mercredi 30 juillet 2008

Bande de beaufs….

Alors, on débraye dans les descentes pour économiser l’essence, on supprime la clim pour diminuer la consommation, on pique-nique ? Et oui, c’est les vacances. Impossible de suivre l’actualité. Voila quelques nouvelles, vraies ou fausses, à vous de trouver.

- Rachida veut vider les prisons ! « La prévision de la population carcérale a fait l'objet d'une sous-estimation! », a-t-elle osé dire dans le Monde. En conséquence, les pédophiles multirécidivistes pourront sortir avec leur provision de Viagra, tandis que les voleurs de vélo du VIIème arrondissement finiront leur peine.

- M Falco, secrétaire d’état à l’aménagement du territoire, ancien secrétaire d’état aux personnes âgées pendant la canicule, va proposer à la Garde des Sots le terrain de Bitche pour en faire un « centre pénitentiaire multi-services » : il suffira de mettre des barbelés et des miradors autour du camp pour héberger jusqu’à 20 000 personnes, supprimant ainsi, dès l’an prochain, le douloureux problème de la surpopulation carcérale.

- Mme Dati veut repousser la « prison hors les murs ». En conséquence, Mme Boutin a lancé un important programme de construction de logements pénitentiaires. Saint Jean-Paul et saint Benoît, merci !

- Le ministre des Transports, inquiet des 3 accidents dans la journée sur des passages à niveau, prévoit une modification de la loi : désormais, les trains marqueront le STOP, au lieu des voitures. Les barrières feront un quart de tour, et comme il y a moins de trains que de voitures, les accidents seront définitivement supprimés.

- Le gouvernement prend 3 semaines de vacances, bien méritées d’après le chef. C’est annoncé à grands coups de pub. Le lendemain, Mme Bachelot annonce une ponction de 4G€ sur les mutuelles de santé. Ca roule, Raoul ! Ca diminue les prélèvements obligatoires, ça paie ! Voila comment qu’y faut faire ! Chapeau, Roselyne…

- Mme Albanel, soucieuse de développer la culture, vient de commander, pour le Musée de Versailles ***, un tableau de la taille de celui de David « le Couronnement de Napoléon ». Le thème est « Nicolas Sarkozy terrassant l’opposition au Congrès de Versailles le 21 juillet 2008 ». Madame Mère Dadou sera représentée dans les tribunes, avec les 2 ex. Jean, Pal, Guéant, Fillon et les autres seront représentés comme Eugène, Talleyrand, Fouché, Pie VII dans le fameux tableau.

- Carrefour est dans la mouise, et ne parlons pas de Alcatel-Lucent. Ces 2 losers feraient appel aux talents de Thierry Breton, pour le CA de l’un, pour la présidence de l’autre. Certains n’oublient rien et n’apprennent rien…. Bonne chance à eux!

A bientôt pour d’autres aventures…

lundi 21 juillet 2008

M Jack Lang

Grâce à votre voix, le projet de loi portant modification de la Constitution a été adopté.

Vous avez voté malgré l’avis contraire de votre parti, comme M Fabius a fait voter contre le traité sur la réforme de l’Union Européenne, en nous promettant « un plan B ». C’est bien votre droit.

Ce droit, vous l’avez revendiqué pour avoir participé au « comité Balladur », dont vous avez approuvé les conclusions. Bien.

Le fait que le gouvernement ait changé l’essentiel des dispositions préconisées ne vous a pas échappé, mais vous n’en avez pas parlé, préférant retenir les aspects positifs théoriques que les limites pratiques de ce projet.

M Jack Lang, vous allez sûrement devenir ministre, ce serait bien le moins après une telle trahison de vos valeurs affichées. Vous ne serez pas le premier, et vous êtes même un peu en retard par rapport à certains de vos amis. J'espère simplement que vous ne serez pas ministre de l'éducation ou secrétaire d'Etat à la famille.

M Jack Lang, nul n’ignore les pressions auxquelles tous les parlementaires ont été soumis pour approuver ce projet. Je voudrais être sûr que vous n’avez pas été victime des « dossiers secrets » que tous les gouvernements successifs, et donc l’actuel, ont constitué sur vous, et qui auraient permis un chantage à votre encontre.

Dites-nous vite si vous avez été victime d’un chantage, ou si c’est vraiment librement que vous avez donné cette victoire (à la Pyrrhus) au Président.

vendredi 18 juillet 2008

Uranium

Quelle histoire à Tricastin! Il y a de l’uranium dans l’eau, et on en fait toute un plat. On a même dit que c’était de l’uranium militaire, comme si les militaires pouvaient se tromper de munitions. Et d’abord, l’uranium militaire est kaki, c’est bien connu.

