dimanche 7 décembre 2008

J'ai toujours peur...

Oui, j'ai peur que Hortefeux -dit Boutefeux- devienne secrétaire général de l'UMP, puis ministre de l'Intérieur. Je ne sais pourquoi, ça me fait penser à Heydrich et à Goebbels. On va me dire que j'exagère, mais c'est toujours comme ça que ça commence.

J'ai peur de la police. J'ai bien compris qu'en respectant les procédures, ils pouvaient arriver à 6h45 chez moi, m'embarquer, me fouiller à corps, c'est-à-dire me regarder le trou de b..., me garder 24, 48 h, et même 96 s'ils me trouvent une tête de terroriste. On est sûrement tapé, et j'ai mal au dos.

J'ai aussi peur d'être pris dans une rafle. Ils sont toujours par cars entiers au coin de ma rue. Que font-ils? Je suis toujours contrôlé, et comme ils font ça à la tête des gens, ça tombe toujours sur moi : ben oui, ils ont des instructions d'embêter les petits vieux "caucasiens"pour pas qu'on leur reproche une approche raciale -pardon, ethnique.

J'ai peur de la justice. Les juges sont tellement affolés par les instructions qu'ils reçoivent qu'ils préfèrent vous héberger à titre préventif que de risquer leur carrière. Le temps de faire appel, et vous avez déjà fait 3 mois à l'ombre. S'ils sont bornés, ça peut durer 5 ans. "S'il est en prison, c'est bien qu'il est coupable de quelque chose". Ben voyons. L'affaire d'Outreau, ça peut arriver à n'importe qui, n'importe quand. Alors, si vous élevez des chèvres dans le Cantal, c'est aggravant.

J'ai peur de l'Hôpital. Les urgentistes sont en grève, et de toutes façons il n'y a pas de place. Comme je vous l'ai déjà expliqué, ils ont des primes si vous ne mourrez pas à l'hôpital.

J'ai peur du fisc. Non, je n'ai pas fraudé, mais il faut bien utiliser leurs sur-effectifs depuis l'informatisation. Alors, ils font des contrôles : des papiers, encore des papiers à fournir. Je ne suis ni assez pauvre, ni assez riche pour être à l'abri.

J'ai peur que les programmes de la TV publique deviennent tellement emm...dants, en plus de l'hagiographie permanente de St Kozy, que l'on finisse par préférer regarder la pub de TF1 plutôt que de mourir d'ennui.

J'ai peur de cette évolution tout sécuritaire, qui sert à divertir le bon peuple pendant que les vrais problèmes sont économiques et sociaux. J'ai peur -euphémisme- que nos dirigeants ne soient pas à la hauteur des enjeux. J'ai peur qu'un jour ils ne faillent rembourser les milliards qui volent de tous côtés. Ah, Sainte Crise, qui permet de ne pas avoir à tenir ses promesses, et de se convaincre que quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites!

J'ai peur.... que vous m'ayez cru! Mais non, tout va bien! C'était juste un cauchemar!
"Quel bon temps que ce siècle de fric", comme aurait pu dire Voltaire! La police me protège, et j'ai confiance dans la justice de mon pays, et dans la sagesse de nos élites.

Nous vivons dans le meilleur des mondes possibles, et on ne le sait pas assez. La nouvelle Miss France est vierge, la preuve. Les enfants méchants sont détectés dès la Maternelle, de quoi aurais-je peur?

Tout va bien..... Je suis zen.....Cependant, j'ai peur qu'ils mettent maintenant du bromure dans l'eau du robinet.... J'ai peur de l'hôpital psychiatrique!

13 commentaires:

white flag a dit…

Mais non, il ne faut pas avoir peur de big brother.... il sait ce qui est bon pour vous

Martel du champ de coton a dit…

Vous confondez. Vous vouliez dire Miss Cote d'Ivoire...

O'Sulivan mauvais a dit…

Cher François, nous voici rendus à la situation décrite par Michel Foucault dans surveiller et punir !
On nous fait nous sentir coupables par la simple idée que nous sommes surveillés et pour nous tenir par la peur.

François a dit…

Martel : vous avez des infos de première main (si je puis dire)?
O'Sulivan (qui récolte la tempête) : si vous y ajoutez les remarques de Hannah Arendt, il y a vraiment de quoi avoir peur. Il faut se rebeller et ne pas se laisser faire par la néo-bourgeoisie proto-fachiste au pouvoir.

