samedi 31 octobre 2009

Toussaint : calendrier ecclésiastique

Comme c'est la Toussaint, fête d'obligation fixe, il faut que je vous explique le calendrier ecclésiastique. Allez chercher votre vieux Missel à tranches dorées, dans lequel il y a des vignettes de la communion solennelle de votre arrière-grande-tante, et qui ne vous sert plus qu'aux enterrements des intégristes (ça passe le temps, et ça occupe).

A côté de la division classique entre année, mois, jour, il y a l'année liturgique, qui comprend :

  • les fêtes "fixes", associées à Noël et aux événements de la vie de la Vierge
  • les fêtes mobiles : celles liées à la date de Pâques, et celles des dimanches dans l'année (après l'Epiphanie, l'Avent, etc).
Les fêtes fixes sont
  • 1 janvier : Marie
  • 19 mars : St Joseph (le 18 si le 19 est un dimanche)
  • 25 mars : Annonciation (anticipée au 24 si le 25 est un dimanche, mais reportée au 2ème lundi de Pâques si Pâques est antérieur au 2 avril)
  • 24 juin : nativité de St-Jean-Baptiste
  • 29 juin : SS Pierre et Paul
  • 15 août : Assomption
  • 1 novembre : Toussaint
  • 2 novembre : Fidèles défunts
  • 25 décembre : Noël
auxquelles on ajoute le 14 juillet, fête nationale, dans les départements concordataires.

Les dates mobiles sont déterminées par rapport à celle de Pâques :
  • j-46 : Cendres
  • j-42 : 1er dimanche de Carême
  • j : dimanche de Pâques , (entre le 22 mars au 25 avril)
  • j+39 : Ascension
  • j+49 : dimanche de Pentecôte
  • j+56 : Trinité
  • j+63 : Fête-Dieu
  • j+68 : Sacré-Coeur
  • Plus : l'Epiphanie le 6 janvier ou le dimanche entre le 2 et le 8 janvier
  • et le 1er dimanche de l'Avent est le dimanche qui est entre le 27/11 et le 3/12.
Vous voyez que c'est compliqué, que cela peut se télescoper. Et il faut calculer (par avance!) la date de Pâques, fixée au Concile de Nicée "le dimanche qui suit le 14ème jour de la lune qui atteint cet âge au 21 mars ou immédiatement après".

Comme toujours au Concile de Nicée, tout est pesé avec soin : si le 14ème jour tombe le dimanche 21 mars, on fêtera Pâques le 28 mars. Il ne faut pas imaginer que chaque curé de campagne devait faire de l'astronomie, on lui donnait par des tables des indications précieuses :
  • la lettre dominicale, de A à G (qui s'inscrit dans un cycle de 28 ans, dit cycle solaire, alors que le soleil n'y est pour rien
  • le nombre d'Or (de 1 à 19, correspondant au cycle de Méton : 19 années juliennes font 6 938,75 jours, pendant qu'il y a un peu plus de 235 lunaisons = 6 938,75). Le but était de connaître la date de la (première) nouvelle lune de janvier.
  • L'Epacte (de 0 à 29), qui est un nombre qui perfectionne le nombre d'Or
  • l'Indiction Romaine, (de 1 à 15, cycle de 15 ans)
Pour calculer Pâques, on n'a besoin que de la lettre dominicale et de l'Epacte. C'est ce que nous verrons une autre fois.

Si quelqu'un n'a rien appris en lisant ce post, je lui adresse mes félicitations. Question subsidiaire : qui a défini l'Indiction Romaine, pourquoi et quand?

vendredi 30 octobre 2009

saint Pierre

Saint Pierre, le roc sur lequel tout est bâti, a été nommé rétrospectivement 1er Pape. A l'époque, il n'était que "prééminent" parmi les Apôtres.

Belle carrière pour ce petit pêcheur de Capharnaüm! Si tant est que la notion de "carrière" avait un sens pour lui : mais rassurez-vous, elle en aura pour d'autres.

Sa chance, son destin, comment dire? est d'avoir rencontré le Christ qui lui propose de pêcher des hommes plutôt que des poissons. Sympa mais bourru, il est "lent à comprendre", mais sans doute "comprend mieux".

C'est lui notamment qui règle au Concile de Jérusalem la difficile question de l'admission des païens dans l'Eglise : il n'est pas nécessaire de passer par la religion juive, symbolisée par la circoncision, pour devenir chrétien. (Je précise pour certains de mes lecteurs, qui en seront désolés, que Pierre, comme Jésus, était Juif).

Et puis, il va à "Babylone", c'est-à-dire à Rome, porter le message : après bien des résistances, des persécutions et des martyrs, c'est le cœur de l'Empire qui va basculer avec Constantin, moins de 2 siècles après. Bien joué!

Saint Pierre et saint Paul sont sans doute les saints les plus vénérés. On les fête le même jour, le 29 juin : c'est très commode. Képha, Petrus, Peter, Piotr : il y en a dans tous les pays.

Il est toujours représenté avec deux clefs : celle du Salut des Âmes, et celle du Paradis. Parfois avec un coq, rappel de son reniement, sujet de beaucoup de tableaux. Mais ce n'est pas le reniement qui compte, mais la conversion qui suivit.

mardi 27 octobre 2009

Brèves

Les médisants et les méchants, sans compter les médias (qui pourtant l'ont fait élire), se sont bien trompés, en disant que M Sarkozy Père avait perdu la main, notamment avec l'affaire du fiston. Grave erreur!

