jeudi 26 mars 2009

Merci très Saint-Père


Merci, très Saint-Père. Sans vous, je n'aurais pas fait la connaissance de Mme Chantal Biya, née Chantal Vigouroux, la première dame du Cameroun, dont le titre est "Son Excellence madame la Présidente". Mais le bon peuple l'appelle plutôt "Maman Chantoux".

Voyez le chapeau qu'elle s'est fait faire pour l'occasion : nos évêques, avec leurs mitres, peuvent aller se rhabiller.

C'est vraiment une "Trophy Wife", elle en a l'allure, le port et la classe... C'est cependant une excellent épouse, une mère admirable. Je crois même qu'elle émet des odeurs de sainteté, par le dévouement qu'elle porte aux associations caritatives, notamment la Fondation Chantal Biya, qui lutte contre le Sida.

Voila ce qu'on lit dans la presse camerounaise :

Un des derniers rares ouvrages sur le Cameroun mérite toute notre attention. Beatrix Verhoeven (dans un livre préfacé par le Professeur Montagnier) dresse un portrait émouvant de la sainte famille camerounaise dans Chantal Biya, la passion de l’humanitaire , paru l’an dernier aux éditions Karthala.

On découvre une femme extraordinaire, “héroïne de conte de fée”, ” à la fois sainte et diva”, “porte-flambeau de l’humanitaire africain”. Chantal Biya est une femme qui a mené un combat honorable contre les fléaux qui minent son pays, le sida et la pauvreté.

Le dernier chapitre de cette hagiographie s’intitule encore “la mère Teresa de l’Afrique” on lit:

Fervente admiratrice de Mère Teresa, Chantal Biya, catholique pratiquante depuis sa plus tendre enfance ne cache pas sa foi et sa dévotion au Christ, à sa façon. Elle avoue consacrer sa vie à un triple idéal : servir Paul, son Peuple et le Seigneur. ”

Paul est bien sûr son mari, un doux génie lui aussi, qui règne depuis 1982 sur ce beau pays. Si vous voulez plus de détails, rendez-vous sur le site de la présidence du Cameroun ou sur http://www.prc.cm/

Paul et maman Chantoux ont fait faire sa deuxième communion "privée" par SS le pape Benoît XVI, à leur fils appelé "Junior Biya". Sa deuxième communion, parce que la première lui avait déjà été donnée par SS le Pape Jean-Paul II. Deux précautions valent mieux qu'une.

L'ennui est que le Cameroun est considéré comme un des pays les plus corrompus d'Afrique.

Une autre surprise inattendue du voyage papal est que l'on a appris, de fil en aiguille si je puis dire, que Mme Boutin préférait "faire ça" sans préservatif plutôt que avec, parce que "avec, c'est moins drôle".

C'est amusant en effet de réussir en une phrase à détruire les campagnes de prévention pour lesquelles le ministère de la Santé a dépensé des millions depuis 15 ans. C'est rare d'avouer publiquement un péché (avoir essayé "avec"), au risque d'aggraver le problème du Sida. Qu'en pense M Boutin?

Qui veut faire l'ange fait la bête, comme disait ma grand-mère...



1 commentaire:

chris a dit…

Le bête c'est vous ça c'est sûr!