mardi 28 avril 2009

Caramba!

Tout va bien et j'en suis heureux.

La grippe porcine se développe (comme prévu, disent certains), mais grâce aux interventions efficaces du gouvernement, je suis serein :
- M Barnier, en tant que ministre des agriculteurs, a immédiatement affirmé qu'on pouvait manger du porc tant qu'on voulait. Et en plus, ce n'est pas cher. Ce n'était pas le moment de se payer une révolte paysanne, la préfecture de St-Brieuc n'y aurait pas résisté.
- Mme Bachelot, qu'on ne peut se payer tant elle est impayable, a dit exactement ce qu'il fallait dire pour déclencher la panique. "Les français ne risquent rien, car nous avons les plus gros stocks de Tamiflu du Monde! 33 millions de doses, alors que les US n'en ont que 50 millions! La France est le pays du Monde le mieux préparé à faire face à la grippe!"

Moi, elle me rappelle Gamelin en août 39, aves ses boutons de guêtres. On a l'impression qu'elle croit que le virus fera le tour de nos frontières, comme le célèbre nuage de Tchernobyl dont c'est justement l'anniversaire. Un tel optimisme la décridibilise totalement pour la gestion d'une éventuelle crise : personne ne la croira.

- la loi Hadopi va bientôt être votée, par la seule volonté du Président, dans l'espoir que ses amis people ne perdent plus d'argent. J'attends cela avec impatience : dès qu'elle sera promulguée, je vais pouvoir pirater à fond, en toute légalité, jusqu'à ce que je reçoive ma lettre recommandée.

-La loi Bachelot sur l'hôpital tarde, et c'est un scandale. Les médecins ont eu leur accords sur les dépassements d'honoraires, et pourtant ils continuent à râler. Alors que cette loi est faite pour leur bien! Alors qu'ils ont tous voté Sarkozy! Comment voulez-vous que les belles réformes passent chez les c... de fonctionnaires, si l'élite même de notre nation s'oppose à celle qui les concerne...

-Dites-moi qui est la plus belle : Carla Sarkozies ou Letizia des Astury? Dites moi qui est le plus intelligent : le grand Zapatero ou le petit Astérix?

Voila. Pendant ce temps-là, on ne parle pas de la crise : c'est le principal.

dimanche 26 avril 2009

Brèves

Bon, la civilisation Dilmun ne vous intéresse pas. Elle fut pourtant fondatrice, et ses ruines se visitent à Wadesdah.

Alors, l'actualité de la semaine!

- Menace de pandémie de grippe porcine? Si seulement! Car une bonne épidémie, voila qui ferait oublier la crise, remettrait les capitaux en circulation par élimination des vieillards inutiles et non-rentables, supprimerait des pauvres et des chômeurs tout autant que le programme social de MM Sarkozy et Hortefeux, réduirait la demande et donc ferait baisser les prix. On fermerait certes des usines, mais pas tellement plus qu'avant. Qui vivra verrat!
N'empêche qu'elle est apparue au Mexique. Rappelez-moi donc le nom du dernier gros porc qui a visité le Mexique?...

- Je reviens sur les prises d'otages dans les usines. Faute d'avoir en temps utile pris les dispositions nécessaires, le gouvernement doit subir des boss-napping à répétition. Il a laissé une fois franchir la ligne blanche, et s'étonne qu'ensuite, il n'y ait plus de limites. Des "groupuscules" cassent tout, y compris dans les sous-préfectures (ce qui n'est pas grave, on allait la supprimer).
Je continue de plaider contre la séquestration des directeurs d'usine, qui ne font que retransmettre les ordres reçus d'actionnaires lointains qui n'en ont strictement, mais vraiment strictement, rien à faire.
Mais je comprends que cette méthode est efficace. A condition qu'elle s'adresse aux décideurs. Enfermons les conseils d'administration et les assemblées générales d'actionnaires, jusqu'à ce qu'ils renoncent à leurs dividendes pour augmenter les salaires. Bloquons les ministres, ils verront ce que c'est (mais sans envoyer les CRS, puisqu'on ne le fait pas pour les directeurs d'usine).
Le gouvernement valide la méthode Besancenot, car ça l'arrange maintenant. Il s'en mordra les doigts.

- Haro sur Mme Dati? Mes fidèles lecteurs se reporteront à mes chroniques d'il y a 18 mois, dans lesquelles j'expliquais que la méthode employée pour la réforme territoriale était maladroite, inopérante, inutilement passée en force, et que la Garde des Sceaux montrait un peu vite ses limites. On a seulement appris depuis qu'elle ne devait son élévation qu'aux faveurs de Cécilia, et que "Nicolas" l'exfiltrait du gouvernement en la faisant candidate pour les Européennes, comme il a sorti Devedjian de l'UMP en le mettant au gouvernement.
La promotion comme sanction de l'incompétence, voila un bon système de gouvernement : on en voit les résultats.

- Une réprimande pour le petit juge d'Outreau? Pourvu que cela ne nuise pas à son avancement. Dans un fiasco général du système judiciaire, voila le seul coupable. Je propose que M Burgaud foute maintenant une raclée à son chien, et tout sera heureusement terminé.
La commission Vallini-Houillon avait fait un remarquable travail sur les réformes à entreprendre pour moderniser la Justice, et on n'en a rien fait. On va durcir la loi répressive et supprimer le juge d'instruction. Beau bilan pour ceux qui sont en charge du bon fonctionnement de l'Etat et de la Justice!
Honte à eux!

jeudi 23 avril 2009

Dilmun




Vous n'avez jamais entendu parler de la civilisation Dilmun, et je ne vous en veux pas. Même Sarkozy n'en sait rien, c'est dire (mais il a un avis, essayez!)

Je vous montre depuis un mois (ci-dessus) un champs de tumuli, pour parler comme" Mgr" Williamson, et vous avez été nombreux à me demander des explications. Le tumulus est en effet le reste le plus visible de cette civilisation qui s'est étendue pendant 3000 ans au bord du Golfe Persique, devenu Arabique, de l'Ile-Royaume de Bahrain jusqu'au Koweit, avant d'être perturbée par le passage des grecs d'Alexandre le Grand, et devenir la civilisation Tylos.

Dilmun faisait partie de l'aire d'influence de la Mésopotamie et de la Perse, et le livre de Gilgamesh y fait référence comme le lieu où le soleil se lève, le lieu de la vie éternelle.



Aussi, ces braves gens aimaient s'y faire enterrer dans ces fameux tumuli. Quand un jeune homme entrait dans la vie adulte, il se mariait et construisait son tombeau, le noyau central de pierre que vous voyez au centre du tumulus. Ses enfants morts en bas-âge étaient inhumés dans les alvéoles disposés autour du tombeau principal.

Puis à sa mort, on le disposait dans le puits central, en position foetale, et on recouvrait le tombeau de pierre et de sable, pour l'éternité.

Le problème est qu'il en a des milliers, occupant environ 5% de la surface du territoire, et commençant à gêner le développement urbanistique et agricole du Royaume.

Si vous voulez en savoir plus, une simple consultation de Gogol ou de Oui-qui vous en apprendra plus.

Un autre élément troublant de ces civilisations passées est le "bol à serpent", dont on a trouvé des centaines : un squelette de serpent dans une poterie bien fermée. Un serpent de mer, ou un serpent des sables, mais pourquoi cette pratique? Le serpent était-il enfermé mort ou vivant? (de toute façon, il est mort maintenant, ce n'est pas comme le chat de Schrödinger). Si vous avez une réponse, les archéologues locaux vous en seront reconnaissants, et ils ont des moyens!


lundi 20 avril 2009

Mon village au jour le jour

J'ai retrouvé mon village, et il n'a pas changé!

A la Toussaint, les ronds-points sont remplis de citrouilles, à Noël de sapins, avec des cadeaux bien emballés, et à Pâques, les jardiniers s'affairent à planter les milliers de géraniums et de pétunias qui vont tant plaire aux touristes.

Le Maire est extraordinaire. Constamment réélu, il est son âme. Il dirige la chorale à l'église, crée des jardins pour les enfants avec des "structures". Et surtout publie sa "lettre" trimestrielle dont la lecture me remplit de joie à chaque livraison.

Il y fait régulièrement un éditorial musclé : "Noël et la crise ...une lueur d'espoir" en décembre dernier, où il fustige le "FRIC" et le Veau d'Or, appelle au renouveau des comportements, cite Isaïe (11), redonne l'espérance. "Au delà des discours de nos ministres et du Président de la République, il faudra que les actes suivent..", ce qui prouve qu'il les estime à leur juste valeur.

