mercredi 30 juin 2010

150 mesures pour 10 milliards

Ça y est la RGPP 2 a frappé, on l'apprend aujourd'hui.

Vous trouverez toutes les mesures en suivant le lien caché dans le titre. Il y a là une quintessence de technocratie, de foutage-de-gueule, d'obscurantisme et d'arrogance qui mérite néanmoins le respect.

Je vous en livre 2, de ces mesures qui vont marquer le XXIème siècle :

Il a également été décidé de rationaliser certaines unités qui ne relèvent pas du
coeur de métier de l’État. Il en va ainsi des « musiques » de la police et de la
gendarmerie. Elles sont aujourd’hui au nombre de cinq et emploient plus de
600 personnes. Question : confirmez-moi si la Musique de la Garde Républicaine est oui ou non supprimée! Droit de suite : Et les Musiques Militaires?


Alléger les sujétions imposées par le code de procédure pénale
aux forces de sécurité. Sans commentaire... En français, ça veut dire "généralisation des bavures"...

mardi 29 juin 2010

MDR! Lol....

C'est le gag de l'année, cette lettre de Sarkozy à Fillon sur "la réduction du train de vie de l'Etat".

Je renonce à vous expliquer en détail pourquoi la réduction des logements de fonction et des voitures est purement démagogique : en gros, il faudrait parler de la politique de rémunération des hauts fonctionnaires, mais ceci nous entraînerait trop loin. Mais ayant eu le malheur de diner un soir avec une assemblée de banquiers d'une banlieue très chic de Paris, et ayant commis l'erreur de dire que j'avais un passé de fonctionnaire, je me suis fait pourrir à un point inimaginable, et surtout par leurs légitimes, notamment sur les avantages exorbitants de ma retraite. J'ai bien vu alors que ces décisions de Sarkozy étaient attendues de son électorat, non par équité, mais par vengeance de classe. Il ne faut pas désespérer Neuilly.

Non, le gag concerne deux points clé.

D'abord la division par deux des commandes de papier. Ça, c'est malin. L'autre jour, une fonctionnaire de la préfecture de Police, employée aux objets trouvés, aimable comme une lourde de la pénitentiaire, s'est sentie obligée de prendre une photocopie de ma Carte d'Identité, pour la joindre au dossier de 4 pages que j'avais déjà constitué à son intention. Dorénavant, il faudra apporter 5 pages, dont une vierge pour leur photocopieuse?

Ceux qui se font avoir, sont les gens des Impôts : ils avaient déjà fait l'économie de ne m'envoyer qu'un seul imprimé. Alors que s'ils n'avaient rien fait, il leur serait plus facile maintenant de diviser la facture par deux. Comme quoi, ce sont toujours les plus zélés qui sont punis. Vont-ils n'envoyer la feuille d'impôt qu'un an sur deux? Et les copies du bac : une pour 2 candidats?

Du reste, je ne sais pourquoi il a dit de diviser par 2 : s'il avait dit de diviser par 4, il aurait encore fait plus d'économie.

L'autre gag qui me fait tordre de rire, c'est l'injonction faite aux ministres de ne plus aller à l'hôtel lors de leurs déplacements provinciaux, qu'ils vont faire en train, mais de se faire inviter chez la préfète! Les préfètes sont des femmes (il y a quelques préfets-consorts, encore rares) admirables, qui passent 2 ou 3 ans de leur vie en maîtresse de maison du représentant de l'Etat, assistant avec joie aux Comices agricoles, recevant le midi, le soir et parfois à l'improviste, une dizaine de personnes aussi incultes que rurales, mais élues et décidées "à en profiter". Et puis, le matin, elles ne savent jamais si leur mari sera encore Préfet le soir... Il y a toujours une chambre de libre, dite la "Chambre du Président" (car "Monsieur" est partout chez lui...) au cas où.

Alors j'imagine leurs têtes, après avoir lu l'injonction présidentielle! La préfète en tenancière d'hôtel! Elle va devoir mettre la TV dans les chambres, remplir un bar, faire la conversation, préparer des petits-déjeuners et en plus laver les draps et les serviettes! Et puis le ministre sera furieux : il préfèrerait regarder le match à la TV, faire un tour en ville le soir, buller un peu, quoi! Non, il ira chez la Préfète! Et pas question que les croissants soient payés par l'Administration : pourquoi pas des cigares, tant qu'on y est! Et le patron de l'hôtel de France, de la Poste et de Jeanne d'Arc va sûrement voter socialo maintenant...

A charge de revanche, le Préfet sera invité chez les Hortefeux quand il ira à Paris!  C'est sûrement grand chez lui, parce que les préfets sont souvent à Paris... On économisera ainsi les 32€ par préfet, montant du remboursement forfaitaire par nuitée que touche un fonctionnaire quand il doit "découcher" : à Paris, c'est facile..

Bien sûr ce sera pareil à l'étranger, et je propose que tous les fonctionnaires s'invitent chez Madame l'Ambassadrice : ça se fait déjà dans les pays exotiques, mais maintenant, à Washington ou à Londres, sans parler de Bruxelles, ça va être la fête tous les soirs.

C'est à ce genre de choses qu'on voit qu'on est gouvernés! Sarkozy a trouvé comment gagner des millions (au moins quelques),  à Fillon maintenant de trouver des milliards : au moins 40 pour le budget 2011!

Et je vais vous dire comment tout ça va finir : en pantalonnade! Par les caisses noires! Ou alors par rien...

Bouffon!

lundi 28 juin 2010

Le mètre

Il y avait plus de 250 000 unités de mesure en usage dans le royaume de France. Il n'y avait que la seconde (de temps) qui était à peu près définie, mais en unités sexagésimales. La ligne, le pouce, la paume, le pied, la toise, pour les unités de longueurs, variaient d'un village à l'autre.

