lundi 12 novembre 2007

Brèves

- Hier, une virago, maître de conf dans une fac, disait dans le poste : "je ne suis pas là pour être professionnalisante, je suis là pour transmettre des savoirs". Et bien moi, je ne paie pas des impôts, et je ne paie pas des études à mon gosse uniquement pour qu'il acquiert "des savoirs" (qui ne comprennent du reste pas des "savoir-faire" ou des "savoir-être"), mais que par là, il puisse gagner sa vie, et donc sa liberté. Révocation de cette idiote!

-Donc, grève des étudiants contre la loi Pécresse, qu'on devrait appeller loi Sarko. Si mon gosse allait à cette grève, je lui couperais les vivres. Mais Mme Pécresse, qu'a-t-elle fait pour expliquer son machin? Les étudiants, en allant chercher leur inscription, ont-ils trouvé un argumentaire intelligent? Des Q&A? Des garanties? Des lieux de débats, autres que leurs fichues AG? Je soupçonne que ces étudiants, pas parmi les plus brillants, n'ont eu d'autres infos que celles fournies par leurs syndicats gauchos. Mme Pécresse, la "communication", ce n'est pas seulement pour encenser Sarko, ça peut être aussi utilisé pour convaincre des bien-fondés d'une réforme. Quand on est ministre, peut-on redoubler?

-Pourquoi tant d'énergie à essayer de prouver la culpabilité de M Colonna? L'innocence de M Erignac ne fait pas de doute, et pourtant on l'a tué. Il aurait payé pour d'autres? Eh bien, Colonna, ça peut lui arriver aussi. Au trou, à perpèt! Je plains vraiment cette famille Erignac.

-Je crains surtout des déballages affreux, genre guerre des polices, PV truqués, etc. Et l'autre va s'en sortir au motif de la présomption d'innocence. L'horreur. A lire : La Corse et Nicolas Sarkozy,

-Toujours pas de pension de retraite... Ils m'écrivent jeudi pour me réclamer des papiers déjà envoyés le 12 octobre. Je téléphone : la dame me dit de ne pas m'affoler, ils sont en retard dans le traitement du courrier, mais l'ordinateur a des délais-type dans la tête, et envoie automatiquement des lettres de rappel aux "usagers", pas au chef de service! Processus, processus! On a peut-être des fonctionnaires en trop, mais en tout cas il manque quelqu'un d'intelligent dans leur truc.. Est-ce fait exprès?

5 commentaires:

louise a dit…

Pris par l'habitude et peut-être par le désir de bien faire, je m'apprêtais à travailler, seul, tard, mes chers subordonnés fonctionnaires étant partis depuis longtemps chez eux.
En lisant votre page, cher François, je me suis sentie...idiote!
A quoi bon? Pourquoi encore se battre? Pour qui surtout? pour ces étudiants débiles, et leurs prof qui ne le sont pas moins, pour les corses mafieux, (pléonasme?), pour rachida et valérie? allez, zou, je vais me coucher..

François a dit…

Chère Louis (cher Louise?)
A quoi bon? Pouquoi encore se battre? Mais si, mais si! C'est que vous ne connaissez pas encore la différence entre l'espoir et l'espérance...

Pour l'instant, je démolis un peu, parce qu'il faut dégonfler la grenouille qui prétend à la bovitude. Elle (la grenoulle) a encore un taux de popularité qui montre que les gens n'ont pas encore compris qu'il nous conduit à la catastrophe.

Mais je suis persuadé qu'une autre politique est possible.

Au lieu de prendre les fonctionnaires à rebrousse-poil, en essayant de faire croire au bon peuple qu'ils sont des inutiles budgétivores, il manque une mobilisation générale, avec eux, pour une refondation de la FP, et je suis sûr que 97% d'entre eux seront d'accord pour travailler plus intelligemment, éliminer les dysfonctionnements, réaliser les gains de productivité possibles, aller vers les métiers d'avenir.

Il leur manque une vision, une re-visitation des valeurs fondatrices,un management à la hauteur des enjeux, une reconnaissance-sanction des efforts faits et des compétences mises en oeuvre.

Beaucoup trop de fonctionnaires s'épuisent à essayer de faire marcher les choses "quand même". Je voudrais vraiment que ça change, et vous ne serez plus obligé(e) de travailler le soir parce que d'autres ne se sentent pas responsables.

Aramis a dit…

J'aime bien que vous citiez malgré vous Maurras à propos de l'éspérance ... j'aime bien aussi la réponse que vous venez de faire à Louise. Etre utile, c'est déja un don de la providence.

Anonyme a dit…

j'en ai marre d'être démasqué(e) à chaque fois.
Louise d'Eon

Anonyme a dit…

Sarko s'en prend aux fonctionnaires, au lieu de s'attaquer au système.
C'est plus facile, plus démago, plus con : il ne sait faire que ça.