Si le fiston avait en effet annoncé qu'il briguait simplement un poste d'administrateur à l'EPAD, il y aurait le même tapage, et on aurait dû trouver un autre candidat. En briguant le poste de président, puis en y revenant, son "élection" comme administrateur est passée sans problème...Deux pas en avant, un en arrière, bilan : un pas en avant ni vu ni connu.

Les Sarkozides sont maintenant promis au même destin que les Napoléonides, à mois qu'ils ne finissent comme les Atrides.

Ce siècle avait sept ans ! Carla vidait Céci-,
Lia quand Nicolas perça sous Sarkozy,

Ça va leur coûter aux élections? Même pas. Judas Besson nous fait un petit débat sur l'identité nationale, auquel je me réjouis de participer, et hop, les voix du FN! Quelques bagarres en banlieues, des images sur TF1, et hop, les voix de la France Profonde! Des sous pour les paysans, le silence sur les algues vertes, et hop, les voix des paysans. Il sait y faire, croyez-moi, et ça risque même de marcher..

D'ici là, le juge aura eu le temps de "délibérer" sur le cas Villepin, et le résultat sera le cadeau d'anniversaire de Sarkozy, au mois de janvier. Le juge aura en effet tout le temps de méditer entre une belle promotion, ou une mise à la retraite d'office.

Sinon, tout va bien. France Télécom est descendu à l'avant-dernière place, entre Total et la Société Générale, dans le cœur des français. Dommage que Paul Emploi ne soit pas dans la même stat....

le Pape est ravi de sa première journée de négociations avec les Intégristes : ça s'est bien passé, ils ne se sont pas tapés, tout baigne. Ben Ali est réélu, Mitterrand se fait oublier, les chrysanthèmes se vendent bien, les bistrotiers sont ravis de leur nouvelle TVA.

Et Pasqua n'ira pas en prison pour l'instant : il faut qu'il continue l'éducation de Jean.

Seul ennui : vous avez vu le prix des douches maintenant?

samedi 24 octobre 2009

Prenez le train, le Ciel vous en remercie....

La SNCF, en pleine modernisation, n'est pas encore privatisable, non pas que l'envie n'en titille nos dirigeants, mais parce que personne n'en voudrait.

Alors leur pub, avec des sous-entendus écolos à faire hurler Claude Allègre, leur va comme un gant...

Leur fonctionnement est directement inspiré de la regrettée Air Inter. Un système de réservation "dynamique", comme pour les avions, dit "yield management", a créé un foutoir incroyable. Votre prix de 19€ passe à 65€ le temps que vous alliez chercher votre carte bleue.

Comme dans les avions, il n'y a pas 2 passagers qui paient le même prix. Les premières sont parfois moins chers que les secondes classes. Je pense que même eux ne sy retrouvent pas. De toutes façons, les agents ne peuvent que regarder aussi leurs ordinateurs qui leur crachent un prix aléatoire.

C'est facile à comprendre : la SNCF vend ses places à un prix moyen à sa filiale réservation (dans laquelle il n'y a pas de "fonctionnaires", preuve incontestable d'efficacité), qui, elle, fait du yield management sauvage.

Mais c'est surtout dans la gestion des incidents que la SNCF fait dans le grandiose. D'abord, il n'y a plus de grèves, puisque quand il y a une grève, personne ne s'en aperçoit.

Quand il y a une panne, elle est "totalement" indépendante de leur volonté : il ne manquerait plus que ça... Des sangliers sur la voie, parfois, des ruptures de caténaires souvent, suffisent comme explication. mais ce n'est pas la SNCF qui gère les voies, c'est RFF. RFF, c'est plein de cheminots, mais c'est pas la SNCF. RFF porte la dette de la SNCF, n'a pas d'argent pour entretenir les voies, au point d'en fermer malgré le désir des Conseils Régionaux de moderniser le matériel roulant.

C'est donc pas la SNCF, jamais. Elle ne peut que s'excuser auprès de ses clients pour le retard "indépendant de sa volonté".

Il y a un site internet qui vous donne les détails des retards, mais il est lui aussi en retard. Ce matin, alors que les radios nous annonçaient la panne de la gare de l'Est depuis 5h du matin, le site SNCF annonçait que tout était normal à 10h30.

Cette panne : ce n'est pas la faute de la SNCF : des malfaiteurs ont volé des caténaires pour en vendre le cuivre au prix du cuivre... Je ne sais pourquoi on dit des malfaiteurs alors que ça pourrait être des ennemis de l'Intérieur, genre gauchistes de la Corrèze. Un fer à béton sur les caténaires, c'est bien pour faire un court-jus et empêcher que les voleurs ne le prennent, non?

Alors attentat terroriste ou vol de malfrats? Difficile à dire, car les primes des policiers vont varier selon le cas... Vive la culture des résultats!

Ce qui est sûr, c'est que c'est encore les voyageurs qui vont morfler... Ils peuvent en remercier le Ciel!

vendredi 23 octobre 2009

Hommes de paille

On appelle un homme de paille un prête-nom manipulé par un commanditaire qui tient à rester dans l'ombre.