Dans les informations locales, il ne faut pas rater la double page confiée à la gendarmerie. A Noël, ces gendarmes nous expliquent ce qu'il faut faire si on a été victime d'un accident de la route, ou si l'un de nos proches en a été victime. Ils expliquent la procédure, mais surtout indiquent les pièges à éviter, par exemple faire confiance à son assureur. "Souvent, votre assureur est aussi celui du responsable de l'accident, alors n'hésitez pas à vous faire aider par un avocat pour ne pas vous faire avoir. Pour les séquelles, n'allez jamais seul à une expertise médicale,venez avec votre propre médecin expert, etc". Excellents ces gendarmes!
Pour Pâques, ils reprennent la campagne nationale anti-escroquerie sur Internet. Moins drôle, mais efficace.

Les nouveaux employés municipaux se présentent, avec une belle photo. "Je suis Untel, ou Unetelle, j'ai fait telles études, j'étais avant ici et là. Ma mission est de..., et avant de vous rencontrer, je vous souhaite une très bonne année!"

Deux pages sur l'action d'un couple du village qui sont humanitaires à Kaboul, et que le village soutient, tant par les dons que par les expos organisées l'été quand ils reviennent.

Beaucoup de photos des nouveaux bébés et des animations culturelles ou sportives particulièrement actives (le Karaté-senior!)

La vie de saint Martin (je la garde, on ne sait jamais, ça peut servir).

Les coordonnées de la trentaine d'association, les anciens combattants, les sports, les associations familiales, connaissance des vins, baby-sitting et club 3ème âge inclus, avec le nom et le N° de tel des responsables à contacter.

Une page d'histoire locale, confiée à l'association éponyme.

Et la dernière page, par laquelle on commence : cette fois-ci, les perles du bac!
- Quand on a brûlé Jeanne d'Arc, les gens ont senti une odeur de sainteté.
- La physique a été découverte dans l'antiquité par Larry Stote.
- La faucille et le marteau sont des organes de l'oreille interne.
- La force de Coriolis provoque des cyclones dans les lavabos.
-Le cerveau a des capacités tellement étonnantes que pratiquement tout le monde en a un aujourd'hui.
- Le chef de file du surréalisme est Salvador Dalida.
- Il y a 2 musiciens qui s'appellent Bach : Jean-Sébastien et Jacques-Offen
- Victor Hugo est né à l'âge de 2 ans
- Les peintres les plus célèbres sont Mickey l'Ange, et le homard de Vinci. (Merci Jeff Koons!)
- En 1934, Citroën a inventé la traction à vent.
- Mitterrand est mort d'un cancer de l'utérus.

Et puis, toutes les données utiles : pompiers, EDF, SAMU, jours de marché, horaires des messes!

dimanche 19 avril 2009

Pardon, Ségolène!

Oui, madame Royale, je vous présente mes excuses.

Vous m'aviez fait rire avec votre bravitude, mais je trouvais que vos déclarations à Dakar et vos excuses à M Zapatero étaient à la fois ridicules et déplacées, quoique, sur le fond, vous n'aviez pas complètement tort.

Maintenant, j'ai enfin compris votre stratégie, et je vous en félicite. Continuez.

Ce n'est pas la matière qui vous manque. Demandez pardon aux producteurs de bananes, demandez pardon aux c..., injuriés par le qualificatif de "pauvre".

Demandez pardon aux ouvriers, injustement inquiétés pour séquestration. Demandez pardon à M Kerviel, injustement accusé d'avoir déclenché la crise.

Mais vous avez choisi de faire plus fort, au niveau international. Là encore, les sujets ne vont pas manquer. Il vous reste à faire Angela et Barack, et les occasions vont vite arriver : pardon aux palestiniens pour le soutien à Israël, aux tchèques pour leur présidence, et bien d'autres.

Car ce que vous cherchez, ce n'est pas qu'on parle de vous dans les journaux (quoique c'est une retombée intéressante, toujours bonne à prendre), ce n'est pas embêter Martine (même quoique...).

Non, vous attaquez M Sarkozy sur son point faible, et vous allez le conduire à sa perte : vous l'énervez. Vous l'énervez même beaucoup! Pour l'instant, il envoie ses chevau-légers, qui vont bientôt être à court de formules injurieuses.

Vous l'énervez énormément, et de plus en plus. Il enrage, il casse de la vaisselle, mais ça reste encore secret. Votre objectif sera vite atteint : il va péter un plomb en public! Il est souvent limite dès qu'il sort du texte fourni par M Guaino, et on peut s'attendre à tout.

Il va essayer de faire gaffe, à l'international, à ne pas sortir des clous, mais un jour bientôt, il y aura la phrase de trop, l'irrémédiable. Votre stratégie est vraiment simple : le faire se casser la gueule, pour l'obliger à démissionner, et vous présenter dans la foulée aux présidentielles!

Kolossale finesse! Simple! Efficace!

vendredi 17 avril 2009

La Cagoule

Mme Alliot, enfant de Marie bien connue, vient de pondre en quelques jours un décret interdisant la cagoule.

Il y a bien des choses à en dire.

En effet, j'ai toujours cru que la Cagoule avait été démantelée en 1937 par Max Dormoy, un socialo-communiste du front Popu, ce qui lui valut d'être assassiné en 1941. Cette Cagoule, anticommuniste, antisémite et antirépublicaine, qui tuait facilement ses opposants, a fourni ses meilleurs cadres tout autant au régime de Vichy qu'à la Résistance.

Donc, il ne doit pas s'agir de cela: par les temps qui courent, on serait plutôt enclin à la célébrer qu'à l'interdire.

Ensuite, je note l'ordre des priorités fixées par la ministère de l'Intérieur : il a fallu 2 ans pour que sorte le décret permettant de démasquer les pédophiles sur Internet. Là, quelques jours après les incidents de Strasbourg, le texte est prêt.

Ce qui est extraordinaire avec la maison Poulaga, c'est qu'elle est persuadée qu'une nouvelle loi, un nouveau décret va immédiatement régler le problème, surtout s'il est médiatisé. Interdire le port de la cagoule à tout le monde, dans l'espoir de coincer les casseurs me parait d'un ridicule achevé. "Vous, là, Monsieur, qui venez de casser une vitrine, ou de jeter un cocktail Molotof, je vous dresse PV pour port illégal de cagoule!"

Ce qui se passera en réalité, c'est que les promeneurs, touristes et badauds, qui tomberont dans un "certain" périmètre autour d'une manif, seront menés au poste pour vérification d'identité au cas où ils porteraient une cagoule -ce qui est après tout légitime s'il fait froid. Comme il y a des manifs tous les jours à Paris (hier c'était les agents d'EDF, avec leur camions-nacelles), autant dire que la cagoule aura à Paris le même statut que les pétards du 14 juillet : on a le droit d'en acheter, mais pas le droit de s'en servir.
Quant aux casseurs, je ne m'inquiète pas pour eux : ils trouveront bien le moyen de casser sans être pris ni identifiés.

On n'a plus le droit à un foulard non plus. Mais, monsieur l'agent, c'est pas un foulard, c'est mon mouchoir, je suis enrhumé! Et j'attends avec impatience une manif (autorisée) de femmes musulmanes pour voir comment ils vont appliquer ça.

Monsieur l'agent, pourquoi je peux pas passer? J'ai un pansement sur la figure, je me suis cassé le nez! On n'a plus le droit d'avoir un pansement?

C'est en Corse que ça va rigoler, la cagoule étant le signe distinctif d'une catégorie de citoyens particulièrement actifs, que le Préfet, s'il tient à la vie, a intérêt à traiter avec doigté. Une fois, il y a quelques années, des "suspects armés" avaient été arrêtés, et puis rapidement libérés dès qu'on s'était aperçu qu'il s'agissait de nationalistes (ou autre groupuscule). Le Canard s'était gaussé : un dessin représentait le chef policier engueulant son petit personnel "Mais pourquoi tu les as arrêtés? - Mais, chef, je pouvais pas les reconnaître, ils n'avaient pas de cagoules!"

Cette paranoïa sécuritaire n'accroît pas la sécurité. Hier soir sur France Inter, M. Alex Türk, Président de la CNIL (encore un dangereux gauchiste...) dénonçait l'argument inepte, comme quoi ce n'est pas grave d'être espionné, du moment qu'on est "innocent". Et il disait que ce n'est pas parce que les nouvelles technologies permettent de vidéo-surveiller tout le monde tout le temps qu'il faut le faire.

Je ne sais plus qui a dit cette semaine (un UMP, mais Copé? Lefèvre?) qu'il y avait quelques "lacunes" au gouvernement. Quelqu'un qui sait ce qu'est un euphémisme, mérite de remplacer la lacune!

mercredi 15 avril 2009

Nombres

L'arithmétique, comme la Terre, ne trompe pas. Entrer dans le mystère des nombres est bien plus passionnant qu'un discours de Mme Boutin ou qu'une photo de Carla.

La théorie des ensembles a été perdue de réputation quand des pédagogues imbéciles ont voulu en faire l'alpha et l'oméga de l'enseignement des maths, dégoûtant ainsi des générations. Et pourtant!

