mercredi 31 mars 2010

Poissons

Au fond d'une vieille malle, dans mon grenier vénérable, sous une poussière que l'on pourrait déjà qualifier d'archéologique, j'ai retrouvé un beau livre de Gaston Bonnier.


Comment vous ne connaissez pas Gaston Bonnier? Gaston Bonnier, 1853-1922, ancien élève de l'Ecole Normale Supérieure, membre de de la commission des Sciences de l'Enseignement Primaire, et de l'Académie des Sciences, Agrégé de l'Université, Docteur es sciences, Professeur à la Sorbonne?

Il est surtout connu pour ses Flores : Flore complète de la France, Petite Flore, Flore du Nord de la France et de la Belgique (passionnant), Nouvelle Flore des mousses et des Hépatiques, Nouvelle Flore des Champignons, Catalogue des plantes de France, de Suisse et de Belgique.

Vous allez à la campagne avec tout ça,, avec un herbier en tôle peinte en vert, vous voyez un brin d'herbe ou un arbre, vous lui comptez ses étamines, ses pistils, ses sépales et ses pétales, vous regardez si la fleur est monoïque ou dioïque, si l'inflorescence est en grappe, en corymbe, en épi, en ombelle, en capitule ou en en cyme, et vous trouvez son nom!

Mais je vais vous expliquer, pour les fanatiques, et parce que c'est de saison, les principaux ordres des poissons. Le Poisson remonte à la plus Haute Antiquité, et il y a même des gens qui en mangent...

Les Poissons sont des animaux vertébrés, à température variable, dont la peau est ordinairement recouverte d'écailles, et qui respirent toujours dans l'eau par des branchies. Leur coeur ne contient que du sang noir et se compose de deux cavités principales, une oreillette et un ventricule.

- si un ou deux poumons est/sont ajouté/s aux branchies : c'est un Dipneuste (ex lépidosirène)
-si la queue est formée de 2 parties égales : c'est un Téléostéen (ex : carpe, morue)
-si la cavité des branchies s'ouvre par une seule fente de chaque côté, et que les écailles sont dures et grosses : c'est un Ganoïde (ex esturgeon)
-si la cavité des branchies s'ouvre par plusieurs trous de chaque coté, et que la bouche est en dessous de la tête : c'est un Sélacien (ex : requin)
- s'il n'a pas de nageoire sur les côtés, c'est un Cyclostome (ex : lamproie)

Bon, c'est de la science de 1893, et on doit en rire au Muséum (si tant est qu'on y rit parfois...)

Mais je vous donne un exercice : placez ces mots dans la conversation d'ici demain, et observez le résultat. Pour moi, j'étais mis au défi de mettre le mot "morue" dans mon post sans me faire incendier par le parti dévot : j'ai gagné, n'est-ce-pas?


mardi 30 mars 2010

Réversibilité

Toujours soucieux de votre développement personnel, je vous offre un petit poème de saison.
Il n'est pas de moi, je vous rassure : enjoy!

Réversibilité

Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse,
La honte, les remords, les sanglots, les ennuis,
Et les vagues terreurs de ces affreuses nuits
Qui compriment le coeur comme un papier qu'on froisse?
Ange plein de gaieté, connaissez-vous l'angoisse?

Ange plein de bonté, connaissez-vous la haine,
Les poings crispés dans l'ombre et les larmes de fiel,
Quand la Vengeance bat son infernal rappel,
Et de nos facultés se fait le capitaine?
Ange plein de bonté connaissez-vous la haine?

Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres,
Qui, le long des grands murs de l'hospice blafard,
Comme des exilés, s'en vont d'un pied traînard,
Cherchant le soleil rare et remuant les lèvres?
Ange plein de santé, connaissez-vous les Fièvres?

Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides,
Et la peur de vieillir, et ce hideux tourment
De lire la secrète horreur du dévouement
Dans des yeux où longtemps burent nos yeux avide!
Ange plein de beauté, connaissez-vous les rides?

Ange plein de bonheur, de joie et de lumières,
David mourant aurait demandé la santé
Aux émanations de ton corps enchanté;
Mais de toi je n'implore, ange, que tes prières,
Ange plein de bonheur, de joie et de lumières!

Charles Baudelaire

dimanche 28 mars 2010

La Semaine Sainte

Voila, le soleil est passé au Point Gamma sans rien dire. C'était le 20 mars dernier à 18h31, et tout le monde s'en fichait.


Mardi, la lune sera pleine, et donc dimanche prochain sera la date de Pâques. La lune, bon d'accord, mais enfin Pâques! J'espère que vous y prêterez attention, même si vous n'êtes pas un mouton...

La semaine sainte! Comme si chaque jour ne l'était pas, mais ne chicanons pas. Les plus jeunes ne peuvent comprendre les souvenirs de mon enfance. Le Jeudi saint, grand-messe, avec le grandiose "Reposoir", pour lequel toutes les dames avaient mis leur savoir-faire. On mettait toutes les statues sous de grands voiles violets, et je me souviens du grand crucifix du maître-autel qui s'était effondré en glissant sur le côté, par la maladresse de M le Curé, emportant tout dans sa chute : ces dames y ont vu un présage très néfaste... Et puis les cloches partaient à Rome...

Le Vendredi Saint, il fallait prendre une tête "de carême", comme si la vieille Mémée était trépassée dans la nuit. On ne s'étonnait pas de la tempête et du froid. On faisait le chemin de croix dans le village, entre les différents calvaires, et on rentrait désespérés et glacés. Je ne sais pourquoi, la Résurrection n'était pas en perspective, on prenait vraiment le deuil. Mais ma grand-mère, qui m'avait emmené chez Mémée, faisait une brandade de morue dont je ne vous dis que ça! Bon, les portions étaient un peu courtes, mais c'était si bon...

Le samedi, Mémée rapportait des oeufs, pour les faire cuire longtemps avec de la pelure d'oignon.

Et le dimanche de Pâques, les cloches revenaient pendant la Grand Messe, et c'était la fête. En rentrant vers midi, Mémée nous annonce que les chevreaux sont nés pendant la Messe. On s'en réjouissait, comme un signe de l'arrivée du printemps. Pour moi, je me souviens de ma déception : on m'avait promis d'assister à l'opération, si ça se passait dans la journée... Biquette léchait consciencieusement sa progéniture, c'était trop tard.

Les souvenirs passent, et pour moi maintenant la Semaine Sainte est une "semaine cosmique", la rencontre de l'Alpha et de l'Oméga, le centre de l'espace-temps multidimensionnel, entr'ouvert à ce moment en cet endroit. Il n'y a pas grand chose de raisonnable, donc de compréhensible , si on se limite à nos 3 dimensions d'espace. Pour l'instant, j'admire, et j'espère qu'un jour on m'expliquera.