Aucun projet d'uniformisation n'avait été adopté. Les cahiers de doléances de 1789 font état de demandes en ce sens, par exemple que la mesure des bourgs soit imposée dans leur voisinage. Car le commerce en souffrait, et le commerce, c'est important.

Aussi l'Assemblée Nationale s'empare du sujet, appuyée par l'Académie des Sciences, avec la volonté d'en faire un système universel : les américains et les anglais sont associés au projet, grâce à Talleyrand, qui se perfectionne en techniques de négociation.

Les décisions sont prises par petits bouts : d'abord, le système doit être décimal, ce qui n'est pas évident, car la seule raison est que l'homme a 10 doigts. Pourquoi pas la système duodécimal, qui a de nombreux diviseurs : 2, 3, 4, 6? Ou le système à base 8, qui permet toujours de diviser par 2?
Mais alors, il faut diviser le jour en 10 heures, de 100 minutes de 100 secondes! Hélas, on en reste au système ancien.

Ensuite, le système doit être pris dans la nature (merci Rousseau!), sans référence à la mesure du corps humain. Tous les peuples du Monde, en refaisant la mesure, auraient ainsi les mêmes unités. En passant, on élimine l'idée première de généraliser à l'ensemble du pays les mesures de Paris, qui ne répond pas au cahier des charges.

Les savants continuent à se disputer : les uns tiennent à la 10/1 000 000 partie du quart du méridien terrestre (le mètre), "mesuré de part et d'autre du 45ème parallèle". Les anglais se fâchent :  ils n'ont pas de terre sous ces latitudes. Il faut donner cette précision, car on sait depuis Newton, et les expéditions qui ont mesuré l'arc au Nord et à l'Equateur, que la Terre n'est pas ronde, mais aplatie aux pôles.

D'autres disent que c'est de la folie de perdre un an à mesurer le méridien, alors qu'il suffit de dire que c'est la longueur d'un pendule qui bat la seconde. Oui, mais la gravité n'est pas la même partout, il faut que ce soit mesuré au niveau de la mer, loin de montagnes, et vers le 45ème parallèle.

Pendant ce temps, la Convention a pris le pouvoir, supprime l'Académie des Sciences (il fallait éradiquer toutes les "Cadémies"), mais ordonne la mesure du méridien de Dunkerque à Barcelone, le long du méridien de Paris. Inutile de dire que les anglais et les américains se sont retirés de l'histoire (avec leur mile et leur gallon, ces derniers n'y sont jamais revenus).

Delambre se trouve donc sur la frontière Nord en juin 1792, et il n'a que des ennuis avec les comités locaux qui s'inquiètent de le voir monter dans les clochers avec des lunettes -pour espionner évidemment-, au moment où la France est envahie par le duc de Brunswick!

Méchain, quant à lui, va à Barcelone, pour essayer de passer, en les mesurant, la barrière des Pyrénées. Il est encore dans la montagne quand l'Espagne déclare la guerre...

Au milieu de difficultés sans nombre, ils finissent pas se rejoindre, ajuster leurs calculs, mesurer la "base" du côté de Melun. Le Directoire légalisera leur mètre "étalon", dont on peut encore voir des copies dans les rues de Paris (36 rue de Vaugirard, 13 place Vendôme).

Il est amusant de constater qu'ils se sont trompés de 0,2 mm, mais qu'ils ont soigneusement caché l'info quand ils l'ont découverte. Mais pas sans remords, car à cette époque, Monsieur, on avait de la morale....

Ce n'est qu'en 1889 qu'on prend comme étalon celui du Pavillon de Breteuil, cher à nos instituteurs : on a perdu la référence à "la Nature".

Finalement, les unités universelles sont maintenant définies avec une précision meilleure que le milliardième à partir des atomes, c'est-à-dire à partir de la vraie Nature. Nos savants révolutionnaires étaient nés trop vieux dans un monde trop jeune...

vendredi 25 juin 2010

Le Caïd immature

Je vous la donne à relire, cette phrase magnifique, qui est à déguster lentement, comme un bonbon amer, juste comme il faut : 


 Je ne peux que constater comme vous le désastre avec une équipe de France où des caïds immatures commandent à des gamins apeurés. Un coach désemparé et sans autorité. Une fédération française de football aux abois. C’est la raison pour laquelle le gouvernement a décidé de prendre toutes ses responsabilités. Roselyne Bachelot-Narquin, le 24 juin 2010.


Et si je la comprends comme ceci, ai-je tort?


Je ne peux que constater comme vous le désastre avec un pays où un caïd immature commande à des ministres apeurés. Un premier ministre désemparé et sans autorité. Un gouvernement aux abois. C’est la raison pour laquelle le peuple a décidé de prendre toutes ses responsabilités. François, le 25 juin 2010.


Quelle est la différence entre Messier et Kerviel? Tiens, qu'est-ce que ça a à voir avec Sarkozy, vous demandez-vous? Je vous explique : Kerviel, "tricheur et menteur" selon le procureur, risque 5 ans de prison, dont 4 ans fermes. Au même moment, le procureur, de la même république semble-t-il, demande pour M Messier, Jean-Marie, Maître  de Lui-Même, ex-Maître du Monde, etc, oui le procureur demande ... la relaxe!


Le football est la réponse à la crise, affirmait notre Caïd en allant défendre la France pour l'Euro 2016. On a dû être choisi comme la France pour le Mondial : avec une main tricheuse. 


Mais on aurait tort de se plaindre : le foot a complètement rempli son office : Sarkozy a pu aller en douce, le soir, faire une revue de détail des CRS du 9-3, où il n'a pas été déçu : un journaliste s'est fait gifler parce qu'il filmait les flics en train de tabasser un passant qui disait au pauv'con de se casser. En même temps, on vire les 2 lurons qui nous faisaient rire le matin sur France Inter : on n'a pas besoin d'humoriste à l'heure des infos : en effet il n'y a pas de quoi rire.


