dimanche 25 novembre 2007

Tintin et Delon

Déja le blog du Chi nous avait montré Sarkozy en Tintin. J'y ai pris les 2 images jointes.

Hier, les Echos, pourtant journal de luxe, file la métaphore : Tintin à l'Elysée par Jean-Marc Vittori

- on a eu Tintin en Amérique, Tintin au pays des Soviets (avec empoisonnement à la vodka?), Tintin au Congo, maintenant Le Lotus bleu, et la semaine prochaine Tintin et le pays de l'Or Noir. Hugo Chavez a l'Oreille cassée chez les Picaros.

Et de proposer :

- Capitaine Haddock : Guaino ou Borloo
-Tournesol : Attali
-Nestor : Guéant
-la Castafiore : R Bachelot, ou J Lang!
-Dupont-Dupond : Hortefeux et Estrosi
-Séraphin Lampion : Fillon
-Rastapopoulos : quelqu'un qui aurait un yacht, quelqu'un qui dinerait au Fouquet's, vous voyez?

Mais Tintin, lui, est malin, et se sort de toutes les situations. Et il n'a pas de femmes dans sa vie. Fin de la comparaison, sauf si vous avez d'autres idées


Mais Sarkozy en Chine, parti avec Rachida mais sans Rama, avec plein de PDG pour vendre aux Chinois la corde qui leur servira à nous pendre, ce n'est pas si simple.
"L'imbécile, ...l'enfant" va se faire encore engueuler :
(extrait du Kiosque de Ivan Levaï sur France-Inter)

LE PARISIEN révèle ce matin, que quelqu’un a oublié notre star internationale. Et la colère de Delon, en page 5 du PARISIEN ce matin, est terrible.
«ça fait des semaines,
proteste Alain Delon, que l’on dit que je suis l’invité d’honneur du président Sarkozy en Chine. Sachez que je n’ai besoin de personne pour aller à Pékin. J’ai accepté pour l’image de la France… J’ai attendu, un signe du protocole, du service des voyages de l’Elysée, jusqu’à jeudi… Rien. Hier, c’est LE PARISIEN qui m’informe que je ne suis pas sur la liste. Quid de la courtoisie, de la politesse, de la décence… Il y a des goujats, des grossiers à l’Elysée. J’attendais au moins un mot. Personne n’a osé m’appeler… Il y a, au niveau de la communication autour du président, une bande de charlots. Lui n’est au courant de rien. Mais je le connais, les oreilles de certains vont chauffer.»
Bigre! La rupture, c'est dur.

1 commentaire:

Albert a dit…

Tout de même, oublier Delon le grand ! quel scandale !
Il n'y pas que Delon: Sarko aurait pu amener les autres gloires françaises : BHL,Tillinac, Doc Gyneco, j'en passe et des meilleurs