Je pensais que Jean Sarkozy était l'homme de paille de son Père dans l'affaire de l'EPAD, mais c'est faux : ce n'est pas un prête-nom, vu qu'ils ont le même. Donc, le prête nom sera quelqu'un d'autre : soit un autre élu UMP du département, soit un haut-fonctionnaire qui fera ce qu'"on" lui dira de faire, surveillé d'un côté par Devedjian et de l'autre par le Fils.

On dit bêtement que Sarko a "canné" : c'est faux, il poursuit les mêmes buts par d'autres moyens, puisque le plus simple a fait du bruit. Et à 23 ans, le jeune aura d'autres occasions de se faire élire à tout et à n'importe quoi. Dans l'Antiquité, les vainqueurs tuaient le Roi déchu, et toute sa descendance : on devrait en faire autant, car non seulement il va falloir se débarrasser du Père, mais ensuite du Fils. Heureusement qu'il n'y a pas de Saint-Esprit dans la famille!

Le jeunot a été brillant à la TV, on ne peut pas dire le contraire. Il tient de son Père, que vous connaissez, et de sa mère, 100% corse, on l'oublie trop souvent. Il a un culot d'acier, il apprend vite (je ne parle pas de la fac, mais de la TV). On va en entendre parler encore longtemps.

Un jour, il devra tuer son père. Dire publiquement que lui fera différemment et autrement. Il le reniera publiquement. C'est écrit d'avance. Mais quand?

Sinon, il ne sera jamais qu'un Straw man. Ah, la vie est dure chez les grands carnassiers!

Le reste est plus amusant : tous ceux qui ont expliqué la semaine dernière que JS était le meilleur candidat pour l'EPAD rétropédalent dans la choucroute, alors que la seule attitude digne eût été de pétitionner pour qu'il revienne sur sa décision, ou autant dire que l'EPAD est désormais foutue...

Est-ce qu'on va revenir aussi sur le cas Mitterrand? sur le cas Polanski? La lettre du Guy Môquet? C'est peut-être trop demander en une fois.

Mais la débandade a commencé, à mi-mandat : réjouissons-nous.

mardi 20 octobre 2009

Pâques

Tenez, je vais vous expliquer comment calculer la date de Pâques. Vous économiserez ainsi un calendrier. Vous travaillerez un peu plus, mais vous gagnerez tellement plus!

Quand on divise un nombre a par un nombre b, on obtient deux nombres q (le quotient) et r (le reste), tel que r est plus petit que b, et que a=b*q+r

Le quotient, je le note ENT(a/b), -partie entière de a/b- et le reste" a MOD b", a modulo b
Exemple a=23, b = 5. Alors q=ENT (23/5)=ENT(4,6)=4. r= 23 MOD 5 = 23-4*5=3. Compris?

Maintenant, il ne faut pas se tromper!

x est l'année pour laquelle vous cherchez la date de Pâques

Calculez :
a = x MOD 19
b = ENT(x/100)
c = x MOD 100
d =ENT(b/4)
e= b MOD 4
f= ENT((b+8)/25)
g=ENT((b-f+1)/3
h= (19*a+b-d-g+15) MOD 30
i=ENT(c/4)
k= c MOD 4
q=(32+2*e+2*i-h-k) MOD 7
m=ENT((a+11*h+22*q)/451)
n=ENT((h+q-7*m+114)/31)
p= (h+q-7*m+114) MOD 31

n est le n° du mois : 3 pour mars, 4 pour avril
P+1 est le jour de Pâques.

Facile, c'est à la portée d'un enfant de 7ème (du moins de mon temps). Mais je ne saurais pas dire comment a fait celui qui a inventé ça!

Exemple, pour l'année 2010.
x=2010
a = 2010 MOD 19 =2010-105*19=2010-1995 = 15
b = ENT(2010/100)=20
c = 2010MOD 100=10
d =ENT(20/4)=5
e= 20 MOD 4=0
f= ENT((20+8)/25)=1
g=ENT((20-1+1)/3=6
h= (19*15+20-5-6+15) MOD 30=309 mod 30=9
i=ENT(c/4) =ENT(10/4)=2
k= c MOD 4=10 MOD 4 = 2
q=(32+2*0+2*2-9-2) MOD 7 =25 mod 7 = 4
m=ENT((15+11*9+22*4)/451)=ENT(210/451)=0
n=ENT((9+4-7*0+114)/31)=4
p=127 MOD 31 =3

Donc Pâques sera le 4 avril 2010! Mais si quelqu'un a quand même un calendrier, s'il peut vérifier, ça me rassurera..
Complément à faire à la maison : date des Rameaux (c'est avant Pâques, je le rappelle pour les jeunes gens), date du 14 juillet.

vendredi 16 octobre 2009

Marie-Antoinette

Vous n'êtes pas allés à la messe aujourd'hui, bande de moldus, alors que nous sommes le 16 octobre! J'en étais sûr...

Oui, le 16 octobre 1793, la reine Marie-Antoinette fut conduite à l'échafaud, après un procès inique, où elle fit preuve d'une grandeur d'âme exemplaire. Elle mourut dignement, sous les quolibets des tricoteuses.

