lundi 29 septembre 2008

Justices?

Je ne veux pas que vous soyez déçus, demain matin, sans nouveau post sur mon blog. Profitez-en, je vais bientôt arrêter.

Un de mes amis habite dans une calme ville de province, et son adresse est "rue des Justices".

Je suis troublé, car "rue de la Justice", j'aurais compris. Y a-t-il plusieurs justices?

Certes il y a la Justice divine, immanente, et la justice de ce bas monde, bien imparfaite, car humaine, nécessairement. Mais je ne pense pas que telle était l'intention des édiles.

S'agit-il de la justice militaire comparée à la civile, comme la musique? Celle de Dreyfus par rapport à celle de Zola?
La justice pour les voleurs de vélos, comparée à celle appliquée -peu- aux cols blancs?
La justice pour le vulgum pecus, et celle pour nos sénateurs ou présidents immunisés?
L'expéditive, contre celle qui tombe sous le coup de la péremption?
La justice de mon pays, "en qui j'ai confiance", et celle des autres pays?
Celle que Sarkozy "aime", ou celle qu'il devrait faire appliquer? Celle que Dati est chargée d'assurer, ou celle qu'elle voudrait mettre en oeuvre?
La justice de première instance, ou celle de la Haute Cour?
La haute, la basse?
L'aveugle, ou la borgne?

dimanche 28 septembre 2008

Larcher au logis?


Et oui, M Larcher a gagné la primaire UMP pour la présidence du Sénat. Bataille de titans, ou plutôt de sumos, où le plus gros a gagné.
Normalement, il devrait devenir le 2ème personnage de l'Etat. Rien que ça, mais c'est constitutionnel. Pour gagner, il a été plus fin que M Raffarin, qui disait vouloir moderniser l'institution : lui, il a susurré à l'oreille des dinosaures que rien ne bougerait, et il a été choisi.
Normalement? Car, on ne sait jamais. Si la gauche se décidait à faire un mauvais coup, et à voter pour M Lambert, candidat UMP "indépendant", qui a promis de réduire vigoureusement les frais de fonctionnement du machin? Ce serait drôle. N'oublions pas que "la Journée des dupes" s'est passée là, dans la tourelle de gauche, sur jardin, que vous voyez ici. Pauvre Catherine de Médicis, Veuve Henri IV, qui fut victime de l'indécision de son fils, et surtout de la volonté habile de M le Cardinal de Richelieu.
Car nos pères conscrits ont beaucoup d'occupation. M Poncelet, actuel 2ème de l'Etat, donc, passe son temps à mettre des photos sur les grilles de son palais (son surnom est "le seigneur des panneaux"), à organiser des expositions de peinture très BCBG, et bien chères, dans son Orangerie. Il vient cette semaine de faire "Plantes fragrances", à grand renfort de lavande, tubéreuses, pélargoniums (oui, je dis pélargoniums, je ne suis pas du genre à faire pipus dans les cacti). Il y avait une vidéo "la culture des orchidées au Sénat", qui me fit mettre un mot vengeur sur leur livre d'or.
Et surtout un argent, à ne savoir qu'en faire. Bercy lorgne sur leur trésor de guerre, des provisions pour leurs retraites, qui seraient excédentaires de plusieurs centaines de millions d'euros.
Et voyez la presse pour les détails : rien n'est trop beau pour eux, ni aucun vin assez bon pour leur "cantine".
Ils bénéficient en plus d'une protection militaire, parce que depuis le 18 brumaire, on se méfie du peuple. (L'armée n'est pas en charge de la protection des maisons de retraite, et une société de gardiennage ferait l'affaire). Leurs fonctionnaires bénéficient d'un statut spécial, et ils votent, dépensent et contrôlent eux-mêmes leur budget.
Voyez que je ne fais pas de l'anti-parlementarisme primaire. Je ne parle pas du mode d'élection, ni du choix des grands électeurs. Je pense que, quand même, le bi-camérisme doit être maintenu. Ceci dit, quand je vois ça, j'ai envie de m'acheter une fourche!
Et ceci dit, le 1er de l'Etat ne vaut pas mieux...

Le nez de Cléopâtre

« Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé », comme Pascal le pensait.... Cléopâtre VII Théa Philopator, bien sûr, la Lagide!

Et les cheveux de Ségolène, qu'en pensez-vous?

Petite, elle avait de sages nattes, la raie au milieu (information d'origine familiale). Et puis, de l'ENA jusqu'à maintenant, des baguettes de tambour tombant sur les épaules.

Hier, allant narguer Carla sur la scène du Zénith, en tenue de scène ressemblant à la tunique d'un intellectuel chinois dans les rizières au temps de la Révo Cul, elle s'est enfin fait des frisottis en forme d'anglaises ébauchées.

Comme dirait Failbook, "Ségolène R. et Frank Provost sont maintenant amis".
Coiffure d'un soir, ou changement de look?

Je ne m'en remets pas!

samedi 27 septembre 2008

L'Institut de Paléontologie Humaine

Heureusement, il n'y a pas que lui dans la vie!

L'Institut de Paléontologie Humaine, boulevard St-Marcel, Paris 13, était exceptionnellement ouvert à l'occasion de la Journée du Patrimoine. Seul un délit d'initié (merci L!) m'a permis de m'inscrire à temps pour une visite limitée à 25 personnes.

L'IPH a été créé en 1910 par le Prince Albert Ier de Monaco, un vrai savant, lui. Henri de Lumley en est maintenant le directeur, mais, avant lui, Marcelin Boule et l'abbé Breuil l'ont bien établi comme un centre d'études et de recherches sur la paléontologie, reconnu au niveau mondial.

Et le bâtiment a été conçu dans ce but, étonamment moderne, et inspiré de la Sécession viennoise. Au dessus de la porte, les armes monégasques sont entourées de cranes fossiles divers

Et tout autour du bâtiment, une frise curieuse montre divers portraits de la vie de nos ancêtres. Ces sculptures sont accessibles au simple promeneur, mais qui donc s'y arrête?

Tant que cela a été possible, l'Institut a accumulé des pièces de fouille et a constitué un référentiel unique (vous connaissez les termes "acheuléen", "magdalénien", etc). Il y a des milliers d'outils, bifaces, os, silex taillés, soigneusement classés.

Mais ce sont bien sûr les fossiles humains et préhumains -ou des moulages très fins- qui constituent le fonds le plus énouvant.


Je ne vous raconte pas tout, des australopithèques aux homo habilis, des néanderthals aux cro-magnons. Mais c'est émouvant de se dire qu'on voit peut-être ici quelques restes d'une de nos arrière-...-arrière grand-mères.
Quant à la bibliothèque... les mots sont impuissants à en décrire la beauté formelle. Et la force des connaissances qui y sont enchassés.
Evidemment, toutes ces recherches prouvent la réalité de l'évolution. Mais l'abbé Breuil, surnommé "le pape de la préhistoire" eut bien des ennuis, comme le P. Teilhard de Chardin, sj. Je me disais qu'avec son "Alpha et Oméga", il avait découvert le "big-bang" avant les physiciens.

vendredi 26 septembre 2008

La b... et le couteau

C'est qu'il faisait beau à voir, hier à Toulon, notre Coryphée de la Finance...

Il y avait les ministres, dont le maire de Toulon (un vrai intellectuel), et les militants, toujours prêts à tout applaudir. Ils étaient contents : on leur a enfin expliqué les choses.

J'y ai retrouvé des accents, comment dire?, mittérrandiens -osons le mot- pour dénoncer le capitalisme, le libéralisme et ses excès. Vous vous souvenez de ceux "qui gagnent de l'argent en dormant"? Et bien, c'était un peu pareil, en plus méchant.

Mais surtout, il y avait un accent de vérité, qui me prouve qu'il venait vraiment de découvrir des choses. Comme un gamin déçu de s'être fait avoir avec le coup du Père Noël.

Les normes comptables qui, sous prétexte de protéger, ont permis de camoufler des choses! Sarbanes-Oxley, il ne connaissait pas! Les agences de notations, au rôle plus qu'ambigu! L'argent des banques, qui va à la spéculation plutôt qu'à l'investissement! Les hedge funds et les ventes par appartement des meilleures entreprises! Les délocalisations! Les déréglementations! Les démantèlements! Les subprimes! Les Golden parachutes! Kerviel!

On m'en dira tant! Je ne lui en veux pas de ne pas lire mon blog assez souvent, mais enfin il a été ministre des Finances! Et il parait qu'Attali allait partout, depuis un an, dire que ça allait péter.

Et même Mme Lagarde, qui a travaillé à Nouillorque dans une banque, et qui cause anglais, avait l'air heureuse de découvrir tout ça en même temps que lui.

J'ai l'impression que, jusqu'à la semaine dernière, ils ne savaient pas. Ils trouvaient même un peu que c'était pas mal, cette "création de valeurs".

Comme Henri Guaino a lu aussi René Girard, il a heureusement trouvé un bouc émissaire propre à canaliser la juste colère du peuple : les méchants, les responsable de ce gâchis ("this mess" a dit Obama) seront punis! Bigre...

Pour ma part, j'aurais trouvé astucieux de dire un mot des vraies victimes de cette danse fatale autour du Veau d'Or : tous les salariés que, depuis 20 ans, on pressure, on stresse, on licencie, on met en pré-retraite, en un mot, qu'on jette après usage, et qui se font culpabiliser -injurier-, comme inutiles à la société, poids lourds des autres, obstacles au bonheur matériel des autres.
(Sans compter tous ces américains pauvres qui auront été expulsés de chez eux, afin de garantir la retraite dorée des américains riches.)