Je sais, je sais...Allez préparer vos fagots....

vendredi 26 mars 2010

Histoire du Juif converti

J'aime beaucoup cette histoire... Elle est profonde, et propre à développer la réflexion sur la gestion des entreprises tant humaines que divines. Encore une fois, quand je montre la Lune, les imbéciles regarderont mon doigt, mais c'est le risque du métier.


Je ne sais plus où je l'ai trouvée, ni qui me l'a racontée, mais la voilà :

Au Moyen-Age, dans une grotte, près d'un village vivait un saint moine, un ermite, qui passait ses jours à prier, et ne se nourrissait que de quelques racines. Il était si bon et si savant qu'on venait de loin le voir et l'écouter.

Il eut le bonheur de convertir le Juif du village. Il l'enseigna et en était à préparer avec lui le baptême, quand le Juif lui dit : Mon Frère, vous m'avez appris toutes les merveilles de votre religion, mais je veux d'abord aller à Rome, et je me ferai baptiser à mon retour.

Le saint moine fit tout pour l'en dissuader, et d'aller à Rome, et d'attendre le retour pour le baptême, rien n'y fit. Le Juif parti, le moine se désespérait : mais quand il va voir Rome, le Pape et les cardinaux, leurs "neveux", leurs palais, leurs équipages fastueux, etc, il ne voudra plus se convertir, hélas!

Pendant des années, il pria, attendant avec inquiétude le retour du Juif. Un jour le Juif revint de son long voyage, alla voir le saint moine, qui tremblait d'émotion :
-Alors?
-Ah Mon Frère, quelle joie de vous revoir! Je suis allé à Rome, vous pouvez maintenant me baptiser.
- Mais tu as vu Rome, le Pape et les cardinaux, leurs "neveux", leurs palais, leurs équipages fastueux, etc???
- Mais oui! A l'aller, dans tous les monastères où je me suis arrêté, tous me disaient comme vous de ne pas aller à Rome. Au retour, tous me demandaient si j'avais vu Rome, le Pape et les cardinaux, leurs "neveux", leurs palais, leurs équipages fastueux, etc. Je disais oui, et que je rentrais pour que vous me baptisiez.
-Mais pourquoi????
-J'ai vu Rome, le Pape et les cardinaux, leurs "neveux", leurs palais, leurs équipages fastueux, et tout le reste, et je me suis dit qu'une religion dirigée par des gens comme ça, et qui néanmoins durait depuis si longtemps, ne pouvait qu'être la bonne....



jeudi 25 mars 2010

Saint Louis

Oui, un 25 mars, je préfère vous faire un Saint Louis qu'une sainte Annonciation. Comprenne qui pourra les insondables pensées de mon esprit malade!


D'abord, avez-vous remarqué que j'ai écrit Saint Louis, et sainte Annonciation? Quand on parle du saint, en tant que personne, le mot "saint" est un adjectif, qui ne prend pas la majuscule. Mais si on parle de l'église Saint-Pierre, alors on met une majuscule. Mais, comme à toute règle, il y a une exception, pour Saint Louis! Parce qu'il était roi, et oui, comme on écrit Louis le Gros, Charles le Fol, Philippe le Hardi... Que ceux qui n'ont pas appris quelque chose aujourd'hui lèvent la main!

Bon, ne critiquez pas que j'ai parlé de sainte Annonciation, qui n'existe pas, puisque c'est un événement historique que l'on fête aujourd'hui, sujet de tant de tableaux magnifiques aux règles immuables : un jardin avec un puits, au fond un mur avec une porte, un pilier devant lequel est la Vierge, et l'Ange.

Louis IX a vécu au XIIIème siècle, rendait la justice sous un chêne, est mort à Tunis au cours de sa n-ième croisade, il était très pieux : je pense que sur ce registre vous n'apprendrez rien.

C'est plus amusant de remarquer que sa mère Blanche de Castille était la fille d'Alienor d'Angleterre, fille elle-même d'Aliénor d'Aquitaine et de Henri II Plantagenêt.

D'un autre côté, il fut l'arrière-grand-père des Rois Maudits, dont vous avez entendu causer si vous avez la TV...

Il est souvent représenté avec la Couronne d'Epines et les 3 clous de la Crucifixion, pour lesquels il fit construire la Sainte Chapelle. (Si vous pensez que Jésus a été crucifié avec 4 clous, vous commettez une épouvantable hérésie, que l'Inquisition a toujours condamné dans l'iconographie, car les 3 clous représentent la Trinité, toute autre interprétation est impossible).

Vous verrez un très beau tableau représentant "la Piété de saint Louis pour les Morts. Croisés devant des arabes mourants", dans la Cathédrale Saint-Louis de La Rochelle.

Mon seul regret est que Saint Louis n'ai pas vécu maintenant. Il n'aurait pas fait de Croisades, et il aurait pris l'avion!



mercredi 24 mars 2010

Ah comme je les plains....

Ils sont tous là, à se battre pour accéder au pouvoir, et ensuite ils ont des ennuis sans fin...


Regardez ce pauvre pape! Il a dû attendre si longtemps que son prédécesseur lui laisse la place, largement le temps de condamner toutes sortes d'hérétiques, genre Drewermann, Kung, Sobrino, etc. Mais enfin, à 78 ans, il porte enfin la tiare. A l'âge où d'autres sont heureux de se reposer tranquillement, de lire un peu entre 2 séances de jardinage, le voila au prise avec les pires ennuis.

Il veut se réconcilier avec les opposants du Concile! Patatras, M Williamson lui casse son effet. Depuis les intégroïdes se croient tout permis, et se font une spécialité d'aller perturber les cérémonies oecuméniques de Mgr Vingt-Trois, de manifester à Notre Dame de Paris. Bientôt des autodafés? Qui sème le vent récolte la tempête...

Et ce n'est pas tout : le scandale de la pédophilie éclabousse tout le monde. Ça a commencé en Irlande, puis en Allemagne, aux Pays-Bas... On commence à "en"parler, et il semble qu'il y ait beaucoup à dire... Les actes sont odieux, tout le monde en convient, mais ce qui scandalise, c'est le silence de la hiérarchie. Pour éviter un "scandale", on a couvert, déplacé en douce les fautifs, on les a promenés d'un diocèse à l'autre, laissant les pervers continuer leurs horreurs. Le frère du pape, le pape lui-même.... Résultat : le scandale est encore plus grand! Combien de gamins ont perdu la foi et l'espérance à cause d'eux? Plus sans doute que d'intégristes ramenés dans le droit chemin. Qui veut faire l'ange fait la bête...

Ce n'est pas tout! Voila qu'un sondage nous indique que les catholiques votent en majorité pour Sarkozy! Là, je ne sais pas comment il va pouvoir gérer ce dernier scandale....

Sarkozy, lui non plus, n'est pas à la fête. Certes, il a été élu plus jeune, mais pas à vie! Que pour 5 ans. Mais il ne lui en aura fallu que 2 pour que même les députés UMP se rendent compte qu'ils avaient joué le mauvais cheval. Ils se sont défoulés hier, comme le raconte Libé ce matin : le bling-bling, les fausses réformes, la comm pour la comm, ses déplacements en province, noyés par des centaines de CRS, sans compter l'"ouverture" et la taxe carbone... Bernard Debré a même prédit pour 2012 un 2002 à l'envers s'il se représentait : au 2ème tour, ce serait PS contre FN!!! Amédée, ou comment s'en débarrasser?

Back to basics! Retour aux fondamentaux! Moins d'ouverture, plus de charters! Moins d'impôt pour les riches! Moins de retraites et plus de taxes pour le bas peuple! Plus de retraite pour Proglio! Plus de sécu (on continue à payer, mais on n'arrive plus à se faire soigner dans les hôpitaux). Moins de profs, mais toujours autant de monde au Ministère de l'Education nationale! Moins de soldats, mais plus d'opérations OTAN! On vend les casernes, l'Hôtel de la Marine. On transforme Versailles en LouisXIVland et Chantilly en Condéland! On creuse la dette pour acheter les paysans! Et hop!!

Je me demande même si il ne va pas chercher à faire élire un socialo en 2012, parce que ça va être un tel foutoir à gérer qu'il vaudra mieux être dans l'opposition qu'en charge des affaires...

Benoît XVI et son chanoine de Latran ont ceci en commun, d'avoir réussi à désespérer leurs meilleurs amis et précipité la ruine de leurs convictions.

Sur ces ruines, nous construirons un Monde Nouveau!



mardi 23 mars 2010

Sainte Adélaïde

Adalhaïdis en latin, Adelaide ou Adleida en italien, Adelaida en espagnol, Adelheidis ou Adelheid en allemand, notre Adélaïde, qui porte l'étymologie edel, noble, a donné aussi Alais, Alice, Alis, Alison, Alix.


Il y a 3 saintes Adélaïde au catalogue.

Adélaïde de Bergame, fêtée le 27 juin, épouse du duc Loup fut martyrisée au VIIIème siècle en même temps que leur fille sainte Grate (Santa Grata). Elle est représentée avec un long voile (Voir le Tiepolo, au Städel Museum, Francfort)

Adélaïde de Cologne, fêtée le 5 février, est morte en 1015, abbesse de Sainte-Marie-au-Capitole à Cologne. Elle tient dans la main un pain, en souvenir de la fondation grâce à laquelle les pauvres recevaient, à la Pentecôte, un pain qui avait la propriété de se conserver pendant 6 ans. Je suppose qu'elle est la patronne des fournisseurs des Armées.

Mais la Grande Adélaïde est l'impératrice d'Allemagne, fille de Rodolphe II de Bourgogne, née vers 931 et femme de Lothaire II, roi d'Italie, puis de Otton Ier, empereur d'Allemagne en 962.
Elle exerça la régence pendant la minorité de ses fils Otton II et Otton III, puis se retira en Alsace, à Seltz près de Strasbourg, où elle avait fait bâtir un couvent de Bénédictines. Elle y mourut en 999, ce qui n'était pas de chance...Elle est honorée à Seltz, mais aussi à Einsiedeln en Suisse. L'eau de Seltz est du reste aussi connue que l'eau de Cologne.

Elle est représentée en impératrice, avec couronne, et porte souvent un modèle d'église, souvenir de ses fondations pieuses, ou une barque, qui lui servit à s'échapper (miraculeusement, bien sûr). Vous pouvez aller la voir, distribuant des aumônes, sur le portail de la Madeleine, à Paris.

Il faut dire qu'elle fut honorée grandement par Madame Adélaïde, fille de Louis XV, qui passa sa triste vie à défendre les jésuites et à jouer de la musique, et la finit en exil à Triste ; et par Adélaïde d'Orléans, la soeur de Louis-Philippe : 2 vieilles filles bigotes qui n'ont pas fait honneur à leur sainte patronne : j'en connais de mieux.

.
La Statue de sainte Adélaïde à Seltz

lundi 22 mars 2010

le 22 mars

Pourquoi ne pas fêter le 22 mars?


Pour mon 500ème post? Pour Cohn-Bendit lorsqu'il était à Nanterre et se faisait gloire de ne pas étudier?

NON : juste pour mon plaisir! Parce que c'est le printemps, parce qu'il fait beau!

Mais surtout pour déguster la pâtée, la raclée, la branlée, la bossée, la débandade, la déconfiture, la débâcle, la déculottée, la dégelée, la dérouillée, la déroute, la fessée, le fiasco, la rossée, la ruine, la culbute que vient de subir M Sarkozy.

Car ne cherchez pas un coupable, c'est lui et lui seul le responsable, car il s'est attribué tous les pouvoirs : c'est un cas, rare, de pantocratie. Le pantocrate gère tout, décide de tout, des détails et du reste, n'a que des collaborateurs (incapables du reste, mais ainsi, il ne risque pas de concurrence en son intérieur). Son bon plaisir, sa fantaisie et ses lubies sont ses seuls maîtres.

C'est Fillon qui va morfler? Le pauvre, il n'y pouvait que mais! Bertrand? Mais qui l'a fait duc? Besson? Mais qui l'a débauché? Qui l'a lancé pour relancer le FN?

Ah, ce n'est pas la droite qui a perdu, c'est la gauche qui a gagné? Excusez-moi, j'ai encore les lèvres gercées, et ne peux rire aux éclats.

Non, le responsable, c'est lui, tout lui, que lui, rien que lui. Mais comme il est irresponsable politiquement (et moralement), comme il est sujet à des crises périodiques de paranoïa et du mal bipolaire, sur un fond d'autisme, il va faire semblant de rien, dire qu'il a voulu favoriser l'ouverture, que sais-je.

Il va virer quelques incapables, prendre Marine sous-secrétaire d'Etat à l'immigration auprès de Besson et continuer comme avant.

La seule attitude digne pour lui serait de démissionner, mais évidemment, il ne voudra pas en entendre parler. Ne lui parlez pas de Mac-Mahon, il ne sais pas qui c'est.

Nunc est rigolendum!

dimanche 21 mars 2010

499ème message!

