moyen-Age sont évidemment magnifiques, conservés toute l'année dans du papier de soie, remis aux enfants avec toutes les précautions possibles, rendus avec délicatesse pour l'an prochain.
L'Honneur revient bien sûr à Jeanne, mais aussi aux Présidents invités. Je me souviendrai des discours, des hommages de Mme De Gaulle-Anthonioz, de Mlle Régine Pernoud. Comme elles ont parlé de Jeanne!
La Tradition, cependant, veut que le Président de la République soit invité l'année suivant son élection. Le Général, VGE, Mitterrand, Chirac ont bien voulu accepter cet honneur, qui vaut bien une stalle à St-Jean-de-Latran.
On peut être sûr que le maire d'Orléans, UMP farouche, n'a pas manqué de le faire cette année. Il se trouve que j'ai pu entendre la discussion à l'Elysée :
- Qu'est-ce que c'est encore que cette connerie????
- Jeanne, M le Président,...
- Moi, le 8 mai, je vais aux Champs-E, puis à Ouistreham, et après je me casse avec Carla. Jeanne d'Arc, c'est pour Le Pen, il a qu'à y aller!
- Oh M. le Président, il a déjà essayé de récupérer ça, et ça s'est mal passé...C'est très oecuménique!
- Alors envoyez Fillon!
__
- M. le Premier Ministre, le 8 mai...
- Ras-le-bol! Je me farcis déjà les Champs avec Sarko, et puis après je vais à Sablé. Et j'ai ma pelouse à tondre, moi, et Penelope va encore râler si je ne le fais pas. Envoyez Boutin, c'est son rayon!
- Mme Boutin, M le Premier Ministre, vous n'y pensez pas! Elle va parler de la virginité de Jeanne, et nous bousiller notre programme "préservatifs à l'école primaire".
- Bon, je vais en parler à Nicolas.
__
- M le Président, le 8 mai?
- T'as pas encore trouvé un connard pour y aller? T'es mou! Jeanne d'Arc, on s'en fout, c'était bien avant la Princesse de Clèves et tu sais c'que j'en pense... Je suis allé faire mimi avec la Queen, et tu veux me fâcher encore avec les rosbifs!
-...
- Après tout, Jeanne d'Arc était en prison. Elle avait forcément quelque chose à se reprocher, hein? Elle était récidiviste, non? relaps qu'ils disaient, les Cauchons!
Et bien, envoie Rachida, c'est son truc!
Et c'est ainsi que Madame Rachida Dati, garde des Sceaux, a présidé les fêtes Johanniques 2008, où elle a fait merveille, foi de la Rep!

lundi 12 mai 2008

1=0, ben oui...


samedi 10 mai 2008

Cauchemar

J'en étais à mon 4ème camion : on roule à 130 pépère sur l'autoroute, et brusquement, sans prévenir autrement que par un clignotant de dernière minute, un camion se met sous mon nez à doubler un collègue. Il faut freiner à mort, pour se mettre aux 90 poussif des travailleurs du macadam, et après, on poireaute un quart d'heure, le temps que celui qui double fasse les 30 mètres nécessaires...

On a beau se méfier, les surveiller du coin de l'oeil, on peut se faire prendre n'importe quand, et, en cas de pépin, on l'a dans l'os....

Donc ce 4ème camion (1 aux 100km?), faisant sans doute Algésiras-Tallin d'une traite avec des salades, doublait son copain, même logo, même adresse, d'un pays de l'ex-est. Peut-être que, comme les oiseaux migrateurs, celui de tête laisse sa place de temps en temps à celui qui est derrière.

Je me dis "ça suffit". J'attends, je double à mon tour les 2 copains, et me mets devant eux, tranquillement, à 90. Un longue montée : je ralentis comme eux à 40, en les surveillant dans le rétroviseur. En haut de la côte, je règle mon roaming à 30 à l'heure...

