mercredi 29 octobre 2008

Marshall, nous voila!

En 1947, les américains donnèrent 13 milliards de dollars pour permettre à l'Europe occidentale (Staline n'en voulut pas pour lui et ses satellites, heureusement!) de reconstruire son économie détruite par la guerre.
Bien sûr, il fallait qu'on redevienne des consommateurs, notamment en films et Coca-Cola, mais ceci est une remarque un peu mesquine.
On peut dire aussi qu'un joueur de billes à la récré, quand il a gagné toutes les billes, est bien obligé de faire des distributions gratuites s'il veut continuer à jouer.

60 ans plus tard, ce sont ces pauvres américains qui sont dans la panade. Oh, c'est un peu de leur faute, à force d'idéologies ultra-libérales, néo-cons et évangélistes. (Mais enfin, les guerres mondiales étaient aussi de notre faute, avec nos petits nationalismes européens qui dégénéraient grave.) On ne saurait donc leur en vouloir, d'autant plus qu'on trouvait ça très bien. Il faut donc les aider.

Tel est le rôle historique majeur que le président de l'Europe à titre temporaire semble s'être assigné. Le Messie pouvait-il refuser son destin? La crise l'a révélé, son extraordinaire énergie fait le reste.

D'abord, il a rencontré la Vérité sur la route de Toulon, comme Paul de Tarse sur le chemin de Damas : le capitalisme a besoin de règles, le libéralisme ne peut être livré à lui-même, l'Etat a un rôle à jouer, la croissance doit être le moteur de l'économie et de la finance, non le profit. Tout le contraire de ses convictions précédentes, mais il a changé d'idée là-dessus aussi : à bas les idéologies, vive le pragmatisme! Ergo, il faut refaire Bretton Woods (qui avait consacré la suprématie du dollar après la guerre), utiliser l'Union Européenne (justement, il la préside), mettre les banquiers malhonnêtes en prison, supprimer les paradis fiscaux, que sais-je encore? (punir l'adultère? Voyez ce qui est arrivé à DSK, que ça vous serve de leçon!)

Et Greenspan Alan, lui aussi regrette ses erreurs! Il croyait que le financier ne serait pas assez bête pour tuer la poule aux oeufs d'or! Et bien, si!!! Terrible! mais Sarko est jeune, et il a l'habitude (de changer d'avis, demandez à Petrella et aux petits juifs morts pendant la Shoah).

Dans l'incendie, on jette des seaux d'eau. Ici, des milliards par centaines. Quand il n'y en a plus, il y en a encore! La multiplication des 2 pains et 3 poissons, ça me fait rigoler à côté!

Et on se remue. Alors, on fait des G. Le G2, c'est avec Carla! le G7, avec Nadine Morano sans Rachida Dati. Le G6 c'est l'Eurogroupe. Le G8, c'est avec Bush! Après j'ai perdu le fil : le G14, le G20, etc...

Un jour au Québec, le lendemain à Camp David, à Annecy, Strasbourg, Pékin, Rethel, Versailles. Chacun se fait engueuler : les québecquois pour nous emm... avec leur indépendance (on ne peut rien dire sans que qu'ils critiquent), Bush (il n'a pas compris pourquoi, mais il s'en fiche), les chinois pour mettre les enfants de 10 ans à l'usine plutôt qu'à l'école (où a-t-il trouvé ça?), les PDG de l'Ecureuil pour perdre de l'argent (on n'en est plus à ça près), Rachida pour laisser un peu trop facilement sortir les violeurs pédophiles (un comble). Et je ne suis pas sûr d'avoir tout suivi.

Un ou 2 pays par jour, un plan et des décisions par discours, il en finit par bégayer, confondre les dates, répéter les mêmes phrases 3 fois de suite. Vite, de la vitamine C! Une cure de sommeil?

Fillon n'en peut plus (ce ne sont plus des couleuvres, mais des anacondas), Lagarde sourit bêtement et dit que tout va bien quand Sarko dit qu'on est au bord du gouffre. Bertrand apprend qu'il va faire du "traitement social du chômage" (hi, hi!). Copé dit que la promesse sur le pouvoir d'achat et la croissance n'est pas perdue de vue, et Devedjian -le roi du libéralisme après Madelin- est étrangement silencieux.

Vive Brown, à bas Merkel! Vive l'Europe, à bas Monaco, Malte et le Luxembourg. Sarko Président à vie de l'Eurogroupe, de l'Europe, du Monde! A bas le bling bling, vive les Brigades Rouges! Keynes avait raison! Bush avait tort!

J'en suis baba! Pas vous?

3 commentaires:

slobo a dit…

Tous des turbo-souzes!
Allez, je vais me coucher.

Anonyme a dit…

Génial, le titre!

Anonyme a dit…

Non, BoBo...