lundi 29 décembre 2008

Bonne année, Monsieur Sarkozy!

Je vous espère bien reposé, après 8 jours de farniente sur une plage ensoleillée et cocoifiée, en "famille".
Vous allez sûrement vous inviter chez moi pour me présenter vos voeux. Permettez-moi de vous en remercier par avance, et de vous dire ceux que j'attends de vous.

- Tout d'abord, je voudrais vous souhaiter beaucoup de temps libre, que vous puissiez consacrer à vos enfants, à vos affaires et au tourisme. Et le plus tôt sera le mieux.

- Mais bon, les choses étant ce qu'elles sont et ce qu'elles peuvent être, je pense que le mieux serait que vous tourniez votre langue 7 fois dans votre bouche avant de parler. Vous êtes trop impulsif, vous sautez sur tout et vous foncez avant de savoir de quoi il retourne. Je vous promets que ça vous nuit.
Par exemple, vous supprimez la pub à la TV, vous nommez la commission Copé pour étudier ça, vous décidez du principal avant d'en avoir reçu les conclusions, et Copé se déclare d'accord sur tout avec vous. La loi passe mal au Parlement, et on s'aperçoit alors qu'un coup de fil à Carolis aurait suffit..
Pitié, ne nous faites pas la même chose avec la réforme territoriale : M Balladur doit rendre ses conclusions pour la fin février, et M Frédéric Lefèvre annonce déjà la fusion des régions et départements (de gauche essentiellement)!

- Ne nous refaites pas le coup de "la réponse à la crise, c'est plus de réformes!", comme autrefois on me menaçait d'avoir un thème latin si on n'était pas sage. Des champs de réformes, il y en a, mais ce qu'on veut d'abord c'est de meilleures réformes : qui trop embrasse mal étreint, vous devez savoir cela à la longue.
Un bonne réforme est davantage affaire de culture que de structure, et nécessite plus de dialogues, d'effort continu et de mesures d'accompagnement, que d'oukases mal compris et d'effets de manche et de menton. Je souhaite vivement que vous compreniez enfin cela.

- Ne sautez plus sur chaque fait divers. Pendant votre absence bien compréhensible, il y a eu 2 morts dans les hôpitaux de Paris, et 2 évasions d'hôpitaux psychiatriques. On a eu Mme Bachelot matin, midi et soir sur toutes les radios et TV. Et bien, c'est son boulot de ministre, on peut critiquer si on veut sans attenter à votre haute fonction, ou être d'accord sans avoir l'air de vous faire allégeance. Voyez, quand vous n'êtes pas là, ça ne marche pas plus mal qu'avant. Compris ça aussi?

- Maintenant que vous n'êtes plus Président de l'Europe (que vous avez plus couvert de gloire que quiconque depuis Napoléon Empereur, à entendre TF1 et à lire Le Figaro), et que M. Obama risque de vous ravir l'attention générale, je vous souhaite d'enfin répondre concrètement aux problèmes de notre pays. La nouvelle civilisation, c'était il y a un an, la laïcité "positive" il y a 6 mois. Depuis, vos fondements idéologiques et votre fascination bling-bling se sont envolés avec la crise. Prenez-en donc acte, et travaillez dans le calme sur le fond, sans confondre précipitation et vitesse, comm et politique, esbrouffe et vision.
Arrêtez votre populisme sur le métissage, les banlieues, la délinquance et tout ce que vous faites, genre rideau de fumée, pour essayer de regagner des voix à l'extrême-droite : cela ne vous en rapportera plus, et crée le désordre que vous prétendez combattre.
Attaquez-vous plutôt de front aux problèmes concrets de conditions de vie, de misères réelles, d'éducation, d'inégalités sociales, qui créent les conditions de ces "fractures", pour parler comme l'autre.
On sait bien qu'il faudra payer un jour la facture de tout ça : à vous de faire qu'elle soit équitablement répartie, et qu'elle ne s'aggrave pas. Sur ces 2 points, vous avez de réelles marges de progrès.