Juste un mot de compassion, ça aurait été tellement mieux...

Bon, à part ça, qu'est-ce qu'on fait maintenant? Et bien, tout le monde s'accorde à dire que les réponses sont un peu faibles. Garantir le crédit ? Je ris... Virer des fonctionnaires? Si ça soulage... Supprimer les régions ou les départements? On en reparlera. De toutes façons, pour réussir un changement, il faut investir, et on n'a plus un rond.

Devant tout le monde, à Toulon, le Roi s'est montré nu. Et il n'avait que sa b... et son couteau!

PS : J'explique pour ceux qui ne comprendraient pas : quand on est face à un gros problème , et qu'on n'a pas de quoi le résoudre, on est comme un monsieur qui n'aurait qu'un couteau. A part se la couper, ce qui serait sans doute encore pire, il n'y a pas de solutions. Il vaut mieux éviter de se trouver dans cette situation, et surtout de le montrer.

jeudi 25 septembre 2008

Nicolas S et Olivier B sont maintenant amis

Belle réussite que ce voyage à New York, pour recevoir un prix et faire de beaux discours!

On aura appris que Carla est à gauche, et Nicolas à droite : en fait leur place dans le lit conjugal m'est assez égal, mais enfin, s'il le dit! Peut-être que à droite, on est plus près de téléphone, et à gauche, de la salle de bains...

Dire qu'on est à droite devant un public américain, ça n'a pas grand sens. Accuser quelqu'un d'être à gauche est susceptible du Patriot Act : on peut se retrouver à Guantanamo pour moins que ça. Mais son astuce le faisait rire tout seul : tant mieux.

Ce qui m'a bluffé, c'est la tirade contre les responsables du désastre financier. Je pensais naïvement que les gens, après un dur labeur, avaient le droit de profiter des fruits d'une vie de travail, sans être encore imposés. Surtout s'ils avaient pris des risques.
Mais non : il faut punir les responsables de ce gâchis, répartir entre eux les malus comme ils se sont réparti les bonus, etc. Il faut cesser de nationaliser les pertes et privatiser les profits. La Maman de Carla y aurait-elle perdu des plumes?

Je ne sais pas ce qu'il lui a pris, car enfin.... Certes les USA ont bien été obligés de gager les pertes des banques pour 1000 milliards de $, mais c'est juste une exception qui confirme la règle. Nous, on cherche désespérément un milliard pour financer le RSA, on ne va pas racheter la SG parce que M Kerviel lui a fait perdre un peu d'argent.

Etonnez-vous qu'on soit déboussolé! Un français de droite qui va faire à New York un discours gauchiste devant des gros bonnets! De la morale à des financiers! C'est vraiment vouloir restaurer l'esprit de mai 68.

Ah Mânes de Jaurès, de Blum! Venez au secours de notre économie! Venez planer ce soir au dessus des militants de l'UMP de Toulon!

Friqués de tous ordres, préparez vous à vivre en Belgique!

mardi 23 septembre 2008

Laïcité positive

J'ai enfin compris pourquoi le pape est pour :
On lui avait dit qu'il y a beaucoup de laïcs dans l'Eglise de france....

dimanche 21 septembre 2008

Miscellanées

- 5 millions d'américains ont été virés de leur maison, pour n'avoir pu payer leurs échéances. A 200 000$ la maison environ, ça fait bien 1 000 milliards de $! Juste le montant du "plan Bush"! Mais attention, ce n'est pas pour aider les gens à se loger, ce n'est que pour rembourser les actionnaires des banques, les Tappys quoi. Et quand je pense que c'est nous qui avons inventé ça, avec le CDR (25 milliards € seulement).

-Poussée de la gauche au Sénat? Faudrait quand même pas pousser Pépé dans les orties : c'est sans compter les 2 postes de sénateurs qu'on a créés entre autres à l'occasion : Saint-Martin et Saint-Barth!
J'exige un poste de sénateur pour Bréhat, Ouessant, Molène, Sein, pour Groix, pour Belle-Ile, pour Houat/Hoedic, pour Noirmoutier, pour le Pilier, pour Yeu, pour l'Ile-Madame, Ré, Aix, Fort-Boyard, Oléron, If, d'Hyères, Lérins, et j'en oublie sûrement -ce qui pourra s'ajouter par la suite...

-Fin du bonus-malus? Pas si simple. D'abord, la création de nouvelles taxes est un privilège régalien qui ne se délègue pas. Et puis l'idée de garder la partie malus mérite d'être approfondie.

-C'est terrible ce qui se passe en Russie! Je ne vous parle pas (pas encore) de l'irrésistible ascension de Poutine, mais de l'inversion des pouvoirs : Poutine est le premier ministre de Medvedev, qu'il a fait élire. Le résultat le plus éclatant est que Medvedev est obligé d'inviter Sarko à déjeuner quand il passe à Moscou (bien fait pour lui!), mais Poutine, lui, est obligé de se farcir Fillon à Sotchi.
Combien de temps cela va-t-il durer? Réponse, un certain temps, avant qu'un très grave accident n'oblige le pays à se choisir un nouveau Président. Poutine sera alors de nouveau éligible pour 2 fois 5 ans. Sa fortune personnelle (à Poutine) est estimée à 50 milliards de $, mais on ne sait pas encore le montant de sa retraite : il a donc raison de chercher à gagner des annuités.

- Vous avez vu la grogne des commissaires de police? Un décret (préparé par Morin, du Nouveau Centre) dirait qu'ils sont équivalents aux officiers de gendarmerie, ce qui voudrait dire que les inspecteurs de police seraient équivalents aux sous-officiers de gendarmerie! Alors là, pas touche à mon collègue.
A propos des flics, vous avez vu qu'ils sont furieux du "toilettage" d'Edvige. A la TV, un policier a confirmé que les gendarmes en avaient un bien pire, encore plus illégal! Et le porte-parole du ministère de l'Intérieur expliquait aussi qu'il fallait bien avoir un fichier, dans le cas, par exemple, où quelqu'un solliciterait une décoration! Tout finit par se savoir. Merci beaucoup MAM de cette transparence....
D'autant plus que les mineurs seront retirés du fichier au bout de 5 ans. Ils iront alors dans le fichier des majeurs. Où est le problème?

- Dans 8 jours, on connaîtra enfin la position du gouvernement (en fait du Président) sur la crise. Je crains le pire. Que va-t-il encore inventer?????

jeudi 18 septembre 2008

Et le petit homme sauta!

M Sarkozy est allé ce matin à Bletterans (Jura), et il doit bien y avoir 4 ou 5 personnes au monde capable de comprendre l'humour du titre de ce blog! Désolé pour cette private joke, bien qu'elle ne soit pas très drôle.

Car je connais Bletterans, et son cimetière. C'est sans doute la raison qui a poussé le Génie du Jura à s'y arrêter pour y parler de l'hôpital.

Je ne sais pas quel est l'imbécile qui lui prépare ses discours, peu importe, mais enfin, il n'est pas obligé de les lire en public. Il était question de la qualité des soins à l'hôpital (très bien). Pour cela, il demande que les hôpitaux publient leur taux de mortalité. C'est aussi drôle que si c'était du Palin... : on pourra éviter les hôpitaux où l'on meurt plus qu'ailleurs.

Si encore il avait annoncé que, dorénavant, plus personne ne mourrait, j'aurais compris. Mais, si je comprends bien, l'objectif du gouvernement va être qu'on ne meure plus à l'hôpital. Ah, la belle affaire, et qu'il est facile de tenir cet objectif :

- d'abord fermer tous les centres de soins palliatifs, et ce sera autant d'économisé.
- réduire l'activité des pathologies désespérées. A quoi ça sert, hein?

Plus tactiquement, il suffira de renvoyer chez eux les personnes entrées en agonie. C'est déjà largement fait, mais ça peut s'industrialiser.

Plus subtilement, il suffira de transférer ces personnes dans un autre service : avec un bulletin de sortie du service A, et un constat de décès avant d'être enregistré dans le service B, on doit pouvoir faire de grands progrès.

Les cliniques connaissent déjà ça par coeur, il est temps que l'hôpital s'inspire aussi de ces bonnes méthodes de gestion.

Remarquez, d'autres services peuvent aussi contribuer à tenir cet objectif. Par exemple, si vous êtes écrasé dans les clous par un motard émêché, à quoi ça sert de vous conduire à l'hôpital? Il suffit de vous ramener chez vous.

On va encore dire que j'exagère. Mais non! Il s'est déplacé à Bletterans pour dire ça (avec tous les frais qu'occasionne ce genre de visite).. Il aurait mieux fait de rester chez lui, et de s'occuper un peu mieux de nos affaires.

mardi 16 septembre 2008

Ségolène Palin

Il y a longtemps que je ne vous ai pas parlé des américains. Pourtant l'actualité est assez rigolote.

M McCain a choisi Sarah Palin comme VP. Inconnue il y a 15 jours, elle a fait un tel tabac que la côte des républicains remonte. Elle est d'une connitude qui m'en rappelle une autre, mais chez eux, c'est un plus. Elle chasse l'ours et le caribou, et soutient la NRA, et pas qu'un peu.
Elle est maman d'un bébé de 3 mois, trisomique, ce qui est triste mais malheureusement prévisible à 44 ans. Mais sa fille Bristol de 17 ans (où vont-ils chercher ces prénoms?) ne prend pas encore ce risque : elle a déjà vu le gros méchant loup, et est déjà enceinte.

Ça encore, vous me direz, c'est pipeule, et je n'en ai rien à faire. Certes. Comme beaucoup d'américains, elle n'avait pas de passeport jusqu'à l'an dernier. Elle croit dur comme fer à l'intelligent design, et que les dinosaures ont été détruits il y a 4000 ans par le déluge.

Ce qui est encore plus drôle, c'est qu'elle risque d'être élue, et aura donc une chance non négligeable de devenir POTUS (President Of The United States). M Palin sera FROTUS (First Rogue ...). J'hallucine totalement : elle est bête à manger du foin, et pourtant...

Pendant ce temps-là, le pauvre Bush gère les affaires courantes. Libéral convaincu, il nationalise Freddy et Fanny -pour seulement 200 $bn. Parti comme il était, je me disais que ça avait un air de 1981, quand Mitterrand nationalisait toutes les banques. Finalement, il jette l'éponge et laisse crever Lehmann Frères, Merryl Lynch et AIG! Et attendant la suite...

Vous ne vous rendez peut-être pas compte, mais c'est plus important que la fermeture d'un bureau de poste ou d'un shoppy dans un village perdu du massif central! Des gens qui on fait des fortunes personnelles considérables, en milliards de $, mais surtout qui par leur position, et leurs 3 mots clés "Buy", "Keep", ou "Sell", ont ruiné des pans entiers de l'industrie, aux US, en Europe, en Asie. Les organisateurs de la mondialisation, faisant fabriquer moins cher en Chine, et laissant tout le peuple américain (et l'Etat lui-même) vivre à crédit.

M Obama veut plus de régulations, mais M McCain veut moins de règlements, faisant appel à la "responsabilité" des dirigeants de Wall Street. Ben voyons : il va être élu.

M Bush prépare la guerre en Irak. C'est sûrement parce qu'il veut la paix. De toutes façons les américains (du moins les 30% qui votent), se prononceront en fonction des promesses de suppression d'impôts, de liberté pédagogique en histoire naturelle et de l'interdiction de l'éducation sexuelle dans les lycées.

Ça me fait beaucoup rigoler! Je diffère en cela de mes compatriotes qui y sont indifférents, tout en disant qu'ils préfèreraient Obama.

On rigolera moins quand nous serons obligés, nous, de payer les pots cassés et le lait renversé de ces irresponsables. Sur lesquels nous nous alignons gentiment.

lundi 15 septembre 2008

Bon retour, cher Pape!

Et bien voila, après les discours intelligents de Paris, et des sermons positifs lors des grandes messes, le retour de bâton a été asséné, en petit comité, devant les évêques de France.

J'avais bien entendu :
-la condamnation de l'argent, la soif de l'avoir, du pouvoir et même du savoir". Et tout ce qui relève du "royaume des apparences....

-"c'est le péché qu'il faut condamner, pas le pécheur"

-"Il suffit d'aimer".

-"Il faut réconcilier foi et raison"...

Je sais bien qu'il ne faut pas sortir une citation de son contexte, mais quand même, le ton était positif et ouvert.

Devant les évêques dimanche, le ton a changé : ils n'ont aucune marge de manoeuvre.

La situation des divorcés-remariés est re-fermée. On connaît le drame de ces personnes, parce qu'on en rencontre partout, dans nos familles, et qu'il y a des livres éclairant sur le sujet. Voir et lire "Je suis catholique et j'ai mal", de Christine Cayol. Les synodes diocésains demandent une évolution de la position de l'Eglise sur ce sujet.

Le problème est simple : le mariage est indissoluble, et on ne peut donc se marier deux fois. Dont acte. Mais il y a double peine : le divorcé remarié (ou à la colle...) ne peut plus accéder aux sacrements comme la pénitence ou la communion. (Le sacrement des malades, je ne sais pas?).
Et c'est vrai aussi pour le non-marié qui épouse un divorcé, ou le divorcé victime des turpitudes de son conjoint : celui qui a été trahi, abandonné, n'a qu'une alternative : quitter l'Eglise, ou vivre seul. Et le temps n'y fait rien : 30 après, il est toujours interdit de "refaire sa vie", comme on dit.

La doctrine est si inhumaine, au nom des principes, qu'en fait des divorcés se remarient, portant toute leur vie une peine et une culpabilité qui les perturbent, aux franges de l'Eglise. Ils ne sont pas excommuniés, au sens du canon, mais ils se sentent tels.

Il ne s'agit pas de remettre en cause l'indissolubilité du mariage, ni de permettre de se marier deux fois, mais d'avoir un regard un peu charitable pour les personnes victimes de circonstances ou de situations que je me refuse à juger.

