vendredi 15 février 2008

Hier, la Saint-Valentin

Encore une date chère à mon coeur, mais pas pour les raisons que vous imaginez.

Depuis que le maréchal Pétain a lancé l'idée de la fête des Mères, le ver était dans le fruit, le marketing s'en est emparé, et l'on a maintenant des fêtes pour tout et n'importe qui.

On n'a plus la fête des moissons, mais même les chômeurs profitent de la fête du Travail.

Seule contrainte : un étalement astucieux toute l'année, géré par le syndicat des fleuristes : pères (enfin...), grands-parents, secrétaires, etc, et maintenant donc, les amoureux...

C'était risqué, car il devait y avoir, c'est normal, encore de la pipolisation sur nos Amoureux Nationaux, just married. Mais Guaino a trouvé la parade : la veille, il nous lance sur la Shoah, demande à nos enfants d'adopter un petit Juif mort. On n'allait évidemment parler que de ça.

Et bien, c'est raté : ça a été sa fête hier soir chez Arlette Chabot! Elle n'a même pas essayé de faire croire qu'elle était l'arbitre du débat, elle en a fait des tonnes pour destabiliser Bayrou, Moscovici et Valls, et soutenir Rachida et le "gros" Bertrand. A ce point là, elle mérite d'être promue.

Mais le jeune Manuel Valls, remonté comme une pendule, a quand même réussi une assez belle tirade qui les a laissés sans voix! J'espère revoir ça sur YouTube...

"- mais, Bolloré..."
La Chabot lui coupe la parole net, la refile à Rachida :
-"Il a bien le droit de prendre des vacances, elles ne coûtent rien au contribuable! Et puis Mitterrand, etc"
Bayrou, par dessus : "Le Président ne doit être l'obligé de personne"

Bref du brouhaha, de la confusion. Les 2 fidèles ont bien donné de leurs personnes, Arlette aussi. Dieu le leur rendra au centuple.

1 commentaire:

léon a dit…

on vous a dit qu'il n' y aurait plus de publicité commerciale sur les chaines publiques. On n'a pas interdit la pub politique..

Mon Corrigé du bac philo 2018

Evidemment, je ne saurais engager les correct.eurs.rices (ceci pour vous montrer que l'écriture inclusive est vraiment stupide), auxquel...