mercredi 2 avril 2008

Bienvenue chez les Blancs



Une fois Nantes heureusement traversée, vous pénétrez dans un département qui nous fait en permanence une reconstitution historique.
Ayant échappé de peu à l'appellation de "département des Deux-Lay", -qui faisait rire-, la Vendée est le seul département qui a gardé son nom de Province de l'ancien régime. Il s'en honore, et en profite.

Le maître de céans a une forte personnalité, et des convictions que n'entament aucun doute. Il démarra sa carrière en démissionnant bruyamment en 1981 d'un poste de sous-Préfet pour ne pas servir "les communistes". Il lança un spectacle, qui marcha d'autant mieux que le personnel était à la fois bénévole et enrôlé de force. Il y gagna le surnom de "Fou du Puy". Une vilaine médisance dit qu'il a remis en honneur le droit de cuissage.

Elu Président du Conseil Général - bien qu'il soit une institution républicaine-, il y fit un travail remarquable, que ses ennemis reconnaissent : routes à 4-voies partout, jolies zones industrielles, un chômage pratiquement inexistant. Il n'y a pas non plus d'arabes, CQFD.

Il s'est entouré d'énarques distingués, de sa confrérie politique, qui lui vouent une admiration totale. Pour lui, il a le don de faire sentir son mépris à tout ce qui ne lui est pas soumis, les fonctionnaires d'Etat par exemple.
Il est riche, mais riche! Cette année, il a décidé de refaire toutes les jolies petites églises de campagne au nom du "développement du patrimoine culturel". Normalement, c'est à la charge de la mairie, mais il a tellement subventionné que le logo du CG est partout. Seul inconvénient : plus de messe pendant les travaux!

Il s'intéresse à tout ce qui est Culture, enfin la sienne. Ses musées sont fléchés à 100 km à la ronde : dès que vous êtes en Vendée, vous avez partout des panneaux "Mémorial de la Vendée", "Mont des Alouettes", "Logis de la Chabotterie", "Puy du Fou", "Musée des 2 victoires" (façon astucieuse de ne pas parler de Clémenceau, ce bouffe-Curés!).

Chaque fois, vous avez des reconstitutions historiques sur la grandeur des Blancs, et les horreurs des Bleus. Va pour la Chabotterie :

-Vous faites des réductions aux séniors?
-Non
-Aux familles nombreuses?
-Non
-Aux militaires?
-Non
J'interviens alors :
-aux Aristocrates?
-Non
-aux catholiques?
-Non
-Mais à qui alors?
-aux enfants!

Je saurai aussi qu'ils accepent le paiement en euros, comme quoi, tout fout le camp...

C'est mignon, cette Chabotterie. Toute à la gloire de Charette qui y fut arrêté, et tout est reconstitué comme s'il venait de quitter la pièce, y compris la Chapelle , en rite ancien (ou d'avenir, comme vous voulez). Des films "historiques", dont vous sortez Royalistes, Vendéens, Blancs. Formidable!

La boutique vous propose des foulards Hermès représentant Louis XVI, Marie-Antoinette et leur fils, des livres d'Histoire de la Guerre du seul point de vue qui compte, des hagiographie des grands Hommes, des fleurs de Lys....

Monsieur le marquis est un homme de Communication, cela se voit. Avec une telle propagande, ses réélection sont sans surprise. Il est chrétien, c'est sa gloire, son espérance et son soutien.

Amen!



5 commentaires:

Mathilde a dit…

Comme quoi il vaut mieux un destin en province qu'un petit maroquin à Paris....Mais le Marquis cèdera t il aux sirènes du Roi ????

léon a dit…

il est chrétien, " c'est sa gloire, son espérance et son soutien".
ce n'est pas votre cas? ou vous ne trouvez pas ca bien?

Albert a dit…

Il est surtout atlanto-sioniste et anti-arabe, c'est sa seule constance et c'est tout ce qu'on lui demande pour pouvoir rester en place

François a dit…

A Mathilde : il n'aime pas les maroquins!

A Léon : je déteste cete formule (et surtout le cantique) quand il sert de fond de commerce politique. Je l'avais cité dans le paragraphe sur la communication, à dessein.

A Albert : je pense surtout qu'au fond, il est c...

Anonyme a dit…

Bah à choasir entre un endroa dirijaie par un catau et un payiy dirijaient par les religieus des droats de lôme : c'est kifkif, euh bon la bas y a pas bocou de shaumaje dakor sa sait vré sa fée un poings....mé bon dhun hotre cueautaix laba y a pas beaux-couc dalogaine, au bout du comte sy on né pa haitairaublents sait kifkif ossi