Et on est descendu tous à 30km/h, les 2 camions et moi, le temps d'une grande descente. Et à 20 le long de la montée suivante... Appels de phare, klaxon, rien à faire, je reste inflexible! Dès qu'ils ont essayé de me doubler, dans la descente, j'ai juste accéléré pour les décourager. De même quand il a essayé de me faire peur en essayant de me rentrer dans le coffre.

Bon, et puis je les ai laissés. J'ai repris ma vitesse de croisière, quand : truuu-truuuu-truuu!
Rangez-vous là! Gendarmerie Nationale! Vos papiers! Grand tour de voiture. Soufflez dans le ballon. Descendez et allez dans la camionnette.

J'ai fait un excès de vitesse? J'avais bu? Que me reproche-t-on?

Rien de tout ça, Monsieur, mais ça fera 190€ (140€ si vous payez tout de suite) pour vitesse insuffisante : vous rouliez à 23 km/h, soit 25 avec la tolérance, et la vitesse minimum est de 30 sur ce tronçon... Obtempérez, car sinon conséquemment, etc.

Mais, je ne comprends pas. Vous avez des radars à vitesse inférieure? Comment avez-vous su?

Facile, Monsieur. On a des ordres. L'Ordre, ça nous connait. Il faut faire payer les pékins au max pour payer nos équipements, mais pas les camions qui sont des travailleurs au rendement. Alors on a un accord avec eux : quand ils voient une infraction, ils nous préviennent par la CiBi. On taxe la voiture particulière (un conducteur honnête est un chauffard qui s'ignore), et on laisse rouler les gros-Q sans contrôle. On en prend un ou deux par mois, 3,5 g d'alcool dans le sang, ou qui regarde la TV en roulant, histoire de communiquer. C'est beaucoup plus rentable comme système, on n'a pas d'ennui avec les routiers, qui se mettent en grève si facilement, surtout quand le gas-oil augmente. Ça vous apprendra. On est soutenu par 53,06% des suffrages, on a le droit de faire ce qu'on veut.

Je repars penaud, soulagé de mon excédent de pouvoir d'achat jusqu'à la fin du mois.
50 km plus loin, perdu dans mes pensées, je me retrouve derrière un camion, que je double distraitement... Aïe, il y avait un autre camion devant lui, il déboîte à gauche! Je freine à fond, serre à droite, lui aussi! Celui de derrière me double, je suis enfermé! C'est mes camions de tout à l'heure! Je suis foutu! Ils vont m'envoyer dans le décor! Ah le c..., il me serre à gauche, me pousse vers la BAU, et je pars par dessus le talus, en contrebas... Je tombe, Ahhhhhhhhhhhh!

Boum : je me réveille en sursaut sur ma descente de lit, emmêlé dans un drap, en sueur... J'allume, et essaie de reprendre mon souffle et mes esprits.

J'irai voir mon psy, comme chaque fois que je fais un rêve. Que va-t-il bien pouvoir me dire?

samedi 3 mai 2008

Blumeninsel Mainau

L'Ile de Mainau est un délicieux rocher planté dans le lac de Constance, accessible par un pont lancé sur un cordon de gravier.




Pendant les travaux, cette crucifixion, dite "croix des Suédois", fut retrouvée dans l'eau : des voleurs, pendant la guerre de 30 ans, avaient chaviré avec elle...

Le domaine, comprenant un château du XVIIIème, et sa chapelle très baroque, appartient à la famille Bernadotte. Le regretté Graf Lennart Bernadotte, mort nonagénaire il y a quelques années, en avait fait un très beau jardin de fleurs, profitant du micro-climat pour présenter quelques tulipes, rhododendrons, roses, chrysanthèmes, que l'on visitait tranquillement, selon les saisons. C'était comme cela dans mon souvenir, il y a plus de 40 ans...



Mais maintenant, ce sont la Gräfin Dyana et la jeune Gräfin Bettina Bernadotte (très jolie, voir le site) qui ont pris l'affaire en main. Visiblement elles ont décidé de travailler plus, je ne sais dans quel but.