Je sais que ça fait beaucoup pour un seul homme, mais c'est vous qui l'avez voulu, et pas qu'en vous rasant, non?

Allez, bonne année!

mercredi 24 décembre 2008

Joyeux Noël!

C'est au Solstice d'Hiver que l'Eglise a choisi de célébrer la naissance de son sauveur. Ce qui a calé sur des dates fixes la célébration de nombreux autres événements : les Rois Mages, la Purification, la Présentation au Temple, l'Annonciation. Alors que ceux liés à sa Mort et sa Résurrection sont des dates mobiles dépendant des phases de la lune, après l'équinoxe de printemps.



Noël est très commode pour le ministre de l'Inspiration nationale : les enfants peuvent travailler entre les récoltes et la fête de Noël. Pâques est un casse-tête annuel : il faudrait une décision du Pape, mais n'est pas Grégoire qui veut.



La fête de Noël est récupérée de 2 façons. Essentiellement par le commerce : le marketing s'y donne à coeur joie, mobilise le rouge et le vert, les sapins, le Père Noël, les lumières, les marchés de Noël qui fleurissent comme Halloween il y a peu. Comme le marketing est mondial, on fait des sapins en plastique pour les Brésiliens, des cocas "de Noël" avec des flocons de neige, etc. Et "bon réveillon" disent les commerçants aimables! Passons



L'autre récupération est celle "de la paix". Ca va bien pour tous les non-chrétiens du monde, qui ne peuvent savoir l'origine de cette fête. Ainsi tous ceux qui sont pour la paix peuvent consommer aussi. Qui est contre la Paix?



Il y avait des "trêves de Noël", il y a maintenant des "grâces de Noël", qui récompensent des prisonniers méritants. C'est beau. Les mêmes brésiliens vont recevoir des hélicos et des sous-marins. Quels beaux exemples!



Moi, je ne veux, sans y arriver, ne penser qu'à l'Enfant né pour changer le monde, qui en a tant besoin. Ca me passera vite : bientôt la Saint-Sylvestre!


Voir aussi mon message de l'an dernier... Je me répète un peu.

dimanche 21 décembre 2008

Lettre circulaire

J'ai reçu par la poste une lettre ronéotée. Je vous en donne lecture :


Quel bonheur d'être au chaud, près de ma fenêtre où brillent les mille lumières de Noël dans le fin brouillard qui les enveloppe. J'en profite pour vous faire part des nouvelles familiales de cette année de Joie.

Le point culminant fut bien sûr la visite de notre très cher Très Saint Père, que nous avons vu passer sous nos fenêtres! Nous n'avons eu que quelques mètres à faire pour assister à la Célébration. Nous conservons ce beau souvenir dans notre coeur.

Une autre joie fut l'arrivée à New-York de notre 12ème petite-fille Cerise chez Anaïs et Bertrand. Ce prénom est très à la mode, et nous nous habituerons très vite. Elle est blonde et potelée, et j'en suis folle.
Notre ménage liechtensteinien se plaît toujours là-bas, ils adorent le ski, et pour Timothée, c'est toujours un plaisir de travailler dans la finance, et tout va bien pour eux : ils projettent d'acheter bientôt un appartement avenue Mandel, bien que je n'aime pas le XVIème, et ensuite de mettre en route un héritier! Quelles grâces nous recevons!

Seule Liesse est parisienne, et s'occupe de ses enfants, fait le catéchisme, coud tous les vêtements, n'achète jamais de surgelés, une vaillante mère de famille chrétienne.
Et nous avons eu le plaisir d'aller voir les autres : Anaïs à New-York, Gaëtan à Kuala-Lumpur, Gérald à Luxembourg et Bérangère à Sydney. C'est décidément de famille : fils et gendres sont tous traders! Quels bonheurs!

Tout notre petit monde a pu venir cet été dans notre propiété du Gers, et profiter de la nouvelle piscine de 20m que Jacques avait fait construire en secret cet hiver! Quelle surprise pour eux, et quelles joies pour nous!