Il parait que 15 micro-gramme d’uranium par litre, c’est rien du tout, c’est la norme. C’est moins que ce qu’il y a dans l’eau de mer… Alors j’ai sorti ma calculette.
En prenant la masse atomique à 238, et en me souvenant du nombre d’Avogadro, j’ai trouvé qu’il y avait environ 3,78 . 1016 atomes d’uranium dans mon litre d’eau. Des millions de milliards…

L’uranium a une période de 700 millions d’années. Ca fait quand même 100 000 désintégrations par jour, soit un peu plus d’une par seconde ! Buvez un litre d’eau, et pensez avec moi : Paf !...Paf !…Paf !...Paf !...

Il parait que c’est l’uranium de la Terre qui, en se désintégrant, finit par la chauffer. C’est vrai : j’ai pris ma température ce matin, après mon café : j’avais 37,3°C.

On n’en a perdu que 79 kg, qu’ils disent. Mais c’est quoi sa masse critique ? 5kg ? 10kg ? Qu’importe, s’il est bien dilué, il n’y a pas de risque d’explosion.

Tous des amateurs ! C’est moi qui vous le dis !

Une nouvelle période

Pour la première fois, un ami m’a dit : « je le reconnais, j’ai eu tord de voter Sarkozy ». Cet ami était militant UMP à fond, et on ne pouvait même pas en parler il y a un an, tellement il était sûr qu’il allait sauver la France.

« Même Ségolène n’aurait pas fait pire », a-t-il ajouté par dépit. Une Présidence Royal n’est pas été possible, tant elle aurait été matraquée par la presse et les télévisions, et M Sarkozy, battu, eut été dans une opposition systématique allant jusqu’à la politique du pire, dont on a vu qu’il était capable.

Il fallait lever l’hypothèque Sarkozy, soit en le virant dès le premier tour, soit en l’élisant au deuxième. Après tout, on pouvait essayer de voir ce qu’il donne, ce jeune homme qui veut faire la « rupture », le pouvoir d’achat, etc. Et Ségolène faisait un peu dinde, il faut le dire aussi .

Et bien on l’a élu, on a vu : on n’a plus qu’à le virer. La méthode passe par les députés de la Majorité, qui peuvent le pousser à la démission (rejet des projets de Loi, censure du gouvernement Fillon, etc). Il se soumettra ou il se démettra. Ou par le Conseil Constitutionnel qui peut « constater » (sans appel possible) son « incapacité à tenir ses fonctions ».

Avant de parler de « qui » peut prendre la suite, il faut poser quelques principes sur le « quoi » et le « comment », parce que sa tâche ne sera pas de repartir de 2007, mais de l’état qu’il trouvera.

D’abord, et surtout, refonder les valeurs de la République, et les faire partager. Le slogan « Liberté, Egalité, Fraternité » a perdu le sens qu’il avait au XIXème. La valeur du Travail et sa dignité, c’est autre chose que des heures sup et du bouclier fiscal. De même pour « Le service public », à considérer comme un service offert à un consommateur-client qui paie par ses impôts ce qu’il ne paye pas directement. Et non, une rente de situations pour les employés.
Solidarité, Intégration sont des mots, dont on ne nous a pas dit le sens : chacun y met ses fantasmes, et on est prêt de la déchirure musculaire dans l’application.

Je voterai pour celui qui me parlera d’abord de ses valeurs et de celles qu’il veut faire partager à ses concitoyens. Au moins on aura quelqu’un qui nous représentera dignement à l’extérieur, sans piquer des stylos ou tabotter Mme Merkel.

Ensuite, je demande qu’il aborde le problème par le bon bout, en regardant la dette (qui continue d’augmenter). Les efforts sont colossaux, et on doit avoir confiance dans l’honnêteté de son partage.

Du coté des recettes, il faut évidemment revenir sur les baisses inconsidérées faites par Chirac et Sarkozy sur l’impôt sur les revenus, en 5 ans par exemple, ce qui ne devrait pas toucher les classes moyennes. Pas amusant, mas incontournable. Avec une impartialité rigoureuse face aux lobbies.