Oui, c'est mon 499ème message! Avant de célébrer cet événement (événement avec 2 accents aigus, comme l'ont décidé nos cacochymes académiciens), je tiens à mon montrer la diffusion internationale de mon blog


D'abord en France, remarquez la répartition, dite "en fleur des champs" de mon lectorat, de la France profonde et rurale, à la France travailleuse de l'Ile de France et de Montpellier!


Pour ce qui est de notre influence internationale (vive l'international!), quelques efforts à faire en direction de la Russie, la Chine et l'Inde (facile, il suffit que je fasse des versions russe, hindi ou mandarine), mais je peux considérer que je suis présent sur tous les Continents, et qu'il ne me reste à conquérir que les Carrefours.


Depuis que j'ai admiré le chapeau de madame la Présidente Biya, il y a un an, je me suis attaché un fidèle lecteur au Cameroun. C'est simple, le marketing : je vais faire des reportages sur le chapeau de toutes ces dames.

Mes articles hagiographiques rencontrent toujours un vif succès, et je m'en réjouis, car cela m'a permis d'être cité dans un blog féminin magicmaman.com. Si!

Les mathématiques ne déclenchent toujours que peu d'enthousiasme, mais ça m'est un peu égal, j'en sors un quand un imbécile anonyme me fait des misères : ça le calme.

Quant au reste, vous comprendrez que je m'autorise à me laisser aller, au fil de mes humeurs ou de mes curiosités, mais vous savez aussi que ce n'est pas la peine de m'entraîner vers des idées, aussi délirantes qu'extrémistes, qui me répugnent. Sauf une qui me tient à coeur : la terre est non seulement plate, mais elle est carrée, avec, aux 4 coins, 4 grandes colonnes qui supportent le ciel. Ce n'est pas pratique car le ciel est sphérique, mais ça permet au Soleil et à la Lune de passer, dans l'espace ainsi créé. Voyez comme la science progresse, je vous devais cette précision.

Chers lecteurs, soyez remerciés, et surtout, n'oubliez pas de cliquer sur ma pub, à droite : ces revenus annexes, qui ne vous coûtent rien, me permettent de payer les contraventions indues, victime innocente des cadences infernales de la préfecture de Police.

vendredi 19 mars 2010

Et maintenant?

Il y en a qui ont de la chance : leur candidat est au 2ème tour, et ils vont se faire un plaisir de revoter pour lui. Facile, même si ça ne représente que 45% de 46% des français.


Mais les autres? Les comme moi qui ne vois en face que des piles de bulletin pour le cancer, la peste ou le choléra... Beurkkkkkkk.....

Et le vote blanc qui n'est pas comptabilisé... Autant s'abstenir alors... bref je ne sais quoi faire.

Il faudrait quand même sanctionner Sarkozy et sa bande pour avoir osé récupérer la mort d'un flic par un terroriste, et la fausse mort d'un autre par je ne sais qui. Enfin, depuis 8 ans qu'"Il" traque les méchants et remplit les prisons, il ne devrait plus y en avoir un dehors. A moins qu'il nous ait bidonné tout ça, comme le dit le syndicat Alliance : pour faire du chiffre, on arrête des petites filles, et on laisse courir les gros poissons. Ça ne m'étonne pas de lui.

L'avantage, c'est que les flics eux-même commencent à en avoir ras le bol de chaussettes à clous, et quand un gouvernement perd l'admiration de sa police, c'est le début de la fin! Héhé! Des notes blanches des ex-RG vont se retrouver par hasard au Canard Enchaîné, et on va rigoler.

Et il interdit de construire dans les zones inondables : regardez ce qu'il disait le 20 4 2009 : il demandait qu'on construise en zones inondables! C'est ici.

Pour sauver l'Alsace du Goulag annoncé, on vient de supprimer dans la semaine la suppression des gendarmes de Ferrette... Si avec ça, les alsaciens ne votent pas comme il faut, c'est à désespérer...

Quelques voix dissidentes, qui ont fait 4%, nous expliquent que notre beau pays est sur une pente glissante à la grecque... Que c'est bien gentil tout ça, mais que les déficits deviennent vraiment inquiétants et qu'après la Grèce, l'Espagne et le Portugal, ce sera notre tour de subir les baisses de notations, la hausse des intérêts, la spéculation.

Et comme on rentre après demain 22 mars en campagne pré-électorale pour 2012, l'heure n'est pas à redevenir sérieux... Donc, ça va arriver, et ça va saigner. Et ceux qui disent ça, les Cassandre dont je fais partie, passent pour des imbéciles. A droite, pas de pb : la croissance va nous sauver. A gauche, pas de pb, on fera payer les riches. Chez Jean-Marie, pas de pb, y'a qu'à renvoyer les arabes "chez eux". C'est tellement simple, que ça attire les gogos. Qu'y puis-je?

Et bien, je vous l'aurais dit : on va à la catastrophe. Pas dimanche, mais après. Fiers et contents. Tant pis pour nous. On n'a que ce qu'on a mérité : le pire.

Bonjour chez vous.

jeudi 18 mars 2010

Ah l'héritage! Pouchkine...

C'est fou, l'énergie qu'a mis Mme Bachelot pour nous protéger de la grippe A. Mais elle a eu à coeur de ne pas trop vacciner les vieux, en les convoquant au dernier moment, dans des gymnases éloignés... et fermés!


Elle est comme tout le monde, Sarkozy en particulier : elle sait que tous, nous attendons l'héritage avec une impatience grandissante. Et, de plus, les vieux maintenant, on les soigne, on les prolonge, on ruine la sécu et les héritiers! Un comble... On héritait autrefois de ses parents, avec ses frères et soeurs, et maintenant, à 40 ans, on attend le fric de l'arrière grand-mère, et on est 35 sur le coup... Désespérant.

M Sarkozy nous a consolés en supprimant les droits de succession, c'est bien le moins, et en favorisant les donations. Bien, mais peut mieux faire. M Sarkozy nous rend l'espoir en réduisant les crédits des hôpitaux et le nombre d'infirmières, mais ça ne paiera qu'à terme.

Non, ce qu'il leur faut, aux vieux, c'est une bonne grippe! Comme une bonne guerre pour les jeunes, ça leur fera du bien....

Tout ça pour vous amener à lire Ievguenii Onegin, de Pouchkine. Le vrai, l'authentique, et pas seulement l'adaptation faite pour Tchaikovski... Ah le petit fumier de Eugène! Voila comment il commence sa vie de jeune homme :

Mon oncle, aux bons principes enclin,
Quand il s'alita pour de bon,
Força le respect de chacun.
Ce fut sa meilleure invention.
Brillant exemple pour autrui.
Eh oui! mon Dieu, mais quel ennui,
A un malade être attaché
Et ne pouvoir s'en éloigner!
Vraiment quelle vilenie mesquine
Que d'amuser un moribond,
De lui arranger l'édredon,
Lui présenter ses médecines
Tout en pensant, par devers soi,
Quand donc le Diable t'emportera!