Mais la vie n'est pas faite que de bonheur, et le Seigneur sait nous éprouver. L'affaire de la Société Générale a beaucoup perturbé Jacques en début d'année. Son inquiétude n'a fait que croître au cours de l'année, surtout pour Bertrand, qui était chez Lehman Brothers. Notre portefeuille a beaucoup perdu, parait-il, mais tant qu'on n'a pas vendu, on n'a pas perdu, n'est-ce pas?
Jacques fait face vaillamment, dans tous ses conseils d'administration. Il a même eu le bonheur de voir M. Sarkozy et Mme Lagarde à l'Elysée à ce sujet. Quelle chance il a eu! Je n'ai pu l'accompagner, j'aurais été si heureuse de le remercier de tout ce qu'il a fait pour nous et pour la France... Bien qu'il fasse encore, à mon avis, trop de concessions à l'assistanat, aux fainéants et aux professeurs. Pardon pour les pléonasmes.

Jacques continue aussi son "bénévolat" comme il dit, en gérant la trésorerie de l'Assemblée des Évêques, de l'Evêché de Paris et des mouvements scouts sérieux.

Quant à moi, je vais bien! Je suis toujours très occupée. Avec mon yoga hebdomadaire, mon bridge l'après-midi, les expositions au Sénat, je n'ai pas le temps de m'ennuyer. Ma tapisserie n'avance pas : les enfants m'appellent Pénélope! Comme Mme Fillon, que c'est drôle!

Voila, je vous envoie tous mes voeux de saison, dans la Joie du Dieu fait Bébé.

samedi 20 décembre 2008

Ephémérides

Demain 21 décembre 2008, c'est l'hiver! A 12h 4 mn, Heure Universelle, la longitude apparente du soleil sera de 270°.
A 90° donc, dans 3 mois, du fameux point Gamma, ligne des noeuds qui sert d'origine à la mesure de cette longitude. Ce sera alors le printemps.
Mais on n'y est pas encore, car c'est l'automne. Un automne hivernal, mais que voulez-vous! Comme disait ma grand-mère, c'est le temps du Bon Dieu, mais ce n'est pas son meilleur.

Les jours vont commencer à augmenter, mais ne comptez pas trop dessus : quelques secondes en ce moment par jour. Mais il y aura plus de soir que de matin : le coucher est retardé -environ à 16h56 à Paris- , mais le lever ne bouge pas sensiblement : 8h41. Soit 8h 15 de soleil. Autant dire rien.

Le périhélie n'aura lieu que le 4 janvier à 15h UTC. La terre sera alors au plus près du soleil, comme vous ne manquerez pas de le constater.

Pour mes lecteurs qui sont proches des tropiques, ces considérations sont oiseuses. Mais ils ont le bonheur de voir, le soir, Jupiter et surtout Vénus briller à l'ouest. Elles brillent aussi chez nous, mais derrière les nuages.

mercredi 17 décembre 2008

À la nue accablante tu

3 jours sans ordinateur, et sevrage de TV (Bouyghes, Sarko Inc), je me sens mieux! Je n'ai rien perdu, au moins directement, de la part de M. Mad Ox, et j'ai toujours mes chaussures au pied.
J'ai pensé qu'un peu de clarté mallarméenne (comme un jus de chique) vous ferait du bien. Ce n'est pas vraiment de saison, quoiqu'un naufrage...?

À la nue accablante tu
Basse de basaltes et de laves
À même les échos esclaves
Par une trompe sans vertu


Quel sépulcral naufrage (tu
Le sais, écume, mais y baves)
Suprême une entre les épaves
Abolit le mât dévêtu


Ou cela que furibond faute
De quelque perdition haute
Tout l’abîme vain éployé


Dans le si blanc cheveu qui traîne
Avarement aura noyé
Le flanc enfant d’une sirène.

"A la nue ... tu" ? Si je vous dis : "Tu vient de taire", ne cherchez pas une faute d'orthographe, il n'y en a pas. En revanche on dira : " tu vas te taire!"