Prenez toutes les collections d'objets que vous pouvez imaginer : les lapins de M McGregor, les pièces qui sont dans ma poche, les fourmis sur mon mur. Je les définis par le fait qu'elles ont une propriété commune.

Maintenant, je peux faire une relation d'équivalence, en les pointant un à un chaque élément de ces ensembles. Il y en a des ensembles qui sont "plus grands" que d'autres, parce qu'il me reste des éléments non appariés. D'autres sont "égaux par cette relation" : j'appelle cardinal le nombre de ces éléments, que ce soit les lapins ou les pièces.

Par définition, je nomme 0 ("zéro") le cardinal de l'ensemble vide, 1 ("un") celui de l'ensemble qui n'est pas vide et le plus petit de ceux qui ne sont pas vides. Etc.

Tous ces nombres constituent l'ensemble N des entiers dit "naturels". C'est assez facile de doter cette structure d'une addition (élément neutre : 0) et d'une multiplication (élément neutre : 1).

Rien qu'avec ça je peux en faire des tonnes : les nombres pairs, les nombres égaux "modulo n", les nombres "parfaits", "amiables, mais surtout les nombres premiers (depuis Eratosthène et son crible).

Cependant, je ne peux pas toujours faire de soustraction, c'est à dire résoudre l'équation a+X=b, quand b est plus petit que a. Pour cela, je définis le nombre X même quand b est plus petit que a, et je crée ainsi les nombres entiers relatifs (ensemble Z). Facile...

Mais pour la division? Y a-t-il parfois une solution à l'équation a.X = b ? (a et b appartiennent à Z). Il faut déjà que b soit différent de 0. Supposons-le. Alors je peux définir un nombre b/a, dit "nombre rationnel", ou plus exactement l'ensemble quotient des nombres a/b et c/d tels que a.d=b.c . Bien sur 1/2=2/4=500/1000 etc. On l'appelle Q.

Est-ce que j'ai tous mes nombres? Ben non, car je ne sais toujours pas résoudre l'équation x²=2. Nous voila bien. Euclide avait déjà trouvé que la solution ne pouvait pas être de la forme p/q. Comment? Facile : supposez que ce soit vrai. L'un des 2 nombres est forcément pair, et l'autre impair, sinon p/q se simplifierait. Supposons que p=2.t et q=2.s+1. Alors on aurait 2t²=q²=4s²+4s+1, ce qui est impossible, puisque 1 n'est pas divisible par 2 sur Z. CQFD.

Ces nombres, je les appelle algébriques, puisque solutions d'équations algébriques. Suis-je au bout de mes peines? Non, car il existe d'autres nombres, limites de suites ou sommes de séries, qui ne sont pas algébriques. Par exemple e (= limite quand n tend vers l'infini de 1/(n!) , Pi = limite de 4 fois la somme 1-1/3+1/5-1/7+1/9....), log(2) ne sont pas des nombres algébriques. Ils sont transcendants. J'adore la transcendance. Les nombres algébriques et transcendants forment les nombres réels (ensemble R)

Les ensembles N, Z, Q, R sont emboîtés les uns dans les autres. Mais R est "complet" : il n'y a pas de "trous" pour les distances, je ne peux pas trouver un "voisinage" d'un nombre réel dans lequel il n'y a pas un autre nombre réel.

Les nombres complexes? Un nom compliqué pour quelques chose de simple : un simple couple de nombres réels x et y, pour lesquels je définis une addition (évident), et une multiplication : (a,b).(x,y) =(a.x-b.y , b.x+a.y). On appelle i le couple (0, 1), et vous pouvez vérifier que i²=(-1,0).

Merci à M Georg Cantor, en particulier.

mardi 14 avril 2009

Brèves

Je voulais vous faire part de mes découvertes sur la nouvelle promotion de légionnés d'honneur. Des anciens ministres ( 3, et non 2 comme ont dit les gazettes : Donnedieu, Avice, Parly), un monseigneur émérite, une soeur (soeur Lazare - le contingent a fortement baissé), des copains (Bolloré).
Mais là je tombe sur Quillot (Didier, Marie, Maurice)! Je ne suis pas allé plus loin. Sûr que c'est Lagardère (Arnaud) qui lui a fait avoir... Il n'y a pas que les copains, il y a aussi les coquins... Si je l'avais, je la renverrais.

A part ça, je suis tombé sur une VRAIE sarkozyste! Oui, ça existe. J'en suis resté comme deux ronds de flanc!!! " Je suis contre le délit de sale gueule, et je n'admets pas que...." Bon, il n'a pas une sale gueule, OK, OK...