Caïd immature, ou bouffon tragique? 

jeudi 24 juin 2010

Livrets d'Opéra

Les livrets d'opéra sont généralement affligeants, même lorsqu'ils sont tirés d'une oeuvre célèbre. C'est qu'il y fallait des conventions, genre ballet au 3ème acte, ou rôle pour une chanteuse amie d'un ministre... Certains sont à se les manger(la Juive, de Halévy), quelques-uns sont "bouleversifiants" (la Traviata,  de Verdi).

On dit généralement qu'un opéra est l'histoire d'un ténor qui fait cocu une basse. C'est un peu réducteur, toutes les variations sont possibles. Tiens, je vous en ai classés par thèmes. D'accord?

Le pouvoir : Nixon in China (John Adams), Boris Godounov (Moussorgski), Turandot (Puccini), Don Carlos (Verdi)

L'amour conjugal : Fidelio (Beethoven), le viol de Lucrèce (Britten), Alceste (Gluck), Radamisto (Haendel), Les Noces de Figaro (Mozart), Cosi fan Tutte? (Mozart),

Problèmes psychiatriques  : La Somnambula (Bellini), Lucia de Lammermoor (Donizetti), Don Juan (Mozart)

Un type coincé entre plusieurs femmes : Norma (Bellini), les Contes d'Hoffmann (Offenbach)

Une femme entre 2 mecs : Wozzeck (Berg), Carmen (Bizet), La Wally (Catalani), Pelléas et Mélisande (Debussy), Lucia de Lammermoor (Donizetti), Porgy and Bess (Gershwin), Faust (Gounod), Paillace (Leoncavallo), Werther (Massenet), Le Barbier de Séville (Rossini),Carmen (Bizet)

Magie : la Dame Blanche (Boieldieu), Faust (Gounod), Hänsel und Gretel (Humperdinck), Robert le Diable (Meyerbeer), la Flûte enchantée (Mozart)

Histoire : les Troyens (Berlioz), Le Prince Igor (Borodine), André Chénier (Giordano), Une vie pour le Tsar (Glinka), Les Huguenots (Meyerbeer), Boris Godounov (Moussorgski), Samson et Dalila (St-Saens). Mais savez-vous dire quel est l'épisode retenu?

L'amour contre les conventions sociales  : Louise (Charpentier), Lakmé (Delibes), Mireille (gounod), Roméo et Juliette (Gounod), Manon (Massenet), Les Huguenots (Meyerbeer), Madame Butterfly (Puccini), La Traviata (Verdi)

L'amour contrarié par le destin : Tosca (Puccini), Didon et Enée (Purcell), Tancredi (Rossini)

Mystique : le Dialogue des Carmélites (Poulenc), St François d'Assise (Messiaen)

J'ai oublié Wagner! Bof, dans la Tétralogie, il y a de tout...

mercredi 23 juin 2010

Et bientôt le Tour de France!

Les "divertissements" que nos édiles offrent au bas peuple se succèdent avec régularité.

Vous avez aimé le Mondial? Vous adorerez le Tour de France! Cette année, ça ira, je ne devrais pas le croiser, mais l'an prochain ce sera la galère. Voyez, il n'y a que des bonnes nouvelles en ce moment.

Ceci dit, avant le 3 juillet, on a un "trou" dans le planning. Si vous aimez le foot, vous pouvez continuer à regarder  jusqu'au 11 juillet. Mais pour les autres? Du Woerth et du Boutin?

Non, car on va avoir le droit au déballage promis sur les Bleus : chacun va dire ce qu'il a à dire sur ce fiasco. Il parait que le but est de se faire payer très cher pour une interview "exclusive" : avec 22 "joueurs", on va tout savoir. J'espère qu'on aura aussi les commentaires de Mme Bachelot, la psychothérapeute, et de Mme Yade, la critiqueuse.

Je n'ai pas vraiment la mémoire de ces hauts - faits, mais il me semble que c'est en 93 que M Tapie a été pris la main dans le sac pour avoir "arrangé" le match OM-Valenciennes. Ses motivations étaient grandes : ne pas désespérer la Canebière. Ensuite, mais quand?, il y a eu l'explosion des droits de retransmission TV des matchs. Avant les matchs étaient retransmis gratuitement "par le service public", ensuite TF1 et Canal ont payé très cher. L'argent est venu, beaucoup d'argent...

Rassurez-vous, cet argent ne tombe pas du ciel : il vient de la pub, et donc vous le payez dans le coût marketing de ce que vous achetez. Comme un impôt indirect.

Quand est-ce que Courbis et Robert-Louis Dreyfus (malheureusement décédé) se sont fait prendre à trafiquer? Mais il n'aura fallu que 10 ans pour qu'ils soient condamnés.

Heureusement, mais n'est-ce pas du hasard, "on" a gagné en 98, pour la plus grande gloire de M Chirac. Ça a fait passer tout le reste, et maintenant, tout s'effondre. Les rois sont nus, et Sarkozy avec eux.

Je lis ce matin que je ne suis pas le seul à avoir fait le lien entre cette "équipe de France" et ce "gouvernement de la France" : mêmes principes, même langage, même arrogance, et mêmes résultats. Ces gens ont de bonnes lectures.

mardi 22 juin 2010

La faute du bon Docteur Woerth

Soit l'affaire Woerth a été lancée pour nous détourner du naufrage des Bleus, soit c'est l'inverse. En tout cas la victime est M Galouzeau, son appel a eu droit à un entrefilet.

Une bonne affaire de corne-cul, comme on en a toujours aux approches des élections, ou tout simplement du procès Banier, car figurez-vous que Mme Bettencourt n'a pas fait que donner 1 milliard d'euro à son gigolo, elle lui a tout légué! La fille n'aura donc que son minimum légal, une broutille, quelques milliards seulement. Ce sont des sommes qui dépassent l'entendement, et des montants pour lesquels certains sont prêts à tout, meurtres compris.