La suite du jeu consiste à trouver le sujet, un verbe, éventuellement un complément ou une apposition. Pour faire plus simple, Mallarmé n'a pas mis de ponctuation.

En pratique, on peut y comprendre ce qu'on veut bien y apporter. On peut même le lire en commençant par la fin, ce qui ne change pas grand chose, sauf à vous interroger plus longuement sur le "flanc enfant d'une sirène".

Et demandez à Loïc Peyron ce qui se passe quand on n'arrive pas à couper rapidement les haubans d'un mât qui s'est cassé!

Allez, bonne chance!

samedi 13 décembre 2008

La fin de l'hypocrisie

Puisque la physique vous intéresse modérément, et l'hagiographie pas du tout, je vais vous faire un cours de morale.
La fin de l'hypocrisie est annoncée, et on peut le regretter car elle était l'hommage du vice à la vertu (La Rochefoucauld). C'est-à-dire qu'au moins, on avait conscience de l'existence de la vertu, et le vice était parfois condamné. Sans jamais pouvoir atteindre l'idéal cependant, ce qui est immoral tendait à devenir illégal.
Maintenant, il n'y a plus d'hypocrisie : on dit ce qu'on pense, et on légalise le vice. Il n'y a plus de problème.
C'est bien sûr notre Président, le nouveau Génie des Carpettes, qui a lancé le mot d'ordre : il n'y aura plus d'hypocrisie, puisqu'il nommera directement le président de la TV publique.
Message reçu 100%! Merci Président!

Le premier à avoir anticipé est son Eminence André, cardinal XXIII. "Il ne suffit pas d'avoir une jupe, il faut aussi avoir une cervelle! Ha, ha, hi, hi". Il a bien le droit de dire ce qu'il pense, non? Bon, il a dû s'excuser, mais il n'en pense pas moins. Du reste, lui aussi porte une espèce de jupe. Il doit méditer une encyclique à proposer à son chef bien-aimé "Ont-elles une âme?" Ne pas vouloir se poser la question, n'est-ce pas déjà abdiquer devant la pensée unique? Foin d'hypocrisie!

Celle qui cherchait une solution à son problème, c'est MAM. 70% des français sont déjà dans les fichiers illégaux de la Police, 1 million d'empreintes ADN sont déjà collectées. Tout ceci n'est pas suffisant, il faut atteindre les 100%. On a essayé Edwige, et ça a raté à cause de tas de gens qui, comme par hasard, étaient déjà fichés, donc anarchistes, contestataires, terroristes en puissance.
Il n'est donc pas possible de mettre de l'ordre là-dedans. Mais finalement le désordre en l'occurence, ce n'est pas si mal non plus.
On ne veut pas qu'on indique "la race"? On mettra un indice de colorimétrie de la peau! Les préférences sexuelles? Il faut bien lutter contre les pédophiles! Les opinions politiques? Il faut bien savoir si ceux qui demandent des Légions d'Honneur en sont dignes (sic le directeur de cabinet de MAM)! Foin d'hypocrisie!

On sait bien que la raison d'Etat a des relents parfois glauques. Par habitude, on n'en parle pas trop. Mais, foin d'hypocrisie!, c'est le bon French Doctor, Bernard Kouchner -l'idôle des sondages- qui lâche le morceau : les droits de l'Homme, et son secrétariat d'Etat, le gène plus qu'autre chose, et c'est une mauvaise chose que de les afficher. Ben voila, c'est dit : inspiré par son maître, Kouchner fait en creux l'éloge du cynisme et de l'amoralisme. Du même coup, il réhabilite moralement Staline, Amin Dada, Khadafi, Pol Pot et autres joyeux lurons, mais qu'importe, si ça peut aider à virer Rama Yade qui n'est plus en cour...

Shame on you, bande de faux non-hypocrites!

vendredi 12 décembre 2008

Sainte Bérénice

Sainte Bérénice était d'une noble famille d'Antioche.