Du côté des dépenses, inutile de chercher des consultants en RGPP : les méthodes de l’industrie ne marchent pas dans l’administration (ne serait-ce que culturellement). Il faut demander aux fonctionnaires eux-mêmes les voies et moyens d’y arriver. En les prenant dans le sens du poil, ils savent très bien faire. Et la hiérarchie doit être présente pour accompagner un changement qui est difficile en soi.
Ah, vous me direz, ce n’est pas si simple, le statut ne va pas, on n’a pas de DRH, que des services de personnel, on n’a pas de managers, que des administrateurs ! C’est vrai : changez les statuts, créez des DRH, formez des managers, et virez les autres. Accompagnons les mobilités professionnelles des administrations en surnombre vers celles qui ont des besoins. Faites des Budget Base Zéro.

Abandonnez l’idée idiote de ne pas remplacer un fonctionnaire sur 2 qui part à la retraite : ce n’est pas assez pour les services sous-encadrés, et trop pour ceux qui ont du gras. Et cette façon de voir ne permet pas de se doter des compétences indispensables.

Le chef n’est pas là pour dire « comment », mais pour donner la vision, le cap, et faire en sorte que ça devienne possible. J’aurais bien d’autres idées à faire valoir, mais ce post serait trop long.

Ce futur président aura un avantage, il aura pu voir rapidement tout ce qu’il ne fallait pas faire, du bling-bling aux annonces saugrenues (petits-juifs, Pub à la TV, manuels scolaires, cartes FN, etc).

Dans l’état actuel de décrépitude de la Gauche, il ne faut pas espérer que les « camarades » arrivent à de telles conclusions. Peut-on avoir de l’espoir dans la Majorité, alors qu’ils sont tous compromis avec la merveille qu’ils nous ont proposée ?

Je cherche un homme (ou une femme) honnête, ayant compris tout cela et donc plutôt dans la « société civile » que dans le personnel politique actuel.

mercredi 16 juillet 2008

Petits trafics entre grands amis

Je ne sais par où commencer, du plus risible au plus odieux….

Le pire est sans doute l’abandon du Liban à la Syrie, gage donné à la sécurité d’Israël, par glaciation et islamisation douce du front Nord. Bush et Israël l’avaient rêvé, Sarkozy l’a fait. Les maronites en feront les frais, et bien on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs, hein ?

Le plus risible : peut-être Tapie, qui va récupérer 40M€ de l’Etat, après avoir payé ses dettes, notamment à l’Etat. Vous allez me dire qu’il va payer l’ISF : mais non ! Grâce au « bouclier fiscal », lui qui ne gagne rien, sauf peut-être le RMI, va être remboursé. Il est vrai qu’il avait appelé à voter Sarko il y a 18 mois. Trahir plus pour gagner plus, il fallait y penser.

Vous vous sentez bête, non ? Pas tant qu’un député radical de gauche (entre beaucoup d’autres) soumis à forte pression pour voter la mini-réforme de la Constitution. A quelques voix près, une piscine, un poste au Conseil d’Etat, un emploi d’ambassadeur, ça peut faire la différence. D’autant plus que les représailles peuvent être massives contre les réfractaires. Pauvres d’eux !

Mais ceux qui rient, ce sont les actionnaires de Suez. Suez, la compagnie des eaux sales et usées, spécialiste du curetage des égouts et des marchés des collectivités locales, grand pourvoyeur de fond du RPR, avait failli être « victime » d’une OPA des italiens. « Le Patriotisme économique » a été promulgué par M de Villepin, qui l’a marié, contre la promesse de M Sarkozy, avec GdF, pour éviter le nettoyage des comptes et le retour à une normalité des affaires. Villepin l’avait promis, Sarko l’a fait.Longue vie à Suez, à ses actionnaires et à ses mécènes.

Les plus tristes sont les militaires, mais ils en ont vu d’autres. Leur chef Georgelin, qui a laissé démissionner le général Cuche, a dit que le malentendu était levé. S’il le dit… Le mal est fait, et il sera long à guérir : une génération, je vous l’ai déjà dit.

Maintenant, c’est le tour de France : va-t-il faire une étape, comme l’an dernier, pour les doper ? Il ira à Pékin, comme prévu, ça c’est sûr. Les français s’en fichent, au point où qu’on en est : ils comparent les prix des moules-frites à Malo-les-Bains. Merci Dany!

PS : Fillon soigne son mal de dos : c’est psychosomatique, il en a « plein le dos ». Gare aux entorses, avec son casse-pied national Duracell…

lundi 14 juillet 2008

Légion d’Honneur du 14 juillet 2008

En ce jour béni qui marque la réussite de notre diplomatie méditerranéenne et l’humiliation dans l’Honneur de l’Armée Française, c’est toujours une joie de découvrir la liste des nommé(e)s et promu(e)s dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur.