Le pauvre Onéguine, "jeune fripon", va heureusement devenir riche, courir le monde et les filles, et ravager le coeur des dames de la haute.

Haro sur les vieux! Halte à l'acharnement! Du fric, on veut du fric! Tout de suite!
Tiens, je vais aller mettre un cierge et prier sainte Rita, patronne des causes désespérées!

mardi 16 mars 2010

Ah les femmes!

Jamais la prose de M de Beaumarchais n'a été aussi d'actualité. Je vous en mets des extraits à la fin du blog, en vous invitant à quelques réflexions. Un pur régal, ce Mariage de Figaro!

Femme, femme, femme : la semaine dernière, c'était la journée de la femme. Je ne vous ai pas redit toute l'horreur que cet anniversaire m'inspire, depuis le 8 mars 1982 où la CGT me fit une grève "historique" à cette occasion, bloquant la ville et affolant le préfet... je n'ai pas été déçu cette année encore, les meufs clamant la liberté de leur "ventre", exigeant des promotions au titre de l'égalité. M... alors! Et les pécores de droite se joignent à celles de gauche pour gueuler pareil. Rappelons que cette journée de la femme a été soigneusement développée par le Parti Communiste et la CGT.

Elles ont sorti un sondage, comme quoi les entreprise bien gérées ont un taux de cadres femmes supérieur aux autres. Elles en tirent la conclusion que les femmes gèrent mieux. Moi, j'en déduis qu'une entreprise bien managée sait accueillir et intégrer la diversité, quelle soit liée au sexe, à la "race", au handicap, à la formation initiale, etc. S'il y a des femmes, ce n'est donc qu'un effet de la bonne gestion, et non sa cause. On ferait le même calcul sur le taux de handicapés dans l'entreprise, je vous fiche mon billet qu'on trouverait le même résultat. Il n'y a pas de quotas à introduire, il faut réformer le management, et virer les cons et les connes (au lieu de les promouvoir, comme fait M Sarkozy).

Dimanche soir, vous avez pu voir ces pécores, en blonde (à tous les sens du terme) et en noir sur TF1 ou en brune sur FR3. Corinne Lepage en coiffeuse "style", Marine en bouchère de quartier, Valérie avec la tête de celle qui ne sait plus où elle a garé sa voiture, Arlette qu'on aurait essayé de peloter dans l'ascenseur, Marie-Georges en PEGC à la retraite, Nathalie et ses dents qui rayent la moquette, Martine comme si elle était amoureuse, et Ségolène déguisée en Sainte Vierge, tout en bleu...

J'avoue que les mecs étaient tout aussi nuls, du faux-cultisme de Bertrand à la morgue du pédophile.... Mais aujourd'hui, le sujet , c'est les femmes....

Avant-hier, je vous trousse une plaisanterie sur mon bureau de vote... Crêpage de chignon en série sur les huissiers (le droit contre la morale?), sur Marthe Robin (querelle interne au parti dévot?), sur l'apocatastase appliquée à Sartre, etc. Vous verrez que M Caron répond dans la même tirade à cette guerre en jupons. Et même aux caricatures du Prophète....

Quant à moi, je me retire sous ma tente....

Beaumarchais
Le Mariage de Figaro, Acte V scène 3 (extrait)


O femme ! femme ! femme ! nul animal créé ne peut manquer à son instinct ; le tien est-il donc de tromper ?

Non, Monsieur le Comte, vous ne l'aurez pas... vous ne l'aurez pas. Parce que vous êtes un grand seigneur, vous vous croyez un grand génie !... Noblesse, fortune, un rang, des places, tout cela rend si fier ! Qu'avez-vous fait pour tant de biens ? Vous vous êtes donné la peine de naître, et rien de plus : du reste, homme assez ordinaire ! tandis que moi, morbleu ! perdu dans la foule obscure, il m'a fallu déployer plus de science et de calculs pour subsister seulement qu'on n'en a mis depuis cent ans à gouverner toutes les Espagnes ; et vous voulez jouter ...

J'apprends la chimie, la pharmacie, la chirurgie, et tout le crédit d'un grand seigneur peut à peine me mettre à la main une lancette vétérinaire ! - Las d'attrister des bêtes malades, et pour faire un métier contraire, je me jette à corps perdu dans le théâtre : me fussé-je mis une pierre au cou ! Je broche une comédie dans les mœurs du sérail ; auteur espagnol, je crois pouvoir y fronder Mahomet sans scrupule : à l'instant un envoyé... de je ne sais où se plaint que j'offense dans mes vers la Sublime Porte, la Perse, une partie de la presqu'île de l'Inde, toute l'Égypte, les royaumes de Barca, de Tripoli, de Tunis, d'Alger et de Maroc : et voilà ma comédie flambée, pour plaire aux princes mahométans, dont pas un, je crois, ne sait lire, et qui nous meurtrissent l'omoplate en nous disant : chiens de chrétiens !

Que je voudrais bien tenir sur un de ces puissants de quatre jours, si légers sur le mal qu'ils ordonnent, quand une bonne disgrâce a cuvé son orgueil ! Je lui dirais... que les sottises imprimées n'ont d'importance qu'aux lieux où l'on en gêne le cours ; que, sans la liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur ; et qu'il n'y a que les petits hommes qui redoutent les petits écrits.

Las de nourrir un obscur pensionnaire, on me met un jour dans la rue ; et comme il faut dîner, quoiqu'on ne soit plus en prison, je taille encore ma plume et demande à chacun de quoi il est question : on me dit que, pendant ma retraite économique, il s'est établi dans Madrid un système de liberté sur la vente des productions, qui s'étend même à celles de la presse ; et que, pourvu que je ne parle en mes écrits ni de l'autorité, ni du culte, ni de la politique, ni de la morale, ni des gens en place, ni des corps en crédit, ni de l'Opéra, ni des autres spectacles, ni de personne qui tienne à quelque chose, je puis tout imprimer librement, sous l'inspection de deux ou trois censeurs.