Pendant la persécution de Dioclétien contre les chrétiens, en 303, elle s'enfuit avec sa mère et sa soeur à Edesse. Dénoncées par leur père elles sont arrêtées et emmenées par des soldats vers Hiéraple. Pendant le trajet, pour échapper aux violences des soldats, elles se jettent dans un fleuve et se noient. L'Eglise les fête le 14 avril ou le 4 février, (ou le 4 octobre pour les orthodoxes), selon les sources.


Le nom Bérénice vient du grec Berenikê "celle qui porte la victoire". Il est curieux que le prénom Véronique ait la même étymologie : latinisé, il a fini par signifier "vraie image", par référence à sainte Véronique. Ainsi, contrairement aux apparences, Véronique descend de Bérénice, et pas l'inverse.

Pour un garçon, "celui qui porte la victoire" est Nicéphore. On l'a échappé belle....


La plus célèbre des Bérénice, pour l'instant, est cette descendante d'Hérode le Grand que Titus renvoya chez elle "invitus invitam", c'est-à-dire "malgré lui, malgré elle". On connait d'autres cas où des politiques changèrent de femmes pour mieux gagner le pouvoir.

La chevelure de Bérénice est une constellation à côté de la Grande Ourse. Elle est dans la direction du pôle galactique, on y voit donc beaucoup de galaxies.


mercredi 10 décembre 2008

Maxwell de 7 à 77 ans

Elles ne sont pas simples les équations de Maxwell ?
Prenez une charge unique q immobile dans le repère, et placez vous au point M, à la distance r. Bien sûr B=0 partout.



On a trouvé d’un coup la loi de Gauss et la loi de Coulomb !
Bien la peine d’en faire tant d’histoires....

mardi 9 décembre 2008

Grèce à pile ou face

Pile :
Malgré son sang-froid, la Police a eu le plus grand mal à repousser les attaques des anarchistes venus de banlieue pour tout casser dans le centre des villes. Prétextant la mort d'un des leurs -à l'heure où il aurait dû être chez lui et faire ses devoirs- , la horde de casseurs semble prête à tout pour faire échouer les réformes du Gouvernement, élu par la majorité du peuple hellène. Le directeur de la Police, M Xannis Kalakecomunos, nous a affirmé tenir la situation, et que force resterait à la loi. L'armée de son côté, fière de ses nouveaux équipements, pourrait lui porter main forte.

Face :
Après l'assassinat par balle et par un policier d'un jeune étudiant, le peuple s'est révolté contre le gouvernement grec corrompu. A la violence policière répond l'ardeur des manifestants chaque jour plus nombreux. "Sarcopoulos, démission!" hurle la foule déterminée. Il n'y a pas d'issue pour l'instant à cette crise, née de la misère de beaucoup et de l'opulence de quelques uns. Que va faire l'armée? C'est la grande question : après avoir vu ses crédits laminer, elle pourrait être tentée de sacrifier ce gouvernement incapable.

Au choix.

dimanche 7 décembre 2008

J'ai toujours peur...

Oui, j'ai peur que Hortefeux -dit Boutefeux- devienne secrétaire général de l'UMP, puis ministre de l'Intérieur. Je ne sais pourquoi, ça me fait penser à Heydrich et à Goebbels. On va me dire que j'exagère, mais c'est toujours comme ça que ça commence.

J'ai peur de la police. J'ai bien compris qu'en respectant les procédures, ils pouvaient arriver à 6h45 chez moi, m'embarquer, me fouiller à corps, c'est-à-dire me regarder le trou de b..., me garder 24, 48 h, et même 96 s'ils me trouvent une tête de terroriste. On est sûrement tapé, et j'ai mal au dos.

J'ai aussi peur d'être pris dans une rafle. Ils sont toujours par cars entiers au coin de ma rue. Que font-ils? Je suis toujours contrôlé, et comme ils font ça à la tête des gens, ça tombe toujours sur moi : ben oui, ils ont des instructions d'embêter les petits vieux "caucasiens"pour pas qu'on leur reproche une approche raciale -pardon, ethnique.