Les femmes y sont nombreuses, à parité parait-il, y compris dans le clergé, ce qui est une nouveauté. Avant, il n’y avait que des religieuses. Aujourd’hui un évêque, un vicaire général, un missionnaire « compensent » 3 Mères Supérieures et une « professeure » de théologie.

Notez bien le « professeure ».Nous avons aussi une « lieutenante-colonelle » des sapeurs-pompiers. Mais aussi Mme X, « colonel » des sapeurs-pompiers. Je suis choqué de ces différences de dénominations dans un même ministère, qui pourraient présager un affaiblissement de notre jacobinisme national. A quand des « Capitaines de Vaisselles » dans la Royale ? Des sapeuses-pompières ? Une astronomesse, plutôt que le piteux « astronome » dont Mme Y est affublée ?

Comme toujours les anciens ministres sont remerciés : Yvon Bourges, Hamlaoui Mekachera, Mme Hélène Missoffe –ce qui consolera Mme de Panafieu-, Michèle Barzach, et… Christian Pierret (futur ministre d’ouverture ?).

Jean Réno et Dany Boom (au titre de La Poste, ou de la promotion du Nord-Pas de calais ?) : moi, je préfère Léon ! Dany, il est gentil, mais faut quand même pas pousser….

M Michel Pébereau est fait Grand-Officier : quand je pense que, sans M Jérôme K., M Daniel Bouton aurait pu aussi être sur les rangs….à moins qu’il ne le soit déjà.

Mme Erignac, c’est bien !

Mais qui est M Michel Fillon, notaire honoraire à Angers ?

jeudi 10 juillet 2008

Le 14 juillet ça craint...

Ca craint pour de multiples raisons :

- normalement, si vous êtes cadre, vous êtes au travail. Les RTT sont devenus négatifs. Il vous reste les samedis, les dimanches, 5 semaines de vacances, et le 1er mai, ça doit faire le compte. Pas d'augmentation de salaire lors du passage à 35h, il n'y en aura pas d'autres pour le passage à 48h.

- s'il y a une grève ce jour -là (grève surprise du RERA comme la semaine dernière), vous ne vous en apercevrez pas. Vous prenez vos vélos comme si de rien n'était, et voila!

-si vous êtes militaires, vous travaillez pour honorer la République : Liberté, Égalité, Fraternité, ou du moins ce qu'il en reste sous la forme Familles recomposées, Copinages, Patrimoine.

Vous viendrez avec vos balles à blanc défiler devant ce que la France et le Monde comptent de plus corrompus, illettrés, dictateurs dans les tribunes. Surtout du pourtour méditerranéen. Des spectateurs pourraient siffler tel ou tel, ce qui ferait mauvais effet. Enfin, des gazettes supposent que la joie des militaires amateurs, ravis de ne pas savoir s'ils déménagent et pour où, cette joie donc pourrait s'exprimer par un peu de chahut estudiantin. Je n'en crois rien, et je les en dissuade : ça ne servirait à rien qu'à justifier de nouvelles brimades.

Bouteflica à Paris! Bassar Af-Haffaz à Paris! Sarkozy à Pékin, à Béi-Jing si vous préférez... Je ne sais pourquoi, ça m'évoque Chamberlain et Daladier à Munich, il va y avoir 70 ans bientôt.

Bon, le 14 juillet, je ne prends pas le RER, et si je vais aux Champs voir et complimenter l'Armée Française, ce sera avec gilet pare-balles, position allongée dans un trou creusé à cet effet (il suffit d'enlever quelques pavés, et après c'est facile). Les pavés, vous pourvez les mettre gentiment en tas pyramidaux, c'est joli aussi. Ne touchez pas aux arbres, merci.
Et fermez les yeux, si vous ne voulez pas voir, comme à Orléans.......

jeudi 3 juillet 2008

Free Ingrid!

Il faut que je me désabonne de ce groupe de Facebook.

Enfin, une bonne nouvelle apprise ce matin : Ingrid est libre. Je dis "Ingrid" comme si je la connaissais depuis toujours, alors que je ne l'ai jamais vue, comme tout le monde.

Quelques questions :

- C'est Kouchner qui a pris l'avion présidentiel pour aller la chercher. Qu'a-t-il donc de plus important à faire, notre petit Prince?

-Qui a remercié l'Armée colombienne pour son "professionnalisme"?

