jeudi 25 avril 2013

Mon mur des cons

Quelle drôle d'idée de faire un mur des cons!

Ça défoule, ça permet d'avoir toujours sous les yeux la liste de ceux que l'on hait, de ne jamais oublier ceux qui vous ont fait du mal, de ressasser chaque jour la vengeance que l'on prépare à leur encontre.

Un mur, c'est fait pour durer, et la vengeance est un plat qui se mange froid. Un proverbe chinois dit "Si tu as été blessé, assieds-toi au bord du fleuve, tu finiras par y voir passer le corps de ton ennemi". En Corse, les querelles sont si anciennes qu'on en a oublié l'origine, mais la vendetta demeure.

Un mur des cons est rarement publié. Peut-on citer Céline à ce sujet? Des juifs, des francs-mac, c'est un incontournable de notre extrême droite. Mais on a eu aussi la liste des "chéquards", des "piastres", des "343 salopes", et on attend celle des exilés fiscaux. En revanche, il n'y a pas  de "liste des cons" sur Wikipedia.

Plus politiquement correct, le mur des "héros" est parfois publié : les héros de ma vie, la femme la plus extraordinaire I ever met, (formule américaine toujours mal traduite), etc.

Moi, je veux bien donner le mien, mais il ne sera pas exhaustif : Poincaré (Henri), Baudelaire, saint François,(depuis longtemps), Georges Pérec, Maxwell, Bach (JS), Planck, Velázquez et Goya, Feynman, Chateaubriand (en partie). Et bien d'autres...

Mais publier mon mur des cons, j'hésite. Il faudrait d'abord préciser la définition, puis se souvenir des noms (ma prof de latin en 5ème? le prof de gym de 1ère?), risquer de se fâcher avec des gens qui, sans être des amis, sont des connaissances... Et puis la place. Je sais que le Gigabits ne coûte plus très cher, mais quand même. Quant aux murs de mon  bureau, je m'y refuse totalement : voir leurs têtes en permanence me déprimerait trop.

Dans la liste du SM, il y a de vrais cons. Mais il y a aussi des gens qui ne le sont pas, ils seraient plutôt du genre salauds, pervers, immoraux ou truands, il ne faut pas confondre. Et puis il y a aussi quelques personnes tout-à-fait honorables, pas beaucoup certes, mais c'est intolérable, pour eux et pour nous.

Il ne faut donc pas publier sa liste de cons. Point barre.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

Trop c...bête, François.
Un mur des héros est un Panthéon.
Un mur des cons est un Panthécon

Anonyme a dit…

Vous avez raison.
Le mur des cons, c'est une drôle d'idée en soi.Peu pratique, en plus.Il faut avoir les photos, un local, des punaises...
Et la liste peut être longue,des cons,enfin ceux que l'on considère comme tels. Et c'est très intime, très personnel. Je connais des cons à moi qui sont des amis de mes amis. Ca peut vexer. Enfin cela fixe la haine au détriment du pardon.

Mais bon, je fais ce que je veux chez moi.(je viens néanmoins d'y déchirer toutes les photos, au cas où.)
En revanche Le SM, ce n'est pas une personne privée. Alors son mur des cons, c'est son mur des fusillés potentiels. Honte à lui. Des potaches, ces gens là?


François,
Publier le mur des héros, votre idée, est intéressante.Mais j'hésite. Problème de place, certes.
Mais héros et/ou ami? Là encore, danger. Une photo, ou une référence? De d'Estienne d'Orves? ce mec,X, officier, marin, Et hop, je suis un sale facho mili gaulliste catho. De St bernard? je deviens un chantre des croisades.J'écoute les fanfares du marquis de Dampierre, je suis royaliste, Méhul? Bonapartiste, Mozart, franc-mac.
Je n'ose pas pas avouer que j'avais des images du Che, Castro et d'autre vedettes de ma jeunesse...Marxiste!

Dire qui sont ses héros laissent à l'idiot l'illusion de croire a contrario qui sont vos ennemis!

Alors, je me fais mon petit mur à moi. En fait non, je ne le crée pas, j'y ajoute, au fil du temps, des briques inconnues de tous!

François a dit…

Noël, ne faites surtout pas de mur des cons!
J'ai trop peur d'être dedans...