En marge de tout ça, M Woerth se fait prendre les doigts dans les gonds, parce que sa femme travaillait pour le rigolo qui gère la fortune. Je suis à peu près sûr qu'il est honnête et que sur ce plan-là il n'y a rien à lui reprocher, sauf, sauf! évidemment la légèreté : quand on est ministre, et honnête, on surveille ce que fait sa femme. (Quand on n'est pas ministre, honnête ou pas, on la surveille aussi, pour d'autres raisons...)

Et on évite ainsi de se trouver dans sa situation actuelle. La femme de César, que voulez-vous, doit être insoupçonnable....No basta que la mujer del César sea honesta; también tiene que parecerlo.


Mais ce n'est pas pour cela que je lui jetterai la pierre : c'est pour avoir depuis 3 ans accepté, même avant la crise, de nous présenter des budgets en déficit, d'avoir accepté de soutenir la loi TEPA, d'avoir couvert les fantaisies coûteuses de notre Triboulet, comme la baisse de la TVA dans la restauration.

D'avoir fait croire que la RGPP nous sauverait, alors qu'on en attend 5 milliards en 5 ans, quand aujourd'hui M Guéant (même pas M Fillon, premier ministre!), annonce qu'il va supprimer 40 milliards en 1 an. Avant d'essayer de boucher le trou, il aurait mieux valu d'abord ne pas le creuser, n'est-ce pas M Woerth? Voila la faute de M Woerth.

Il n'est pas (pas encore) puni par là où il a péché, mais il en bave. Les loups se jettent sur lui, c'est la loi du genre dans la politique : voyez Cleastream, le Karachigate... A l'UMP, on sait allumer des pétards, et on n'a pas fini de rire jusqu'en 2012...

dimanche 20 juin 2010

Faites de la musique

Quand Jack Lang a lancé cette idée en 81, tous les journaux nous demandaient d'apprendre un choeur de Rameau "Permettez,  astre du jour...", et le concerto pour flute et harpe de Mozart : on prenait son flutiau et on allait faire de la musique avec les voisins.

Maintenant, on subit jusqu'à 5 heures du mat les tarés qui, sous vos fenêtres, ont installé leurs baffles, et vous font "Boum! Boum! Boum!..."(538fois comme dirait Satie).

Ce soir, la Garde Républicaine s'est couverte de honte aux Invalides dans un concert sur FR3 minable : chansons de Piaf par une sosie aphone, valses de Kosma, avec Alain Duault en vieux beau tentant de faire danser les 3 pédzouilles présents... Voila des économies à suggérer à M Morin : en virant la harpiste et les 3 violons, on pourra équiper nos soldats au Ploukistan.

Certes, je suis un vieux snock, mais quand même! On se fiche de nous, et la musique c'est autre chose!

La politique aussi : Mme Boutin et Amara ont été épinglées, MM Estrosi et Blanc aussi, M Woerth maintenant : et il ne se passe rien! Remarquez, c'est normal que Sarkozy s'intéresse à la plus grande fortune de France : Nestlé rode, et c'est une neuilléene...

La trajectoire des "Bleus" finit en déroute honteuse, comme leur qualification par tricherie. Heureusement que je n'ai plus d'enfant à qui apprendre la voie de la vertu contre les perversions publiques. Mais enfin, quels exemples!... Mme Alliot-Marie n'aura pas assez de tribunaux pour condamner ceux qui s'en seront inspirés...

Pendant ce temps-là, M Sarkozy, l'air sérieux, vend la Défense, l'EPAD!, à la mafia russe, et s'apprête à vendre le Monde à M Perdriel avec l'argent d'Orange : M Perdriel fera réélire M Sarkozy, et Orange gèrera le site lemonde.fr qui sera bientôt aussi nul que orange.fr . Mais enfin, ce cher Stéphane (Richard) est vraiment un obligé. Pour faire des économies, je suggère que M Wénès et M Barberot, les responsables du climat social de France Télécom, s'occupent respectivement des processus et des RH du Monde, et dans 2 ans, il n'en restera plus rien...

Le foot et le sarkozysme s'effondrent dans la même déchéance, en eau de boudin. L'autre comptait sur l'un pour se refaire, et ils se retrouvent dans le même caniveau du fric, des putes et des affaires.

Jamais je n'ai été aussi sévère dans mes appréciations sur ce régime que M Bayrou, que personne n'a cru, ou que M Villepin, avec son "appel du 19 juin". Je les soutiens, parce qu'ils sont les seuls à pouvoir nous débarrasser de ce satrape en 2012.

«Plonger au fond du gouffre, Enfer ou Ciel, qu'importe ? 
Au fond de l'Inconnu pour trouver du nouveau !» 
Baudelaire

jeudi 17 juin 2010

Sujets du bac philo : les bonnes réponses

Oui, vous trouverez ici les bonnes réponses, avec les astuces et soluces.


Série scientifique :
L'art peut-il se passer de règles ?
Réponse : non.
Parce que 1/ pour tirer un trait bien droit pour un dessin, il faut une règle, 2/ parce qu'il faut respecter la pudeur des classes supérieures, ce qu'ont oublié, à leurs dépens, MM Baudelaire et Flaubert. Et ça a été bien fait pour eux. Quand on voit maintenant l'usage que font certains agitateurs culturels de notre drapeau national, on ne peut qu'exiger le retour à un certain ordre moral (+5 points). Enfin, en musique, on sait bien qu'à jouer ensemble 4 notes prises au hasard, on est sûr d'obtenir une vilaine cacophonie.


