jeudi 26 juin 2008

Madame Chantal de Singly

Je ne connais pas Madame de Singly, mais elle m'a époustouflé!

Elle est la directice de l'Hôpital Saint-Antoine qui, cette nuit, a été victime d'une interruption de courant électrique, les groupes électrogènes ne s'étant pas mis en route au moment d'une panne EDF.

L'urgentiste de service était le docteur Pelloux, dont on connaît les talents médiatiques. Et bien, il peut aller se rhabiller, Mme de Singly a été fantastique en com!

Elle n' a pas dit que c'était la faute à quelqu'un, à pas de chance, aux manques de crédits. Elle était dès 8h au courant des résultats des tests mensuels électriques, elle a vanté le professionnalisme des équipes, le dévouement du personnel, raconté l'événement au millimètre : le SAMU, l'éclairage au "téléphone portable", l'évacuation des malades qui étaient en réanimation... Elle a géré ça de main de maître!

Elle a donné la parole à la gynéco qui a accouché dans le noir : "En obstétrique, on ne panique jamais!" Jolie formule, mais je n'ose imaginer comment elle a su, dans le noir, si c'était un garçon ou une fille! (Dans ma famille, c'est simple, c'est toujours un garçon).

Sur les Télé, à la radio, sur France Info, elle a été impeccable! Une vraie chef qui "assure" au moment où il faut.

La gestion d'une crise n'est jamais facile. C'est plus facile d'expliquer a posteriori les échecs de communication, que de les anticiper et les gérer en temps réel. On se prépare, plus ou moins bien , mais le jour où ça arrive, on voit la classe!

Vous connaissez la différence entre un fer à repasser et un écureuil? Mettez les au pied d'un arbre, et vous verrez!

Bravo Madame!

2 commentaires:

Anonyme a dit…

En voila un qui n'a rien compris : il sort son parapluie par avance!

Le ministère de la Santé a précisé avoir "adressé une circulaire le 7 avril dernier à l'ensemble des directeurs d'établissements afin que soient vérifiés l'ensemble des dispositifs de prévention et de secours sollicités en cas de coupures électriques".

Mathilde a dit…

Très forte l'obstétricienne : pratiquer une césarienne à la lueur des téléphones portables, bravo !
Et en plus comme on dit " la mère et l'enfant vont bien"...