lundi 17 décembre 2007

Mme Christine Boutin



Je lui avais écrit, quand elle s'était ralliée, très tôt, dans les premières, à N. Sarkozy. Je lui faisais part de mes craintes : elle serait phagocytée, ne pourrait rien faire, surtout dans son domaine de prédilection, les prisons, où son héros ne ferait que les remplir.

Elle me répondit gentiment, sans doute un chargé de mission, que mais non, mais non, elle pèserait et qu'il fallait leur faire confiance, à elle et lui.


Elle fut récompensée par un maroquin, le Logement, et gagna en prime une secrétaire d'Etat peu soumise.


Elle se composa un Cabinet éminent, "Vaticano-compatible" comme on pourrait dire. J'attendais de voir avant de commencer à critiquer. On y est!


D'abord, sa politique de la Ville, on l'attend toujours, mais c'est Fadela qui s'y colle, parait-il, pour lutter contre "la glandouille". En fait, ça a plutôt été la Ministre de l'Intérieur, vu qu'il n'y a pas de problème social dans les banlieues. Réglé! Suivant...


Ca faisait un moment que ça s'agitait sur le logement d'urgence. La rue de la Banque transformée en squat, ça faisait désordre, et ça trainait. Alors elle a promis de les reloger, mais c'est la dernière fois, juré!


En septembre, elle a essayé de recruter un fils Legrand, pour mettre en oeuvre les promesses faites. Il a refusé, pas fou, et il a bien fait : on a assez d'Administrateurs pour Administrer.

Comme elle a une marge de manoeuvre égale à zéro,zéro, elle ne peut qu'envoyer les flics dès qu'il y a une tentative de tentes sauvages. Heureusement que, grâce à Chirac, la Seine est propre car dimanche un "Don Quichotte" a pris la baille. Force est restée à la Loi.

Résultats : elle s'est mis à dos à peu près toutes les associations humanitaires, parmi les plus gauchistes : ATD-Quart Monde, Secours Catholique, Abbé Pierre, etc.

Fillon décide alors de rencontrer les associations mardi. Du coup Christine les voit aujourd'hui, pour leur dire que les offres de logement d'urgence sont "statistiquement en augmentation"!

On voit comment ça va finir : si ça continue à râler, si Fillon n'arrive pas à trouver des solutions, alors Sarko va s'en mêler et débloquer les crédits refusés jusqu'à maintenant. Si ça se tasse, si le temps se réchauffe, on continuera à ne rien faire. En attendant, Sarko occupe la galerie et la Presse avec ses amours passagères, technique rodée en cas de difficultés.

Madame Boutin, quittez ce gouvernement avant qu'il soit évident pour tous que vous êtes en train de perdre votre âme. Vos espoirs de faire bouger les choses de l'intérieur ont disparu. Vous n'avez plus d'excuses, vous êtes complice.





2 commentaires:

Albert a dit…

ça fait longtemps qu'elle a perdu son âme, la pauvre Christine de compromission en compromission même si elle a pu faire illusion un certain temps lorsqu'elle récupérait les suffrages des bons cathos bien-pensants pour le compte de la droite républicaine .
Déja elle s'était collée le péché originel: adhérer au parti de Simone weill !
Pute et soumise ?

Tertullien a dit…

Albert, ne confondez pas Weill et Veil!
Soumise à Sarko, oui! Pute? Intellectuellement, elle y vient.
Hier, au petit Journal,elle ricanait bêtement quand on parlait devant elle de Carla B. Elle aurait pu dire ce qu'elle pensait des divorces...