dimanche 8 novembre 2009

Le casseur

On a appris aujourd'hui qu'un monsieur, se disant Président de la République, se vantait d'avoir en 1989, avec 2 futurs premiers ministres de la France, Juppé et Fillon, donné quelques coups de pioche dans le mur de Berlin.

Je suis scandalisé. Si un allemand venait casser la grille du Coq, ou seulement quelques parpaings de banlieues, il finirait au poste. C'était un mur coco? Ah bon, si je comprends bien, on peut avoir des motivations : allez expliquer ça à un CRS.

Bel exemple donné à notre jeunesse : le président cassait! Et s'en réjouit publiquement...

Je pense que je me serais abstenu, si j'avais été là. Ce mur ne m'avait rien fait, à moi, mais il avait beaucoup fait aux allemands : à eux de casser leur mur. Pas une miette ne devait leur échapper. Casser pour eux, c'est comme ouvrir des cadeaux d'anniversaire avant le récipiendaire. Jouer du violoncelle, ça ne manque pas de gueule. Il aurait pu jouer du pipeau, mais casser un bout de béton à la place des gens concernés, ça fait con (J'm'excuse, mais c'est comme ça qu'on dit).

Aujourd'hui, vous ne le saurez jamais en regardant la TV, Paris était en état de siège. Toutes les avenues autour de la place d'Italie étaient bloquées, les convois de CRS guidés par des motards à sifflets à roulette, les pimpoms stridents. Les bus détournés, les bouchons impressionnants aux carrefours bloqués devant ...rien, sinon les flics de la circulation.

Plus d'une centaine de camionnettes (je les ai vues passer), des CRS, des gendarmes en renfort, des casques lourds avec visières, masques anti-gaz, tenues de combat (tenue de "homard"). Est-on en juillet 1830, février 1832, en février ou en juin 1848, ou plus simplement en août 45 ou en mai 68?

Internet me rassure : une manif de familles d'incarcérés manifestant contre les conditions de détention (la France ayant la dernière place en Europe à ce titre), 200 personnes selon la Police, 1000 selon les organisateurs. Le préfet de police a donc fait appel à au moins autant de flics que de manifestants. Il doit avoir eu la colique toute la journée. Même Milosevic aurait eu plus de courage...

Voila pourquoi, on vous bloque toute une ville. Voila à quoi servent vos impôts (je vous rappelle que les CRS sont civils, donc ils sont payés double le WE, et en heures supp au delà de 35 heures, y compris les heures à attendre dans les camionnettes, à jouer aux cartes ou à regarder des films de Q). Les gendarmes, militaires, n'ont pas ce statut, dommage...

J'ai été surpris qu'on ne fasse pas appel aux renforts d'outre-mer... On ne peut être partout...

Alors, le casseur, aux millions d'euros de sondage, il ferait mieux, demain, d'éviter de "tapoter" les fesses d'Angela, à son habitude. Elle pourrait le mettre en taule...

10 commentaires:

Ich bin nicht ein berliner a dit…

Etrange qu'avec toutes les caméras postées sur le mur d'un côté comme de l'autre, personne en ressorte des images de Nn et sa petite bande à l'oeuvre ! On(il) nous aurait menti et trompé, pour nous raconter son histoire dans l'Histoire?
Mimit lui s'est planté lamentablement sur ce coup là comme beaucoup d'autres.Alors moi je me pose la question de la crédibilité et de la réactions des gens en charge de l'époque concernant leurs connaissances du processus de déclanchement du feu nucléaire adverse et de ce qu'il serait advenu de nos pauvres vie alors!On y a échappé combien de fois?
Ségo aussi était sur place y parait ....enfin à 20 ans de distance, ce mur est instrumentalisé comme jamais par les politiques pour se faire mousser mais ce n'est pas parcequ'ils avaient le nez dessus qu'ils pu sortir su sortir du discours classique sur l'EST et de la langue de bois.Croyez vous que cela leur ait servi de leçon?
Et Jack ...il y était ou pas devant ce monument de la culture ?

On équere a dit…

C'était mieux avant à l'Est nous dit on sur toutes les chaines de TV.Tout était pris en charge, pas de problème de boulot, une vie sociale insouciante foutue en l'ai par les BMW (encore!) qui ont déferlé sur l'est mais dont on sait qu'elles ne supportent pas la comparaison avec les somptueuses Trabant que d'aucun s'échine à entretenir à grands frais: allez sauver une voiture en carton avec les conditions climatiques allemandes !
Ah le bon temps des rares(donc chers) produits designés par les plus grands et les plus affutés gestionnaires de stocks du blog de l'Est.
Et on nous rebat les oreilles et les yeux de ces quartiers et ces immeubles à faire chialer les bénéficiaires d'HLM du 95 !
Sur que leur tranquilité devait pas etre trop perturbée par la circulation ou la chaine du voisin.
Nostalgie des bénéficiaires du régime sans doute doté des petits avantages qui leur étaient accordés pour aider la Stasi ou fermer les yeux.
Etrange tout de même ces destructions de barres d'immeubles vides depuis l'ouverture à l'ouest.
En France, il y a toujours cette idée que le communisme a été dévoyé par des politiques renegats.
Il est tellement facile d'opposer un système qui dure et ses travers à un autre qui n'existe plus.

mur mur a dit…

Aïe , moi c'est autre chose qu'il me casse le Nn et ça c'est encore maintenant !

mur des lamentations a dit…

Moi ça me fait mal aux dents d'entendre ces estois nous culpabiliser.Faut il rappeler que c'est avec nos impots que nous avons financé la recontruction de l'Est !
Rendez nous l'argent ...si vous pouvez !

François a dit…

C'est sûr qu'il y a toujours des gens pour dire qu'avant, c'était mieux. Le passé est réinventé et sublimé, et ça fait le bonheur des archéo-communistes dans les pays de l'Est, et des Intégristes partout.
D'un point de vue économique, mle système avait ses avantages : pas besoin de travailler beaucoup, l'État s'occupe de tout, on ne vit pas bien mais pas mal non plus.
45 ans de communisme, ça a calmé les vieux prussiens. Évidemment, après, il faut payer les dégâts, mais il faut le considérer comme un investissement, rentable à long terme.

Prospectiviste a dit…

Terrible ce qu'a subit le peuple allemand : un régime qui les conduit fanatiquement à faire la guerre à l'Est puis à l'Ouest et à commettre des actes que seul l'attrait de l'abime peut expliquer; un pilonnage parles avions alliés de leurs villes et des combats acharnés pour garder leurs acquis comme en Normandie, l'invasion par les russes, puis l'établissement d'un régime extrème alors elle est peu comprehensible cette nostalgie.
D'un point de vu économique, l'idée d'atteindre rapidement un seuil de rentabilité par la production uniforme de bien d'équipement peut se tenir, tout comme l'avait imaginé Ford et sa voiture unicolore.Mais sous condition de distribution de pouvoir d'achat donc de création d'un moyen d'échange peu soumis au risque d'inflation ou de dévaluation et déconnecté de toute idée de propriété des moyens de production.Un crédit à la consommation sans intéret donc régulable par l'impot par exemple une fois les besoins individuels satisfaits ! On retroue là l'idée du "à chacun suivant ses besoins".
Pas simple d'aller verifier ce qui reste après consommation.Cela veut dire aussi pas d'épargne car sinon il faut la placer et la rémunérer.
Il faut donc former plein d'inspecteurs des impôts ! Ben la on retrouve un pays très connu ...La France dont on sait qu'elle est un régime communiste qui a réussi.
Allez François, on essaye ?!

Anonyme a dit…

Il parait qu'il a dit "casse-toi, pov'mur"

Abtrunnig a dit…

Et le mur lui a dit : treft mir nicht!

Nn lui a quand même répliqué : Absteigt,wenn ein Mauer bist!

Anonyme a dit…

Je ne sais pas, mais j'aurais mis "Absteigt, wenn du ein Mauer bist"
Avis?

Abtrunnig a dit…

On peut aussi l'écrire si on insiste , genre : toi espèce de mur, .....!