samedi 28 juin 2008

Ordalies

Le "jugement de Dieu", consistant à imposer une épreuve à un accusé, ou à deux personnes en désaccord, a été supprimé par le Concile de Latran (1215). C'est bien dommage, et en cette période de retour aux VRAIES traditions, notre Très Saint Père serait bien avisé d'y revenir.

Je vous en donne un exemple. Mme Morano veut légaliser la "gestation par autrui", c'est-à-dire les mères porteuses, au motif que ça se fait aux US et que donc quiconque a assez d'argent peut y avoir recours, dans un vide juridique préoccupant.

De son côté, Mme Boutin lance une croisade pour interdire cette pratique démoniaque, qui n'a jamais été autorisée par les Pères de l'Eglise.

Une solution consisterait sans doute à demander l'arbitrage du Président, mais il est si primesautier qu'il risque de décider n'importe quoi, comme sur la TV publique, les enfants juifs, la lettre de Guy Môquet, rien que pour faire la Une du journal TV.

Une meilleure solution, à mon sens, est de les mettre dans un sac, de les jeter dans la Seine à hauteur du Pont de St Cloud, et de voir celle qui arrive la première -et vivante- sur l'Ile de la Jatte. Les 2 savent nager, sinon elles ne seraient pas ministres, hein?

On ferait ça dans une grande émission de la TV publique sans pub, avec un grand concours de peuple, et le "jugement de Dieu" serait inattaquable.

Autres exemples : Devedjian-Copé pour savoir qui parle le mieux au nom du Président. Frédéric Lefevre-Balladur pour savoir s'il faut un referendum sur la Turquie.

Que de temps gagné en perspective!

Aucun commentaire: