mercredi 4 décembre 2013

Les c*taxes

Vous le savez, en DOS, l'* remplace n'importe quels caractères.

Par exemple l'écotaxe est une c*taxe. Elle a été instituée par M Sarkozy, mais n'a pas été mise en oeuvre plus tôt. On comprend maintenant pourquoi : il ne faut jamais s'attaquer aux Poids Lourds, aux taxis, aux Bretons ou aux Corses. C'est pourtant simple.

Il y a aussi l'équitaxe. Ce n'est pas une nouvelle taxe, mais plutôt la suppression d'une réduction de la TVA prise pour des raisons électorales en 2005 : le cheval, c'est une activité agricole, c'est bien connu. Si les gens viennent les faire tourner en rond, c'est pour faire de la viande, et ce n'est pas M Findus qui vous contredira. 

Evidemment Bruxelles a râlé, et maintenant les "agriculteurs équins" barrent les routes. Ben voyons, le désespoir a saisi Chantilly et les Haras de Jardy.

On a la concon-taxe : sous le nom d'ISF ou de IRPP, elle n'est payée que par ceux qui n'ont pas les moyens de mettre leur fric aux Iles Caïman, ou de se domicilier à Bruxelles. Elle porte bien son nom, vu le nombre des assujettis.

On a aussi maintenant la nouvelle cul-taxe : 1 500€ la visite chez ces dames, ça commence à faire cher, et on se demande ce que les copains de Ribéry vont pouvoir lui offrir pour son prochain anniversaire. Pour le recouvrement, je propose que les policières parisiennes, qui font le trottoir elles aussi pour mettre des PV de stationnement, soient reconverties à cette haute mission morale et nettement plus rémunératrice pour les finances de l'Etat.

Je propose aussi que ce soit rétroactif : imaginez ce qu'aurait à payer DSK... 

Et parce que les français ont la mémoire courte et que la terre, elle, ne ment pas, je vous donne la liste des taxes crées par M Sarkozy pendant son quinquennat. 

  • Taxe sur les hauts revenus
  • Taxe sur les loyers élevés des micro-logements
  • Taxe sur les sodas et boissons sucrées
  • Taxe sur les nuitées d’hôtel supérieures à 200 euros
  • Taxe sur la provision pour hausse des prix du secteur pétrolier
  • Taxe sur les activités privées de sécurité
  • Taxe de risque systémique pour les banques
  • Taxe de droit de timbre pour l’introduction d’une instance
  • Taxe sur les opérateurs ferroviaires privés
  • Taxe sur la capitalisation boursière
  • Taxe sur les sociétés d’assurances
  • Surtaxe sur les entreprises dites « de réseau »
  • Taxe spéciale d’équipement au profit de la société du grand Paris.
  • Taxe sur les exploitants de centrales nucléaires.
  • Taxe sur les bonus des traders
  • Taxe sur les complémentaires santé pour frais générés par la grippe A
  • Taxe sur le produit des appels à des numéros surtaxés
  • Taxe d’interjection d’appel principal
  • Droit de timbre perçu en cas de renouvellement anticipé de la CNI
  • Taxe sur le certificat d’immatriculation d’un véhicule neuf ou d’occasion
  • Taxe écologique sur les poids lourds
  • “Forfait social” pour les employeurs
  • Taxe minière sur la production d’or en Guyane.
  • Taxe sur les véhicules polluants
  • Taxe fixe sur chaque rapport de certification des comptes
  • Taxe sur les distributeurs de pharmacie
  • Taxe sur les stock-options et les attributions gratuites d’actions
  • Taxe sur les indemnités de mise à la retraite d’office
  • Taxe additionnelle à la taxe sur les certificats d’immatriculation des véhicules
  • Hausse du forfait social sur l’intéressement et la participation
  • Hausse de la taxe sur les conventions d’assurance
  • Hausse de la taxe sur le tabac et l’alcool
  • Hausse du barème de la taxe sur les véhicules de société.
  • Hausse de l’assiette de la CSS
  • Hausse du taux de la contribution sur le gain de la levée des stock-options
  • Hausse de la taxe sur les retraites chapeaux
  • Hausse du taux de forfait social sur l’épargne salariale
  • Hausse de la taxe sur le tabac.
  • Hausse du forfait journalier hospitalier et du « forfait social »
  • Hausse des prélèvements sociaux sur les « retraites chapeaux »
  • Hausse de la fiscalité sur les plus-values mobilières
  • Hausse de la taxe sur le CA de la branche santé des assurances complémentaires
  • Hausse de la taxe sur les retraites chapeaux.
  • Fin de la défiscalisation totale des heures supplémentaires
  • Suppression de l’abattement sur la participation et l’intéressement
  • Réduction de cotisations patronales « Fillon » sur les bas salaires
  • Plafonnement de la réduction d’assiette au titre des frais professionnels
  • Fin de l’exonération de prélèvements sociaux sur certains contrats d’assurance-vie
  • Fin des exonérations fiscales des sportifs professionnels
  • Suppression de l’exonération de la taxe sur les accidents du travail et maladies professionnelles.








Aucun commentaire: