dimanche 24 juillet 2011

Oslo : vous avez dit "fondamentaliste"?

Terrible, ce double attentat d'Oslo, contre les institutions, et contre des jeunes, de ce pays apparemment paisible. TF1 a brillé en nous parlant dès le premier soir d'Al-Qaïda...

En France, nos têtes "pensantes", genre Guaino, BHL ou Ferry, doivent être en vacances, car on ne trouve dans la presse que des âneries. Le seul gag est cette curieuse information : le taré étant agriculteur-bio, il a pu ainsi acheter des tonnes d'engrais sans problème. Vive le bio!

Mais à part ça, allez donc regarder la vidéo postée par le gars. Il se dit chrétien, se montre en franc-mac?? et en tenue de combat. Ses références historiques sont Charles-Martel battant les arabes à Poitiers, Jacques de Molay, les Croisés et les Chevaliers Teutoniques... Il est anti-islam (300 millions de morts), et anti-cocos (100 millions de morts), alors que les nazis n'en ont fait que 20 à 30 millions. Je ne sais où il a trouvé ces chiffres, mais tout ceci montre bien que ce type est fou.

Seulement, voila le problème : c'est ce genre de taré dont M Sarkozy recherche les suffrages, que M Guéant dorlote, que Mme Le Pen cultive dans le sens du poil (Elle s'en défend, mais je ne la crois pas).

Ras-le bol de ces amalgames confondant Islam et terrorisme, chrétienté et valeurs "éternelles", nationalisme et chauvinisme, défense de la société et entraînement paramilitaire, catholicisme et traditionalisme (Ecône, Bon pasteur et FFSSPX, à mettre dans le même panier que les Légionnaires du Christ et autres).

Ah, ils s'excitent ces défenseurs de la "vraie" foi, Clovis et Jeanne d'Arc en bandoulière, ces nationalistes défendant le bourreau Mladic, ces fondamentalistes prêts à lancer des pétitions sur Internet comme des fatwas, pour interdire ceci ou cela, ces adeptes de la soupe au cochon, ces populistes décidés à instaurer des dictatures dont ils seraient les maîtres, ces nostalgiques du pétainisme Travail-Famille-Patrie dans la Grande Allemagne.

Ces gens qui n'apprennent pas à leurs enfants à réfléchir, mais à gober tout et n'importe quoi, ces faiseurs de solutions simples, du genre "il n'y a qu'à les remettre dans les bateaux", voila les vrais responsables du drame d'Oslo.

Ne comptons pas sur la Police et sur le sinistre Guéant pour liquider ces groupuscules fascisants : ils pensent finalement comme eux. 20% des voix, ce n'est pas à négliger. Mais, dans ce pourcentage, combien d'exaltés, combien de fanatiques prêts à faire la guerre aux banlieues? Il en suffit d'un.

Le danger chez nous est grand.

Il ne s'agit pas de désavouer sur le bout des lèvres, comme le FN, qui a fait le communiqué le plus léger, donc le plus ignoble sur le sujet, ou d'affirmer que finalement il n'est pas chrétien, puisqu'il est franc-mac et que c'est incompatible (J'ai le nom du maître à penser ce genre de bêtises, qui les diffuse sur Twitter, et que follow les bien-pensants du parti dévot) . Comme si c'était important qu'il le soit ou pas (chrétien ou franc-mac), du moment où il se prétend tel!

L'urgence est de dénoncer les idées qui ont animé ce psychopathe.

lundi 4 juillet 2011

Et Thierry Breton supprima les mails

Ça a fait le buzz la semaine derniére : M Breton, ancien ministre de l'économie, ancien PDG de France Telecom et de Thompson, ancien salarié de Bull et du Parc de Loisirs de Poitiers, maintenant PDG de Atos, (poste mieux rémunéré que tous les précédents réunis), a décidé de supprimer les mails chez lui en 3 ans.

Une attitude plus conforme à un style de management participatif aurait consisté à lancer les nouvelles méthodes qu'il préconise, et on aurait vu à l'usage ce qui était le plus productif.

Non, il décide, et il se donne 3 ans pour virer les récalcitrants. Les heureux rescapés viendront nous dire qu'ils ont gagné des heures à ne plus les gérer, et le DAF dira que la suppression des disques mémoires a fait gagner des millions.

Mais si l'on comprend bien la démarche de M Breton, à la lumière de son passé, on se souvient qu'il déteste l'écrit. Verba volent, scripts manent. Et il déteste que ça reste, les preuves de ses compromissions, ses jongleries. L'autorité des Marchés Financiers veille, il faut donc ne rien lui laisser à lire. Très vite ses collaborateurs directs ont été priés de ne pas prendre de notes par écrit.

Mais l'autorité de la concurrence, et les juges des affaires financière ont pris l'habitude de saisir les disques durs. Malheur!
Et,malheur qui n'arrive pas seul, Sarko a aussi oublié de dépénaliser le droit des affaires, comme promis.Alors, qu'il n'y ait plus de mails, le chef a dit! De toutes façons, lui n'en fait jamais : il crie, et sa garde prétorienne va porter les ordres qu'ils n'auront plus qu'à exécuter.

Les autres, les bas-collaborateurs, c'est leur problème, qu'ils se débrouillent. On va tuer l'asynchronisme,tout se fera à la base de temps de la direction.ils feront leurs projets avec Google Apps,et devront suivre le rythme de la direction sur leur FB et leurs Twitters.

Le suprême avantage est qu'ils ne pourront répondre par mail aux idées, aux initiatives des personnes. On ne leur demande rien non plus, sinon de baisser les coûts, de travailler comme des bêtes tant qu'ils sont là, et de ne plus nous embêter quand ils seront jetés, et surtout de ne pas penser. Un suicide est vite arrivé...

Quelques temps après, les juges de la Brigade Financière ont appris à saisir les disques durs, et le réseau qui va avec. Pensez à la mine d'information qu'il y a chez Servier, par exemple. De quoi faire frémir.

Thierry Breton prend les devants : si quelqu'un se fait prendre, ce ne sera pas lui.