dimanche 17 mai 2015

Sauvons la statue de Saint Jean-Paul II

Il circule sur Internet une pétition, que j'ai déjà reçue 20 fois dans ma boite mail (pour me demander de la diffuser à tout mon carnet d'adresse), exigeant de nos politiques (la dictature socialiste), le maintien de la statue de saint Jean-Paul II placée "sur un lieu public", dans la bonne ville de Ploërmel.

On ne saurait que souscrire à cette demande, et j'ai moi-même pris lors de mes voyage des centaines de photos de statues de saint Jean-Paul II. Il y en a pratiquement partout où il est passé, et encore ailleurs. C'est un personnage suffisamment historique, même au sens temporel du terme, pour que sa statue se justifie autant que celle de Victor Hugo ou de Vercingétorix.

Quizz : Où a été prise cette photo?


Seulement voila qu'une association "La libre pensée", qui est dans l'athéisme laïcard ce que Mgr Lefevre fut dans l'intégrisme, a porté plainte, et le tribunal administratif de Rennes lui a donné raison, et ordonné, non pas le déplacement de la dite statue, mais la suppression de la croix qui la surmonte (le déplacement ne serait nécessaire que si l'artiste refusait que son oeuvre soit défigurée).

Il faut dire que son érection avait déjà fait polémique : la statue a été offerte en 2006 par un mafieux russe, Zourab Tsereteli, grand ami de Poutine, fait chevalier de la Légion d'Honneur en 2010 par Sarkozy, un cadeau "pour service rendu" (sic) par le maire de Ploërmel Paul Anselin. On voudrait des détails, on n'en aura pas. 


L'objet de cette pétition me semble donc légitime, sauf qu'on ne me dit pas l'essentiel. Mais cependant je ne peux la signer, car ses attendus sont indignes et scandaleux. 

On ne nous parle que de Jean-Paul II, sans dire "saint" Jean-Paul II. Auraient-ils honte? Passons.

Il est précisé que "La Libre pensée" est une association "d'extrême gauche jacobine", ce qui est à mon avis une erreur historique, qui renvoie plus à des schémas de la Révolution française (anti-vendéenne, rappelons-le) qu'à la franc-maçonnerie laïcarde qui a conduit à la loi de 1905 sur la séparation de l'Eglise et de l'Etat. Passons.

Cette association est dite "ultra minoritaire" en Bretagne : c'est sans doute vrai, mais cela ne constitue pas un argument juridique, la loi est la même pour tous, nous en avons confié l'élaboration au Parlement et son exécution à l'Etat sous le contrôle de la Justice. La question de la représentativité  du plaignant est hors-sujet. Passons encore, mais quelle inculture!

Le tribunal administratif est qualifié "d'Etat". On comprend que dans l'esprit du rédacteur, un tribunal administratif est aux ordres du gouvernement, organe de transmission de sa volonté de détruire la religion catholique, qui est celle de la majorité du peuple breton. Quelque chose d'intermédiaire entre le tribunal révolutionnaire et les comités d'épuration de 1944. Mais quelle niaiserie! Le tribunal administratif est de l'ordre judiciaire, spécialisé dans le traitement des affaires qui concernent l'Etat, comme le tribunal d'instance gère les petits conflits entre particuliers, le tribunal correctionnel les délits, et la cour d'assises les crimes. Il y a des tribunaux d'appel administratifs, et en dernier ressort le Conseil d'Etat.

Donc un tribunal administratif a jugé que la croix devrait être enlevée, ou que la statue devait être déplacée. Je serais curieux de connaitre les attendus de ce jugement a priori surprenant, mais ma première impression est que l'avocat de Ploërmel a été en dessous de tout, car il avait de bons arguments. Ma deuxième impression est que le maire de Ploërmel a traité cette affaire par dessus la jambe, et ne s'est réveillé qu'après. Qu'il balaie devant sa porte avant d'alerter le monde entier.

Il y a des voies de recours : attendons, mais je doute qu'une pétition y change grand chose. Il suffit de bien présenter des bons arguments, avec un avocat compétent. Et si par malheur il fallait aller au Conseil d'Etat, je suis assez confiant sur le résultat. Au moins pour la statue, parce que la croix est effectivement contraire à la loi de 1905 ( "Il est interdit à l'avenir, d'élever ou d'apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou quelque emplacement public que ce soit."). Les gens "qui ne sont pas Charlie" veulent effectivement revenir sur cette loi pour revenir à un catholicisme d'Etat. 

Mais là où cela devient indigne, c'est l'appel à participer à la "résistance bretonne"! NON! JAMAIS! C'est quoi, cette "résistance bretonne"? Une mafia d'agriculteurs gavés aux subventions de la PAC, des bonnets rouges qui se sont mis d’accord pour que d'autres paient pour eux, des pêcheurs qui rêvent de rebrûler le Palais de Justice de Rennes, des cléricaux qui veulent maintenir leur ordre par le goupillon?

La statue fait parait-il "parti (sic) de notre patrimoine religieux, Breton et Européen". (les majuscules à Breton et Européen sont également "sic"). En Bretagne, la France n'existe pas, sachez-le.

Ces gens qui signent de bonne foi cette pétition comprennent-ils qu'ils sont manipulés par des groupuscules réactionnaires, anti-français, cléricaux au mauvais sens du terme?

Quand on a en tant de bons pour défendre une juste cause, pourquoi mettre en avant de mauvais arguments? Pourquoi instrumentaliser "Jean-Paul II" dans une lutte politique de l'extrême droite contre les socialistes? Car c'est bien de cela qu'il s'agit.

Et ce qui est triste est l'inculture de ceux qui forwardent n'importe quoi sans vérifier, sans comprendre.

5 commentaires:

Anonyme a dit…

LE JUDAISME EST D'ABORD ET AVANT TOUT UN PROJET POLITIQUE D'UNIFICATION MONDIALE

François a dit…

Je laisse le commentaire précédent pour montrer la façon de procéder des trolls profondément malades qui polluent Internet pour répandre leurs poisons.
Je suis très inquiet quand je constate de tels comportements.
Les commentaires seront désormais modérés.

Anonyme a dit…

C'est à cause des bobos soixante-huitards comme toi qui votent Hollande au 2nd tour que la France est dans la merde. Tu en répondras devant ton créateur qui ne manquera pas de te botter ton gros cul !

Marcokrokro a dit…

C'est bien compliqué tout ca... Ce qui l'est moins, c'est la réponse au quiz: Szentendre!

François a dit…

Bravo Marcokrokro! Il s'agit bien de Saint-André (en français), près de Budapest.
En accédant aux métadonnées de la photo, Marcokrokro est capable de dire aussi quand la photo a été prise, à quelle heure, avec quel appareil, etc.
Marcokrokro pourrait facilement réussir le concours d'entrée à la NSA.