On en a tellement raconté sur elle, des histoires et des calomnies, qu'il est difficile de retrouver un peu de vérité. Elle était la 15ème fille de Marie-Thérèse, qui faisait des enfants comme une poule pondeuse, pour servir à sa politique : échapper à l'encerclement de la Prusse et de l'Angleterre.

La pauvre est conduite en France, à 14 ans, pour être mariée (vendue?) au dauphin de France, un brave bougre qui ne fut pas un très bon mari. On l'appelait l'Autrichienne, autant pour la dénigrer à la Cour, que pour s'opposer au renversement d'alliance.

On lui imposa l'Etiquette, de vieilles règles qui avaient perdu tout sens commun, et fut obligée de dire un mot à la comtesse du Barry, après plusieurs mois de refus, à celle que son mari et ses beaux-frères appelaient "maman Putain".

Elle fit un peu la fête, elle qui ne devint femme qu'au bout de 10 ans de mariage, et mère un an après. Elle eut néanmoins 4 enfants, l'aînée fut la psychorigide duchesse d'Angoulème après avoir épousé son cousin, le second mourut en juin 1789, le troisième le futur Louis XVII, et la petite Sophie morte en bas-âge.

On lui reprocha ses dépenses. Mais surtout son beau-frère Provence, futur Louis XVIII, n'apprécia pas la naissance du premier dauphin : elle l'éloignait du trône.

Puis il y eut l'affaire du collier. Une sombre affaire où elle n'était pour rien, qui avait pour but d'escroquer le cardinal de Rohan, mais qui lui retomba dessus : elle demanda justice au Parlement qui, par intérêt, dédouana le Rohan. La honte fut pour elle, et les libelles de caniveau se déchaînèrent contre elle.

Louis XVI était clairvoyant, et sentait les menaces gronder, mais il avait un caractère à les subir, sans les affronter. Ses frères, notamment Provence, et son cousin, le duc d'Orléans, lui savonnèrent la planche. En 1787 et 1788, l'Assemblée des notables n'aboutit à rien, alors que le budget est en déroute. En 1789, les États Généraux échappent au contrôle du Roi, la Révolution est partie, pour finir dans un bain de sang, et finalement conduire à l'absolutisme impérial.

La jeune Marie-Antoinette, mûrie par les épreuves, n'a le souci que de son mari de de ses enfants. On lui prête une liaison avec le beau Fersen, mais rien n'a jamais prouvé qu'elle a manqué à ses devoirs. Il fallait des boucs émissaires, Louis XVI pour le symbole, et elle pour le bas-peuple : ils furent emprisonnés aux Tuileries, puis après la calamiteuse fuite "à Varennes", à la prison du Temple, humiliés, traînés dans la boue, mal jugés, et finalement exécutés.

Elle n'avait sûrement pas un grand sens politique, c'était une gamine au temps de ses folies, et elle avait été élevée comme ça et pour ça : être la fille de l'Impératrice d'Autriche et devenir la reine du premier royaume d'Europe.

Devant les épreuves, elle fut grande, et fit honneur à son rang et à son sang. Elle n'a pas eu une mauvaise vie.

jeudi 15 octobre 2009

Vies mauvaises

Frédéric Mitterrand a eu bien tort d'écrire sa "Mauvaise Vie". Ou peut-être seulement de la publier, car je comprends qu'il ait éprouvé le besoin d'écrire ses souffrances et sa descente aux enfers.
Au mieux, il aurait dû confier le manuscrit à un notaire, pour une publication dans 100 ans. Au pire, il aurait dû rester dans son coin, et ne pas chercher à se faire bien voir dans la sarkozie. Ça lui a pété au nez, comme c'était prévisible. J'ai plutôt pitié de lui, mais qu'est-il allé faire dans cette galère?

Pour moi, vous ne saurez rien de ma mauvaise vie à moi : je garde tout pour moi. Non pas que j'attends une promotion pistonnée, ni une gloire littéraire quelconque, mais parce que ça ne vous regarde pas. Ni la justice de ce bas monde, car je n'ai commis aucun crime. Juste peut-être quelques délits, genre excès de vitesse, mais il y a prescription. Point barre. Circulez..

En revanche, je suis surpris de voir de trop nombreuses personnalités étaler leurs vies mauvaises dans tous les journaux. Vies mauvaises, parce que forgées d'actions méprisables, indéfendables, immorales, et pourtant, ils continuent, sans honte, sans remord. Et sans que personne ne puisse dire "stop, là, c'est trop".

Prenez les Italiens en Afghanistan : ils payaient les talibans pour avoir la paix, et ont oublié de le dire à la relève française : 10 morts... Est-ce plus grave ou moins grave que les berlusconneries? Non, ce n'en est que la conséquence : quand le chef se permet tout, pourquoi risquer de se faire tuer pour lui? Et quand je dis "se permet tout", il n'y a pas que les petites putes mineures, mais aussi les lois protectrices sur la corruption, le matraquage de la justice et de la presse, etc.

Prenez Sarkozy : sa mauvaise vie, tout le monde est au courant. On dit qu'il pistonne son fils, c'est faux. Il répond à une urgence : Devedjian, président du Conseil général du 92, et président de l'EPAD, avait annoncé son intention de "nettoyer les écuries d'Augias". Il est donc urgent de l'exfiltrer de ses fonctions pour protéger le système.
Il semble clair maintenant que la nomination du fiston a été préparée de longue date : élection du fils comme conseiller général (facile, il suffit que le Parti le présente), nomination de Devedjian au gouvernement, pour l'occuper à autre chose, faire élire le fiston président du groupe UMP au Conseil Général (facile), refuser à Devedjian de prolonger l'âge limite de 65 ans et faire démissionner un des membres de l'EPAD moyennant une sinécure. Donc le fils va alller à l'EPAD, et dans 2 ans, il sera président du Conseil général.

Ce n'est pas une ambition : c'est la nécessité de sauver le système mafieux du 92. C'est de la politique, mais de la mauvaise. Ce n'est pas du reste que je défende Devedjian, qui a tant de casseroles, mais comme Mitterrand avec la Thaïlande, il n'avait pas besoin de parler d'Augias.

Autre exemple : prenez Jean-Louis Gergorin. Un X, Enarque, ancien Maître des Requêtes au Conseil d'Etat, ancien professeur à l'IEP Paris, vice-Président de EADS en charge de la Stratégie, empêtré dans l'affaire Clearstream : on n'aura pas besoin de la décision du tribunal pour savoir que c'est un psychopathe paranoïde et pervers. Qui l'a nommé à ces hauts postes? Quelle vie mauvaise...

Prenez la direction de France Télécom : voila des gens "a priori" très bien, au faîte de leur carrière, au sommet de leurs compétences. D'un seul coup, le sol se dérobe sous leurs pieds. Ils pensaient avoir tout bon, mais se congratulaient en fait sur les apparences d'une réalité épouvantable qu'ils ont créée sans s'en apercevoir (au moins quelques-uns)! Une sorte de goulag modernisé, où l'on consomme de la RH pour en faire du fric. Et ils n'ont même pas été capables de faire monter le cours de l'action... Très mauvais, le bilan de leur vie! Ne leur dites pas, ils pourraient ne pas s'en remettre...

Je ne multiplie pas les exemples, les banquiers, Hortefeux, Dati, Dassault...

Toutes ces vies mauvaises sont pires que "sa" mauvaise vie.

Le Ciel défend, de vrai, certains contentements
Mais on trouve avec lui des accommodements.


Le scandale du monde est ce qui fait l’offense,
Et ce n’est pas pécher que pécher en silence.

Tartuffe, Molière

mardi 13 octobre 2009

Lycée républicain pour la formation des élites

Ah, vous ne la connaissiez pas la loi du 11 floréal an X (1er mai 1802), celle qui crée les lycées! Bande de nuls, et en plus vous critiquez! Certes, elle ne fut pas signée par Napoléon Empereur, comme j'ai entendu dire, mais par Bonaparte 1er Consul.

Bon, le Consulat n'était pas non plus une République, mais ça ne change rien au propos : grâce aux lycées, nos élites sont choisies par le mérite et non par la naissance. Il ne suffit pas d'"être bien né". Non, c'était une belle époque, où un capitaine valeureux pouvait finir Maréchal, Duc, avoir son boulevard et parfois même une particule.

Quant à la famille Bonaparte, elle fut totalement exclue de tout népotisme :
-Létizia, la Dadou, ne fut que "Madame Mère"
-Joseph n'a été que roi de Naples puis d'Espagne. Sa belle-soeur, Désiré Clary, épouse Bernadotte, a été reine de Suède.
-Louis n'a eu que le royaume de Hollande
-Lucien, fait prince de Canino par le pape pour le consoler des méchancetés de son frère : il s'était marié sans son accord, et finit en exil
-Elisa, princesse de Lucques et Piombino, grande-duchesse de Toscane, a épousé un obscur Bacciochi.
-Caroline, épouse Murat, fut reine des Deux-Siciles.
-Pauline, princesse Borghèse par son deuxième mari, épouse et veuve du général Leclerc,
-Et le petit dernier, Jérôme, dut se contenter de la couronne de Westphalie (capitale Cassel), gendre du roi de Würtemberg

La belle-famille ne s'en tira pas mieux : la femme fut impératrice, son fils Eugène marié de force à la fille du roi de Bavière, n'a été qu'un temps vice-roi d'Italie. La fille Hortense, mariée aussi de force à Louis Bonaparte, un imbécile malheureux, n'a pas profité beaucoup de son trône de Hollande.

Tout ça a mal fini....

Alors, vous voyez bien qu'il n'y a pas de problème! Le petit Pierre Sarkozy n'a rien eu, le petit Louis Sarkozy non plus. Le petit Jean a tout fait à la force du poignet, et il n'est même pas "bien né".

Ça suffit de comparer Sarkozy à Obama, qui a volé le prix Nobel, ou à Napoléon, un parvenu! Vous verrez, ça finira bien!

lundi 12 octobre 2009

L'enfance d'un chef : le sarkozillon

Est-ce que l'affaire Mitterrand va durer assez longtemps pour qu'on oublie l'affaire de l'EPAD, devenu EPADSA?

Ce matin, M Laurent Fabius défendait le jeune : c'est un poste où il faut un juriste : il est en 3ème année de droit! C'est un poste où il faut connaître les affaires : il a de qui tenir! M Hirsch a fait un plan pour les jeunes de banlieue : c'est dans ce cadre qu'il a été normalement nommé... Etc.

On oublie que le jeune homme est mi-Sarkozy mi-corse : il est normal qu'il réussisse dans le département de Ceccaldi, Balkani, Santini, Siffredi, Karoutchi, Pasqui, surtout quand on a marié la fille Darti.

Il a 23 ans, or on vient d'apprendre que la limite d'âge supérieure est de 65 ans : 42 ans de tranquillité, sauf si le département passe à gauche ce qui n'arrivera que quand les poules auront des dents. On peut le cumuler avec tous les autres postes, sauf président de la république.

Je vous annonce d'ores et déjà :
-en 2010 : son élection à l'Académie Française, et un poste d'administrateur du Groupe La Poste
- en 2011 : sa nomination directe au grade d'officier de la Légion d'Honneur, et un poste d'administrateur du Groupe EDF-Véolia.
-en 2012 : sa nomination comme Grand-Maître de l'Ordre de la Légion d'Honneur, un poste d'administrateur de la BNP, et son élection comme député des Hauts de Seine. A la suite du nouveau gouvernement Guéant, il obtient le maroquin de ministre des Affaires étrangères.
- en 2015 : il est nommé premier Ministre.
-en 2017 : il bat M Copé à la primaire UMP, et est élu Président de la République à la suite de son père (qui le remplace à l'EPADSA) nommé Président de l'Europe.
- en 2019 : son fils, âgé de 9 ans, est élu conseiller général des Hauts de Seine (Papa avait changé la loi : il n'y a plus de limite d'âge inférieure).

Au delà, ma boule de cristal se voile un peu...

Je suis très confiant, car il avait répondu à un journaliste, qui lui demandait s'il avait des maîtresses : "je n'ai pas toutes les tares de mon père". Lucide, avec ça...

Néanmoins, signez la pétition!

dimanche 11 octobre 2009

Belle journée avec la Police...

Beau dimanche d'automne aujourd'hui, malgré quelques gouttes, pour aller admirer notre Police Nationale, à l'occasion de la Journée de La Sécurité Intérieure.

Ce qui prouve bien qu'il y a des ennemis de l'Intérieur, des mauvais français, sans compter les autres. Voyez l'affiche.



Toute la place des Invalides était réquisitionnée pour cette belle manifestation de relations publiques, et tout s'est très bien passé, merci.



Vous verrez dans vos gazettes demain, les photos de M Hortefeux avec les pompiers, les sauveteurs, les chiens de garde et autre saints-bernards. Avec nos sportifs, nos gendarmes médaillés de natation.

C'était vraiment beau, vraiment grand, vraiment français. Une journée Police-Nation, sans doute.

Sauf que le sud de Paris était encore bloqué par les Rollers de "Rollers et Coquillages" qui, forts de leur autorisation de la Préfecture de Police, investissent une fois par mois les rues de Paris, pour le "visiter autrement". Ils sont dûment encadrés de GO à roulettes, accompagnés de flics à roulettes, suivis d'une ambulance (ce qui prouve bien que c'est dangereux), et de 2 camions de police grillagés.

Ils arrivent, coupent toutes les rues tant que le troupeau n'est pas entièrement passé, impossible de passer tant pour les voitures que pour les piétons. Ils faisaient le trajet Bastille-Mairie du XVème, passant par Auster, Tolbiac, Alésia, porte de Châtillon, les boulevards extérieurs, et retour. En semaine, ils roulent sur les trottoirs, et le dimanche dans les rues.

Ben voyons, y'a pas à se gêner, quand on a la police avec soi.

vendredi 9 octobre 2009

Obama nobélisé : Sarkozy humilié...

Quel scandale! Ça ne fait même pas un an qu'il est élu, il est un peu "bronzzato", et il a déjà le prix Nobel de la Paix.

Certes, ses discours au Caire et à Notre Dame comportaient quelques fortes paroles. Il a arrêté la course aux missiles qui irritait la Russie.

Mais enfin, si on a le prix Nobel avec des discours ou en réduisant les crédits militaires, alors c'est scandaleux que Sarkozy n'ait pas été choisi.

Car c'est lui, Président de l'Europe, qui a réglé la guerre entre la Géorgie et la Russie : depuis, ça baigne. Il a gagné la guerre contre les Irlandais rétifs au traité de Lisbonne. Il a gagné la guerre des banlieues en laissant les caïds faire la loi. Barack peut aller se rhabiller...Il a fait cesser les querelles de la droite en absorbant Villiers, Nihous, Morin, etc.

Côté militaire, il a réussi à transformer notre Armée en rien, ou plutôt en supplétifs de l'Otan, mais avec des Rafale.

Côté diversité, il a nommé Rama Yade, Fadela Amara, Christine Boutin, Rachida Dati. L'haut-bas-mât n'a fait qu'une juge à la Cour Suprême.

Et pour refroidir le climat, les Grenelle, il n'en a pas fait. Nous, on est à 2!

Il n'y a pas photo : c'est un scandale!

Boycottons IKEA et Volvo, n'allons plus rue de Rennes, n'allons plus voir le soleil de minuit!

jeudi 8 octobre 2009

Le petit Nicolas a du boulot!