Dépend-il de nous d'être heureux ?
Réponse : non. C'est tellement évident! Moi par exemple, je ne pourrais être heureux si je ne savais que M Sarkozy s'occupe du destin de mon pays. Inversement, qui pourrait être heureux dans un pays où la police vous met des PV à tous les coins de rue pour faire du chiffres, où les impôts pèsent sur les classes moyennes, etc?

Un commentaire d'un extrait du Léviathan de Thomas Hobbes.
Réponse : il fallait dire que c'est un tissu de c...ies. En effet, la somme des angles d'un triangle dépend de la géométrie  de l'espace considéré. Par ailleurs, on sait maintenant que la part entre le juste et l'injuste, le vrai ou le faux, ne s'apprécie plus en fonction des lois ou de la coutume, mais uniquement de la volonté du Prince qui nous gouverne.



Série économique et sociale :
Une vérité scientifique peut-elle être dangereuse ? 
Réponse : oui! Si Einstein n'avait pas découvert la relativité, l'Iran n'aurait pas la bombe atomique, et la morale ne serait pas devenue relative. L'éducation, notamment celle des femmes, représente un danger pour l'équilibre et la stabilité de nos sociétés. 
Qu'on se le dise!

Le rôle de l'historien est-il de juger ?
Réponse : non! Le rôle de l'historien est de faire ses cours en suivant les programmes définis par le Ministère compétent. Car sinon, où irions-nous? N'importe qui pourrait critiquer Alexandre, Napoléon et Sarkozy pour leurs conquêtes, alors que c'est du domaine de la vie privée. Ah le jugement de l'Histoire! Ah le rôle des historiens! Ah les repentances! Les hommes qui ont fait l'Histoire ont bien assez eu de problèmes de leur temps pour qu'on leur fiche la paix après eux. Dieu seul sonde les reins et les coeurs, et celui qui juge sera jugé! Ça apporte quoi de critiquer Napoléon III, je vous le demande! Et de quel droit?

Un commentaire d'un extrait de L'Education morale, d'Emile Durkheim
Réponse : ne vous laissez pas avoir par la rhétorique! On ne fait pas la morale, la morale est. C'est une hérésie de penser que, même sur de longues périodes, la morale puisse changer, et c'est une atteinte à l'autorité de l'Etat, qui ne recule jamais d'un centimètre, surtout en banlieue, que de penser qu'on a le droit à une pensée autonome, différente de celle diffusée par les éléments de langage officiels. Cogito, ergo non UMP sum.


Série littéraire :
La recherche de la vérité peut-elle être désintéressée ?
Réponse : non, bien sûr. Car si elle était désintéressée, comment ferait-elle pour susciter l'intérêt de celui qui la recherche? Et toc! Les gens qui cherchaient à montrer que Dreyfus était coupable, avaient bien une idée derrière la tête, non? En maths, le but est bien d'avoir un théorème à son nom? Ou alors, trouvez-moi un contre-exemple. En théologie, c'est l'idée de capitaliser pour après. Bref, si vous croyez qu'elle est désintéressée, c'est que vous n'avez pas assez compris les motivations du chercheur. Vanitas vanitatis, et omnia vanitas.

Faut-il oublier le passé pour se donner un avenir ?
Réponse : non, évidemment. Une première approche consisterait à dire que du passé, il faut faire table rase, ce qui va au delà du simple oubli. Une autre idée à développer est que vous pouvez vouloir oublier tout ce que vous voulez, le passé sera toujours là, dans vos gènes, dans vos rêves ou vos cauchemars, dans votre inconscient. Vous êtes réfugié hongrois, et vous voulez faire de la politique? Faites croire que vous êtes "de souche", installez-vous dans une banlieue chic, faites-vous élire : vous verrez vite que votre naturel revient au galop, votre avidité de parvenu saute aux yeux de tous, votre vulgarité ressort immanquablement. La solution est évidemment d'arriver à transcender son passé, avec ses bons et mauvais aspects, pour se construire un avenir meilleur : mais cela n'est donné qu'à quelques uns, aux âmes fortes!

Un commentaire d'un extrait de la Somme théologique, de Thomas d'Aquin
Réponse : enfin quelqu'un d'intelligent, qui dit des choses sensées! Un texte sans doute sorti par un syndicaliste de la magistrature, un gauchiste qui est opposé aux peines-plancher pour les récidivistes et à l'automaticité des peines, mais qui a de bonnes lectures. Oui, trop de lois tuent la loi! Oui, trop de lois créent l'injustice! Oui, promettre aux flics "toutes les lois et les décrets qui leur manquent pour assurer la sécurité" est une forfaiture. Il y a tout ce qu'il faut dans notre arsenal judiciaire, il ne manque qu'une application intelligente de l'existant, une stabilité qui permet à chacun de le connaître, enfin une marge de manœuvre pour les magistrats.  Thomas d'Aquin ne veut pas rendre son épée à un fou pendant une crise, quand Hortefeux veut donner des tasers à tous les policiers municipaux!
Saint Thomas d'Aquin Président!


Ouh la la, c'était dur cette année! Je l'aurais sans doute l'an prochain...

Retraites : le soulagement...

C'est extraordinaire, la façon dont est géré le dossier des retraites. Chapeau bas, Messieurs!

Il vaut avouer que j'ai eu très peur : on avait laissé fuiter 63 ans, la fin du bouclier fiscal, la taxe de 1% sur les gros salaires (11 000€/mois). Heureusement, la réalité est bien plus pragmatique.

Ce sera 62 ans! Ou plus exactement 2 ans de plus (ce qui fera 52 ans pour les policiers). Parisot demandait 65 dans un premier temps, 67 à la cible. C'est vous dire à quel point on ne saurait assez remercier M Sarkozy pour sa sagesse, qui frise le laisser-aller, mais bon... En pratique, ça veut dire que les vieux qu'on vire à 55 ans pour les remplacer par des petits Bac+8 en CDD, feront 2 ans de plus chez Paul-Emploi SARL.