"Le problème c'est que les TV et journaux, aux mains des socialos bornés, ne font que raconter des mauvaises nouvelles, des faits-divers sanglants, pour saper le moral des français.." - "Mais Madame, il me semble que TF1 et le Figaro ... " - "Tous des socialos bornés!". Bon....

" Connaissez-vous un autre pays où on se préoccupe du salaire du Président, du coût de ses déplacements, du nombre de gendarmes mobilisés pour l'occasion? et vous avez vu qu'à Strasbourg, il n'y en avait pas assez....".

On parle enfin de jardins, des petites fleurs, etc. Le calme revient. Quelqu'un dit que c'est beau, les fleurs des champs qu'on sème sur les jachères, que les abeilles sont contentes... " Il n'y a plus de jachères en Europe, c'est un acquis de la Présidence française de l'Union". Bigre...

Bon, il en faut, même des comme ça, pour faire un monde. Il y a des sarkozystes inconditionnels, comme des papistes idem. C'est très bien, ça me permet de polémiquer, j'adore ça!

mardi 7 avril 2009

Otages

Il parait qu'une majorité de français "comprennent" que des salariés prennent leur patron en otage.

Et je n'entends pas vraiment de soutien de ces patrons de la part du gouvernement : j'en suis effaré.

Il se trouve que j'ai une longue expérience de ces pratiques : dans les années 80, sous "Giscard", pour un oui ou pour un non, pour demander une prime de boissons chaudes quand il faisait froid, ou de boissons fraîches l'été, ou pour exiger la création immédiate de 200 emplois, une cinquantaine d'abrutis de la CGT se précipitaient pour bloquer mon couloir, exiger une audience immédiate, etc.

La technique était éprouvée : le chef de cabinet parlementait, gagnait du temps : "Vous avez audience demain, revenez demain" Ou : "le directeur vous recevra peut-être, mais seulement une délégation, les autres, retournez au turf". Au bout d'une heure ou deux, ou trois, on mettait en oeuvre le plan : le directeur de cabinet ouvrait la porte du secrétariat, loin à gauche dans le couloir, ils se précipitaient pendant que je me faufilais par la porte secrète, dévalais l'escalier de secours, sautais dans la voiture, et hop, à la maison.

En 81, ça a été terrible. Les revendications étaient simples : la lune tout de suite, le peuple l'a voulu. En pratique : des emplois, les 39h (c'est-à-dire 38), etc.
On était en audience permanente.
La première fois qu'ils ont envahi le couloir, vers 11h le matin, j'ai décidé de changer de tactique : à midi et demi, je suis sorti de mon bureau, ai fermé la porte à clef comme d'habitude, et j'ai traversé le couloir au milieu des jambes allongées, en leur disant "Je vais déjeuner, bon appétit". Ils ont été tellement soufflés qu'ils n'ont rien dit...

Plus tard, j'ai expliqué au chef CGT (un moscoutaire pur et dur) que le gouvernement ayant changé, la politique aussi, il serait peut-être temps aussi qu'ils changent de méthode.

La réalité était surtout que sur les points les plus bloquants, on avait des ordres absolus de ne rien céder. Rien, rien. Alors on subissait, jusqu'à ce que le ministre nous fasse passer le message de tout lâcher (plus qu'on aurait fait tout seuls), mais de le prendre à notre compte...

Ensuite, avec Fabius et son plan de rigueur, les syndicats ont péniblement compris que la lune, ce serait pour plus tard... Aussi les occupations sont devenus rares et sporadiques.

Jusqu'en 97, quand un nouveau patron, ayant appris qu'il y avait une occupation des locaux avec séquestration, interpella la DRH, lui signifia qu'il ne fallait plus tolérer ça : constat et photographie des manifestants par huissier, appel à la police, au préfet, lui demandant de rétablir l'ordre et la liberté d'aller et venir, dépôt de plainte auprès du procureur, etc. Après 2 affaires comme ça, ça a été -presque- terminé. Le coût des dégradations a été prélevé sur la subvention au syndicat organisateur, et on n'en a plus parlé.

Mais en 2002, le nouveau chef, un politique, a décidé que s'il y avait séquestration, c'est parce que le chef était mauvais. Il voulait même appliquer ça en Corse, où c'est resté une habitude! Résultat : on appelait la DRH, qui nous disait de céder pour éviter à tout prix l'occupation des locaux. Ah le grand homme!