-Il n'y avait personne pour informer Ingrid? Dans ses remerciements, elle a commencé par Sarko, puis Chirac! Puis "son ami de Villepin"! L'avion a failli faire demi-tour...

Bon, il n'y a plus qu'à faire libérer les autres otages, tous les autres otages.

mercredi 2 juillet 2008

Décompositions

Je ne pensais pas que ça irait si vite, mais l’évidence est là : l’Etat est en décomposition. Il faut traiter ce problème d'urgence...

Certes, il est légitime de déstabiliser afin de réussir les réformes nécessaires. Mais le jeu ne consiste pas à tout casser, c’est trop facile. Il faut aussi construire. Quant on a coupé la tête à tout le monde, avec qui travaille-t-on ?

Les plus atteints sont :
- la Justice. Une réforme territoriale enlevée à la hussarde, sans concertation : l’idée est de concentrer les affaires sur de « grands tribunaux » réputés plus rentables que les petits (« Big is beautiful », doctrine américaine). Le résultat sera que l’encombrement des grands tribunaux va s’accentuer. Pour y remédier, on cherche à « déjudiciariser » ce qui peut l’être : divorces( ?), et surtout dépénalisation du droit des affaires : tout un symbole.
La priorité mise à la répression, notamment des voleurs de bicyclettes (je ne les défends pas), a conduit à une surpopulation carcérale dangereuse, notamment de « prévenus » non encore jugés. A quand l'explosion?
L’autoritarisme de la Ministre et le soutien inconditionnel du Président, font que les magistrats, debout, assis ou couchés, « plient » sans rompre. Ils attendent la suite…

- La Culture. Certes ce ministère avait besoin d’une refondation, comme celle que fit Malraux. Mais au lieu de le tirer vers le haut, pour qu’il élève le pays dans son épanouissement, et pour cela faire les choix nécessaires, ils ont choisi l’argent. Le Fric, tout simplement le Fric comme seul critère. Pas seulement du Fric à économiser, mais du Fric à faire sur tout. Les œuvres d’art sont des marchandises qu’on peut louer, avant de pouvoir les vendre. Les Monuments Historiques sont d’abord des lieux de réceptions (Le Louvre pour les Satoryexpo, par exemple), avant de devenir des supports publicitaires. Le parc de Versailles s’inspire de Disney, les japonais adorent. Les expositions sont faites en fonction des études de marché et des sponsors, non pour la culture (typiquement, l’exposition Marie-Antoinette). Le Veau d’Or se relève….

- la télévision publique. Je ne vous fais pas de dessin, cette réforme a deux buts : augmenter la valeur de TF1, M6 et Canal, mettre au pas la télévision publique. On n’a pas assez compris que le problème avec la nomination par l’exécutif, ce n’est pas la nomination elle-même, mais le pouvoir de débarquer le titulaire à chaque instant : nul doute qu’il veillera au quotidien à ne jamais déplaire. Je vois bien MM Frédéric Lefèvre, Devedjian ou Copé dans le rôle.

- les Armées. 3 mois après les félicitations pour l’affaire du Ponant, les voila traités d’ »amateurs ». Il ne les jamais aimés, il les méprise au quotidien, comme il l’a bien montré lors de ses visites ou prise-d’armes. Il leur a préparé une réforme qui va les briser (autant de missions, 30% de personnel en moins, et soi-disant des crédits d’équipement en plus -t’as qu’à croire- !). Il gère la bavure de Carcassonne, comme Poutine avait géré l’accident du Koursk : il va les broyer, et ils mettront 20 ans à s’en remettre. Alors, en attendant, ils vont appliquer le règlement, et faire les 35 heures….

- La Police. Elle a droit à toutes les attentions. On y a même ajouté la gendarmerie, pour faire bon poids contre les ennemis de l‘Intérieur. L’impunité en ce qui concerne les bavures, les coups de matraque inutiles (contre de paisibles manifestants, la semaine dernière à Paris), le climat (je n’ose dire) raciste qui y règne (on leur demande de contrôler de paisibles retraités pour ne pas avoir l’air de ne contrôler que les basanés), l’omniprésence en certains endroits et la désertification dans d’autres, portent des germes graves de décomposition de l’intérieur de ce corps social. Je sais bien qu’on ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs, mais sans morale ou éthique supérieures, le pire est à craindre.

Il reste à venir la « réforme » des hôpitaux et de la sécu, des écoles (18 000 suppressions de profs en 2009 !), des Affaires étrangères. Tout va bien : il se pavane pour une Europe défunte..

A propos, ça existe encore les congés et retraites bonifiés ?