Finalement, ce sont les salariés qui vont payer : bien fait. En particulier les fonctionnaires : on va augmenter le taux de cotisations salariales "pour faire comme dans le privé". Je vous parie ce que vous voulez qu'à chaque augmentation du prélèvement, il y aura une hausse du point d'indice. Donc, la dette de l'Etat paiera pour la dette des retraites. Là, il y a un lapin dans le chapeau! Bravo M. Sarkozy : vous rassurez vos bourgeois sans faire vraiment peur aux salariés publics, qui vont vite obtenir la promesse du maintien du salaire net.

Et du coup on ne parle plus de faire cotiser les primes....

M Sarkozy, "qui ne touchera pas au bouclier fiscal, car sinon c'est pas un bouclier", et qui "n'a pas été élu    pour augmenter les impôts", vient de le manger,  son chapeau : l'IRPP vient d'être augmenté de 1% et cette hausse ne comptera pas dans le bouclier. Ce qui m'a alerté, c'est qu'on en attend 280 millions d'euros, autant dire une broutille : la tranche 40% est pour ceux qui ont un Revenu Net Imposable de 69 783€ par part, soit 139 566€ pour un couple, et ce qui augmente c'est 1% du supplément au dessus de 69783.

Autrement dit c'est cosmétique, et il n'y a pas de quoi fouetter le chat de Dadou : le symbole (creux) est posé, et permet de dire que les riches "ont payé" - mais si peu! Chapeau, l'artiste.

Il parait que tout a été calculé au millimètre par M Woerth : à 62 ans et demi, Sarkozy aurait pris le risque de ne pas être réélu. A 62 ans, ça peut passer... Le Medef voulait bien 1% d'impôt en plus sur les gros salaires, mais que sur la tranche max... Tout est comme ça.

Et les détails ont été soignés : coup de pouce pour le travail des seniors, à faire rigoler le plus jeune de mes petits-enfants! Et la pénibilité est prise en compte : 60 ans, mais uniquement pour les culs-de-jatte!

Ce soir, il y a le foot : autant dire que déjà on n'en parle plus de sa réforme. Coup de bol : les retraités du Var ont été inondés : la TV ne parle que de ça.

Voila comment on fait "la réforme du quinquennat" : du footage de gueule. Mais on s'en fout : les pépins seront pour 2017, et ce sera Copé, l'auto-désigné successeur, qui devra se débrouiller.

 Je n'aurais qu'un conseil à donner aux jeunes : apprenez l'orthographe (pour l'avantage concurrentiel), et faites beaucoup d'enfants, qui vous viendront en aide plus tard...

mardi 15 juin 2010

Commémorations nationales

Je ne sais pas ce que font certains, que je ne nommerai pas, mais quand même...

Sarkozy va aller à Londres pour célébrer l'appel du 18 juin (et la bataille de Waterloo). Bien, Cameron, ça le changera de Angela, et il fera connaissance avec Mrs (Cameron, of course, mais à sa place, je me méfierais).

Donc, et c'est l'objet de mon indignation, on célèbre l'an 40, dont je ne me fiche pas, et qui a vu tant d'événements qu'il n'y a que l'embarras du choix.

Donc, je trouve qu'on aurait dû célébrer le 14 mai la bataille de Montcornet (Aisne), qui fut à la 2ème guerre mondiale ce que la victoire de Sarkozy en 2007 sur les régimes spéciaux de la SNCF fut à l'histoire sociale du XX et XXIèmes siècles réunis. Certes, on va célébrer le 18 juin, qui fut pour la France armisticiée l'équivalent de la Victoire de Sarkozy le 6 mai.

Tant qu'à faire , allons-y! Brice Hortefeux pourra célébrer avec Besson l'entrevue de Montoire le 24 octobre, et pleurer le  renvoi de Laval le 13 décembre. Une bonne occasion de favoriser le commerce à Vichy. Et la terre, elle, qui ne ment pas! Mais je rappelle que le "don de sa personne" n'ouvre pas droit à réduction d'impôt... Ça va en refroidir quelques uns...

Je souhaite la victoire de l'Allemagne... au mundial, parce que ça sera un juste retour des choses. C'est drôle, on ne cite que la première partie de la phrase. En avant, jeunesse! Soit fière de tes aïeux!

lundi 14 juin 2010

Lisez!

Oui, il faut réagir, car vous avez compris le truc : il y a du foot toutes les journées, et on ne cause que de ça sur toutes les chaînes. Même sur France Culture, ils nous font des émissions sur l'Apartheid, la guerre des Boers, tout ça pour nous dire que grâce au foot....

A la TV, c'est pire : pas d'autres infos que le foot, et quand il y a des matchs sur une chaîne, il n'y a que des nullités ailleurs : pas la peine de dépenser de l'argent pour 3 000 TVspectateurs potentiels.

Pourtant, il faut faire attention : le gouvernement a attendu le début du Mondial pour nous faire ses mauvais coups : réforme des retraites, coup de rabot sur le budget. Ce n'est pas que j'en sous estime la nécessité, mais, tel que je le connais, il va se débrouiller pour faire payer les classes moyennes et pauvres, sans toucher aux riches, sinon de façon cosmétique, pour la comm. Or il n'y aura jamais de bonnes réformes sans justice sociale!

En tout cas, ne vous laissez pas anesthésier par le foot pendant qu'ils opèrent!

A part ça, vous pouvez lire.

Je vous recommande :
- les Mémoires de Guerre, du général De Gaulle. On n'est pas obligé d'adhérer à tout ce qu'il raconte, néanmoins il faut bien reconnaître, quoiqu'en disent les professeurs Papillon rad-soc, que c'est bien écrit.