J'ai peur de la justice. Les juges sont tellement affolés par les instructions qu'ils reçoivent qu'ils préfèrent vous héberger à titre préventif que de risquer leur carrière. Le temps de faire appel, et vous avez déjà fait 3 mois à l'ombre. S'ils sont bornés, ça peut durer 5 ans. "S'il est en prison, c'est bien qu'il est coupable de quelque chose". Ben voyons. L'affaire d'Outreau, ça peut arriver à n'importe qui, n'importe quand. Alors, si vous élevez des chèvres dans le Cantal, c'est aggravant.

J'ai peur de l'Hôpital. Les urgentistes sont en grève, et de toutes façons il n'y a pas de place. Comme je vous l'ai déjà expliqué, ils ont des primes si vous ne mourrez pas à l'hôpital.

J'ai peur du fisc. Non, je n'ai pas fraudé, mais il faut bien utiliser leurs sur-effectifs depuis l'informatisation. Alors, ils font des contrôles : des papiers, encore des papiers à fournir. Je ne suis ni assez pauvre, ni assez riche pour être à l'abri.

J'ai peur que les programmes de la TV publique deviennent tellement emm...dants, en plus de l'hagiographie permanente de St Kozy, que l'on finisse par préférer regarder la pub de TF1 plutôt que de mourir d'ennui.

J'ai peur de cette évolution tout sécuritaire, qui sert à divertir le bon peuple pendant que les vrais problèmes sont économiques et sociaux. J'ai peur -euphémisme- que nos dirigeants ne soient pas à la hauteur des enjeux. J'ai peur qu'un jour ils ne faillent rembourser les milliards qui volent de tous côtés. Ah, Sainte Crise, qui permet de ne pas avoir à tenir ses promesses, et de se convaincre que quand les bornes sont franchies, il n'y a plus de limites!

J'ai peur.... que vous m'ayez cru! Mais non, tout va bien! C'était juste un cauchemar!
"Quel bon temps que ce siècle de fric", comme aurait pu dire Voltaire! La police me protège, et j'ai confiance dans la justice de mon pays, et dans la sagesse de nos élites.

Nous vivons dans le meilleur des mondes possibles, et on ne le sait pas assez. La nouvelle Miss France est vierge, la preuve. Les enfants méchants sont détectés dès la Maternelle, de quoi aurais-je peur?

Tout va bien..... Je suis zen.....Cependant, j'ai peur qu'ils mettent maintenant du bromure dans l'eau du robinet.... J'ai peur de l'hôpital psychiatrique!

vendredi 5 décembre 2008

MDR !

Mort de rire, je suis! LOL, comme on dit aussi.

On fait une relance, on lance des projets tous azimuts, on puise dans la caisse, et on nomme Devedjian pour suivre ça!

Un problème, un ministre! Déjà c'est drôle. C'est même bête, d'autant qu'on paie aussi un premier ministre qui assure la coordination de l'action des ministres. Alors qu'il faudrait faire du transverse, on verticalise, soi-disant pour contrôler Bercy.

Et puis Devedjian! Le Roi des écuries d'Augias du 92, le champion du libéralisme et du moins d'Etat. Il n'aurait pas bien réussi à l'UMP, et se serait fâché avec les bons amis du Président, vous savez, la famille Balkany. Je n'en peux plus de me tenir les cotes...

Qui va remplacer Devedjian au 92? Soit il cumule, soit c'est Jean S. Normal.

Qui va remplacer Devedjian à l'UMP? Je vous le donne en 10, je vous le donne en 100... Hortefeux! Le champion de la traque aux basanés et aux yeux bridés dans les cours d'école, ou par dessus les balcons! Faut tenir les objectifs! "Le meilleur d'entre nous", comme aurait dit Chirac.

La, c'est clair : il faut retrouver l'électorat "naturel" de Sarkozy, au moment où le Front National a des problèmes familiaux! Sarkozy fait l'ouverture à gauche, Hortefeux à droite.

Je ne ris plus. J'ai peur.

jeudi 4 décembre 2008

Relances

Je suis persuadé qu'il faut toujours aller à la source des informations, et ne pas se fier aux commentaires des journalistes, surtout ceux de TF1 et du Figaro. J'ai donc écouté le discours du Président ce matin à Douai.