Maintenant, ça repart. Le soutien du gouvernement doit être de la même veine. Sauf que le directeur d'usine séquestré n'a pas de marge de manoeuvre : un hedge fund de l'Indiana a décidé de fermer l'usine, point barre. Le préfet fait dans sa culotte, le président promet de sauver le site, et ça continue. La police est trop occupée à tenir ses objectifs de PV, et les politiques n'ont pas de c...

C'est un scandale. Le petit monsieur qui prétend moraliser le capitalisme et qui s'occupe de tout, devrait au moins donner les ordres nécessaires pour mettre fin à la séquestration des personnes, surtout quand elles ne sont que des salariés comme les autres.

Quant aux Français qui "comprennent" les séquestrations, je ne leur souhaite pas que ça leur arrive.

dimanche 5 avril 2009

Bonne semaine

Vendredi, vous écouterez "les Sept dernières Paroles de Notre Sauveur sur la Croix", de Joseph Haydn, composées en 1786 sur commande du Chapitre de Cadix. Je préfère la version pour quatuor à cordes, mais celle pour orchestre n'est pas désagréable. La version pour piano est à réserver aux amateurs pour leur usage personnel, ou pour apprécier tel ou tel pianiste.

Toute la semaine, vous pourrez méditer les deux passions (les seules conservées sur les 5 composées) de JS Bach, "la St-Matthieu" BWV 244, et "la St-Jean" BWV 245. Certains préfèrent l'une à l'autre, mais je ne saurais me décider. "La St-Luc", ex BWV 246, n'est plus attribuée à Bach (ça s'entend, elle n'est pas très intéressante).

Les deux choeurs d'entrée sont extraordinaires : il ne suffit que de quelques mesures pour être emporté dans un mouvement sublime, au rythme profond, qui nous projette au coeur du mystère sacré. Respectivement "Kommt, ihr Töchter, helft mir klagen", et "Herr, Herr unser Herrscher", magnifique fugue qui reprend Da Capo au moment où on pensait que la tension s'était un peu calmée.

Les choeurs finaux me laissent sans voix. "Mein Jesu, gute Nacht" et "Ruht wohl, ihr heiligen Gebeine" sont d'une douceur infinie, où perce l'espérance malgré la mort à laquelle on a assisté.

C'est mieux d'aller les écouter à Leipzig, église St-Thomas ou église St-Nicolas, mais je préviens que ce sont des ex-communistes, ce qui est en train de se régler, mais toujours Réformés, et pas près d'être réunifiés, eux.

Dimanche, enfin, l'Oratorio de Pâques BWV 249 vous rassurera sur l'issue du drame central de l'humanité.

Strasbourg

Et bien voila, vous étiez inquiets, mais tout s'est bien passé!

Obama est reparti intact, et c'est bien le principal. Quand il y a une manif en France, personne ne s'en aperçoit.

Quelques casseurs, ce qui est bien exagéré : pas plus que pour la St-Sylvestre. Et encore, c'était des allemands. Quand ils ont mis le feu à un hôtel pourav, la police n'était pas là, mais les pompiers sont arrivés, ce qui est essentiel quand il y a un incendie. La police n'est pas tombée dans le piège qui consistait à l'attirer à la périphérie, alors que son boulot était de protéger le sommet. Et il n'y a pas eu de morts : un vrai succès.

Berlusconi a été vraiment en dessous de tout, si bien que notre Président ne s'est pas fait repérer. A Londres, il était un peu rogue, mais là, Carla a été parfaite en guide des Monum. Et puis, il est bien copain avec "Anguéla" maintenant.

Donc c'était très bien. Accessoirement, on (l'OTAN) a accepté 5000 hommes de plus en Afghanistan, ce qui était l'objectif d'Obama. Voyez, ça s'est très bien passé.

Je viens d'éteindre le poste, ils sont vraiment bien à la TV.

PS : Ah oui, j'y étais sur la passerelle du Rhin. Très beau, il n'y avait presque personne!

jeudi 2 avril 2009

Brèves

Quelques nouvelles glanées par ci par là....

- Antenne 2 a cru sortir une vanne de 1er avril sur le fait que les éoliennes ralentiraient la vitesse de rotation de la Terre. Mais alors d'où vient l'énergie extraite des éoliennes? A qui manque-t-elle? Hé, hé, c'est une bonne question...

- Le Pape va annoncer que la transmission des MST pouvait être évitée grâce au jus d'orange (ou tout autre jus de fruit du reste). Comment cela est-il possible? Avant? Après? Non, la bonne réponse, tout-à-fait canonique est : à la place!