C'est surprenant au moment même où il est affirmé qu'il faut dire des messes en latin pour accueillir "les frères intégristes séparés". Moi, je préfère une messe avec des divorcés qu'une messe avec des intégristes!

De même, c'est évident qu'on est contre l'avortement. Mais de là à condamner les femmes qui se sont fait avorter -sous le thème "ne juge pas pour ne pas être jugé"- il y a un pas que la charité ne devrait pas franchir.

Est-ce que le pape, personne humaine, c'est comme le métro? Quand on en rate un, on attend le suivant.... Ce serait dommage d'en être réduit là.

Et quand on voit les amabilités qu'a reçues le triple marié deux fois divorcé de l'Elysée, on se dit qu'il y a toujours des arrangements possibles en diplomatie.

Ah la la!

PS : vous aviez compris que je ne faisais pas partie de l'élite des Bernardins... Mais on voyait tout très bien à la TV.

vendredi 12 septembre 2008

Quelle journée!

Ce 12 septembre est à marquer d'une pierre blanche (et jaune).

Ouf! Je reviens des Bernardins, et ce fut un grand moment.

Je n'ai pas eu le temps de passer ce matin à l'Elysée, et puis ces mondanités me lassent... Un coup d'oeil à la TV, le temps d'entendre le Saint Père répondre au Chanoine du Latran, qui parlait de laïcité positive que "la religion, c'est la religion, et la politique, c'est la politique!" Et puis que c'est le rôle des Etats de faire des lois pour réduire les inégalités et les injustices, et de construire l'Europe pour préparer la paix. Bien dit, Très Saint Père, et sauf votre respect, j'espère qu'il aura compris...

C'était déjà l'heure d'aller aux Bernardins, où était réunie l'élite de la culture, des sciences, des Instituts, des média... L'accès était aussi protégé que la flamme olympique, et il a fallu montrer patte "blanche" plus d'une fois. Ca a été plus rapide pour les anciens présidents, comme quoi il y a élite et élite.

Et à propos d'élite, il y avait aussi les Tibéri (Xavière et Jean), c'est pour vous dire comme c'était d'une conception très large...

On se met en place, on attend, et bien sûr je suis plutôt vers le fond. Enfin IL arrive...

Mgr le cardinal XXIII, le prince de Broglie accueillent, l'un le chef, l'autre le "collègue" (de l'Institut), et font référence et pieuse mémoire au regretté cardinal Lustiger, inventeur du concept et maître d'ouvrage de la réalisation : une abbaye bernadine câblée...

Remerciements aux autorités, salut aux représentants du culte musulman : visiblement ceux-ci ont apprécié ses voeux pour le Ramadan.

D'une voix calme, il nous lit son texte. Fort beau texte sur les origines chrétiennes de l'Occident. Heureusement, et cela me rassure, il ne parle pas de Clovis et de son baptème : non, tout est dans le monachisme, dont la règle était Ora et Labora (l'important étant le ET). L'eschatologie et la grammaire, comme il le rappelle malicieusement!

Sans renier la culture antique, qu'ils ont transmise, ni les origines judaïques de l'Ancien Testament, ils ont construit, sans le vouloir, une nouvelle culture. Et au long des siècles, ajouterais-je.

A l'opposé de l'individualisme et du fanatisme, les deux ennemis, ils ont tracé une nouvelle route pour annoncer "le Dieu inconnu" contre "l'aréopage", sorte de tribunal, et non, comme on le croit, une académie constituée de l'élite...

Bon, je n'ai pas tout compris, mais à voir la tête de Chirac (entre Bernadette et Albanel) sur les écrans de controle, je n'étais pas le seul (VGE, lui, faisait semblant de tout comprendre, comme s'il faisait passer une interro à un bon élève). Mais rien ne m'a choqué, et je suis plutôt enthousiaste de son approche du problème, loin des clichés nationalistes qu'on a entendu lors du referendum (perdu, hélas) sur l'Europe, et à l'opposé des discours de nos fondamentalistes . Je tenais à vous le dire.

Le pape est reparti dans sa Papamobile (immatriculée SVC 1), au milieu des cris de la foule. Le temps de rentrer.... Quelle journée!

jeudi 11 septembre 2008

Brèves.11/09... MAM Koons

- 7 ans déjà que les Tours ont disparu : vous vous souvenez où vous étiez et ce que vous faisiez au moment où vous l'avez appris, n'est-ce pas? Comme au moment de l'assassinat de Kennedy! Quel sera le prochain événement dont tout le monde se souviendra?

- Vous ne trouvez pas que depuis le 9/11, ou le 11/09, le monde va beaucoup mieux? Le moment d'inertie autour de l'axe du mal a beaucoup diminué : donc c'était une bonne chose, n'est-ce pas?

