samedi 8 décembre 2007

Saints et Diables

Nous allons avoir la chance de recevoir un dictateur assassin, tortionnaire, terroriste, mais avec un carnet de chèque. Je n'irai pas le voir dans sa tente qu'il plante chez nous, comme Abdallah dans le chateau de Moulinsart.

Mais cette actualité me rappelle que nous rencontrons, dans nos vies, de vrais saints, et de vrais diables.

Il y a des personnes dont la bonté rayonne, qui ont un charisme étonnant, évident, chaleureux. On met parfois du temps à comprendre, puis on se rend compte qu'on a eu la chance de rencontrer un(e) véritable saint(e). Quand ils ont disparu, leur souvenir est chaud et consolant.

Mais il y en a qui sont de véritables démons. Malheur à vous si vous croisez leur route. Ils ont du génie pour vous destabiliser, vous énerver. Leur cynisme vous écoeure, le mépris qu'ils affichent pour tout vous détruit. Ils savent faire mal, et ne s'en privent pas. Quand vous vous trouvez sur leur route dans le milieu professionnel, vous ne pouvez pas forcément les éviter, vous devez subir.
Malgré vous, ils vous mettent la haine dans le coeur, et vous en souffrez. Vous avez des pulsions de meurtres, mais vous vous mettrez dans votre tort. Ils gagnent à tous les coups.

En vieillissant, leur méchanceté se concentre, se raffine et les confit. Elle vous réveille la nuit, et vous avez du mal à chasser les souvenirs de leurs mauvaises actions, comme un furoncle qui ressort dès que le précédent commence à sécher.

Ce sont des gens qui prennent du pouvoir, car leur malfaisance peut mieux se développer, un pouvoir moral sur des personnes faibles (exemple d'une "dame de compagnie" entrée dans une relation sado-maso avec sa patronne), ou hiérarchique, car l'aveuglement des chefs sur les causes de l'efficacité apparente de ces monstres est confondant.

Comme un de mes anciens adjudants, je précise que "j'ai des noms"!

4 commentaires:

leon4 a dit…

j'ai aussi une liste...on pourrait croiser nos infos, si on se rencontre un jour..

François a dit…

Oui, il faudrait. On pense toujours aux "grands criminels" genre Hitler, Staline. Mais on peut en voir au détour d'un trottoir. Ca me glace....

Albert a dit…

François,

J'ai été trés ému à vous lire car on sent que vous avez réellement souffert de ces créatures quasi diaboliques.
Je rends grâce tous les jours à Mme le Dr Etchegoyen d'avoir d'analysé certains comportements professionnels odieux.
Cela dit; concernant la dame de compagnie, j'en ai connu une autrefois, terrible .... je me demande si ce n'est pas la même.

François a dit…

Albert, vous devez confondre les normes nouvelles du management mondialiste, qui conduisent à des comportements psychogènes et névrotiques, que la médecine du Travail réfute grace aux crédits occultes du MEDEF, avec le Mal qui s'incarne dans certains individus, que vous pouvez rencontrer dans le mileu familial, professionnel, associatif.
Je ne fais pas allusion à des malades, mais à des personnes diaboliques.
Je ne pensais pas à Thierry Breton, qui est plutôt un minable névrosé, affabulateur et kleptomane (en millions), et que je n'attaque qu'à cause de son aura médiatique, afin de dégonfler sa suffisance.