mardi 11 mars 2008

Lieder de Schubert

Ce pauvre Frantz est mort à 33 ans, après avoir tant écrit!

Près de 600 lieder, au bas mot.

A 17 ans, il envoit à Goethe le lied qu'il a composé sur un poème du Faust. Le Maître ne répond même pas : quel dadais a osé mettre de la musique sur ses vers immortels? Et pourtant c'est un des chefs d'oeuvre absolus de la musique de chant : Gretchen am Spinnrade D.118. "Meine Ruh' ist hin, mein Herz ist schwer...", pendant que le piano fait entendre le rythme du rouet et les battements de son coeur.

Ce n'est pas possible de les citer tous, mais je vous invite à profiter de ces derniers jours pour écouter le Winterreise, le Voyage d'Hiver, écrit en 1827, peu avant sa mort. Car la vie n'est pas une promenade de plaisir, Wandern, mais un voyage, Reise, qui est aussi une errance.

Mais ce n'était pas son Chant du Cygne, recueil posthume de ses dernières compositions.

PS : je vous ai mis un peu d'allemand, car je sais que vous préférez Tokio Hotel...

4 commentaires:

Marcel a dit…

merci de votre eclairage sur ce grand musicien. Moi je confonds toujours, Schubert, Schuman, Schustakovitch et Schumarrer.

Anonyme a dit…

Wenn ich Kultur höre... entsichere ich meinen Browning

Anonyme a dit…

Ihre Lüger?

leon4 a dit…

Wandern oder Spazieren?
bon ds ts les cas, schubert, ca me fait dormir...wagner est aussi sopo, mais c'est plus fort...
franz, nous n'avons décidement aucun point commun!sauf notre sentiment sur Sarko. Ca crée des liens.