- Le très cher ami du pape et du chanoine de Latran, M Bigard, a sorti sur les radios la théorie du complot : il s'est fait pourrir, et a démenti piteusement 3 jours après. Hé, hé! On a appris du coup que 6% des américains y croyaient mordicus, ce qui fait bien 18 millions de personnes. Mais bien plus croient aussi que la terre est plate, portée par une tortue, que le monde a été créé en 6 jours le 22 février - 6254 à 11h du matin.

- La videuse de flic corse -pour la plus grande joie des indépendantistes-, la très chère MAM, a défendu jusqu'au bout sa fille EDVIGE. Même Fillon l'a fortement appuyée! Las, le pacificateur du Caucase a reculé au dernier moment. Mais où va-t-on? S'il fallait reculer chaque fois que le gouvernement fait n'importe quoi, on ne ferait plus rien.... Et si on les vidait, eux?

-Un homard à Versailles : scandale? Non : bonnes affaires! C'est M Pinault qui a "mécéné" cette expo : il a payé 2 millions d'euros, dont il déduira 90% de ses impôts, donc ça ne lui coûte que 200 000€(le reste pour le contribuable). M Pinault a acheté pour sa collection d'art moderne des oeuvres de Koons, installée au Palazzo Grassi à Venise.
M Aillagon, ancien ministre de la Culture, et qui a fait à ce titre la loi sur le mécénat, a été le salarié de M Pinault pour diriger le Palazzo Grassi. Vous suivez?
Il est de notoriété publique que MM Pinault et Aillagon sont des amis intimes de M et Mme Chirac, mais ça n'a rien à voir.
Ensuite, donc, M Aillagon a remplacé Mme Albanel à la direction du musée de Versailles, où il fait du "fric" en exploitant la marie-antoinettomania. M Aillagon organise avec Pinault une expo "mécénée" sur leur artiste préféré, Jeff Koons. Un homard sous les plafonds de Versailles, le succès à scandale est assuré?
Mais non : tout ceci n'a pour but que de faire monter la cote de cet artiste, et de valoriser ainsi la collection personnelle de M Pinault. Vous suivez toujours? Il lui suffira de vendre une oeuvre ou deux de sa collection, à 100 fois le prix qu'il l'a achetée, pour réaliser une très belle plus-value...(c'est en millions d'euros que ça se passe tout ça...)
Ah les braves gens!

- Et ce cher Benoît XVI qui va venir les bénir tous demain.... Il faut lui pardonner, car il ne sait pas....

lundi 8 septembre 2008

L'albatros

Tiens, pour une fois, je ne vous parle pas de Sarkozy (quoique...).
Un petit poème de rentrée, de Charles Baudelaire qui voulait, en 48, faire exécuter le général Aupick, commandant l'Ecole Polytechnique. Il est vrai que c'était aussi son beau-père. On dit que, depuis, le poste est assorti d'une prime de risque. Si c'était vrai, Morin occuperait le poste...

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

Et vous voudriez que je fasse de la politique?

mercredi 3 septembre 2008

Interdictions



Voila ce qu'on trouve à l'entrée de ma petite plage, familiale, conviviale. Mais quand on a commencé à interdire, comment s'arrêter?
Noter que personne n'a jamais compris à quoi servaient les bouées jaunes (cônes et cylindres), et que l'on se baigne, ou accatone, où on veut.
Le décret est vieux, mais le panneau est neuf. Voyez tout ce qu'il ne faut pas faire :


- interdit aux chiens de 10h à 19h. Malgré des pétitions multiples, Pépé et Mémé continuent à débarquer à 7h du soir pour faire crotter leur chien, dans ce qui sera demain le terrain de jeu de vos enfants. Mais le 3ème âge cynophile a la majorité au conseil municipal...
- interdit aux chevaux, oui, car ils font du crottin. Normal. Si on laisse faire, des gens viendront avec leurs girafes.
-interdit aux motos et aux voitures. Les tracteurs à bateau sont cependant bienvenus et, quant aux motos, la maréchaussée locale ne va pas aussi vite qu'elles, hein?
-interdit aux radios. Bon, mais le sort des MP3 n'est pas fixé.
-interdit de faire du feu, le sable étant combustible. Ah, qui n'a pas fait une grillade de marshmallows avec du bois flotté ne sait pas ce que c'est que le bonheur...
- interdit de marcher? ou d'avoir des chaussures? Les chaussures peuvent transporter des crottes de chien, certes. J'attends avec impatience les décrets d'application.
C'est tout? Non, car un plaisantin a ajouté ça :



Cachez ce sein, que je ne saurais voir.
Par de pareils objets les âmes sont blessées,
Et cela fait venir de coupables pensées.
Et rappelez-vous : tout ce qui n'est pas interdit est obligatoire.

