mercredi 12 mai 2010

Aux schtroumpffes le Schtroumpf!

Depuis qu'on a trouvé que le "Pompidou de Metz" ressemblait à la "maison des Schtroumpfs", le mot Schtroumpf a retrouvé toute sa jeunesse.


Fillon, croyant faire le malin, a défini un plan de rigueur! Impossible, a dit le Petit Schtroumpf! Pas de rigueur chez moi! Copé ayant dit qu'il fallait appeler un chat un chat, on était dans l'impasse, jusqu'à ce qu'on le baptise "plan de schtroumpf". Et tout le monde est devenu d'accord. Génial!


Il suffit de généraliser la méthode, et il n'y a plus de problème. Par exemple, dans le plan de schtroumpf, il est prévu que tout le monde paiera, même les schtroumpfs. Vous comprenez : même les pauvres, mais Sarkozy a dit : même les riches. Simple...


Angela s'est fait schtroumpfer sur l'Euro, et en plus elle a perdu les élections. Bien fait. Le Schtroumpfeur a sauvé l'Europe, qu'on se le dise, il gagnera les élections. Il joue en première schtroumpffe, quand Angela et Martine se battent difficilement en deuxième. Quant aux Grecs, qu'ils aillent se faire schtroumpfer.


Le Saint Schtroumpf est parti faire un voyage en Schtroumpfal. Et il a dit des choses très bien : qu'il n'y avait pas de complot externe, mais un problème en interne. Ben voila! C'était dur à avaler, mais c'est la vérité. Et ça va mieux quand on l'a dit, parce que enfin on peut espérer trouver des solutions. 


Et l'Evêque de Schtroumpf, en regardant la TV, a découvert des choses pas très catholiques dans les caves de l'église volée par l'association "le  bon Schtroumpf" et ses nervis de Dies Irae, très en cour vaticanesque. Il a vu, il n'en a pas cru ses yeux, mais bienheureux celui qui sait sans avoir vu. 


Le schtroumpf sera toujours le schtroumpf, comme disait ma grand-schtroumpf.      







5 commentaires:

Laure EOLE a dit…

Même pas cap d'épeler Schtroumpf à l'envers !

François a dit…

Mais si : fpmuorthcs!

Prospectiviste a dit…

Moi j'ai toujours dit qu'il fallait de l'inflation pour faire fonctionner l'économie !
Les principes crétins de l'euro faisaient que les critères intengibles devaient aboutir à un blocage et nous avons payé cher une politique de rigueur en terme d'inflation qui sont remis en cause aujourd'hui...enfin !
Après la hausse des prix déguisée, le chômage du à l'ouverture des frontières aux nouveaux entrants, nous allons devoir payer les déficits ! Beau bilan surtout que la planche à billet va tourner ...un retour aux bonnes vieilles méthodes qui aboutissent à l'inflation.
La difference c'est que les bénéf n'iront plus vers la finance mais que les gagnants seront les clients des banques ; juste retour des choses.Merci Sarko même si c'est contraint et forcé par la main invisible du marché qui te serre le quiqui !

Prospectiviste a dit…

Sarko veut sortir de l'Euro ! Mais en voilà un progrès petit NN ! Le voilà qui se met à comprendre quelque chose à l'économie et à rejoindre le camps des euro sceptiques dont l'allemagne et sa rigueur (euro ou pas).Comme quoi, une bonne crise était nécessaire pour que la raison l'emporte.Pourvu que l'Allemagne signe et persiste ! Encore un petit effort et la France sera libérée du joug du néolibéralisme.

Prospectiviste a dit…

Si Sarko va jusqu'au bout de sa menace, j'organise un flash mob alcoolique et je rembourse les apéros de tous !