Ce que ça peut m'énerver cette mode du petit Nicolas! Il y a même des classeurs, des cahiers de texte, avec la tête du petit Nicolas! Il est partout, je le vois partout...

C'était charmant, cette histoire de Goscinny/Sempé, mais maintenant, c'est devenu de la propagande : on nous reconstruit un passé imaginaire du gentil petit Nicolas, devenu maintenant un GRAND président de la République.

Et il a du boulot. Il y a toujours Villepin sur le feu, et maintenant l'affaire Mitterrand. On se réfère à l'affaire Polanski, or il faut se rappeler l'affaire Cohn-Bendit.

Bayrou dénonce Cohn-Bendit avant les Européennes. Toute la droite, Xavier Bertrand, dit "lèche-talonnettes", le premier, se met à hurler contre.... Bayrou! Et la gauche, aussi, mais assez timidement. Et ça a marché : Bayrou et le PS perdent les européennes, Cohn-Bendit les gagne, et le grand Nicolas triomphe.

Là, c'est Marine qui dénonce Mitterrand. A ce que je comprends, il y a de quoi, car du Mitterrand, j'en étais resté à "Histoires de stars", et je ne savais pas tout ça.

Alors Sarko et Bertrand nous refont le coup : hurlements contre Marine et le FN, défense totale de Mitterrand. Et la gauche est bien embêtée d'avoir à joindre sa voix au FN pour avoir l'air de garder quelques valeurs....Je vous en fiche mon billet : le Grand Nicolas va encore gagner. Je ne sais pas quoi, mais quelque chose.

Dans le brouhaha, on ne râlera pas que le fiston soit nommé président de l'EPAD de la Défense (un poste à au moins 15 000€/mois, et pas à plein temps), ce qui lui permettra de se familiariser avec les pratiques immobilières du 92, tout en suivant ses cours de droit.

On ne s'apercevra pas que le Grand Nicolas n'est pas aussi blanc-blanc qu'il le dit dans l'affaire Clearstream, qu'il place tous ses copains aux postes clés, qu'il continue à donner à tout le monde (enfin presque) de l'argent qu'il n'a pas, que le Rafale se vend au Brésil comme la peau de l'ours, que son copain Dassault est gâteux et corrompu, que etc....

Merci Bayrou, merci Marine, pour vos contributions involontaires à la gloire du Petit Nicolas.

Quant aux p*doph*les, je leur recommande, s'ils veulent échapper aux lois Hortefeux sur les criminels sexuels, de se rallier à Sarkozy : Bertrand les défendra.

mardi 6 octobre 2009

Carte Nationale d'Identité à la sauce Brice.

Je vous ai raconté mes aventures avec la carte familles nombreuses de la SNCF, à la sauce Nadine. (Pour info, je ne l'ai toujours pas, la RATP m'a déjà volé 11, 60€ que je récupèrerai d'une façon ou d'une autre)

Le malheur, n'arrivant jamais seul, a voulu que je sois obligé de renouveler aussi ma carte d'identité.
Vous ne savez pas, bande de bouseux, qu'à Paris on ne va pas à la Mairie, mais dans un commissariat de Police : on a droit à la fouille Vigipirate (sans recherche de bombes suppositoires cependant), et à la délicate odeur d'encre et de pieds qui fait le charme de ces lieux.

J'avais tout préparé pour avoir tout bon, et pris une dose de Diazepam au cas où... On prend un ticket, et on attend : leur temps est sûrement plus précieux que le notre. Ben voila, vous n'êtes pas né en France, votre père non plus, alors vous êtes pas français!

Je fais voltiger ma canne, lui rappelle quelques faits historiques, qui ne semblent pas au programme du BEPC... La chef arrive, je prends 2 Alprazolam. je lui explique que quand on m'a dit d'aller faire mon service militaire, on ne m'a pas embêté avec des papiers. Elle, peut-être? Qu'il y a 10 ans, j'ai déjà fourni tout ça, et que je n'ai pas changé de parents depuis!

Rien à faire, c'est la loi (Pasqua, 1986), si vous n'êtes pas content, écrivez au Préfet de Police!
Ben voyons! Parce que c'est le préfet qui fait la loi à Paris? Pour être fiché comme "défavorablement connu des services de Police"?

C'est qu'il y a tellement de fraudes
, me dit-elle! Je lui réponds qu'elle ferait mieux de concentrer ses moyens sur les fraudeurs, plutôt que d'ennuyer les honnêtes citoyens. Néanmoins, pour vous être agréable, qu'elle me dit la chef, allez à l'état-civil de la mairie, ils vont feront l'extrait de naissance de votre mère, on verra si vous êtes français par votre mère. Et vous revenez de suite. Je lui parie que ça ne marchera pas. Elle me toise avec dédain.

Je vais donc faire la queue à la Mairie. Pas de siège pour s'assoir. Je me dis : si mon pauvre père savait qu'il n'est plus français....Ah non, je ne peux pas vous le faire, elle est née en 1921, et l'ordinateur ne commence qu'en 1925! Faut aller à la mairie du XIVème. Bingo! Je lui demande de me notifier son refus par écrit. Tempête sous un crâne : ils n'ont jamais fait ça! Finalement, il décide de mettre le tampon du service sur ma demande.

Je me rajoute une prise de Bromazepam, avec du chlorhydrate de dextropropoxyphène parce qu'ils commençaient à me casser les pieds. Je retourne au commissariat, me fais refouiller le sac, et je refais la queue.

La chef m'aperçoit, me fait signe, et je lui montre la demande rejetée. Elle est piteuse, mon triomphe est total...Je lui dis qu'elle peut utilement signaler au préfet de police que la loi est humiliante, mais que surtout ses processus ne sont pas au point! Je reviendrai...

Quant à la Préfecture de Police, elle se fait ravaler (ils ont de l'argent, on dirait, à la PPP). Alors ils ont mis devant la Seine une belle bâche :



C'est beau! Et, en gros plan, on voit de gentils flics ou fliquettes, un Noir, une Beurette, un homme grenouille, même un James Bond (Ah non, c'est son téléphone!) :



Et puis, il y a même le préfet de Police, avec son règlement, qui se fait couper la route par un gentil flic en roller (pas en Rolex) :



La Police, c'est comme Orange : la pub est clinquante, mais dedans, ça pue.

PS : vous avez vu, je me suis mis aux génériques!

lundi 5 octobre 2009

Communiqué de Telecom France

Ca y est, Lombard a viré Wenès!!!! Il lui a fallu un mois et 2 suicides pour comprendre. Heureux les ouvriers de la 11ème heure!

Voila le communiqué de Telecom France, que je vous ai traduit en français, à partir de l'original en excellente langue de bois.

Stéphane Richard est enfin nommé Directeur Général Adjoint en charge des opérations France

Louis-Pierre Wenes, ex-Directeur Général Adjoint en charge des opérations France a été viré par Didier Lombard, Président-Directeur Général de France Télécom, de toutes ses responsabilités. Le Président le remercie beaucoup pour tout le bordel qu'il a mis depuis décembre 2002, et pour la dégradation du climat social du Groupe.


M Wenès est invité à se présenter à la caisse, pour y recevoir toutes les indemnités auxquelles il a droit. La trésorerie du Groupe devrait pouvoir supporter cet événement imprévu.


Il présente ses excuses pour toutes les personnes poussées au suicide, ou encore sous traitement psychiatrique, et leur souhaite un bon rétablissement.


Le tour de M Olivier Barberot, DRH du Groupe, n’interviendra qu’au prochain drame.


Stéphane Richard, familier de M Sarkozy, est nommé Directeur Général Adjoint en charge des opérations France à compter de ce jour.


pcc François

samedi 3 octobre 2009

"Richaud sauvé".... hélas!

Allez voir la tribune de l'art du 27/9/9. L'hôpital RichaudVersailles) semble enfin sauvé...

Et ça : le site de l'assoc "Sauver Richaud"

Cet hôpital, abandonné depuis des lustres, propriété du ministère de la Justice, qui en voulait 16 millions d'euros, via France Domaines (ministère du budget), sans que le ministère de la Culture s'en émeuve plus que ça, vient de brûler ce matin. Alors que la semaine dernière, un accord avait été trouvé.

Quel est l'état de la magnifique chapelle en rotonde, qui date de la fin du XVIIIème? J'en ai trop de souvenirs, de cette chapelle, que je ne peux imaginer qu'elle soit détruite.

Tout ceci est dû à l'incurie de l'Etat. Je m'en souviendrai.

A qui profite ce crime?

Bons choix....

Voila, ils ont choisi :

- c'est Rio qui fera les JO 2016. Si tu vas à Rio, n'oublie pas de monter là-haut, pour regarder le matin faire lever le soleil... Je suis content pour eux, si ça leur fait plaisir. Tokyo ne le méritait pas, les ricains non plus. Et puis Madrid...
Mais depuis que Tony Blair a piqué ceux de 2012 à Chirac, et que les rosbifs s'en mordent les doigts tandis que je m'en réjouis, je ne sais pas si les Brésiliens ont fait une bonne affaire.

-Enfin, les Irlandais vont voter le traité de Lisbonne. Ils voulaient garder quelques avantages fiscaux, et nous ont fait perdre 2 ans. Pourquoi ont-ils changé d'avis? Et bien, la crise! L'Europe les a sauvés de la faillite, ça forme le jugement. Maintenant les tchèques font des histoires. Ils préfèrent redevenir cocos? Qu'ils le disent!

-Tiens, justement, les tchèques ont eu la visite de SS Benoît XVI. Venir prêcher pour sa paroisse dans celle de Jan Hus, c'est un choix courageux. Mais demander aux fidèles "la sainte peur de Dieu", autrement dit de l'Enfer, n'est peut-être pas un choix politique astucieux. L'argument ne porte que chez les intégristes.

-Sarko I a choisi Henri Proglio pour diriger EDF, et Proglio a choisi de rester aussi à Véolia. Quelle capacité de travail! Il faudra écrire l'histoire politico-industrielle de ces 2 géants de la corruption de nos édiles qu'étaient la Générale et la Lyonnaise des Eaux. Fatiguées de traiter nos eaux usées, elles se sont diversifiées dans le téléphone, et en fin de course, l'un s'est fait offrir GDF, et l'autre EDF! Merci de leur fidélité historique à l'UDR, au RPR, à l'UMP.

En revanche, M Lombard n'a toujours pas choisi de se séparer de ses 2 psychopathes pervers. Il attend le prochain drame?