Elles ont créé le "Insel Mainau GmbH", ont bâti des serres monumentales alu-plexi à côté du château et contre la chapelle, dans lesquelles elles ont mis des palmiers des Canaries qui touchent au ciel, installé des playgrounds assez bluffants (y compris des radeaux en rondins!), une ferme aux papillons, et surtout planté des millions de bulbes de tulipes, narcisses, muscarilles, etc. Des statues modernes, pour faire musée en plein air, des thèmes (cette année : "Mythos Garten").



Et surtout un immense parking, payant, des restaurants, des magasins : T-shirts bien sûr, cartes postales, bonbons Haribo (normal, c'est allemand), et même des graines et des arbres en pot, comme des gynkgo-biloba. Et une caisse centrale, collectant les juteuses entrées des innombrables visiteurs, surtout des cars de 3ème âge.

Un prodigieux Blumenland, avec toutes les ressources du marketing, y compris les affiliations aux grands organismes écolo (certification EMAS), les expo temporaires d'artistes, les concerts, etc.

Et bien, c'est assez réussi. Le goût dans la disposition des fleurs est un peu allemand, sans vouloir vous offenser, mais le coup d'oeil sur ces millions de tulipes de toutes formes et de toutes couleurs mérite le voyage. Les vues sur le lac d'un bleu intense, la richesse des terrasses et la diversité du paysage, tout inspire le calme et la volupté (le luxe doit être dans la partie "Privat").


La serre abrite une collection extraordinaire d'orchidées, dans une touffeur tropicale qui nous laisse sans souffle après l'air vif du printemps.

2 heures sont à peine suffisantes pour en faire le tour en s'extasiant. Une bonne journée doit permettre d'en profiter pleinement, et de rentabiliser son entrée!

vendredi 2 mai 2008

Juste un cri

La honte, hier, en voyant le petit rigolo, parler de "son couple avec Angela", tout en rassurant "M Merkel"!!!

M Merkel est en effet le premier mari d'Angela, dont elle a gardé le nom en politique.

M Nicolas Ciganer-Bruni est décidément aussi vulgaire que prétentieux.

jeudi 1 mai 2008

Joli mois de mai...

Quand reviendras-tu,
Faire pousser des feuilles
Pour.... ?

On l'a attendu ce mois de mai. Enfin, il est là.

Et puis, un numéro 8, c'est toujours intéressant.

68 nous fait oublier 58, et ses 13 complots du 13 mai. Les Debré ne sont plus ce qu'ils étaient, quand ils allaient jusqu'au bout de leurs idées, c'est-à-dire organisaient un coup d'Etat avec l'appui de l'Armée, pour sauver l'Algérie Française! Justement, un Général à la retraite était prêt à se dévouer pour restaurer l'Etat.

J'étais trop jeune à l'époque pour profiter pleinement de l'humour de la situation, faiblement perçue à l'époque du reste. On fêtera les 50 ans de la nouvelle constitution, on oubliera l'arnaque.

68 à Paris est une aubaine pour les journalistes, les éditeurs et les libraires. On occulte ce qui s'est passé en Province : les révoltes des villes comme Nantes, Strasbourg. Mais surtout la panique des braves gens, qui dormaient sous leurs lits, stockaient le sucre et la farine, et allaient voter massivement pour l'Ordre, tellement ils avaient eu peur.

78 : Giscard et Barre sauvent leur peau aux législatives.

88 : Mitterrand roule Chirac dans la farine

98 : On se prépare au Mundial qu'"on" va gagner.

08 : Déjà un an! Tant de choses accomplies, tant d'erreurs faites et de reniements assumés! Ce sera plus grandiose que 58, 68 et 88 réunis. Un an suffit tellement. Allez, M Debré, faites comme Papa!

Et c'est la Fête du travail! Vive le travail, qui rend libre! qui rend riche!
Et c'est l'Ascension, la sainte Ascension attendue dans les sondages bien sûr!