Pour profiter de cette douce liberté, j'annonce un écrit périodique et, croyant n'aller sur les brisées d'aucun autre, je le nomme Journal inutile. Pou-ou ! je vois s'élever contre moi mille pauvres diables à la feuille ; on me supprime, et me voilà derechef sans emploi ! - Le désespoir m'allait saisir ; on pense à moi pour une place, mais par malheur j'y étais propre : il fallait un calculateur, ce fut un danseur qui l'obtint. Il ne me restait plus qu'à voler ; je me fais banquier de pharaon : alors, bonnes gens ! je soupe en ville, et les personnes dites comme il faut m'ouvrent poliment leur maison, en retenant pour elles les trois quarts du profit. J'aurais bien pu me remonter ; je commençais même à comprendre que, pour gagner du bien, le savoir-faire vaut mieux que le savoir. Mais, comme chacun pillait autour de moi, en exigeant que je fusse honnête, il fallut bien périr encore.

J'entends marcher... on vient. Voici l'instant de la crise...

Voici l'instant de la crise ! Il parait que Marie-Antoinette a beaucoup aimé cette pièce, en 1784...



dimanche 14 mars 2010

Mon bureau de vote -2

Je vous ai déjà raconté l'ambiance pénible de mon bureau de vote : c'est ici.


Toujours l'ancien de la pénitentiaire à la Présidence (du bureau n°59), règlement-règlement, j'veux-pas-l'-savoir. Mon type d'homme, comme vous le savez...

Pas grand monde ce matin, j'avais choisi une heure calme, ou alors c'est le jour de la pêche à la ligne.

A chacun, il propose de venir dépouiller le soir, et tous l'envoient paître...

Arrive enfin mon tour. L'assesseuse, une pécore à lunette de -50 dioptries, prend ma carte d'électeur et la carte d'identité "nationale" que j'ai eu tant de mal à me faire délivrer, et dit tout fort en cherchant la page : "c'est un nom à rallonge!"

Et alors, ça vous gène? Mais j'ai rien dit! Mais si, vous vous moquez des électeurs, vous faites de la ségrégation, vous pensez que je l'ai acheté comme Giscard, vous me dissuadez de voter, de venir au 2ème tour, j'exige des excuses, je proteste, je porte plainte! Après, vous allez me dire que je suis né à l'étranger, je vois le genre, etc.

Le maton : Mais ne le prenez pas comme ça! Mais si je le prends comme ça, comme je veux, et puisque c'est comme ça, je change mon vote!!!

Ah, ce n'est pas possible! Vous avez eu un exemplaire de chaque liste à l'accueil, vous avez mis à la poubelle celles qui ne vous convenaient pas. Si on vous en donne un autre jeu, il risque d'en manquer ce soir!!! Et bien, d'abord, ça m'étonnerait, vue l'affluence, et ensuite ça fera une contestation, ça occupera le Conseil Constitutionnel, et j'en serais ravi!

J'obtiens mon nouveau jeu de bulletin, je prends de tout, la totale, y compris du Le Pen, du Méchancon et du Besancenot (c'est le règlement), passe dans l'isoloir, et remets à la poubelle le jeu complet. Je vote avec en prime un regard noir dans l'oeil bovin de l'assesseuse...

En sortant, je me demande pourquoi, il ne m'a pas demandé de venir dépouiller ce soir... La semaine prochaine, peut-être.

PS : bien sûr, j'ai tout inventé, enfin presque....

vendredi 12 mars 2010

Le fil du quai

Connaissez-vous "le fil du quai"? Ne cherchez pas une contrepèterie, ce n'est pas mon genre, ni celui des créatrices....


Deux jeunes femmes d'Orléans ont décidé de se lancer dans les affaires. Pas facile avec 10 enfants à elles deux! D'autant plus qu'il n'y a qu'un seul garçon sur les 10, ce que je ne commenterai pas...
Pas question de vivre de l'assistanat! Le travail est un trésor (voir plus bas)!

Pas question de trader non plus, de s'enrichir en dormant, de monter un club d'investisseuses, du bridge à 0,1 le point! ... Du vrai travail! Alors elles ont créé "le fil du quai" : allez voir le site (qui peut encore s'améliorer, mais il ne faut pas décourager nos TPE performantes, ça viendra!)

"Le fil du quai habille chic les familles nombreuses" : quel beau slogan, merci à Albane et Noëlle, puisqu'il s'agit d'elles! Mme Nadine Morano devrait s'en inspirer, mais c'est vrai que le mot "chic" n'est pas dans son univers mental. Réduc pour les familles nombreuses! Enfin! A partir de 3, ou de 2 si la future naissance est visible? Je n'ai pas trouvé cette précision dans les CGV. Se renseigner avant!

Et c'est chou comme tout! Cute, aussi. Trop, dirait ma nièce! Ah les petites robes en liberty ou en Vichy! Quoique je ne saurais pas quoi en faire, je l'avoue. Des chemises de garçons "class"! Des culottes enfin chouettes! Stop au snobisme Cyrillus, Bonpoint, etc : la concurrence arrive.

Et puis c'est sympa : on peut envoyer un mail, commander une broderie ou un blason pour décorer un bavoir (vous pouvez mettre un prénom, mais je déconseille les "C'est Papy et Mammy qui m'ont acheté ce torchon" ou "9 mois à m'attendre, des années à m'entendre". NTM, c'est pas la peine d'y penser...). Et puis on peut toujours négocier du hors catalogue (je sens que je vais me faire pourrir) : deux pyjamas en tenue camouflée -modèle standard ou "désert"- pour les jumeaux du copain parti au Liban, c'est génial, ils pensent à papa tous les soirs. Bon, c'est pas très "chic", mais tellement cool.... Ou un costume de mousquetaire, ou de Zorro...

Idéal enfants d'honneur! Les futurs mariés sauront ce qui les attend...

Une seule restriction : la gamme va de 0 à 6 ans : après, c'est Tintin! Vous êtes prévenu.
Et maintenant, arrêtez de vous "goinfrer" pendant votre retraite, et lisez ce bon Fon de la.., euh Jon de..., enfin Jean de la Fontaine!

Le Laboureur et ses enfants

Jean de La Fontaine

Travaillez, prenez de la peine :
C'est le fonds qui manque le moins.
Un riche Laboureur, sentant sa mort prochaine,
Fit venir ses enfants, leur parla sans témoins.
"Gardez-vous, leur dit-il, de vendre l'héritage
Que nous ont laissé nos parents :
Un trésor est caché dedans.
Je ne sais pas l'endroit ; mais un peu de courage
Vous le fera trouver : vous en viendrez à bout.
Remuez votre champ dès qu'on aura fait l'oût :
Creusez, fouillez, bêchez ; ne laissez nulle place
Où la main ne passe et repasse."
Le père mort, les fils vous retournent le champ,
Deçà, delà, partout....
si bien qu'au bout de l'an
Il en rapporta davantage.
D'argent, point de caché. Mais le père fut sage
De leur montrer avant sa mort
Que le travail est un trésor.


jeudi 11 mars 2010

Et alors, qu'est-ce qu'il se passe?