M Claude Guéant

Je pense qu'on ne porte pas assez d'attention à ce Monsieur, qui est secrétaire général de l'Elysée. De fait, c'est lui qui dirige la France au quotidien.

Non pas seulement en préparant le courrier et la signature du Président, mais en prenant toutes les décisions, en donnant des instructions aux ministres, en disant au premier Ministre de tacler telle ou telle annonce, ou au ministre de l'Intérieur de virer tel ou tel fonctionnaire qui a déplu.

Cet ancien des réseaux Pasqua, ce "super-flic" adepte du tout sécuritaire, c'est lui qui tire les ficelles, pendant que son chef, qui ne comprend pas trop les côtés "administratifs" de sa fonction, court les filles, se rend au chevet des victimes innocentes, inaugure des chrysanthèmes ou fait le facteur entre Moscou et Tbilissi.

C'est lui qui décide des réformes de l'administration, le rattachement des gendarmes aux flics, les lois répressives de Dati. Pour le vidage des journalistes, peut-être que Sarko s'en charge lui-même? mais il en surveille l'exécution.

La France que le "Stroumpf agité" nous promet, c'est celle qui est rêvée pour nous par ce haut-fonctionnaire jacobin, psycho-rigide, qui aurait dû faire carrière dans la pénitentiaire, sa vraie vocation.

Comme Villepin auprès de Chirac, il mène une action occulte et discutable, profitant des faiblesses de son chef, tirant les ficelles dans l'ombre qu'il aime... Lévitte fait pareil pour l'extérieur (fastoche, il suffit de téléphoner à Condie et de s'aligner), et Guaino fait les discours...

Et comme dirait Fillon :
"Le zèle de Guéant m'empêche de marcher".
Joli, non?

lundi 1 septembre 2008

Docteur Knack, bobologue

J'arrive vers 14h30, pour la consultation de 15h. La salle d'attente est déjà pleine. Il n'y a que "Elle" à lire, sauf un "Ça m'intéresse" qui finalement ne m'intéresse pas trop.

Le docteur arrive vers 16h, et je suis introduit à 17h30.

"Deshabillez-vous, j'ai un coup de fil à passer. "Allô, Daniel, tu es rentré de vacances? Moi, j'ai repris le boulot, parce que, tu sais ce qui m'est arrivé, etc". J'attends, torse poil, un bon quart d'heure...

"Ah Excusez-moi, il fallait que j'appelle l'hôpital. Parce que quand les secrétaires sont parties, hein, vous savez ce que c'est." Mais pas de problème, bien sûr, je sais.
Téléphone, 10 mn "Tu sais ce m'est arrivé?..."

"Alors, qu'est-ce qui vous amène?" ... "Mal à la tête? Ah vous avez raison, il faut faire attention. Moi, j'ai fait une chute de vélo, 20 minutes de coma dans le bas-côté. Ils ne m'ont pas fait de scanner à l'hôpital, hein, on peut pas en faire pour tout le monde. Un mois après, j'avais vraiment mal à la tête, on m'a trépané, bouché l'hémorragie, et maintenant ça va bien!".
Téléphone, 10 mn. " Oui, j'ai repris le travail, je n'ai pas perdu mes capacités, je suis content ..."

"De la fièvre? Ah, ça ne prouve rien! J'ai des patients qui croient que parce qu'ils ont de la fièvre, ils sont malades. Diphtérie, fièvre jaune, peste, et puis quoi encore? La fièvre, c'est l'organisme qui change la température pour perturber le métabolisme des microbes, c'est naturel".
Téléphone 5 mn "Oui, venez demain, consultation à 15 h...."

"Oui, 22 euros. Vous allez dire qu'on exagère, qu'on est encore augmenté! On ne représente que 3,5% des dépenses de santé. L'administration de la Sécu, c'est 4,5%. Le médecin contrôleur de la Sécu, il est toujours sur mon dos. L'hôpital, il me renvoie les personnes âgées et les cancers en phase terminale. Il n'y a pas de service de soins palliatifs. Je suis devenu champion en pompe à morphine, en hospitalisation à domicile, je cherche une infirmière, et je forme la famille. Et le type, tu vois ce que je veux dire, il me dit que je consomme trop de morphine, que ça doit être fait à l'hôpital! Je lui ai dit : qu'à cela ne tienne, je vous les renvoie tous pour ce soir."

"Et maintenant, c'est vous les malades qu'on fait raquer, je sais. Le prélèvement sur les boites! Qu'on fasse des boites de 30,au lieu de boites de 14 ou de 7!"
"Ah la la! Revenez quand vous voulez, ça me fait du bien de parler"

18h 20. Je ressors, honteux devant les 10 personnes qui attendent encore, et qui m'ont vu entrer il y a 50 minutes...