C'est sûr qu'il faut agir en ce moment, je ne saurais donc en l'occurrence lui reprocher son activisme. Mais quelle confusion sur les notions les plus simples de l'économie !

Il commence par expliquer qu'on sortira de la crise par l'investissement. Très bien! Et il continue en annonçant des mesures de trésorerie pour les entreprises : pour faire simple, l'Etat va payer ce qu'il doit, et arrêter enfin de faire sa trésorerie sur le dos des entreprises. C'est bien, mais ce n'est pas exactement ce qu'on appelle de l'investissement, et ça fait déjà 11G€ sur les 26 annoncés, qui ne coûteront que 15,5 en 2009. Cherchez pas à comprendre.

Et puis, on va faire des "grands travaux", EDF, TGV et RATP. Quel génie! Et aussi La Poste : on voulait la privatiser parce qu'on n'avait pas 3 milliards à investir, et maintenant, c'est de la relance... Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis.

Ah, les hôpitaux psychiatriques et la pénitentiaire aussi. Visiblement, pour lui, c'est la même chose : il poursuit l'idée géniale de M Léonid Brejnev comme quoi si l'on n'est pas communiste (resp : sarkozyste), c'est que l'on est fou.

Des sous pour le bâtiment, pour les autos : normal et comme d'hab. Des équipements pour la police et la gendarmerie? Bien sûr, on ne les oublie pas.

Pour noyer tout ça, on additionne les AP, les CP et le BFR. On confond le solde de trésorerie avec le résultat d'exploitation, on comprend que les dettes ne sont pas provisionnées, et que les factures ne sont enregistées que quand il y a de l'argent en caisse. Le fonctionnement, c'est ce qu'on paie, et l'investissement, c'est ce qu'on emprunte... Bravo! Vive la LOFT, la LME et les petits cochons. Vive la Cour des Comptes qui a presque certifié les comptes!

J'en arrive à ce qui m'a le plus choqué, et qui montre que derrière le prétendu chef d'Etat, il y a toujours un politicard qui sommeille. Sûr de son effet (il a été très applaudi par son public d'élus locaux), il a annoncé le relèvement massif des seuils des marchés publics, ce qui va entraîner effectivement un afflux de commandes sans appels d'offres, sans publicité... Nos élus vont adorer! Et comme il le dit : ça va rien coûter!

Et la cerise sur le gâteau : suspension pendant un an des règles d'urbanisme, et relèvement, par volontariat, de 20% des COS! Je parie que Neuilly va être volontaire! Miam, miam, les promoteurs. Merci à qui? Belle façon de préparer l'avenir.

On va tous être solidaire! Mais attention, ce n'est pas de l'assistanat! Il ne l'a pas dit, mais cela va sans dire : on ne touche pas au bouclier fiscal.

Une méchanceté à Angela au passage, un coup de griffe à Chirac : ça soulage.

Foutriquet II a bien mérité de la patrie.

lundi 1 décembre 2008

D'après le Nouvel Obs :
Le maire (UMP) sortant de Colmar Gilbert Meyer a été réélu dimanche dès le premier tour avec 50,44% des suffrages. Il s'agit de son troisième mandat.
Son élection aux dernières municipales avait été invalidée à la suite de recours, dont l'un déposé par son principal rival, le divers droite Roland Wagner, qu'il avait battu de seulement 149 voix sur 41.000 votants.
Le commissaire du gouvernement avait retenu deux arguments pour cette invalidation: la construction d'un terrain de football pour le quartier ouest avant le deuxième tour et, peu avant le premier tour, la promesse de donner 162.000 euros à un imam pour la construction d'une seconde mosquée.
La réélection de Gilbert Meyer s'est faite malgré la présence de trois autres listes. AP


Gloire à Colmar, que la corruption et les manoeuves n'inquiètent pas. Et qui est sans rancune :ils ont eu chacun un vélo...