Et plus que 2 jours! Et je n'y comprends plus rien.


Longuet nous a servi un truc incompréhensible sur" le corps traditionnel de la France". Je connais Longuet : il jouait de la manche de pioche pour Occident contre les gauchistes d'Assas avec ses petits copains Devedjian, Madelin, Novelli et autres gloires de notre république actuelle (c'est dire son niveau). Après, il a été ministre (des PTT!), il a fricoté du fric, présidé la Lorraine, et maintenant il est sénateur, comme M. Pasqua.

Il ne pouvait pas dire comme tout le monde qu'il voulait "un français de souche" pour la Halde? C'est ce qu'il pense, gros comme une maison, mais ça lui écorche la langue de dire comme Le Pen? Il voulait se différencier, ou il a répété ce qu'on lui a dit de dire? Même Frédéric Lefèvre est parfois plus subtil, c'est dire...

Un français de souche? En suis-je un moi-même? D'un côté, celui de mon grand père paternel, je peux remonter jusqu'au début du XIXème siècle. Mais des autres, ça s'arrête vite... Faut-il 8 ou 16 quartiers pour être "de souche"? Est-ce qu'on a droit à un joker? Il faut que je fasse des recherches, mais j'ai peur.... peur d'être un jour expulsable.... En tout cas, la Halde, c'est fichu pour moi.

J'ai plus de chance d'être "européen de souche", quoique... Comme je vous l'ai déjà dit, un de mes grands pères vivait il y a 60 000 ans en Afrique (un grand-père que j'ai du reste en commun avec M Hortefeux), et une de mes grand-mères, celle que j'ai en commun avec M Sarkozy, honte sur lui, était aussi africaine il y a 150 000 ans.

Mais je m'égare... C'est l'angoisse, je ne sais plus où j'en suis...

Ah oui, vous avez vu la Presse? N'importe quoi! Il parait que Sarko n'est pas content de la cote de popularité de Fillon.... Alors que c'est Sarko qui fait tout le boulot, et que Fillon, il ne fait rien d'autre que de dire qu'on est en faillite. Quelle injustice, il n'y a pas de morale ici bas.

Sarko est tellement hors de lui qu'il parait aussi qu'il se paie Bachelot, pendant que Carla se console ailleurs. C'est vraiment dégoûtant de dire ça, aussi dégoûtant que d'avoir dénoncé le multirécidiviste du Val d'Oise.

Faut-il voter, puisqu'on nous dit que les socialos vont gagner partout, au point que s'ils ratent l'Alsace, ça passera pour une grande victoire? Mais si je m'abstentionne, c'est comme si je donnais 3% de ma voix à Le Pen et famille, et 30% à M Sarkozy! Jamais!

Donc je voterai pour celui qui porte le plus haut la réprobation du régime actuel!

samedi 6 mars 2010

Encore 6 jours

Encore 6 jours pour savoir pour qui ne pas voter. Je reconnais que ce n'est pas facile, le choix est vaste : au moins 9 listes dans mon coin.


Exemple de casse-tête : si vous voulez voter socialiste, vous risquez de retrouver votre candidat dans le gouvernement de M Fillon au prochain remaniement. C'est ce qui est arrivé aux mulhousiens en 2007, et ils s'en souviennent encore.

Ou encore voter écolo, parce que les petits oiseaux, le réchauffement climatique, etc? A vous la soupe de queues de radis, l'éclairage à la bougie, les bouchons : bon courage! "L'environnement, ça commence à bien faire", c'est le Président de la République Française, oui FRANCAISE Monsieur!, qui l'avoue lui-même. Son copain Cohn-Bendit, c'était pour embêter Bayrou aux européennes, pas pour qu'il prenne la place des copains aux régionales. C'est ça, la sarkolozie!

Donc ce n'est pas la peine de voter pour eux, ni pour l'UMP puisque tous les paysans vont maintenant le faire. La Terre, elle, ne ment pas, et le fric, y'a que ça qui compte.

Vous voulez voter FN? Sarkozy va vous voler votre vote, et faire faire votre programme par Ganelon Besson. Et puis, dans mon quartier, dans la famille Le Pen, on est tombé sur Jeannine... Je veux de l'original, moi, pas de la copine...

Vous voulez voter Modem? les sondages vous annoncent une cata. NPA, PG, PC : c'est ça, sciez la branche sur laquelle vous vous goinfrez tranquillement : ils vont vous piquer votre fric, le jeter en l'air, et après, plus personne n'en aura, ni vous ni les autres.

Voter Sarkozy? Il a le don d'ubiquité, il est présent dans toutes les listes départementales, par hommes de paille interposés. C'est tentant, parce que votre pouvoir d'achat et la production industrielle vont exploser, tandis que le chômage, dans 15 jours, ne sera plus qu'un lointain souvenir.

Et puis, il y a tous les petits folklo : Dupont-Aignan, etc. Que faire, à part ne pas voter pour ces trublions? Quoique, Dupont-Aignan, il a vraiment une bonne tête de gendre... Villiers? ça y est, il est dans l'UMP, avec Chasse, Pêches, etc.

Bref, je ne sais toujours pas pour qui ne pas voter....

La prochaine fois, l'Union à l'UMP sera tellement avancée qu'il n'y aura plus qu'une seule liste...Le bonheur, enfin...


PS : M Hortefeux a déjà réglé le problème pour avoir un certificat de nationalité, c'est dans tous les journaux, après que le médiateur a mis dans son rapport annuel ce que je vous avais expliqué ici. Bon, les employés de la Préfecture de Police ne sont pas encore au courant : un ami me racontait qu'il n'avait pu l'obtenir, sa mère venant de l'Assistance Publique. Il n'avait pu fournir les certificats de naissance de ses grands-parents... Encore un mauvais français.



mardi 2 mars 2010

Isabelle la trop Catholique

Isabelle de Castille fut une forte femme.

Sa première action : se marier en 1469, presque clandestinement, avec le fils du roi d'Aragon, Ferdinand (sous le régime de la communauté réduite aux acquêts). Elle allait trouver à ses côtés, outre un géniteur, un grand capitaine. Mais il ne sera en Castille qu'un"époux légitime", le prince consort.

Sa première bataille consista à prendre le pouvoir sur sa nièce Jeanne, dite la Beltraneja, héritière légitime de Castille, mais soupçonnée de bâtardise. Les partisans de Jeanne s'étaient alliés aux Portugais, et furent hachés menu à la bataille du Toro (1 mars 1476). Isabelle consolide son pouvoir en récompensant ses fidèles, et en envoyant ses opposants au bûcher de façon tellement radicale que le haut clergé dut intervenir auprès d'elle pour implorer sa clémence.