O'Sulivan de siberie a dit…

François

Il apparait bien que pour fonctionner, la démocratie fait appel par ailleurs à plus de contrôle et plus de violence contre ceux dont on croit qu'ils vont la mettre en péril.Plus les acquis sont importants plus la répression doit être menaçante ! De là à en conclure que le facisme est inhérant à la société il n'y a pas besoin de pousser trop loin , le 20 ième siècle est témoin de ça.

polak a dit…

en lisant tous les commentaires, on peut en conclure que ce qui nous menace réellement, c'est la démocratie.
personnellement, je verrai assez bien une dictature sous la houlette d'un triumvir "slobo, léon, martel".
Des humanistes, des vrais.

O'Sulivan qui reprend ses tours a dit…

Polak : Ce qui me fait peur c'est le terrorisme intellectuel et médiatique que la clique au pouvoir essaye de mettre en place dans la lignée (pas droite) de ce qui a fait échec aux USA c'est à dire un clan de néos chargés de préparer le terrain aux idées ultra libérales et qui usent du fichage, des arrestations préventives, de la confusion des esprits (mettre des ministres de gauche après avoir été élu au centre et nous faire croire que c'est bon pour nous), nous raconter au seuil de l'Elysée et des ministères que tout est sous contrôle alors que tout s'effondre et nous demander des blanc-seins, engager l'avenir des nos enfants à coup de millions d'euros fictifs au même titre que la bulle financière qu'on prétend combattre et de bricolages explosifs à terme, nous imposer des critères de rigueur mortifères alors que le bon plaisir du chêf les renverse au moment de devoir être jugé sur ses capacités à tenir non seulement les promesses mais surtout la route ....."La démocratie" tout comme le facisme ont conduit par leurs excès à la deuxième guerre mondiale et au risque de la dictature soviétique.Pas lieu d'être fier de ca je pense.

Slobodan a dit…

Comme vous avez raison , mon cher Polak.
Voyez-vous, notre programme se résume en une formule du lieutenant-colonel de La Rocque, (in Service public, Grasset, 1934): travail, famille, patrie. Cette formule a malheureusement été reprise et amalgamée à un régime honteux par des traîtres qui cachaient leur ignoble trahison derrière un vieil homme honorable, mais là n'est pas mon propos.
Le jour où les clochards arrêteront de mourir de froid dans la rue et où les pseudo patrons du CAC40 arrêteront de se gaver de golden parachutes, ce jour là, notre pays ira mieux. Mais pour cela, il faut d'abord museler les médias pleutres et bolchéviques, qui, sans cesse, remettent en cause les fondements sains d'une civilisation: la famille n'a de valeur pour eux que si elle est recomposée ou monoparentale, le travail s'il est fait par d'autres et s'il rapporte beaucoup d'argent, et la patrie est une idée fasciste...juste bonne pour les forces de l'ordre qui effectuent une palpation sommaire de sécurité sur un journaliste ou qui perquisitionnent chez nos élèves drogués.
Maudites soient ces générations démagogues et laxistes qui vont laisser à mes fils une société corrompue et veule, où seule la luxure, la paresse et la facilité sont de mises.


Léon et Martel, j'ai parlé en votre nom. Si vous n'êtes pas d'accord, écrivez-moi!

Slobodan a dit…

Rassurez-vous, il reste l'espérance, et à la fin des temps, le Bien triomphera du mal. C'est écrit!

Salomon a dit…

Mais oui. Et d'abord ce sera Bertrand, dont Fillon disait qu'il ne savait qu'il était maçon, mais qu'il savait qu'il n'était pas franc!
Et, François, vous allez encore rire, Hortefeux prendrait les affaires sociales!!!

O'Sulivan tout ce qu'il a et se barre dans les îles a dit…

Slobo : comme dirait l'autre c'est bien vrai qu'à la fin des temps....mais d'ici là je risque bien d'avoir passé l'arme à gauche!

Martel de Funès, baron de Cruchot a dit…

Merci Slobo de nous représenter!
Rien à rajouter...
...à part sur les golden parachutes, parceque faut quand meme pas déconner, là où il n'y a pas de gêne, il y a du pognon!

"Un français biiiien blanc, riche comme moi et catholique comme tout le monde"

O'Sulivan dra cher sa peau a dit…

Face à la misère sociale la Grèce retrouve ses vieux réflexes fascistes et vient conforter ce que je soulevais dans mon commentaire précédent.
Le problème en démocratie c'est quand on commence à punir avant de surveiller.Les peuples accèptent plus facilement de vivre en esclaves que l'injustice.C'est ce qu'on croit pouvoir oublier quand on a le pouvoir et ce qui explique la misère du monde et ce qui a été vécu dans les camps de concentration et en dit long sur la nature humaine.
Pourquoi est ce que j'ai peur dans la nuit lorsque je vois briller du christal?
Et dire que la Grèce antique a du être la première démocratie !