- Sarkozy à Londres : Veni, Obamam vidi, et besi!

- Après le succès de la fameuse compagnie low-cost russe "Niktam Air", on s'attend à la création d'une autre compagnie "King Faisal Air", qui sera absolument chariah compliant.

- Vous avez vu que l'avion présidentiel avait pris feu avant le décollage de Villacoublay. Un 319! Pensez à ce qui serait arrivé si ça s'était passé après le décollage : ça aurait pu être comme à New-York. Mais nous n'avons pas d'Hudson et la Seine est pleine de ponts! Aussi la DGAC étudie à la demande de l'Elysée, la possibilité d'atterrir en urgence sur le grand canal du Château de Versailles, à côté de La Lanterne. Il suffisait d'y penser. "Faut qu'j'fasse tout ici!" aurait-il dit.

- "Si vous aimez la choucroute, venez donc passer le week-end à Strasbourg!" Pub Ibis Hôtel...

mercredi 1 avril 2009

Ca va mieux!

Oui, je me sens bien! (ce qui m'évite d'ailleurs de me faire sentir par un autre).

Vous allez dire : le Vieux débloque, c'est le printemps, les petits oiseaux.. Il est content de nous avoir sorti ses vannes, il va faire la tournée des bistros du quartier, il a revu la lune, etc.

Il y a de ça. Mais surtout les nouvelles du jour sont réjouissantes. Au réveil, c'est réconfortant.

- Caterpilar va être sauvé, comme Gondrange et Continental. Ouf!

- Sarkozy est prêt à quitter le G20, en laissant la chaise vide, et en claquant la porte. Comme le lendemain, il doit recevoir Obama à Strasbourg pour l'Otan, on n'a pas fini de rigoler! Et dire que le sujet est sérieux... Pour se venger, il pourrait écrire une lettre à Bush lui proposant de collaborer étroitement les 4 prochaines années.

- Lequel Obama a confirmé sa venue le 6 juin prochain, en Normandie, à Obama Beach précisément.

- Fermer les paradis fiscaux? Pourvu qu'on nous laisse au moins les limbes fiscales, le purgatoire fiscal! Parce que l'enfer fiscal, on connaît...

- A propos de Limbes, le pape Benoit XVI a fait connaître sa "tristesse" pour les avoir supprimées, sans tenir compte de l'avis éclairé de nombreux évêques fidèles à l'enseignement de saint Augustin.

- Voila ce qu'écrit Mgr André XXIII, président de la Conférence épiscopale :

Le récent projet de loi sur des délégations de l’autorité parentale souligne bien un travers de notre société : le recours constant à de nouvelles lois pour trouver des solutions à des difficultés réelles mais très partielles. Chaque épisode fonctionne comme s’il n’existait encore aucune solution légale ou comme si une nouvelle loi avait pour principal objectif de promouvoir des requêtes particulières à la dignité de cause universelle. La pauvreté du dialogue social et des médiations rejette sur la loi et ses applications judiciaires toute la gestion des conflits particuliers. Remplacer le débat social par l’action judiciaire n’est pas au bénéfice de la démocratie.


Encore un dangereux gauchiste, qui fait de l'anti-Sarkozysme primaire. Comme quoi, il ne suffit pas d'avoir une soutane, il faut avoir un cerveau derrière! Il doit faire partie de mes nombreux lecteurs (et devra s'en confesser).

- Vous avez que des projets assez avancés, financés par des rois du Pétrole, visent à reconstruire le Château des Tuileries (brûlé par des "bandes" en 1871), et le Château de Saint-Cloud (rasé en 1891). Il serait maintenant question de reconstruire la Bastille, dont la démolition vandalesque avait détruit la "skyline" chère aux Parisiens. La base abriterait le Musée de l'Histoire de France, avec un "Mall". Le reste serait un hôtel de grand luxe, où chaque chambre porterait le nom d'un prisonnier célèbre.

- La loi Hadopi va enfin être adoptée. Il n'était que temps : les pertes de revenus de Johnny, Mireille Mathieu, Doc Gynéco, Dieudonné et bien d'autres étaient devenus insupportables. Mais avez-vous vu l'amendement subrepticement introduit par la droite : il va être interdit aussi de téléphoner gratuitement sur Internet, (par Skype ou autres systèmes), ce qui ruine les opérateurs qui construisent les infrastructures. Les actions Vivendi, Bouygues, Illiad, ont fait un bond en avant. Merci pour eux.

Allez, bonne fin d'appétit!