Alors tous les 2, enfin maîtres d'eux-même comme de l'univers, vont consolider leurs deux royaumes et en faire le cœur de l'Espagne. Il faut se souvenir que l'Aragon, c'était aussi la Catalogne et Valence, les Baléares, la Sardaigne, la Sicile... La Castille était plus petite et moins influente, mais la personnalité d'Isabelle compensait, par son extraordinaire force de caractère.

Ils commencent par nettoyer la Méditerranée occidentale, puis créent des points d'appui en Afrique pour favoriser le commerce andalou. Stratégiquement, ils s'allient avec l'Angleterre et les Habsbourg pour contrer la France. Belle politique!

Ils étaient portés par une mystique religieuse faisant d'eux les représentants de Dieu sur terre, et donc cautionnés dans leurs actes par la volonté divine. Ce qui ne les empêchait pas de faire preuve d'une autorité totalitaire, d'une cruauté inouïe, pour parvenir à leurs fins.

L'acmé du règne fut l'année 1492, l'année de tous les événements : la Reconquête du royaume de Grenade, les derniers infidèles de la Péninsule, après 10 ans de guerre, l'envoi de Christobal Colon aux Indes, l'expulsion pure et simple des Juifs, la conversion ou l'expulsion des musulmans.

C'était une véritable croisade : il ne s'agissait pas d'accepter une conversion bidonnée, il fallait qu'elle soit sincère. Soutenus par le Pape, ils font monter l'Inquisition en puissance. Lequel pape les sacrera "Rois très catholiques".

Son procès en canonisation a été ouvert en 1958 par les cardinaux franquistes, dont elle était le modèle. Les choses étant ce qu'elles sont maintenant, elle conserve toutes ses chances.

Elle a eu 6 enfants, mais son fils Juan, son espoir et son salut, meurt jeune. Isabelle et Marie d'Aragon épouseront le roi du Portugal, Catherine d'Aragon Arthur Tudor, puis son frère le futur Henri VIII d'Angleterre. Quant à Jeanne, dite la Folle, elle apportera l'héritage des Habsbourg aux Royaumes d'Aragon et de Castille, par son mariage avec Philippe le Beau, dont profitera son fils Charles Quint.

Bref, ce double règne glorieux n'a entraîné que misères, guerres et dévastations, tortures et bûchers.

Quant à nous, nous retiendrons le cheval, le cheval de couleur isabelle, à cause de la couleur de la chemise de la Reine trop catholique, qu'elle s'était promis de ne pas changer jusqu'à la chute de Grenade.


La reddition de Grenade

lundi 1 mars 2010

Exemple de digue à construire


Regardez bien cette image : voila pourquoi il faut construire des digues.

Le long d'une plage protégée par des dunes, un maire a eu l'idée de construire un port de plaisance. Les Ponts et Chaussées ont donné leur bénédiction : ils adorent le béton!

Résultat : tout le cordon dunaire est déstabilisé. Les épis n'ont pu retenir le sable, et la côte a reculé de 20 à 50 mètres. Des blocs de granit, transportés à coups de bulldozers géants ont remplacé la plage sur environ la moitié du littoral. L'an dernier, on a essayé les piquets de bois comme à St-Malo...

Sur la droite, en face d'une forêt domaniale, la dune a déjà crevé plusieurs fois, et le bois a été inondé.

Solutions? Démolir le port, ou construire un boulevard en béton, comme à la Baule?

Non : faire venir Sarkozy à la prochaine tempête et chanter "Sarko, la digue, la digue! Sarko, la digue du quai!"

C'est la marée....

Scoop : la mer, surtout sur la côte Atlantique, est affectée par des marées!

La lune en tournant autour de la terre crée une onde dans la masse des eaux, qui se traduit par un maximum et un minimum des hauteurs d'eau sur une période d'environ 12h 23 mn.

Le marnage est la différence entre ce maximum et ce minimum, il dépend du lieu, et bien sûr de la position des astres Lune et Soleil. Pour le rendre indépendant du lieu, il suffit de connaître le coefficient de marée qui va de 20 à 120, selon qu'on est dans la plus petite marée possible, ou au contraire "dans une très grande marée". A noter que la hauteur de la basse mer le jour de la plus grande marée constitue le "zéro" des cartes marines, et n'est pas le même référentiel d'altitude que celui des cartes terrestres (a priori le géoïde).

Bref, ce coefficient de marée est indispensable pour celui qui veut naviguer et pêcher le long de nos doux rivages. "A marée de 95 par noroît, j'vas au bouquet à la Vendette" : si vous ne décodez pas ces indications, allez chez le poissonnier.

La hauteur d'eau en un lieu donné est facile à calculer, mais vous ajoutez "un pied de pilote", car la réalité est parfois différente : le vent, et surtout la pression atmosphérique peuvent changer nettement la hauteur d'eau.

Alors voila, hier dimanche, la marée était de 102, haute mer à 4h34 du matin : une très belle grande marée, avec un marnage de plus de 6 mètres du côté de la Rochelle ou de Saint-Nazaire. Aujourd'hui 1er mars, la marée est de 115, et demain 2 mars, elle sera à 116. Normalement tout le monde sait ça au bord de l'eau.

Indépendamment, Météo France annonce une très forte tempête dans la nuit de samedi à dimanche, du Sud-Ouest aux Ardennes... Mais Météo France est à Toulouse, où on a peu conscience des marées, le mascaret de la Garonne n'allant pas jusque là.

Résultat : le vent et la basse pression atmosphérique ont fait monter l'eau d'un mètre de plus que la grande marée, et une digue a cédé du côté de l'Aiguillon/mer : 45 morts.

Des digues comme ça, il y en a partout, tout le long de la côte. Des tempêtes et des marées, il y en aura encore. Qui sera la prochaine victime? Les digues ont été construites à cause de l'affaiblissement des dunes par les constructions, surtout de ports de plaisance, comme le port du Morin à Noirmoutier. Mais l'Etat n'y est pour rien : il a refilé le problème aux départements. C'est pourquoi M Fillon a si vite annoncé qu'il allait accélérer les travaux de réfections des digues : on dirait Bush à la Nouvelle-Orléans.

Voyez ce qu'a dit vendredi dernier, avant la tempête, M Jacques Oudin, ancien sénateur : c'est ici.

Mais le réchauffement climatique est un complot : c'est ce que dit M Allègre, mais heureusement Allègre ment...