vendredi 12 décembre 2008

Sainte Bérénice

Sainte Bérénice était d'une noble famille d'Antioche.

Pendant la persécution de Dioclétien contre les chrétiens, en 303, elle s'enfuit avec sa mère et sa soeur à Edesse. Dénoncées par leur père elles sont arrêtées et emmenées par des soldats vers Hiéraple. Pendant le trajet, pour échapper aux violences des soldats, elles se jettent dans un fleuve et se noient. L'Eglise les fête le 14 avril ou le 4 février, (ou le 4 octobre pour les orthodoxes), selon les sources.


Le nom Bérénice vient du grec Berenikê "celle qui porte la victoire". Il est curieux que le prénom Véronique ait la même étymologie : latinisé, il a fini par signifier "vraie image", par référence à sainte Véronique. Ainsi, contrairement aux apparences, Véronique descend de Bérénice, et pas l'inverse.

Pour un garçon, "celui qui porte la victoire" est Nicéphore. On l'a échappé belle....


La plus célèbre des Bérénice, pour l'instant, est cette descendante d'Hérode le Grand que Titus renvoya chez elle "invitus invitam", c'est-à-dire "malgré lui, malgré elle". On connait d'autres cas où des politiques changèrent de femmes pour mieux gagner le pouvoir.

La chevelure de Bérénice est une constellation à côté de la Grande Ourse. Elle est dans la direction du pôle galactique, on y voit donc beaucoup de galaxies.


6 commentaires:

Krazuck a dit…

on dit "véro " pour parler de Véronique. Dit-on "Béré" popur parler de Bérénice ?

Slobo a dit…

Non, Béré = Beregovoy!

François a dit…

Moi, je dirai "Bérou"

Slobodan a dit…

prochingEnfin, vive Bérénice!

Slobo l'âne a dit…

"proching" étant le p... de mot qu'il faut taper. Maintenant, je dois taper "alicAntebdkdb". Gavouille.

Papa a dit…

Je suis désolé, mais si je ne mets pas ça, le blog est pourri par des ordinateurs qui envoient des pub infâmes.