- Il était une fois nos ancêtres, de Richard Dawkins. Très intéressante, cette Histoire de l'Evolution, qui a fait un bond fantastique depuis qu'on a appris à décoder les gènes de toutes les bestioles. On y découvre la véritable généalogie de nos chromosomes, et l'auteur nous emmène "vers l'arrière", en remontant le temps, pour faire connaissance avec nos ancêtres communs...

Par exemple, aux environs de -75 millions d'années, à la 15 millionième génération, nous rejoignons notre  10ème ancêtre commun, avec le groupe des rongeurs, lapins (et les lagomorphes), gerboises,  rats et  souris, castors, écureuils (anomaluridés ou sciuridés), les porcs-épics, etc : 40% des mammifères vivant actuellement.

On remonte ainsi jusqu'à l'ancêtre 39, les eubactéries, qui sont peut-être les ancêtres du vivant, à moins que ce ne soit les eucaryotes ou les archées? Parce qu'au début, ce n'est pas simple : il y a un problème de poule et d'oeuf...déjà!

Dans le chemin, on apprend des tas de choses curieuses. Les champignons sont des animaux, par exemple. Les autruches sont arrivées en Arabie et en Afrique, après avoir voyagé, le temps de leur évolution, sur l'île qu'était alors l'Inde, partie du Gondwana pour percuter l'Asie.

La nature a appris 9 fois, de 9 façons différentes, à fabriquer un oeil, capable d'informer le cerveau sur certaines ondes électromagnétiques. De même, elle a fabriqué 3 fois le radar (chez les chauves-souris, chez les dauphins, et puis pour une autre bébête que vous trouverez dans le livre).

Quand on aura réussi à nous détruire nous-même, comme les dinosaures par une comète, il ne faudra que 50 à 60 millions d'années avant qu'une nouvelle espèce "intelligente" n'émerge, des poulpes ou des rats, qui sait? Je leur souhaite par avance de faire mieux que nous.

jeudi 10 juin 2010

Sainte Christine Boutin, martyre

Madame Boutin est de nouveau dans la tempête. Et c'est de la façon la plus odieuse qu'elle se fait lâcher, lyncher, lessiver. Et après tout, tout ceci est ridicule : qu'est-ce qu'on peut faire maintenant avec 9 500€ par mois?

La première fois, elle avait réussi à régler définitivement ce que Chirac n'avait pas voulu faire et ce que Delanoë n'avait pas pu faire : mettre de l'ordre dans l'attribution des logements "de la Ville de Paris". Une véritable écurie d'Augias, cette gestion. Autrefois le maire-préfet en décidait, donc le gouvernement, et toute la IVème République était logée ainsi. Lorsque Giscard en fit une ville normale avec un maire élu, Chirac, maire-candidat,  y logea tout l'UDR, le RPR , le SAC, son cabinet, leurs amis et ceux de sa fille.

Et bien c'est Christine Boutin, au prix du lourd sacrifice de son directeur de cabinet, qui régla ceci une bonne fois pour toutes.

Elle vient maintenant de soulever un autre problème, qui va être aussi réglé en 2 coups de cuillère à pot : le cumul emploi-retraite, une des promesses de l'actuel président. Oui, il faudra travailler plus pour gagner plus, et pour cela les conditions pour cumuler un emploi et une retraite ont été allégées. Pas très moral tout ça, sauf pour les gens qui n'ont même pas de quoi manger avec leur retraite, mais heureusement la Présidente des "Chrétiens-Démocrates" a su y mettre bon ordre.

Finis les jetons de présence de Madame Chirac au Conseil d'Administration de LVMF (Et oui, il faut des femmes dans les CA). Finis les "ménages "de Mme Kouchner. Finies les missions bidon (le rapport de Mme Tibéri, ce ne sera plus possible). On parie que même sa pension de réversion, dont elle a l'espérance si Monsieur Boutin décède avant elle, ce qu'à Dieu ne plaise, elle va être obligée d'y renoncer.

Et pourtant, tout ceci est légal, mais sans doute la loi a été faite par et pour ceux qui la font.

Le plus grave, à mon avis, est qu'on dit qu'elle a été "achetée" par Sarko, avec cette mission, pour qu'elle ne se représente pas en 2012. De fait, elle a eu le job, et elle ne se représentera sûrement pas, mais il faut être vicieux pour imaginer que Sarko serait assez malin pour la recruter au prix fort, en vue de faire fuiter l'info pour la couler définitivement. Et s'il l'a fait, je pense que les supporters de Mme Boutin vont exiger de lui un bulletin de confession avant de revoter pour lui.

A propos, je signale à M Morin, qui prétend se présenter aussi en 2012, de faire attention : qu'il ne ferme pas ses volets à 2h du matin, qu'il n'aille pas se promener le long des étangs de la forêt de Rambouillet, qu'il n'aille pas à Katyn...

Mme Boutin a offert sa voix en 2006 à M Sarkozy, contre la promesse qu'il améliorerait la condition pénitentiaire. Je l'avais prévenue qu'elle risquait d'être déçue : la quantité remplacerait la qualité. Voyez-vous même! Et puis, comme ministre du logement, on peut lui être reconnaissant d'avoir nettoyé Paris des tentes "Don-Quichotte" qui faisaient fuir les touristes.

Mme Boutin a ainsi rendu d'immenses services à la société, et voyez comme on la traite. Moi, je veux la remercier, convaincu qu'elle trouvera au moins le bonheur dans un autre monde.

mardi 8 juin 2010

Mots

Paroles, paroles...
On peut vivre avec 200 mots, mais c'est mieux quand on en a un peu plus. Il n'est jamais trop tard pour apprendre, même si à mon âge on ne me changera pas.

Ecrivez-vous anthérologiquement, ou craignez-vous les anthrènes? Aimez-vous les pancarpes, surtout monadelphiques?

Votre bateau a-t-il des rances plus ou moins xyloïdes, ou n'avez-vous qu'un conaq ou un accon pour sa quiddité?

Remplacez l'euro par le moneron! Mangez des frigards! Ecoutez le huir du milan qui crole dans les conches!

lundi 7 juin 2010

6/6/-66 bty

Il y a 66 ans, le 6 juin, les Américains débarquaient sur la côte Normande. Je vous rassure, les Anglais ont débarqué aussi, et des français. Et dans un coin pas facile :


Autant l'an dernier, on nous en a fait tout un plat, avec Obama (et Bas-bama, mais sans la Queen qu'on avait oubliée), autant cette année, ça a été le service minimum. Sans doute parce que ce n'est pas un chiffre rond. Ce qui est faux!

Ou alors une fantaisie de l'exécutif, comme en 2005, où l'on avait fêté avec éclat la défaite de Trafalgar, et oublié Austerlitz. Et cette année, Sarkozy va aller à Londres le 18 juin fêter les 195 ans de la bataille de Waterloo...

Seule la TV publique en a profité pour nous passer Save Private Ryan, qui est beau comme l'antique. La plus belle scène de guerre jamais tournée, dit-on. Et un débat cornélien : faut-il risquer la vie de nombreux soldats pour sauver le bidasse Ryan? Oui, car ils ont aussi sauvé un pont, dit Spielberg. Et moi, je dis : oui, car c'était Matt Damon, qui est si mignon, et qui sinon n'aurait pas pu jouer dans La mémoire dans la peau, qui passait justement sur TF1.

Pour en revenir à l'essentiel, Obama est allé voir un autre débarquement, celui du pétrole sur les côtes de Louisiane. Je suis sûr que vous êtes très triste de voir cette cata écologique, les oiseaux qui meurent et les bayous encrassés. Sans compter BP, et ses actionnaires,  qui vont y laisser leur chemise. Obama n'est pas content, il va faire une loi contre ces gens-là, etc. Du pur Sarkozy.

Et ben moi, je l'avoue, ça ne me rend triste qu'à moitié, car je me souviens que l'Amoco Cadix, le 16 mars 1978, propriété de la société Amoco, filiale de Standard Oil, est venu larguer 220 000 tonnes de pétrole à Portsall (Finistère Nord). Une des plus grosses pollutions jamais enregistrées.

Et qu'ont fait les Américains dans tout ça? Il aura fallu 14 ans de procédures devant leurs juridictions compliquées à souhait, pour qu'ils soient condamnés enfin à nous dédommager de moins de 200 millions d'€, une infime partie du désastre.

Je ne vous parle pas du Torrey Conyon, vous n'étiez pas né. Mais souvenez-vous de l'Erika, il y a plus de 11 ans : c'était Total cette fois, et les procès continuent toujours...

Finalement, il faut que les catastrophes arrivent aux américains pour qu'ils s'y intéressent. Il parait que le lobby pétrolier est très puissant chez eux, n'est-ce pas MM Bush? On verra bien dans 15 ans minimum qui gagnera...

PS : bty veut dire before this year

dimanche 6 juin 2010

Vieille vanne

Oui, elle date un peu, mais il serait dommage qu'elle ne passe pas à la postérité.
Du reste son auteur me le réclame instamment...

Yasser Arafat est mort, vous le savez, le 11 novembre 2004 à l'hôpital militaire Percy, à Clamart. Mais savez-vous comment?

Dans l'avion sanitaire qui l'emmenait à Paris, il demande où il va aller. A Villejuif! Il tombe dans les pommes, et on préfère l'emmener à Percy.

A son réveil, un médecin l'examine. Comment vous appelez-vous? Professeur Lévy! De nouveau dans les pommes...

Une réunion d'urgence est organisée. Conclusion : ne rien dire qui puisse agiter le malade.

L'infirmière passe le voir. Quel temps fait-il? Maussade!

C'est ainsi que ça s'est passé, le 11 novembre 2004.

mardi 1 juin 2010

La Reine Morte

Vous avez vu ce téléfilm, hier sur TV5, intitulé "La Reine Morte", d'après La Reine Morte de Montherlant.

Les acteurs étaient bons -Michel Aumont en Roi Ferrante-, les décors très jolis, naturels, avec azulejos en quantité, tout ce qu'il faut pour une chaîne du service public. L'Infante avait de la superbe (à dada sur son cheval), et Iñès de Castro de la tendresse. Et pourtant on n'y était pas dans ce drame de Montherlant écrit pendant la guerre.

Du drame du pouvoir et de la raison d'Etat qui en perd sa raison d'être, on nous a fait un mélo sur les amours contrariées de Pedro et d'Iñès. Gros plan sur leurs bisous dans leur lit (conjugal, je vous rassure), et séance de conseil des ministres dans l'obscurité mais à la bougie, quand il fallait nous montrer de la grandeur et un certain hiératisme.

Et puis il y a eu des rajouts, plutôt grotesques : l'assassinat de l'évêque, très gore, ou l'hommage à la Reine, morte, ne s'imposaient pas du tout.

Certes Ferrante "préfère un remords à une hésitation qui se prolonge", mais la décision de tuer la princesse a l'air d'avoir été prise au dernier instant, au moment de l'annonce de sa grossesse, alors qu'elle était prise d'avance, Quelle erreur!

Cette "Reine Morte", héroïque et grandiose, est une mine de citations pour les politiques. Je vous en ai déjà mis un paquet, je ne vais pas me répéter. mais c'était assez amusant de les entendre en pensant à ce pauvre Monsieur Sarkozy, qui a encore beaucoup à apprendre pour diriger ne serait-ce que le Portugal au XIVème siècle. Et s'il devait mettre son entourage en prison pour médiocrité, c'est alors sûrement qu'on manquerait de place.

Vive la reine! La vraie!